Rive-Sud de Montréal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Rive-Sud de Montréal
Géographie
Pays
Province
Région administrative
Superficie
1 640,05 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Fonctionnement
Statut
Objet géographique (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

La Rive-Sud de Montréal correspond à la banlieue sud de la Région métropolitaine de Montréal. Elle est une partie de la Montérégie délimitée au nord-ouest par le fleuve Saint-Laurent et à l'est par la rivière Richelieu.

Bien que l'on utilise le terme Rive-Sud de Montréal, cette banlieue est plutôt située géographiquement au sud-est de sa métropole seulement. Toutefois, selon Guy Bertrand, conseiller linguistique à la radio française de Radio-Canada, ce terme est à proscrire[1] puisque « Montréal est une ville et les villes n'ont pas de rives ». Il ajoute : « en contexte, on peut également dire que ces villes ou ces régions sont sur la rive sud, sans préciser qu'il s'agit de la rive sud du Saint-Laurent ».

Territoire[modifier | modifier le code]

Aujourd'hui, on peut la dissocier en deux sous-divisions :

Elle totalise, en incluant la population de la Rive-Sud proche, 700 904 habitants. Quelquefois, on peut parler de la Grande Rive-Sud qui elle s'étend de Sorel-Tracy au nord à Salaberry-de-Valleyfield au sud et jusqu'à Saint-Hyacinthe à l'est englobant aussi l'agglomération de Saint-Jean-sur-Richelieu pour un total de 970 779 personnes. À cette échelle par contre, le pourcentage de la population se rendant à Montréal pour y travailler tend à diminuer. On peut cependant considérer ces villes comme faisant partie de la région du Grand Montréal.

La ville principale de cette sous-région est Longueuil.

Le territoire de la Rive-Sud ne possède pas de véritable existence institutionnelle. C'est pourquoi son territoire ne correspond pas à des limites géographiques précises. Cependant, des travaux de recherche réalisés par une équipe de chercheurs de l'INRS en 1998 définissaient la Rive-Sud de Montréal comme une entité composée de quatre Municipalités régionales de comté[2] :

Municipalités incluses[modifier | modifier le code]

Transport[modifier | modifier le code]

Transport routier[modifier | modifier le code]

La Rive Sud de Montréal est desservie par plusieurs autoroutes et routes majeures qui permettent le déplacement de personnes et de marchandises vers Montréal ou toute autre région du Québec :

Transport en commun[modifier | modifier le code]

Le transport en commun dans les banlieues de Montréal est géré par le réseau de transport métropolitain devenu Exo le lors de la réorganisation administrative du transport en commun dans la région métropolitaine de Montréal. L'organisme Exo gère 10 secteurs d'autobus sur la Rive sud en plus des 3 lignes de trains de banlieue sur celle-ci. Toutefois, le transport en commun dans l'agglomération de Longueuil est géré par le Réseau de transport de Longueuil (RTL) et non par Exo comme pour les autres banlieues. De plus, la ville de St-Jean-Sur-Richelieu opère son propre service d'autobus municipal pour transporter les résidents et travailleurs de la ville vers Brossard et Montréal.

Projets[modifier | modifier le code]

En 2020 Mme Parent (mairesse de Longueuil) propose un tracé pour un projet de tramway appelé LÉEO (lien électrique est-ouest) qui relierait le cégep Édouard-Montpetit, à l’est, à la ville de La Prairie, à l’ouest. Le LÉEO devra relier la station de métro de Longueuil–Université-de-Sherbrooke et la station Panama du futur Réseau express métropolitain (REM), à Brossard[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Les mots de la fin.
  2. INRS Urbanisation, Culture et Société. « La Rive-Sud de Montréal : Dynamique intermunicipale et intégration métropolitaine ». Montréal. Institut national de la recherche scientifique. 274 pages.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Statistiques Canada - http://www.statcan.ca/start_f.html