Tolérance (immunologie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tolérance (homonymie).

En immunologie, la tolérance est l'absence ou le faible niveau de réaction inflammatoire face à un antigène. Son contraire est l'anaphylaxie.

On distingue :

  • la tolérance centrale, relative à la maturation des lymphocytes B et T, ainsi qu'à la reconnaissance et tolérance du soi ;
  • la tolérance périphérique, relative aux lymphocytes B et T matures dans le système lymphatique périphérique ainsi qu'à leur faible activation en cas d'absence de promoteur de la réaction inflammatoire, ou en présence de facteurs de régulation (dimminution) de la réaction inflammatoire[1].

Le processus induisant une tolérance à un antigène donné s'appelle la tolérogenèse. Elle n'est possible que dans un organisme immunocompétent sous certaines conditions[2].

Parmi les pathologies liées à un manque de tolérance immunitaire :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]