Monocyte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Monocytes
Représentation 3D d'un Monocyte


Les monocytes sont des globules blancs présents dans le sang qui évoluent en passant dans les tissus biologiques en :

Classification[modifier | modifier le code]

Ils appartiennent à la famille des phagocytes mononucléés.

Formation[modifier | modifier le code]

Les précurseurs de ces cellules se trouvent dans la moelle osseuse rouge sous formes de monoblastes qui évolueront en promonocytes
Les phagocytes qui en dérivent sont responsables de la phagocytose et sont présents dans le sang et dans certains tissus. 

Caractéristique[modifier | modifier le code]

Ce sont les plus grandes cellules circulant dans le sang. 
Rondes ou ovales, elles mesurent entre 15 et 25 micromètres et atteignent jusqu'à 40 micromètres de diamètre. 

Leur nombre est variable, physiologiquement inférieur à 1000/mm (entre 0,2 et 1 G/L), tout comme leur durée de vie, s'étalant de quelques jours à quelques mois.

Au May-Grünwald Giemsa (MGG), son cytoplasme acquiert une coloration gris-bleu ou gris pâle dit en "ciel d'orage".  Il comporte de très fines granulations basophiles dites azurophiles (contenant plusieurs variétés d'estérases, de lipases et de péroxydases) et de nombreux lysosomes (le monocyte est en effet capable de phagocytose.)  Son noyau est de forme variable (dit en « drapeau » ou en « fer à cheval »), plutôt excentrique et possède une chromatine dite "peignée", peu condensée avec un aspect d'arrangement fibrillaire. 

Le monocyte est une cellule mobile, capable de se différencier en phagocytes : macrophages dans le tissu conjonctif, microgliocytes dans le système nerveux central, ostéoclastes dans l'os.

Elles possèdent des sites récepteurs spécifiques aux immunoglobulines et aux protéines du Complément au niveau de la membrane plasmique.

Inhibitions[modifier | modifier le code]

Certaines bactéries pathogènes (ex : pseudomonas, Borrelia) peuvent produire un biofilm les protégeant de la phagocytose grâce à de l'Alginate[1]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jeff G. Leid, Carey J. Willson, Mark E. Shirtliff, Daniel J. Hassett, Matthew R. Parsek and Alyssa K. Jeffers (2005) The Exopolysaccharide Alginate Protects Pseudomonas aeruginosa Biofilm Bacteria from IFN- γ-Mediated Macrophage Killing ; J Immunol 2005; 175:7512-7518 ;doi: 10.4049/jimmunol.175.11.7512 http://www.jimmunol.org/content/175/11/7512