Choc cytokinique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Choc cytokinique

DiseasesDB 34296

Wikipédia ne donne pas de conseils médicaux Mise en garde médicale

Un choc cytokinique (cytokine storm en anglais, parfois appelé "tempête cytokinique" ou "orage de cytokine") est une réaction immunitaire potentiellement fatale consistant en une rétroaction entre les cytokines et leucocytes, avec des niveaux élevés de différentes cytokines[1].

Il est probable que les chocs cytokiniques sont responsables de beaucoup de morts durant la grippe de 1918, qui tua un nombre disproportionné d'adultes[1]. Dans ce cas, un système immunitaire sain peut avoir été un handicap plutôt qu'un atout. Des résultats préliminaires de recherches de Hong Kong suggèrent aussi que c'est également une cause de beaucoup de morts durant l'épidémie de SRAS en 2003[2]. Les pertes humaines liées à la grippe aviaire H5n1 impliquent aussi usuellement des chocs cytokiniques[3].

Symptômes[modifier | modifier le code]

Les symptômes primaires d'un choc cytokinique sont une fièvre élevée, des gonflements et rougeurs, une fatigue extrême et des nausées[4]. Ce type de choc peut engager le pronostic vital.

Cause[modifier | modifier le code]

Traitement[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.