Ponction de moelle osseuse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La ponction de moelle osseuse est un geste médical consistant à prélever de la moelle osseuse au niveau sternal ou iliaque et ne pouvant être réalisé que par un médecin ou un pharmacien-biologiste. Ce prélèvement permet la réalisation de différentes analyses sur la moelle osseuse comme :

Réalisation[modifier | modifier le code]

L'échantillon de moelle est prélevé par ponction d'un os[1] :

  • siège de la ponction : sternum le plus souvent chez l'adulte (on parle de ponction sternale), ou crête de l'os iliaque, postérieure ou antérieure (adultes et enfants) ; chez le petit enfant, un site alternatif peut être la crête du tibia ;
  • la ponction se fait classiquement avec un trocart dit « de Mallarmé » (on utilise de nos jours du matériel jetable) après désinfection soigneuse de la peau ;
  • le myélogramme est un geste douloureux, la douleur étant plus due à l'aspiration de la moelle, qu'à la ponction de l'os elle-même. Il est effectué sous anesthésie locale ; chez l'enfant ce geste est fait après prémédication par des antalgiques (morphiniques le plus souvent) et sous inhalation au masque de protoxyde d'azote ;
  • une goutte de moelle est ensuite déposée sur une lame et un frottis est réalisé (ou étalement) ;
  • les lames sont ensuite mises à sécher puis colorées.

Contre-indications[modifier | modifier le code]

Il n'y en a habituellement pas[1].

Retenir néanmoins :

  • qu'il ne faut naturellement pas prélever en zone cutanée infectée
  • qu'il ne faut pas prélever en sternal en cas d'antécédent de sternotomie
  • qu'il ne faut pas prélever en zone irradiée (absence de moelle active)

Complications[modifier | modifier le code]

Elles sont très rares (moins de 1 pour 10 000) si on utilise un trocart adapté au geste et au site choisi pour la ponction (la longueur du trocart est variable selon le site ponctionné) ; ces complications sont surtout hémorragiques[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Malempati S, Joshi S, Lai S, Braner DAV, Tegtmeyer K., « Bone marrow aspiration and biopsy », N Eng J Med., no 361,‎ 2009, e28 (lire en ligne)
  2. Bain BJ, Bone marrow biopsy morbidity: review of 2003, J Clin Pathol, 2005;58:406–408