Pierre Nantel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pierre Nantel
Illustration.
Fonctions
Député de Longueuil—Pierre-Boucher (2011-2015) puis Longueuil—Saint-Hubert (2015-)
Élection Élection fédérale canadienne de 2011
Réélection 2015
Législature Chambre des communes du Canada
Groupe politique Nouveau parti démocratique (mai 2011-août 2019)

Indépendant (août-septembre 2019)

Prédécesseur Jean Dorion
Successeur En fonction
Biographie
Date de naissance (56 ans)
Lieu de naissance Salaberry-de-Valleyfield (Canada)
Nationalité canadienne
Parti politique Nouveau parti démocratique (2008-août 2019)

Parti vert du Canada (août 2019-...)

Profession Directeur artistique, ingénieur de son
Résidence Longueuil (Québec)

Pierre Nantel (né le à Salaberry-de-Valleyfield) est un directeur artistique, ingénieur du son et homme politique du Québec. Lors des élections fédérales du 2 mai 2011, il devient député de la circonscription de Longueuil-Pierre-Boucher, représentant le Nouveau Parti démocratique, alors sous la direction de Jack Layton. Il est réélu en 2015 dans la circonscription de Longueuil—Saint-Hubert.

Carrière en musique[modifier | modifier le code]

Pierre Nantel a œuvré au sein de l'industrie musicale québécoise pendant plus de 20 ans, accompagnant plusieurs artistes, tels qu'Isabelle Boulay dont il produit l'album Tout un jour[1],[2], et Jean-François Breau pour lequel il a été également parolier[3]. En plus de cumuler les rôles de directeur artistique, dépisteur de talents et ingénieur de son, il a été co-récipiendaire de deux prix Félix de l'ADISQ : Équipe de promotion de l'année - Disques au gala de 1990[4].

Il a aussi travaillé pour le Cirque du Soleil en tant que directeur artistique-musique et dépisteur de talents musicaux[5]. Membre de l'Union des artistes (UDA), il a été recherchiste et chroniqueur à TVA, à Radio-Canada, à TQS et à CKOI 96,9. Il a contribué à des émissions telles Le Banquier, la Fosse aux lionnes, les Midis fous et le Grand décompte[6].

Action politique[modifier | modifier le code]

En 2008, Pierre Nantel devient membre du Nouveau Parti démocratique[7]. Il est candidat pour la première fois en 2011, dans la circonscription de Longueuil—Pierre-Boucher où il habite, et fait campagne avec une petite équipe de bénévoles. Il est élu lors des élections générales du 2 mai 2011 aux côtés de Jack Layton et d'un grand nombre de nouveaux députés du NPD.

Jack Layton et son successeur, Thomas Mulcair, nomment Pierre Nantel au cabinet fantôme de l'opposition officielle, d'abord comme porte-parole du NPD pour le sport, de mai à octobre 2011, et ensuite comme porte-parole en matière de patrimoine et de culture[8]. Il occupe toujours ce poste pour le deuxième parti d'opposition à la suite des élections de 2015.

Lors de son premier mandat, Pierre Nantel s'est opposé à la réforme du gouvernement Harper en matière de droit d'auteur en 2012[9] et est intervenu dans plusieurs dossiers en tant que député : contre les compressions et les nominations politiques à la Société Radio-Canada[10], contre le péage proposé pour le nouveau pont Champlain reliant Montréal à la Rive-Sud[11], pour le maintien de la distribution aux foyers par Postes Canada[12], et contre la guerre en Iraq et en Syrie voulue par le premier ministre Stephen Harper[13].

Il a aussi œuvré pour l'amélioration de la sécurité ferroviaire. En collaboration avec le maire de Boucherville, Jean Martel, il réussit à faire retirer les wagons-citernes DOT-111, considérés hors-norme et dangereux, des convois ferroviaires qui traversent sa circonscription[14].

Le 23 novembre 2015, suite à sa réélection, Pierre Nantel modifie le tradtionnel serment permettant de devenir député, et devient le premier député à y inclure une reconnaissance des traités conclus avec les peuples autochtones[15].

Son ajout au serment -- "J'affirme également que je respecterai dans l'exercice de mes fonctions les traités conclus avec les peuples autochtones" -- est reprise dans le serment de trois autres députés : Roméo Saganash, Georgina Jolibois et Niki Ashton[16],[17].

