Molène (Côtes-d'Armor)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Molène.
Molène
Molenez (br)
Image illustrative de l'article Molène (Côtes-d'Armor)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Localisation Manche (océan Atlantique)
Coordonnées 48° 46′ 51″ N, 3° 36′ 32″ O
Superficie environ 0,01 km2
Point culminant non nommé (17 m)
Géologie Île continentale
Administration
Région Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Commune Trébeurden
Autres informations
Découverte Préhistoire
Fuseau horaire UTC+01:00

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Molène
Molène
Îles en France

Molène (Molenez en breton) est un îlot en face du port de Trébeurden, près de Lannion dans le Trégor (Côtes-d'Armor). L'île est constitué d'une grande dune blanche entourée de rochers.

Lors des marées de vive-eaux, l'île est bordée par de forts courants (~3 nœuds) et la baignade réclame de la vigilance.

La tempête du qui a fait de gros dégâts sur la côte trégorroise a en partie emporté la dune qui constitue l'îlot. Cet évènement météorologique semble avoir condamné l'île (qui pourrait être amenée à disparaître d'ici quelques dizaines d'années tout au plus)[1],[2].

Étymologie[modifier | modifier le code]

C'est la même que pour l'île de Molène dans le Finistère.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le XIXe siècle[modifier | modifier le code]

Le 30 thermidor an IX (), un détachement de la 82e demi-brigade, posté à Trébeurden, fit prisonnier, sur l'île de Molène, trois officiers anglais et quatre matelots[3].

Le , le recteur de Trébeurden, Le Luyer, sauva d'une mort certaine plus de 200 personnes occupées à la récolte du goémon et qui, en raison d'une longue et terrible tempête, s'étaient réfugiés, transis de froid sur l'île de Molène ; sur un frêle esquif, accompagné seulement d'un vieux marin, il porta des vivres et des vêtements et donna aux personnes réfugiées sur l'îlot l'appui de sa présence et l'exemple de son courage. Il reçut pour cette raison la Légion d'honneur le [4].

Le , un bateau goémonier de la commune de Servel, avec à bord six hommes et une jeune fille, se perd totalement aux environs de l'île de Molène. (..;) Trois des malheureux étaient pères de famille et laissent trois femmes enceintes[5].

Référence[modifier | modifier le code]

  1. À Trébeurden, l'île Molène est condamnée, Ouest-France 9 avril 2008
  2. Disparition de l'Ile de molene Trebeurden, video sur YouTube
  3. Journal des débats et des décrets du 22 fructidor an IX (9 septembre 1801), consultable http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k416300m/f3.image.r=Molene.langFR
  4. Mauriès, Recherches historiques et littéraires sur l'usage de certaines algues, "Bulletin de la Société académique de Brest", 1874, consultable http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k2075488/f51.image.r=Molene.langFR
  5. Journal des débats politiques et littéraires no  du 23 février 1850, consultable http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k4486576/f2.image.r=Molene.langFR

Liens externes[modifier | modifier le code]

la disparition de Molène, article du Télégramme