Montromant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Montromant
Montromant
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Rhône
Arrondissement Lyon
Canton L'Arbresle
Intercommunalité CC des Monts du Lyonnais
Maire
Mandat
Marie-Charles Jeanne
2014-2020
Code postal 69610
Code commune 69138
Démographie
Population
municipale
451 hab. (2015 en augmentation de 5,87 % par rapport à 2010)
Densité 41 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 42′ 32″ nord, 4° 31′ 35″ est
Altitude Min. 370 m
Max. 811 m
Superficie 10,99 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Rhône

Voir sur la carte administrative du Rhône
City locator 14.svg
Montromant

Géolocalisation sur la carte : Rhône

Voir sur la carte topographique du Rhône
City locator 14.svg
Montromant

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Montromant

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Montromant
Liens
Site web www.montromant.fr

Montromant est une commune française, située dans le département du Rhône en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Montromant est située dans les monts du Lyonnais à environ 45 km à l'ouest de Lyon.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Courzieu Rose des vents
Saint-Genis-l'Argentière N Yzeron
O    Montromant    E
S
Duerne Saint-Martin-en-Haut

Histoire[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (février 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Le nom de Montromant (le « mont des Romains ») pourrait remonter à l'Antiquité, et serait alors lié aux vestiges d'aqueducs romains : l'aqueduc de la Brévenne, qui traverse le territoire de la commune, approvisionnait Lugdunum dès le Ier siècle de notre ère.

En 1793, la commune prit le nom de Montroman-la-Combe. À cette époque, Montromant était un centre de la « Petite Vendée » lyonnaise, abritant prêtres réfractaires, déserteurs, insoumis et royalistes. Puis, Montromant rallia les rangs du bonapartisme voyant en lui la fin de la Révolution avant de se tourner progressivement, mais de mauvais cœur, vers la République.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2008 en cours Marie-Charles Jeanne UDI  
1989 2008 Marc Goutagny    
  1989 Laurent Brossard    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[2].

En 2015, la commune comptait 451 habitants[Note 1], en augmentation de 5,87 % par rapport à 2010 (Rhône : +5,61 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
500469585560619606622631667
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
673633626638602560575524517
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
503517471420378399382392385
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
355333320334319365405435451
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'aqueduc de la Brévenne, construit du temps de l'empereur Claude, traverse la commune : il est particulièrement visible près du hameau du Chervolin.
  • Une croix du XVIe siècle est visible non loin de l'école.

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

  • Randonnée des Primevères (deuxième dimanche de mars).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :