Rose McGowan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Rose Mcgowan)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir McGowan.
Rose McGowan
Description de cette image, également commentée ci-après

Rose McGowan en 2012.

Nom de naissance Rose Arianna Jane McGowan
Naissance (44 ans)
Florence, Italie
Nationalité Américaine
Italienne
Profession Actrice
Films notables Scream
Le Dahlia Noir
Planète Terreur
Boulevard de la mort
Conan
Séries notables Charmed
Once Upon a Time

Rose McGowan, née le à Florence en Italie, est une actrice et réalisatrice américaine.

Elle est révélée dans les années 1990 grâce aux productions suivantes : The Doom Generation (1995), Scream (1996), Phantoms (1998) et Jawbreaker (1999).

Dans les années 2000, elle accède à une notoriété publique importante pour avoir tenu le rôle de Paige Matthews dans la série Charmed. Au cinéma, on la retrouve dans les rôles de Cherry Darling et de Pam pour le diptyque Grindhouse (2007) de Quentin Tarantino et Robert Rodriguez. Elle participe également, en tant que second rôles, aux films Le Dahlia Noir (2006) et Conan (2011).

À partir des années 2010, elle entame une carrière de réalisatrice et de chanteuse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

Rose McGowan voit le jour le à Florence en Italie, de l'union de Daniel, un artiste irlandais et de Teri McGowan, une écrivaine franco-américaine. Elle a deux frères, deux sœurs, un demi frère et une demie sœur. Elle passe une grande partie de son enfance en Italie, au sein de la secte des Enfants de Dieu avant d'emménager à Washington D.C. à l'âge de dix ans[1].

Après la séparation de ses parents, Rose s'installe avec sa mère dans l'Oregon, aux États-Unis, alors qu'elle ne parle pas encore l'anglais. À 16 ans, elle se fait légalement émanciper et quitte sa famille. Elle enchaîne les petits boulots afin de subvenir à ses besoins et est un temps contrainte à vivre dans la rue[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Années 1990 : révélation dans le cinéma indépendant[modifier | modifier le code]

À dix-sept ans, Rose McGowan décide de suivre les cours de l'Art and Beauty School et fait tout pour décrocher un rôle. Après une brève apparition dans le show télévisé True Colors et un rôle mineur dans California Man, elle rejoint alors Los Angeles où elle rencontre le réalisateur Gregg Araki qui lui offre son premier rôle important dans The Doom Generation. Le film retrace le parcours violent et désespéré de trois jeunes paumés vivant pleinement leur vie d'adolescents avec le pressentiment que tout s'arrêtera bientôt[3]. Les critiques du film sont globalement mitigées, cependant Rose est nommée aux Independent Spirit Awards de 1996 comme "meilleur espoir". Elle poursuit sur sa lancée et apparaît dans les longs métrages Bio-Dome et Kiss & Tell avant de décrocher le rôle qui accéléra sa percée dans le milieu du divertissement.

En 1996, elle se fait assassiner pour les besoins du film d'horreur Scream, un slasher movie réalisé par Wes Craven. Il s'agit du plus grand succès de la saga Scream, aux États-Unis, sans compter l'inflation, Scream est le 20e film d'horreur le plus rentable de tous les temps et détient le record du plus grand succès de tous les temps du genre slasher, suivi par Scream 2 et Scream 3. Il représente aussi le plus gros succès de la carrière de Wes Craven[4]. Il est élu Meilleur scénario et Meilleur film d'horreur, lors de la cérémonie des Saturn Awards ou encore celle des MTV Movie Awards. Lors du Festival international du film fantastique de Gérardmer, il remporte le Grand Prix du jury.

Forte de cette nouvelle visibilité, Rose McGowan enchaîne alors les rôles dans plusieurs films comme Nowhere (toujours de Gregg Araki), Lewis & Clark & George ou encore Obsession fatale (Devil in the Flesh) qui rencontrent des succès moins importants mais permettent d'asseoir sa notoriété grandissante.

Par la suite, elle multiplies les interventions, on la retrouve, notamment, dans le drame indépendant Going all the Way, ainsi que dans le film d'horreur Phantoms, pour ses deux productions, elle partage l'affiche avec Ben Affleck. Puis elle s'essaie au film alliant prises de vues réelles et animation image par image pour Monkeybone, avec Bridget Fonda et Brendan Fraser avant de retourner au cinéma indépendant pour le drame d'aventures Strange Hearts. Devenue un visage familier du grand écran, Rose commence à se faire un nom. En 1999, elle est l'une des têtes d'affiches de la comédie dramatique Jawbreaker avec Rebecca Gayheart et Julie Benz. À sa sortie, le film passe inaperçu[5] mais au fil du temps, il acquiert une certaine notoriété, reconnu comme étant un film culte du genre teen movie[6].