En décembre 2018, à l’initiative de Pierre Nantel, trois partis d’opposition ont demandé à leurs collègues libéraux et conservateurs de dépolitiser la question climatique. Leur but est de former un front commun pour le climat, un effort de guerre collectif pour lutter contre le réchauffement climatique. Pendant COP24, les chefs du NPD, du Bloc Québécois et du Parti vert ont tendu la main au gouvernement et à l'opposition officielle, les invitant à une mobilisation commune pour atteindre nos cibles climatiques. Les trois chefs proposent au premier ministre de tenir une rencontre de tous les chefs de parti en janvier 2019, ou dès que possible au retour du Parlement, pour convenir d'actions non partisanes sur le climat. Rappelons que Pierre Nantel a envoyé une lettre ouverte à tous les chefs de partis, les invitant à mettre de côté la partisanerie et à nommer ensemble un ministre non-partisan de guerre aux changements climatiques. « On est devant une crise, une urgence, et c'est pourquoi j'ai proposé à tous les partis de faire front commun, a déclaré Pierre Nantel. Une approche partisane et électorale va nous faire perdre trop de temps. L’essentiel, c’est de dépolitiser l’enjeu du climat et d'en faire une priorité absolue pour tout le monde. »

À la suite de l'utilisation d'images de l'accident ferroviaire de Lac-Mégantic par Netflix dans son film Bird Box, Pierre Nantel dépose une motion à la Chambre des communes exigeant que Netflix « retire de son catalogue de fiction toute image de la tragédie de Lac-Mégantic » et « compense financièrement la communauté de Lac-Mégantic pour avoir utilisé ces images à des fins de divertissement ». La motion est adoptée à l'unanimité par la Chambre des communes le 29 janvier 2019, et Netflix annonce le retrait des images de Lac-Mégantic de son film le 14 mars 2019[18],[19],[20],[21],[22].

Pierre Nantel est l’initiateur d’une coalition d’élu.es pour les transports électriques. Dans un esprit de collaboration, six députées et députés représentant quatre partis de l’Assemblée nationale et de la Chambre des communes annoncent leur collaboration au sein d’une coalition non-partisane pour faire de la Rive-Sud la capitale nord-américaine de l’électrification des transports. La coalition regroupe les député.es : Martine Ouellet, députée de Vachon, Diane Lamarre, députée de Taillon, Catherine Fournier, députée de Marie-Victorin, Xavier Barsalou-Duval, député de Pierre-Boucher—Les-Patriotes—Verchères, Nathalie Roy, députée de Montarvile et Pierre Nantel, député de Longueuil—Saint-Hubert. Rare front commun de six élu.es pour faire face à l'urgence du réchauffement climatique, le but étant d’électrifier les transports en saisissant des opportunités et misant sur un secteur de pointe qui caractérise déjà l'agglomération de Longueuil. Une pétition unique en son genre[Quoi ?] est créée, rédigée pour les deux législatures et permettant du même coup de faire entendre sa voix dans les deux parlements. Le maire de Boucherville, monsieur Jean Martel, le maire de Saint-Bruno-de-Montarville, monsieur Martin Murray, et le maire suppléant de Saint-Lambert, monsieur Hugues Létourneau, appuient par leur présence la volonté de faire de l’agglomération de Longueuil la capitale de l’électrification des transports en Amérique du Nord.

Pierre Nantel est à l’origine de « La ligne de parti Québec » au sein de son parti. En effet, le NPD annonce le 2 mai 2019, une présence parlementaire différente pour le Québec, qui vise à porter les consensus du Québec à Ottawa. « J’ai mené une longue réflexion, très connue de tous, à Ottawa comme avec les gens de Longueuil et de Saint-Hubert, a affirmé Pierre Nantel. J’ai considéré de nombreuses options pour mieux assurer la représentation des intérêts du Québec à Ottawa ; j’ai bien sondé les gens de chez moi. J’en suis venu à la conclusion que ce qu’on attend au Québec, c’est d’abord et avant tout que les consensus de la nation québécoise soient assumés, à Québec comme à Ottawa. Pour y arriver, je crois que la meilleure solution est celle d’un nationalisme efficace pour défendre naturellement et systématiquement les intérêts du Québec tout en travaillant ensemble avec tous les progressistes du pays pour une société plus juste, et surtout – en ces temps d’urgence climatique – plus verte. » Pierre Nantel sera officiellement responsable d’identifier les questions qui touchent aux intérêts vitaux du Québec -- par exemple, la langue, la culture, la juridiction du Québec ou une motion unanime de l’Assemblée nationale – et d’assurer que le Caucus du Québec du NPD ait l’occasion de déterminer une ligne de parti québécoise, qui lui est propre, et qui sera assumée a la Chambre des communes. « En ce 2 mai, pour réaffirmer notre engagement indéniable pour la défense des intérêts du Québec à Ottawa, il me fait plaisir, de nommer Pierre Nantel au titre de porte-parole pour les enjeux touchant la nation québécoise, a déclaré le chef adjoint Alexandre Boulerice. Cette annonce s’inscrit dans la volonté du NPD d’être un allié pour les Québécois.es et d’avoir une offre particulière pour le Québec. » « C'est une entente historique avec les néo-démocrates d’ailleurs au pays : une entente qui transforme le NPD en véritable coalition qui travaille ensemble pour les gens, tout en garantissant une défense sans compromis des intérêts du Québec, affirme Pierre Nantel. »

