Jawbreaker (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jawbreaker
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo original du film.
Titre québécois Quelle bourde !
Réalisation Darren Stein
Scénario Darren Stein
Musique Stephen Endelman
Acteurs principaux
Sociétés de production Crossroads Films
Kramer-Tornell Productions
TriStar
Pays de production Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie noire, thriller
Durée 87 minutes
Sortie 1999

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Jawbreaker ou Quelle bourde ! est un film américain réalisé par Darren Stein et sorti en 1999.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le jour de ses 17 ans, Liz Purr, élève du lycée Reagan High à Los Angeles, est kidnappée par ses amies Courtney, Marcie et Julie qui veulent lui faire une blague. Elles la bâillonnent avec un jawbreaker (un gros bonbon rond, difficile à croquer ou à sucer) et la jettent dans le coffre d'une voiture où elle meurt étouffée. Courtney insiste pour couvrir le meurtre. Mais une personne a tout vu : Fern. Pour acheter son silence, Courtney accepte Fern dans la bande après l'avoir transformée et appelée Violet.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Source VF : Voxofilm[4]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

Le cinéaste Darren Stein envisage initialement de faire un film d'horreur mais son intrigue évolue davantage vers une comédie teintée d'humour noir[5].

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

En couple avec l'actrice Rose McGowan au moment du tournage, le chanteur Marilyn Manson fait une petite apparition[5].

Rachael Leigh Cook a auditionné pour le rôle de Julie[5].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a lieu en Californie : Los Angeles (Dorsey High School, Notre Dame High School, University High School, Sherman Oaks, West Los Angeles...), Culver City, Downey[6]. Il ne dure que 30 jours[5].

Bande originale[modifier | modifier le code]

Jawbreaker
Music from the Motion Picture

Bande originale de divers artistes
Sortie 1998
Genre pop rock, rock alternatif, shoegazing, brit pop[7]
Producteur Peter Coquillard, Sharlotte Blake
Label London Records

La musique du film est composée par Stephen Endelman. La bande originale commercialisée par London Records est cependant constituée de chansons pop rock présentes dans le film et interprétées par divers artistes et groupes.

Liste des titres
  1. Yoo Hoo (Imperial Teen) – 3:31
  2. I See (Letters to Cleo) – 3:56
  3. Next to You (Ednaswap) – 2:35
  4. Don't Call Me Babe (Shampoo) – 2:58
  5. Bad Word for a Good Thing (Friggs) – 2:53
  6. Stay in Bed (Grand Mal) – 4:49
  7. Flow (Transister) – 5:59
  8. She Bop (Howie Beno) – 3:06
  9. Water Boy (Imperial Teen) – 1:36
  10. Rock You Like a Hurricane (Scorpions) – 4:14
  11. Rock 'n' Roll Machine (The Donnas) – 2:54
  12. Beat You Up (The Prissteens) – 2:36
  13. Trouble (Shampoo) – 3:21
Autres chansons présentes dans le film

Accueil[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Le film reçoit des critiques très négatives aux États-Unis. Certains journalistes y voient trop de ressemblances avec Fatal Games sorti en 1989. Sur l'agrégateur américain Rotten Tomatoes, il récolte 13% d'opinions favorables pour 63 critiques et une note moyenne de 3,610. Le consensus du site est « Cette comédie jetable est victime de sa sensibilité branchée[8] ». Sur Metacritic, il obtient une note moyenne de 22100 pour 21 critiques[9].

En France, Télérama publie une critique négative du film dans laquelle on peut notamment lire « Après Elle est trop bien, Sexe Intentions et College Attitude, c'est le quatrième nanar de l'été, qui se termine par un bal de fin d'année scolaire dont la reine, à peine élue, se fait lyncher. Vivement la rentrée[10]. ».

Box-office[modifier | modifier le code]

Le film fonctionne bien au box-office. Aux États-Unis et au Canada, il récolte 3 117 085 $[1].

Distinction[modifier | modifier le code]

Le film ne reçoit qu'une nomination : aux MTV Movie & TV Awards 1999, Rose McGowan est nommée dans la catégorie du meilleur méchant[11].

Commentaires[modifier | modifier le code]

Pour incarner Courtney, Rose McGowan a avoué s'être inspirée de la performance de Gene Tierney dans Péché mortel (1945)[5].

En 2013, le film est adapté en comédie musicale avec Elizabeth Gillies dans le rôle de Courtney Shayne[12].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]