Années 2000 : révélation télévisuelle[modifier | modifier le code]

Rose McGowan, lors de l'avant-première de Grindhouse en mars 2007.

Elle accèdera à la notoriété mondiale, en 2001, grâce à la télévision quand elle est appelée par les producteurs de Charmed pour jouer le rôle de la pétillante sorcière Paige Matthews à la suite du départ de Shannen Doherty de la série. Elle reforme le trio de charme avec Alyssa Milano et Holly Marie Combs.

Produite par Aaron Spelling, la série raconte l'histoire de trois sœurs qui deviennent sorcières en héritant des pouvoirs transmis par leurs aïeules. Chaque sœur possède un pouvoir magique qui lui est propre et qui évolue tout au long de sa vie. Elles vivent ensemble dans un manoir. Unies par le « Pouvoir des Trois », les sœurs Halliwell utilisent leurs pouvoirs surnaturels pour combattre les sorciers, démons et autres forces maléfiques qui peuplent la ville de San Francisco en Californie. Cette série est reconnue pour son mélange des genres (du monde de l’imaginaire à l'horreur, de la comédie aux histoires de cœur). C'est aussi la série qui a obtenu le record de la plus haute audience jamais enregistrée pour le début d'une série sur le réseau américain WB. Charmed, avec les shows Médium et Desperate Housewives représentent aussi les plus longues séries mettant en scène des femmes dans les rôles principaux[7]. McGowan réussit aussi à réaliser son grand rêve, chanter, grâce à la série, en effet, dans l'épisode Les Sens du mal de la 5e saison, elle interprète ainsi la chanson Fever.

En 2002, elle n'en oublie pas le cinéma indépendant en décrochant le premier rôle de la comédie Stealing Bess puis, en 2003, elle prête sa voix pour le duo Superfabulous qu'elle partage avec Brian Transeau. En 2005, dans la mini-série Elvis, elle interprète Ann-Margret aux côtés de l'acteur Jonathan Rhys-Meyers, qui est un succès aux États-Unis en étant plusieurs fois nommée lors de cérémonies de récompenses prestigieuses entre 2005 et 2006 (Emmy Awards, Satellite Awards, Golden Globes, …)[8]. Elle prête sa voix au jeu vidéo Darkwatch, jouant une femme fatale nommée Tala.

En 2006, après une huitième et dernière saison, Charmed tire sa révérence. Rose McGowan enchaîne et apparaît dans Le Dahlia Noir dans lequel Brian De Palma lui confie un petit rôle.

Lors du Comic-Con 2008.

En 2007, elle obtient le rôle principal dans Planète Terreur et un rôle secondaire dans Boulevard de la mort, qui forment le diptyque Grindhouse de Quentin Tarantino et Robert Rodriguez. Cette production ambitieuse ne rencontre pas le succès escompté au box office[9] mais séduit, en revanche, la critique[10]. Forte de cette massive visibilité mondiale, Rose est rattachée à trois grands projets : Un remake du classique de science fiction, Barbarella, sorti en 1968 avec Jane Fonda, une série télévisée intitulée Women in Chains[11] et une adaptation sur grand écran de la bande dessinée sur le personnage de Red Sonja. Les trois projets, très attendus par les fans, seront finalement annulés[12].

En 2008, elle rejoint Ben Kingsley, Jim Sturgess et Kevin Zegers pour le thriller La Guerre de l'ombre, inspiré de l'œuvre autobiographique de Martin McGartland, du même nom, il est récompensé au Festival international du film de Vancouver. En 2009, elle renouvelle l'expérience du doublage pour les besoins du jeu vidéo Terminator Salvation.

Années 2010 : diversification[modifier | modifier le code]

En 2010.

En 2010, elle fait un cameo dans Machete et occupe le rôle principal du thriller fantastique indépendant Dead Awake qui divise la critique[13]. Elle apparaît également, le temps d'un arc narratif de quelques épisodes, dans la sixième saison de la série télévisée Nip/Tuck, reprenant le rôle de Teddy, compagne d'un des principaux antagonistes, un personnage précédemment incarné par l'actrice Katee Sackhoff.

Rose McGowan, pour le New York Comic Con & Anime Festival de 2011.

En 2011, on la retrouve dans une production de premier plan lorsqu'elle est à l'affiche d'un des blockbusters de l'été, Conan, réalisé par Marcus Nispel, elle y interprète Marique, un succube mi-humaine mi-sorcière. Elle joue les guest star pour un épisode de la série policière New York, unité spéciale et occupe le rôle principal du téléfilm Sous l'emprise du pasteur qui retrace l'histoire vraie de Mary Winkler qui avait tué son mari après avoir été battue. En 2012, elle est la tête d'affiche du thriller Rosewood Lane.Entre 2013 et 2014, elle incarne Cora jeune (personnage joué par Barbara Hershey) dans la série Once Upon a Time diffusée sur ABC, le temps de deux épisodes. Puis, elle fait ses débuts de réalisatrice avec Dawn, son premier court métrage nominé au festival de Sundance. Elle intègre ensuite la distribution principale de la série d'action Chosen et prête sa voix au personnage Medusa pour la série d'animation Ultimate Spider-Man et retrouve l'univers du jeu vidéo en doublant un personnage important pour Call of Duty: Advanced Warfare.

