Rémy Vercoutre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rémy Vercoutre
Rémy Vercoutre.jpg
Rémy Vercoutre en 2012.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France SM Caen
Numéro 1
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (36 ans)
Lieu Grande-Synthe
Taille 1,87 m (6 2)
Période pro. Depuis 1998
Poste Gardien de but
Pied fort Droit[1]
Parcours junior
Saisons Club
1985-1996 Drapeau : France US Gravelines
1996-1997 Drapeau : France USL Dunkerque
1997-1999 Drapeau : France Montpellier HSC
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1998-2002 Drapeau : France Montpellier HSC 042 0(0)
2002-2014 Drapeau : France Olympique lyonnais 121 0(0)
2004-2005 Drapeau : France RC Strasbourg 011 0(0)
2014- Drapeau : France SM Caen 078 0(0)
Sélections en équipe nationale
Années Sélection M (B.)
Flag of France.svg France espoirs
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Dernière mise à jour : 22 mai 2016

Rémy Vercoutre, né le à Grande-Synthe, est un footballeur français.

Il évolue au poste de gardien de but au Stade Malherbe de Caen.

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Natif du département du Nord, Vercoutre est formé à l'US Gravelines. En 1996, à 16 ans, il rejoint l'USL Dunkerque, et l'année suivante le Montpellier HSC, qui évolue en première division du championnat de France[2]. Il s'y fait remarquer par sa capacité de travail et sa bonne humeur[3].

Il fait ses débuts en championnat le 13 février 1999 face au FC Lorient, pendant une saison où le club utilise trois autres gardiens (Bruno Martini, Philippe Flucklinger et Stéphane Cassard). En concurrence directe avec Rudy Riou les trois saisons suivantes, dont une passée en Division 2, il décide de partir en 2002. Il compte 43 matchs à Montpellier, dont 37 en championnat[2].

Olympique lyonnais[modifier | modifier le code]

En 2002, il signe à l'Olympique lyonnais, comme doublure de Grégory Coupet. Il s'était fait remarquer la saison passée lors d'un match nul obtenu par Montpellier à Gerland (0-0)[4].

Soucieux de jouer plus, il est prêté lors de la saison 2004-2005 au RC Strasbourg. En Alsace, il débute comme titulaire mais se blesse rapidement (fracture du cinquième métatarse). Après plusieurs mois d'indisponibilité, il ne parvient pas à reprendre la place de titulaire à Stéphane Cassard, son remplaçant en début de saison[4]. Il dispute cependant l'intégralité de la Coupe de la Ligue que le club strasbourgeois remporte contre le SM Caen en finale (2-1)[5].

À la fin de la saison, Gérard Houllier, le nouvel entraîneur de l'OL, souhaite l'intégrer à son groupe. Il reprend alors sa place de doublure de Coupet. Il progresse au fil des années de gloire de l'Olympique lyonnais, avec lequel il remporte notamment cinq titres de champion de France. Peu utilisé, il est néanmoins titulaire lors du Trophée des champions remporté en juillet 2006 aux tirs au but[4], ou pour chaque rencontre de la Coupe de la Ligue 2007 qui voit les Gones échouer en finale face aux Girondins de Bordeaux. Ce match est paisible pour le portier lyonnais jusqu'à la 88e minute où il encaisse le seul but de la rencontre sur une sortie manquée[6].

La blessure de Grégory Coupet le le propulse en tant que gardien titulaire des cages lyonnaises jusqu'à la trêve hivernale, soit jusqu'au mois de janvier 2008, où il effectue un intérim salué par les observateurs[7]. L'été suivant, Coupet est remplacé par Hugo Lloris, le jeune gardien de l'équipe de France. Vercoutre poursuit sa carrière de doublure. En juillet 2009, il prolonge son contrat jusqu'en 2012[8], et en décembre 2010, il le prolonge pour la 5e fois, soit jusqu'en 2014[9].

Lors du 100e derby entre l'Olympique lyonnais et l'AS Saint-Étienne le , il est expulsé sans avoir joué le match, après avoir pris deux cartons jaunes pour contestations depuis le banc de touche. Il écope alors de deux matchs de suspension. En 2011, à la suite d'un accident domestique, il est opéré d’une rupture d’un tendon du pied droit. Il est éloigné des terrains pour une durée de trois mois et demi. Il est de retour au sein du groupe professionnel le mais n'a pas l'occasion de rejouer avant la fin de la saison 2011-2012.

À l'été 2012, le départ d'Hugo Lloris est attendu et Vercoutre débute la saison 2012-2013 comme titulaire[10]. Le 31 août, Lloris rejoint effectivement Tottenham. Au bout d'une saison pleinement convenable, que son équipe terminera au 3e rang, Rémy se rompt les ligaments croisés antérieurs du genou droit, la veille du derby contre l'ASSE[11]. Cette blessure met un terme à sa saison. Il est remplacé par le jeune gardien international espoir portugais Anthony Lopes[12],[13]. Vercoutre fait son retour le face au Valenciennes FC (1-1)[14], alors que Lopes s'est blessé à son tour. Au retour du jeune espoir portugais, l'entraîneur Rémi Garde hésite entre les deux joueurs[15]. Finalement il opte pour Lopes, au dépend de Vercoutre[16].

Stade Malherbe Caen[modifier | modifier le code]

Rémy Vercoutre avec le Stade Malherbe de Caen

Après onze saisons passés avec l'Olympique lyonnais et libre de tout contrat en juin 2014, il décide de s'engager pour deux saisons avec le Stade Malherbe de Caen, promu en Ligue 1[17]. Lors d'une interview avec le magazine France-Football, il explique son choix d'avoir quitté Lyon, pointant du doigt un manque de communication avec l'ex-entraîneur de Lyon Rémi Garde lors de sa grave blessure en 2013, puis critiquant l'individualisme dont font preuve les joueurs formés aux clubs[18]. Il se dit « très heureux d'avoir rejoint le Stade Malherbe de Caen car il retrouve les qualités humaines et familiales qu'il souhaitait avoir durant sa carrière ».

