Guy Caron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Caron.

Guy Caron
Illustration.
Guy Caron en 2017.
Fonctions
Député à la Chambre des communes
En fonction depuis le
(8 ans, 8 mois et 20 jours)
Élection 2 mai 2011
Réélection 19 octobre 2015
Circonscription Rimouski-Neigette—Témiscouata—Les Basques
Législature 41e et 42e
Groupe politique Néo-démocrate
Prédécesseur Claude Guimond
Successeur Maxime Blanchette-Joncas
Biographie
Date de naissance (51 ans)
Lieu de naissance Rimouski (Québec, Canada)
Nationalité Canadienne
Parti politique Nouveau Parti démocratique
Diplômé de Université d'Ottawa
Université du Québec à Montréal
Profession Économiste

Guy Caron, né le à Rimouski (Québec), est un économiste et homme politique canadien. Membre du Nouveau Parti démocratique (NDP), il a été député de la circonscription de Rimouski-Neigette—Témiscouata—Les Basques à la Chambre des communes de l' élection de 2011 jusqu'à l'élection de 2019.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière privée[modifier | modifier le code]

Guy Caron est originaire de Rimouski. Il fait des études en sciences pures au Cégep de Rimouski et est en même temps journaliste pour les stations de radio CKLE et CKMN-FM et pour les journaux Progrès-Écho et Le Rimouskois. Il obtient un baccalauréat ès arts en communications de l'Université d’Ottawa. Pendant ses études, il est président de la Fédération des étudiants de l'Université d'Ottawa, puis, en 1994, président de la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants. Il obtient ensuite une maîtrise en économie à l'Université du Québec à Montréal (UQAM)[1].

Il travaille notamment pour la Fondation canadienne de relations raciales et le Conseil des Canadiens et est chargé de recherche et économiste au Syndicat canadien des communications, de l’énergie et du papier (SCEP). Il y est responsable des questions relatives à l’industrie forestière[1]. Avant son élection à la Chambre des communes, Caron est aussi représentant de presse pour le bureau de Jack Layton, chef du Nouveau Parti démocratique.

Engagement politique[modifier | modifier le code]

Guy Caron assistant à la marche des fiertés de Toronto, le 25 juin 2017.

Lors des élections fédérales de 2004, il se présente comme candidat du NPD dans la circonscription de Rimouski-Neigette—Témiscouata—Les Basques et obtient 7 % des votes. Il se présente de nouveau aux élections fédérales de 2006, lors desquelles il obtient 9,8 %, puis lors de celles de 2008, où il obtient 10,3 %[2].

Lors des élections de 2011, il obtient 43,0 % des votes, profitant de la poussée du NDP au niveau fédéral. Caron est ainsi élu député[3]. Il est réélu lors des élections fédérales de 2015 avec 43,1 % des votes[3]. Candidat à la course à la direction du NPD de 2017, il termine quatrième avec 9,4 % des suffrages. Il se représente à un troisième mandat lors des élections fédérales de 2019, mais est défait par le bloquiste Maxime Blanchette-Joncas.

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]