Thrombus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Un caillot sanguin, ici formé sur une valve.
Exemple de thrombose (artérielle) sur le pied droit du patient.

Un thrombus est le produit final de la coagulation sanguine, par l'agrégation plaquettaire et l'activation du système de coagulation humorale. La thrombose consiste en la formation d'un thrombus obturant un vaisseau sanguin. Il s'agit d'un « caillot » dans une terminologie non médicale mais ce dernier n'implique pas forcément qu'il se situe dans un vaisseau sanguin. Il doit être différentié de l'hématome, collection de sang, pouvant ou non être coagulé et se situant en dehors des vaisseaux sanguins.

Le thrombus peut se développer dans la circulation veineuse et donner lieu à une thrombose veineuse, ou dans la circulation artérielle et entraîner une occlusion artérielle avec ischémie voire infarctus. Son détachement et sa migration sont appelés embolies et entraînent fréquemment embolie pulmonaire ou accident vasculaire cérébral.

Facteurs favorisant la création d'un thrombus[modifier | modifier le code]

Ils sont donnés par la triade de Virchow.

On peut noter les facteurs suivants, chacun favorisant un ou plusieurs facteurs de la triade de Virchow :

Évolution d'un thrombus[modifier | modifier le code]

Le thrombus peut :

  • se dissoudre spontanément et disparaître par fibrinolyse naturelle, processus enzymatique ;
  • se détacher de son lieu de naissance et migrer dans le sens du courant sanguin jusqu'à ce qu'il soit bloqué, formant une embolie (appelé embolie cruorique dans ce cas) ;
  • s'organiser en changeant de structure : des cellules fibroblastiques l'envahissent le transformant en une pelote fibreuse définitive après dégradation des cellules sanguines ;
  • se calcifier.

Sortes de thrombus[modifier | modifier le code]

  • Thrombus blanc : thrombus contenant des plaquettes et des leucocytes.
  • Thrombus rouge : thrombus contenant des globules rouges et des plaquettes dans un réseau de fibrine (formé à partir du thrombus blanc).
  • Thrombus artériel.
  • Thrombus veineux.
  • Thrombus mural : thrombus dans les cavités du cœur ou dans la lumière de l'aorte. Habituellement attachés au mur (à la paroi) de la structure.
  • Thrombus mixte : corps composé de stries de Zahn, d'une tête et d'une queue (coagulum fibrino-cruorique).
  • Thrombus pariétal, au niveau des grosses artères et du cœur.
  • Thrombus oblitérant, au niveau des petits vaisseaux et des veines.

Traitement[modifier | modifier le code]

Le traitement fera appel à des anticoagulants ou des thrombolytiques.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]