Panenka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Antonín Panenka.

Au football, la panenka est une technique particulière pour tirer un pénalty ou un tir au but.

Au lieu de frapper en force, le joueur frappe sans élan une pichenette du cou de pied en visant le centre du but, généralement juste sous la barre transversale afin de piéger le gardien adverse. C'est un geste risqué car en visant la position du gardien d'une frappe molle, le tireur doit escompter que celui-ci plonge par anticipation d'un côté ou de l'autre. Si ce n'est pas le cas, le gardien peut capter le ballon sans difficulté. Antonín Panenka, footballeur international tchécoslovaque, a donné son nom à ce geste. Sa célébrité a pour origine la finale de la Coupe d'Europe des Nations de 1976, où la Tchécoslovaquie a battu l'Allemagne de l'Ouest aux tirs aux buts. Antonín Panenka était le dernier tireur et a offert la victoire à son équipe en piégeant de cette façon le gardien Sepp Maier. Une fameuse panenka a également été réussie par Zinédine Zidane en finale de la Coupe du monde 2006 face à l'Italie.

Panenkas célèbres[modifier | modifier le code]

De nombreux joueurs ont par la suite tenté de frapper leur penalty à la Panenka. Avec plus ou moins de réussite...

Panenkas manquées[modifier | modifier le code]

  • 1989 : en trente-deuxièmes de finale de la Coupe de France 1989, Éric Cantona, alors à Bordeaux, tente une panenka lors de la série de tirs au but face à l'AS Beauvais Oise. Le gardien beauvaisien, Eddy Caullery, est pris à contre-pied, il s'élance à l'opposé du ballon. Cependant, Éric Cantona n'a pas suffisamment appuyé son geste et le portier se relève instantanément puis plonge de nouveau vers le ballon. Il exécute une parade salvatrice sur sa ligne de but[1].
  • 2004 : en finale de la Coupe de la Ligue 2004, le gardien du FC Nantes Mickaël Landreau manque le tir au but qui aurait donné la victoire à son équipe. Le gardien sochalien Teddy Richert avait deviné son intention[2].
  • 2009 : lors de l'opposition entre le VfB Stuttgart et le Bayern de Munich comptant pour la coupe d'Allemagne le 27 janvier 2009, un penalty est accordé au Bayern à la suite d'une main d'Arthur Boka. Franck Ribery qui vient de chambrer le public local à la suite de son but qui a porté la marque à 2-0, s'élance sous les sifflets du Mercedes-Benz Arena et tente une panenka peu puissante. Jens Lehmann, resté sur ses appuis, capte le ballon sans efforts[3].
  • 2011 : le 6 février 2011, lors d'un match de Carioca 1ère Division, opposant le Fluminense, qui mène 2-1 à la mi-temps[4], au Botafogo, Sebastián Abreu rate, à la 59e minute, un penalty qui aurait pu s'avérer égalisateur, en tentant une panenka face à un Diego Cavalieri qui n'est pas dupe[5].
  • 2011 : le 18 février 2011, lors de la 24e journée de Ligue 1, cette mésaventure arrivera également à Youssouf Hadji face à Rémy Vercoutre. En effet, à la 45e minute du match AS Nancy-Lorraine-Olympique lyonnais, à la suite d'une faute commise par le gardien lyonnais sur l'international marocain et du penalty qui suit, Hadji rate sa panenka, arrêtée par Vercoutre[6].
  • 2015 : le 19 mai 2015, lors de la demi finale de l'Euro des moins de 17 ans, le gardien Luca Zidane rate une panenka lors de la séance de tirs au but. Il permettra toutefois à la France de se qualifier pour la finale en arrêtant trois tirs au but adverses[7],[8].
  • 2018 : le 7 février 2018, lors du match Metz-Caen des huitièmes de finale de la Coupe de France, le joueur franco-algérien Farid Boulaya tente une panenka aux tirs au but mais le ballon est facilement réceptionné par le gardien de Caen, Brice Samba, ce qui élimine l'équipe de Metz de la compétition[9].
  • 2018 : le 7 juillet 2018 en quart de finale de la Coupe du monde, Fedor Smolov rate une panenka face à Danijel Subašić lors de la séance de tirs au but qui conclut le match Russie-Croatie[10].

Panenkas réussies[modifier | modifier le code]

Dans la culture[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jérémy Talbot, « Le gros flop d'Eric Cantona », sur www.linternaute.com, (consulté le 26 juin 2015)
  2. « La panenka ratée de Landreau en Coupe de la Ligue 2004 », sur sport.gentside.com, (consulté le 26 juin 2015)
  3. « Coupe d'Allemagne : le Bayern Munich et Ribéry en démonstration à Stuttgart », sur http://www.leparisien.fr, (consulté le 9 avril 2015)
  4. a et b « Fluminense - Botafogo match en direct Live du Dimanche 06 février 2011 », sur www.matchendirect.fr, (consulté le 20 août 2018)
  5. (en) « Loco Abreu Erra Penalti - Fluminense 2 x 3 Botafogo », sur www.youtube.com, (consulté le 20 août 2018)
  6. « Résultat Lyon-Nancy », sur http://fr.sports.yahoo.com, (consulté le 19 décembre 2014)
  7. « La panenka ratée de Luca Zidane en vidéo »
  8. « Luca Zidane rate une panenka, mais qualifie les U17 pour la finale de l'Euro », sur lequipe.fr, (consulté le 20 mai 2015)
  9. https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Video-metz-sorti-sur-une-panenka-ratee/873858
  10. sofoot, « Une Panenka foirée et Modrić qui réussit de justesse : les tirs au but de Russie-Croatie », sur SOFOOT.com, (consulté le 13 août 2018)
  11. « La panenka de Totti en demi-finale de l'Euro 2000 », sur sport.gentside.com, (consulté le 26 juin 2015)
  12. « Le message du Bayern - Football - MAXIFOOT », sur www.maxifoot.fr, (consulté le 9 avril 2015)
  13. « Panenka de Ribery à la 120ème minute », sur http://www.pronoplus.com, (consulté le 9 avril 2015)
  14. (en) « Sebastian Abreu Pulls off a Zidane Chip Style Penalty », sur www.youtube.com, (consulté le 20 août 2018)
  15. (pt) Thiago Lavinas, « Botafogo acaba com o tabu, vence o Flamengo e é campeão carioca », sur www.globoesporte.com, (consulté le 20 août 2010)
  16. « Abreu ou la "Panenka" à outrance (vidéo) », sur www.7sur7.be, (consulté le 20 août 2018)
  17. « Schalke : la panenka de Choupo-Moting », sur http://www.football365.fr, (consulté le 9 avril 2015)
  18. « Nice avec les tripes », sur http://sport24.lefigaro.fr, (consulté le 18 décembre 2014)
  19. « Monaco : Fabinho explique sa panenka », sur Foot Mercato : Info Transferts Football - Actu Foot Transfert (consulté le 21 mars 2016)

Articles connexes[modifier | modifier le code]