Malgré un début de saison compliqué avec le Stade Malherbe, il s'installe comme un des joueurs cadre de l'équipe bas normande, dont il est l'inamovible titulaire en championnat. L'équipe réalise en 2015 un redressement spectaculaire, en assurant finalement son maintien confortablement[19] et en obtenant de très bons résultats la saison suivante[20]. Fin 2015, il prolonge son contrat avec le club normand de deux ans, jusqu'en 2018[21].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Rémy Vercoutre au 22 mai 2016[22]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M B M B M B M B C M B M B
1998-1999 Drapeau de la France Montpellier Hérault SC Ligue 1 1 0 - - - - - - - - - 1 0
1999-2000 Drapeau de la France Montpellier Hérault SC Ligue 1 - - - - - - - - - - - 0 0
2000-2001 Drapeau de la France Montpellier Hérault SC Ligue 2 20 0 2 0 1 0 - - - - - 23 0
2001-2002 Drapeau de la France Montpellier Hérault SC Ligue 1 15 0 2 0 1 0 - - - - - 18 0
Sous-total 36 0 4 0 2 0 0 0 - 0 0 42 0
2002-2003 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 2 0 - - - - - - - - - 2 0
2003-2004 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 3 0 - - 1 0 - - C1 1 0 5 0
2004-2005 Drapeau de la France RC Strasbourg (prêt) Ligue 1 5 0 1 0 5 0 - - - - - 11 0
2005-2006 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 2 0 - - 1 0 - - C1 1 0 4 0
2006-2007 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 5 0 2 0 4 0 1 0 C1 1 0 13 0
2007-2008 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 19 0 - - 1 0 - - C1 6 0 26 0
2008-2009 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 3 0 1 0 1 0 - - - - - 5 0
2009-2010 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 2 0 - - 2 0 - - - - - 4 0
2010-2011 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 1 0 - - 1 0 - - - - - 2 0
2011-2012 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 3 0 - - 1 0 - - - - - 4 0
2012-2013 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 31 0 1 0 - - - - C3 7 0 39 0
2013-2014 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 5 0 3 0 - - - - C3 9 0 17 0
Sous-total 76 0 7 0 12 0 1 0 - 25 0 121 0
2014-2015 Drapeau de la France SM Caen Ligue 1 38 0 1 0 - - - - - - - 39 0
2015-2016 Drapeau de la France SM Caen Ligue 1 38 0 1 0 - - - - - - - 39 0
Sous-total 76 0 2 0 0 0 0 0 - 0 0 78 0
Total sur la carrière 188 0 13 0 14 0 1 0 - 25 0 241 0

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En sélection[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Fiche de Rémy Vercoutre olweb.fr
  2. a et b « Rémy VERCOUTRE | MHSC Foot », sur www.mhscfoot.com (consulté le 1er juillet 2016)
  3. Amaury Meygret et Grégory Chariot, « Vercoutre : Le Gone bien aimé de Montpellier », sur www.lyoncapitale.fr (consulté le 1er juillet 2016)
  4. a, b et c « Rémy Vercoutre | Fiche joueur | OLWeb.fr », sur www.olweb.fr (consulté le 1er juillet 2016)
  5. « Rémy VERCOUTRE », sur www.lfp.fr (consulté le 1er juillet 2016)
  6. La Rédaction, « Coupe de la Ligue : LES NOTES », sur www.lyoncapitale.fr (consulté le 1er juillet 2016)
  7. « Vercoutre au point »,‎ (consulté le 1er juillet 2016)
  8. Remy Vercoutre toujours bien présent
  9. Jérémy Pied et Rémy Vercoutre prolongent
  10. « Rémy Vercoutre : « Comment peut-on me comparer à Lloris ? » », sur leparisien.fr (consulté le 1er juillet 2016)
  11. « Saison terminée pour Vercoutre », sur lequipe.fr (consulté le 1er juillet 2016)
  12. « Gourcuff prêt, Lopes dans le but », sur lequipe.fr (consulté le 1er juillet 2016)
  13. « OL : Anthony Lopès attendait son heure », sur eurosport.fr,‎ (consulté le 1er juillet 2016)
  14. Gorgelin forfait, Vercoutre revient
  15. « Rémy Vercoutre ou Anthony Lopes, l'Olympique Lyonnais se cherche un titulaire », sur eurosport.fr,‎ (consulté le 1er juillet 2016)
  16. « Rémi Garde (OL) choisit Anthony Lopes plutôt que Rémy Vercoutre comme gardien numéro un », sur eurosport.fr,‎ (consulté le 1er juillet 2016)
  17. http://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Accord-entre-caen-et-vercoutre/470616
  18. « Vercoutre règle ses comptes avec Rémi Garde », sur foot01.com (consulté le 1er juillet 2016)
  19. (fr) Jean-Pierre Blimo, « Stade Malherbe Caen : Remy Vercoutre ou l'importance des trentenaires », sur francebleu.fr,‎ (consulté le 1er juillet 2016)
  20. « Rémy Vercoutre: «On ne nous attendait pas là» », sur lequipe.fr (consulté le 1er juillet 2016)
  21. « Caen : Rémy Vercoutre et Aleaddine Yahia ont prolongé », sur lequipe.fr (consulté le 1er juillet 2016)
  22. « Statistiques de Rémy Vercoutre », sur footballdatabase.eu