Au cours de son deuxième mandat, Pierre Nantel a livré une incessante bataille pour que les géants du web (Netflix, Facebook, Google) soient taxés pour des services offerts au Canada, au même titre que toutes les compagnies canadiennes offrant le même type de service.

Quelques semaines avant la tenue des élections fédérales 2019, suite à des échanges entre les représentants d’un autre parti et Pierre Nantel, un différend survient entre celui-ci et les représentants de son propre parti et le vendredi 16 août 2019 il est expulsé du caucus du NDP.[23]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Clip de "Il suffirait de presque rien" : Isabelle Boulay rend hommage à Serge Reggiani" », sur chartsinfrance.net (consulté le 16 septembre 2015)
  2. Québecor Média, « Musique - Une équipe impressionnante pour Isabelle Boulay » (consulté le 16 septembre 2015)
  3. « Centrart - Portail culturel francophone - http://www.centrart.qc.ca », sur www.centrart.qc.ca (consulté le 16 septembre 2015)
  4. Gala de l'ADISQ - 1990 Nommés et gagnants sur le site de l'ADISQ; aucune référence pour le second trophée n'a été trouvée.
  5. Mention de ce titre dans le site des Francouvertes
  6. « Pierre Nantel, Longueuil--Pierre-Boucher NPD | À propos de Pierre » (consulté le 16 septembre 2015)
  7. « Pierre Nantel au 15-18 : portrait de Longueuil--Saint-Hubert au 15-18 », sur Youtube.com.
  8. « Pierre Nantel — Fiche de parlementaire », Parlement du Canada.
  9. « La réforme du droit d'auteur en voie d'être adoptée | Joël-Denis Bellavance et Alain Brunet | Arts » (consulté le 16 septembre 2015).
  10. « Un CA à saveur conservatrice » (consulté le 16 septembre 2015).
  11. « Le gouvernement Harper néglige le Québec, selon Pierre Nantel : Nouvelles : FM 103.3 », sur www.fm1033.ca (consulté le 16 septembre 2015).
  12. « MédiaSud - 300 M$ en profits à Postes Canada : Ottawa doit maintenir la livraison à domicile! », sur mediasud.ca (consulté le 16 septembre 2015).
  13. « Lettre ouverte du député Pierre Nantel » (consulté le 16 septembre 2015).
  14. « Pas de DOT-111 sur la Rive-Sud : Nouvelles : FM 103.3 », sur www.fm1033.ca (consulté le 16 septembre 2015).
  15. « Serment historique de quatre députés : », sur Le NPD du Canada (consulté le 4 juin 2019).
  16. « Serment historique de quatre députés : », sur Le NPD du Canada (consulté le 4 juin 2019).
  17. (en-US) « Saganash wants MP oath text amended to include treaty reference - APTN NewsAPTN News », sur aptnnews.ca (consulté le 4 juin 2019).
  18. Zone Arts- ICI.Radio-Canada.ca, « Lac-Mégantic et Netflix : Ottawa demande le retrait des images et une compensation », sur Radio-Canada.ca (consulté le 4 juin 2019).
  19. « Netflix plie et va retirer les images de Lac-Mégantic », sur HuffPost Québec, (consulté le 4 juin 2019).
  20. MÉLANIE MARQUIS, « Images de Lac-Mégantic utilisées par Netflix: le NPD veut un dédommagement », La Presse,‎ (lire en ligne, consulté le 4 juin 2019).
  21. « Ottawa dénonce à son tour l’usage d’images de Lac-Mégantic par Netflix », sur Le Devoir (consulté le 4 juin 2019).
  22. Agence QMI, « Ottawa réclame que Netflix retire les images de la tragédie de Lac-Mégantic », sur Le Journal de Montréal (consulté le 4 juin 2019).
  23. Philippe Lanoix-Meunier, « Le NPD expulse son député Pierre Nantel », Le Courrier du Sud, Longueuil, Québec,‎ (lire en ligne)

http://www.pierrenantel.org/

Liens externes[modifier | modifier le code]