Arthur Hiller

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Arthur Hiller (football) et Hiller.
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (août 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Cet article ou cette section traite d’une personne morte récemment (17 août 2016).

Le texte peut changer fréquemment, n’est peut-être pas à jour et peut manquer de recul. N’hésitez pas à participer, en veillant à citer vos sources.

Les biographies étant habituellement écrites au présent de narration, merci de ne pas mettre au passé les verbes qui sont actuellement au présent.

Par ailleurs, dans une rédaction encyclopédique, il vaut mieux parler de la « mort » de quelqu'un que de son « décès ». Cette page fait le point sur cette pratique.
 

Arthur Hiller
Description de cette image, également commentée ci-après

Arthur Hiller en 1970.

Naissance
Edmonton (Canada)
Nationalité Drapeau : Canada Canadien
Décès (à 92 ans)
Los Angeles (États-Unis)
Profession Réalisateur
Films notables Pas nous, pas nous
Love Story
L'Homme de la Manche
Transamerica Express
Séries notables Route 66
Arthur Hiller en 2011.

Arthur Hiller, né le à Edmonton (Alberta) et mort le à Los Angeles (Californie), est un réalisateur canadien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Arthur Hiller est navigateur dans l'Armée de l'air canadienne durant la Seconde Guerre mondiale. Ensuite, il étudie la psychologie à l'Université de Toronto avant d'amorcer une carrière de metteur en scène à la télévision, d'abord à Toronto, puis à Hollywood. En 1957, il réalise son premier film The Careless Years.

Cinéaste prolifique, il aborde divers genres comme le film de guerre (Tobrouk, commando pour l'enfer), la biographie (The Babe) ou le drame psychologique (Making Love). Mais c'est surtout dans la comédie qu'il s'illustre le plus avec des films comme Les Jeux de l'amour et de la guerre, Escapade à New York, Plaza Suite (ces deux derniers inspirés de Neil Simon), Transamerica Express et Ne tirez pas sur le dentiste. Son plus gros succès commercial est indubitablement Love Story.

Il a été président de la Directors Guild of America de 1989 à 1993 et de l'Academy of Motion Picture Arts and Sciences de 1993 à 1997. Il a également été nommé officier de l'ordre du Canada en 2007. Il a par ailleurs fait quelques apparitions comme acteur.

Il meurt le à Los Angeles de causes naturelles[1].

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Producteur[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nomination[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Décès du réalisateur canadien Arthur Hiller », sur lefigaro.fr,‎ (consulté le 17 août 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]