Salma Ya Salama

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Salma Ya Salama

Single de Dalida
Face A Salma Ya Salama
Face B Ti amo
Sortie Drapeau : France 1977
Enregistré Drapeau : France 1977
Durée 3 min 10 s
Format 45 tours
Auteur Sayed Darwich, Pierre Delanoë, Jahine Salah, Jeff Barnel
Label IS Records/Orlando Sonopresse

Singles de Dalida

Salma Ya Salama est une chanson composée par Sayed Darwich en 1919. Son thème évoque la nostalgie des Égyptiens exilés, leur sagesse, leur persévérance dans la richesse comme dans la pauvreté et leur quête de paix.

La chanson de Dalida se vendra à plus de 300 000 exemplaires en France en 1977[1].

Dalida en 1967.

Histoire[modifier | modifier le code]

Un succès international[modifier | modifier le code]

Reprise en 1977 par Dalida[2], son interprétation devient l'un des premiers airs orientaux les plus populaires en Europe et dans le monde arabe. Elle la chante en français et en arabe égyptien, en allemand et italien (Uomo di sabbia). La version française parle d'un homme qui, errant dans le désert, voit le mirage d'un jardin paradisiaque. À la fin de l'année 1977, cette chanson était diffusée à la radio d'Israël lors de la venue d'Anouar el-Sadate[3], ce qui donna davantage au titre un message de paix[4].

La chanson de Dalida parvient rapidement à accéder à la 4e place des ventes (SNEP) et la 3e place du hit-parade (CIDD) en France. Elle accède également au hit-parade de la Turquie (3e place) et d'Israël (23e place) la même année tout en entrant dans le Top30 du hit-parade européen.

Les versions remixées[modifier | modifier le code]

En 1995, Orlando (le frère et producteur de la chanteuse) met sur le marché un album de chansons totalement réorchestrées (Comme si j'étais là...). Parmi la quinzaine de titres proposés, on trouve Salma ya salama en version française et également en version égyptienne et espagnol (proposée en bonus).

La chanson sera à nouveau remixée en 1997 pour l'album L'An 2005 et sera alors extraite en cd single. Cette version, certifiée single d'argent, vaudra à Dalida d'atteindre le top 20 des charts français[5]. Un clip sera également réalisé pour l'occasion[6].

Production[modifier | modifier le code]

Le 45 tours, est sorti sous deux pressages différents :

  • La version française couplée à Ti amo (reprise de Umberto Tozzi), IS 45730
  • La version égyptienne couplée à la version instrumentale, IS 45731

Ce disque sera le dernier distribué par Sonopresse puisque Dalida signe désormais chez Carrere à partir de 1978. Le 45 tours bénéficiera même d'un troisième pressage (le premier chez Carrere), CA 49354.

On retrouve cet air dans la bande originale du film français Pédale douce.

Reprises[modifier | modifier le code]

La chanson a été interprétée par de nombreux artistes, parmi lesquels Alabina qui classera en 1997 sa version espagnole de nouveau dans le top 20[7] sous le titre Ole y ola. Nana Mouskouri l'a reprise en 2018 sur l'album Forever Young.

La chanson est reprise par Gérard Depardieu en 2006 dans le film Quand j'étais chanteur.

Classement hebdomadaire[modifier | modifier le code]

Classement (1977-1978) Meilleure
position
Drapeau de la Turquie Turquie 3
Drapeau de la France France (CIDD) 3[8]
Drapeau de la France France (SNEP) 4[9]
Drapeau d’Israël Israël 23[10]
Blank map of Europe cropped.svg Europe 29[11]
Classement (1997) Meilleure
position
Drapeau de la France France 14[12]
Classement (2012) Meilleure
position
Drapeau de la Région flamande Région flamande (Back catalogue) 27[13]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]