Robert Woodworth

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Woodworth.
Robert Woodworth
Portrait de Robert Woodworth
Biographie
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata
à MassachusettsVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès Voir et modifier les données sur Wikidata (à 92 ans)
à New YorkVoir et modifier les données sur Wikidata
Pays de nationalité États-UnisVoir et modifier les données sur Wikidata
Thématique
Formation Université Harvard (jusqu'en ), université Columbia (jusqu'en ) et Teachers College (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Profession Psychologue et professeur d'université (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Membre de Académie américaine des arts et des sciencesVoir et modifier les données sur Wikidata

Robert Sessions Woodworth, né à Belchertown le et mort à New York le , est un psychologue américain et un professeur de psychologie expérimentale à l'université Columbia.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a étudié avec William James ainsi qu'avec d'autres psychologues de l'époque comme Leta Stetter Hollingworth, James Rowland Angell et Edward Thorndike.

Il est classé 88e sur la liste des psychologues les plus éminents du XXe siècle, en 2002, par une enquête de la Review of General Psychology[1].

Recherches[modifier | modifier le code]

Son manuel Psychology: A study of mental life, publié la première fois en 1921, a connu de nombreuses rééditions. Il a introduit la notion d'équation comportementale. Il a contribué à la psychométrie, notamment en créant le Woodworth Personal Data Sheet (WPDS), considéré comme le premier test de personnalité[2]. Ce test mis au point durant la Première Guerre mondiale a pour objectif de mesurer la stabilité émotionnelle des soldats.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • Psychology: A study of mental life, 1921.
  • Experimental Psychology, 1938.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Steven J. Haggbloom, Renee et al., Jason E. Warnick, Vinessa K. Jones, Gary L. Yarbrough, Tenea M. Russell, Chris M. Borecky, Reagan McGahhey et John L., III Powell, « The 100 most eminent psychologists of the 20th century », Review of General Psychology, vol. 6, no 2,‎ , p. 139–152 (DOI 10.1037/1089-2680.6.2.139, lire en ligne)
  2. RE Gibby & MJ Zickar, « A history of the early days of personality testing in American industry: an obsession with adjustment », History of Psychology, 2008 Aug, 11(3), 164-84 PMID 19048975.
  3. Former APA Presidents [1], sur apa.org.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Clarence H. Graham, « Robert Sessions Woodworth » Biographical Memoirs, National Academy of Sciences, 1967, p. 539-572 [PDF] [2]
  • R S Woodworth, « The future of clinical psychology. 1937 », Journal of Consulting and Clinical Psychology, vol. 60, no 1,‎ , p. 16–17 (PMID 1556280, DOI 10.1037/0022-006X.60.1.16)
  • E Heidbreder, « Robert Sessions Woodworth 1869-1962 », British Journal of Psychology (London: 1953), vol. 54,‎ , p. 199–200 (PMID 14051441, DOI 10.1111/j.2044-8295.1963.tb00876.x)
  • E H Tunnell, « A bibliography of articles and books by Robert Sessions Woodworth: A continuation, 1938-1959 », American Journal of Psychology, vol. 75,‎ , p. 690–2 (PMID 13994784)
  • « Robert S. Woodworth », in C. Murchison (éd.), A History of Psychology in Autobiography, vol.2, p.359, Worcester, Mass., Clark University Press, 1932.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]