En 2015, après ses déclarations sur le machisme à Hollywood, elle décide de se consacrer à la réalisation ainsi qu'à l'une de ses passions, la musique. Elle sort le single RM486, accompagné d'un clip provocateur dont elle officie également en tant que réalisatrice[1].

Désireuse de se faire plus rare sur les écrans, entre 2016 et 2017, elle s'investit dans des films à petit budgets et faible visibilité, on peut la retrouver dans le film d'horreur The Tell-Tale Heart et dans le thriller psychologique The Sound, présenté au Festival international du film de Toronto.

Vie privée[modifier | modifier le code]

En 1996, Rose McGowan a une liaison de courte durée avec l'acteur Matthew Lillard, rencontré sur le tournage de Scream.

En 1997, la jeune femme rencontre le chanteur Marilyn Manson. Deux ans après, il la demande en mariage. Mais le mariage n'a pas lieu et ils rompent en 2001. L'actrice fait ensuite la connaissance de l'acteur Kip Pardue sur le tournage de Strange Hearts mais leur romance s'arrête à la fin de l'année.

En 2002, elle a une liaison avec le rédacteur en chef du magazine américain pour hommes Men's Health, Dave Zinczenko, qui se termine en mai 2005. Quelques semaines après, l'actrice rencontre le pilote de formule 1 Jenson Button. Ils se séparent par la suite, à une date inconnue.

En 2007, elle est fiancée au réalisateur Robert Rodriguez, rencontré sur le tournage de Planète Terreur. Ils se séparent et se remettent ensemble plusieurs fois. Leur relation prend fin en 2009 après l'annulation de leur mariage.

Le , elle épouse l'artiste Davey Detail avec qui elle vivait depuis l'année précédente. Elle demande le divorce en février 2016.

Depuis la fin de l'année 2016, elle confirme sa relation avec Josh Latin, un producteur de musique[14].

En octobre 2017, Rose McGowan révèle sur Twitter avoir été violée par le célèbre producteur hollywoodien, Harvey Weinstein en 1997. Elle explique avoir été liée avec le producteur par un accord de confidentialité[15],[16].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Clips vidéos[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

En France, Véronique Soufflet a été la première voix française régulière de Rose McGowan. Depuis, plusieurs comédiennes doublent l'actrice.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Rose McGowan, en 2008, pour le Festival international du film de Toronto.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Rose McGowan Official Fan Site - Biography », sur http://www.rosemcgowanofficial.com.
  2. (en) « Rose McGowan from charmed life to grindhouse deity », sur bbook.com.
  3. « The Doom Generation (Un pur moment de destroy attitude) », sur http://cinemachoc.canalblog.com/, .
  4. (en) « Box Office Scream », sur http://www.boxofficemojo.com/.
  5. (en) « BOX Office Jawbreaker », sur http://www.boxofficemojo.com/.
  6. (en) « ‘Jawbreaker’: E! Developing Series Adaptation of Teen Cult Film », sur http://deadline.com/.
  7. « La naissance et l'évolution de la série », sur http://charmed.monrezo.be.
  8. « Elvis, Une Etoile Est Née », sur https://www.afds.tv/, .
  9. (en) « BOX Office Grindhouse », sur http://www.boxofficemojo.com/
  10. (en) « Review Grindhouse », sur https://www.rottentomatoes.com/.
  11. (en) « Coolest Fricking TV Show Ever? WOMEN IN CHAINS! - directed by Robert Rodriguez... starring Rose McGowan?!?!?! », sur http://www.aintitcool.com/, .
  12. (en) « EXCLUSIVE: ROBERT RODRIGUEZ'S 'BARBARELLA' ADAPTATION IS DEAD », sur http://www.mtv.com/.
  13. (en) « Dead Awake IMDb », sur http://www.imdb.com/.
  14. (en) « http://www.dailymail.co.uk/tvshowbiz/article-3895902/My-merman-Rose-McGowan-s-confirms-dating-producer-Boots-posting-snap-topless-embrace.html », sur http://www.dailymail.co.uk/.
  15. « Rose McGowan révèle avoir été violée par un célèbre producteur », sur http://www.public.fr/, .
  16. « Affaire Weinstein : quatrième accusations de viol », sur 20 minutes.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]