Complexe majeur d'histocompatibilité de classe I

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Article général Pour un article plus général, voir complexe majeur d'histocompatibilité.
Représentation schématique du CMH de classe I.

Le complexe majeur d'histocompatibilité de classe I (CMH I) est une molécule retrouvée de façon quasi-ubiquitaire à la surface des cellules nucléées de notre organisme (il est présent dans toutes les cellules nucléées sauf les cellules germinales).

Il est composé d'une chaine alpha et d'une microglobuline bêta 2. Sa poche à peptides peut contenir un peptide de neuf acides aminés et de masse 12 kDa. Il est reconnu par les lymphocytes T CD8 (notés parfois LT8). Une diminution de son expression à la surface des cellules déclenche l'activité des lymphocytes NK qui détruisent la cellule. Ceci permet d'éliminer les cellules tumorales ou infectées qui échappent au système immunitaire « classique » en diminuant l'expression du CMH I.

Le CMH I possède sur son domaine α3 un site de fixation pour la molécule CD8 afin de renforcer l'interaction avec les lymphocytes T cytotoxiques.

Une absence de l'expression des molécules du CMH I due à l'absence de transporteurs TAP1 et TAP2 est caractérisée par une maladie nommée le bare lymphocyte syndrome.

Notes et références[modifier | modifier le code]