Pompadour (pomme de terre)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pompadour.

Pompadour
Type consommation à chair ferme
Pays Drapeau de la France France
Année 1992
Origine génétique Roseval × BF 15
Maturité tardive
Groupe culinaire A


La Pompadour est une variété de pomme de terre française créée en 1992.

Elle est cultivée notamment en Picardie, sur des terres sablonneuses et limoneuses du littoral. Cette production exclusivement locale bénéficie du Label Rouge[1].

Elle est aujourd'hui conditionnée et commercialisée exclusivement par l'entreprise picarde Touquet Savour[2] basée à Essertaux près d'Amiens.

Historique[modifier | modifier le code]

La pomme de terre Pompadour est une variété née en 1992 à la station de recherche du Comité Nord[3]. Elle est issue d'un croisement entre les variétés BF 15 (plutôt rustique) et Roseval (vigoureuse à peau rouge). Toutes deux sont des pommes de terre à chair ferme. Elle a été nommée ainsi en hommage à la Marquise de Pompadour, dans le but de souligner la prétendue noblesse de la variété.

Description[modifier | modifier le code]

Les tubercules sont de taille moyenne et de forme oblongue, sa chair est ferme et sa peau est fine de couleur jaune cuivré. La Pompadour est une variété tardive : plantée début avril, elle est récoltée à la fin du mois d'août et au début du mois de septembre.

Caractéristiques culinaires[modifier | modifier le code]

C'est une pomme de terre à chair ferme[4](dite pomme de terre vapeur).

La pomme de terre Pompadour Label Rouge[modifier | modifier le code]

Label Rouge[modifier | modifier le code]

En Picardie, six agriculteurs, membres de « l'association Pompadour Label Rouge », commercialisent une production locale de pommes de terre de la variété 'Pompadour' qui bénéficie depuis 2001 d'un Label Rouge sous le nom de « Pommes de terre à chair ferme Pompadour ».

Pour bénéficier du Label Rouge, cette production de pommes de terre doit respecter un cahier des charges homologué par le Ministère de l'Agriculture[5].

Elle doit ainsi répondre à plusieurs exigences, parmi lesquelles :

  • être issue de plants certifiés produits en Côte d’Opale,
  • être cultivée à moins de 150 kilomètres de la mer et dans une terre exempte de cailloux,
  • bénéficier d'une absence totale de traitement après la récolte,
  • posséder une bonne tenue à la cuisson

La démarche « Sauvons la Pompadour »[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (février 2019)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

En 2009, les producteurs ont fait l'amer constat que les ventes ne décollent pas malgré tous leurs efforts. Alors pour faire connaître la variété auprès des consommateurs, sauver leurs exploitations et sauvegarder la variété Pompadour ; ils ont décidé de lancer une campagne marketing pour dynamiser et valoriser la variété Pompadour Label Rouge. L'idée générale est d'humaniser la relation entre la pomme de terre et le consommateur en mettant en valeur les producteurs. L'objectif étant aussi de rassurer le consommateur en garantissant l'origine des pommes de terre.

Pour cela, les producteurs ont repensé les étiquettes des emballages en affichant leur visage, leur prénom et le nom du village de production. Un flashcode sur chacun des emballages permet de localiser la parcelle de production, de retrouver une interview de présentation du producteur, mais aussi d'accéder au site internet et aux divers réseaux sociaux.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche de la Pompadour », sur site de l'INAO (Institut National de l'Origine et de la Qualité)
  2. « Touquet Savour », sur Touquet Savour (consulté le 18 février 2019)
  3. « La pomme de terre Pompadour », sur Le plant français de pomme de terre
  4. « Variétés de pommes de terre à chair ferme > C.N.I.P.T. », sur CNIPT PUBLIC (consulté le 18 février 2019)
  5. « Arrêté du 28 septembre 2001 portant homologation d'un cahier des charges de label agricole », sur Légifrance (consulté le 11 septembre 2013).

Liens externes[modifier | modifier le code]