Éric Bauthéac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Éric Bauthéac
Eric Bauthéac.jpg
Éric Bauthéac
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France Lille OSC
Numéro 9
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (27 ans)
Lieu Bagnols-sur-Cèze (France)
Taille 1,68 m
Période pro. 2007-
Poste Milieu offensif
Parcours junior
Saisons Club
0000 Drapeau : France AS Orange
2000-2007 Drapeau : France AS Saint-Étienne
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
2007-2010 Drapeau : France AS Cannes 085 (17)
2010-2012 Drapeau : France Dijon FCO 078 (12)
2012-2015 Drapeau : France OGC Nice 0119 (22)
2015- Drapeau : France Lille OSC 0 1 (1)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Dernière mise à jour : 21 juin 2015

Éric Bauthéac est le à Bagnols-sur-Cèze, est un footballeur français qui évolue comme milieu offensif voire ailier au Lille OSC.

Biographie[modifier | modifier le code]

Éric Bauthéac débute le football à l'AS Orange, où il est remarqué par l'AS Saint-Étienne. Il rejoint le centre de formation stéphanois en 2000 et dispute à partir de 2006, trente-trois matchs pour sept buts marqués avec la réserve[1]. Le club ne lui propose pas de contrat professionnel et après des essais au Stade brestois et à l'AC Arles, il rejoint l'AS Cannes, club de National en octobre 2007[1].

Dijon FCO (2010-2012)[modifier | modifier le code]

Auteur de deux très bonnes saisons entre 2008 et 2010, Éric Bauthéac est repéré par quelques clubs de Ligue 2, et rejoint donc le Dijon FCO pour la saison 2010-2011, en compagnie de son coéquipier cannois Steven Paulle. Lors de cette saison, le club termine 3e, et découvre alors la Ligue 1 lors de la saison 2011-2012 pour la première fois de son histoire.

Éric Bauthéac se démarque de ses coéquipiers par sa pointe de vitesse, sa technique de jeu et surtout sa combativité. Aux côtés de Benjamin Corgnet et de Brice Jovial, il marque 3 buts en championnat, mais le club est relégué en fin de saison.

À l'occasion de son départ, il affirmera que le plus beau souvenir de sa carrière fût la montée en L1 avec Dijon et que son plus mauvais souvenir a été la descente avec le même club.

OGC Nice (2012-2015)[modifier | modifier le code]

Le vendredi 15 juin 2012, il s'engage pour trois saisons avec l'OGC Nice[2].

À l'image de son club, il réalise une bonne première partie de saison dans un rôle de milieu gauche offensif, affichant une belle entente avec Valentin Eysseric, Camel Meriem ou Darío Cvitanich en attaque. Le 2 décembre 2012, il se distingue au Stade du Ray en tant que buteur puis passeur décisif lors de la victoire remarquée de Nice 2-1 contre le PSG[3]. Son premier doublé en Ligue 1 du 6 avril 2013 marqué contre le Toulouse Football Club, dont un coup franc direct, permet à Nice de s'imposer 4-3 en déplacement et de rester au contact de la tête du classement à l'issue de la 31e journée[4].

Le 5 mai 2013, Éric Bauthéac inscrit un but contre Rennes, Nice l'emporte 3-0 avec également un doublé de Cvitanich.

Le 22 septembre 2013, jour de l'inauguration du stade, il est le premier joueur français à inscrire un but à l'Allianz Riviera et le premier buteur du nouveau stade dans une action de jeu.

Le 06 décembre 2014 lors de la 17e journée de Ligue 1 Française, les équipes de Nice et de Caen se rencontrent. Et alors que Caen mène 2 à 1, le niçois Alassane Pléa est légèrement accroché par Lenny Nangis dans la surface de réparation. Éric Bauthéac transforme le pénalty en trompant Rémy Vercoutre d’une Panenka plein axe qui ramène les deux équipes à égalité (2-2, 63è minute). Nice emportera finalement la rencontre par 3 buts à 2[5].

Le 23 mai 2015 lors de la 38e journée de la Ligue 1, il inscrit un doublé contre le Toulouse Football Club permettant à l'OGC Nice de terminer à la 11e place du championnat.

Lille OSC (2015-)[modifier | modifier le code]

Alors qu'il lui restait un an de contrat avec le club azuréen, il est transféré au LOSC le 25 juin 2015 contre une somme avoisinant les 2,5 millions d'euros, pour 3 saisons.

Le 11 juillet 2015, il marque son premier but sous les couleurs lilloises lors de son premier match face à l'US Boulogne en match amical.

Engagements caritatifs[modifier | modifier le code]

Depuis octobre 2014, Eric Bauthéac est parrain de l'association Gendarmes de Coeur, qui œuvre en faveur des familles (veuves ou orphelins) de militaires de la gendarmerie décédés, et des enfants de militaires de la gendarmerie atteints d'une grave maladie, notamment[6].

Eric Bauthéac est l'un des membres fondateurs de l'association Sourire et Partage. L'association a pour objet d’aider moralement et matériellement les enfants gravement malades et leurs familles[7][8].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques d'Éric Bauthéac au 23 Mai 2015[9]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd
2007-2008 Drapeau de la France AS Cannes National 15 0 0 0 0 0 - - - - 15 0 0
2008-2009 Drapeau de la France AS Cannes National 32 10 0 4 0 0 - - - - 36 10 0
2009-2010 Drapeau de la France AS Cannes National 30 5 0 4 2 0 - - - - 34 7 0
Sous-total 77 15 0 8 2 0 - - - - 85 17 0
2010-2011 Drapeau de la France Dijon FCO Ligue 2 36 6 2 3 0 0 - - - - 39 6 2
2011-2012 Drapeau de la France Dijon FCO Ligue 1 34 3 5 5 3 2 - - - - 39 6 7
Sous-total 70 9 7 8 3 2 - - - - 78 12 9
2012-2013 Drapeau de la France OGC Nice Ligue 1 35 9 7 4 1 1 - - - - 39 10 8
2013-2014 Drapeau de la France OGC Nice Ligue 1 27 4 3 4 0 0 C3 2 0 0 33 4 3
2014-2015 Drapeau de la France OGC Nice Ligue 1 35 8 4 2 0 0 - - - - 37 8 4
Sous-total 97 21 14 14 1 1 - 2 0 0 113 22 15
Total sur la carrière 244 45 21 26 6 3 - 2 0 0 272 51 24

Palmarès[modifier | modifier le code]

Vierge pour l'instant.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « La fiche complète de l'ancien Vert Éric Bauthéac », sur anciensverts.com (consulté le 10 décembre 2012)
  2. « Mercato: Eric Bauthéac (Dijon) signe à l'OGC Nice », sur nicematin.com,‎ (consulté le 15 juillet 2012)
  3. http://www.lequipe.fr/Football/match/267279
  4. http://www.nice-premium.com/sports,2/ogc-nice,27/un-ogc-nice-magique-s-impose-a-toulouse-3-4,11640.html
  5. « Nice avec les tripes », sur sport24.lefigaro.fr,‎ (consulté le 18 décembre 2014)
  6. Page d'Eric Bauthéac sur le site de l'association
  7. Présentation de l'association sur le site de l'OGC Nice
  8. Site de l'association Sourire et Partage / page des fondateurs
  9. Statistiques de Éric Bauthéac sur footballdatabase.eu

Lien externe[modifier | modifier le code]