Immunoglobuline M

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Forme pentamérique de l’immunoglobuline soluble de type M

Les immunoglobulines M (IgM) sont une classe d’anticorps. Elles représentent environ 10 % des immunoglobulines d'un immunosérum. Elles sont synthétisées dans le ganglion lymphatique. C'est une immunoglobuline non spécifique de l'immunité adaptative. Ceux sont les premières immunoglobulines lors d'une infection ou d'une réinfection. Elle est non spécifique d'un microbe (comme la toxoplasmose) car la sécrétion ne nécessite pas l'intervention d'un T CD4+ helper.

Il existe deux formes structurales pour l'IgM :

  • L'IgM sécrétée : Elles ont une masse moléculaire de près de 1000 kDa. Elles sont constituées de chaînes lourdes µ. L'IgM sécrétée se lie à 4 autres IgM semblables (ce qui donne une structure pentamérique) grâce à la chaîne J. La valence des IgM sécrétées est de 5 (et non pas 10 comme le voudrait la théorie - ceci à cause de l'encombrement stérique).
  • L'IgM membranaire : il s’agit d’anticorps avec une structure monomérique servant de récepteur antigéniques des lymphocytes B immatures. L'IgM est monomérique et est ancrée dans la membrane du lymphocyte B immature.

Les IgM sont thermolabiles70 °C) et sont détruits par le 2-mercaptoéthanol. Ces propriétés ont des implications cliniques, et des applications au laboratoire.

Fonction[modifier | modifier le code]

Cette classe d’anticorps est la première décelable lors de la réponse immunitaire sérique car sa production ne nécessite pas d'expansion clonale. Elle est ont une durée de vie très courte. Les Ig M ne passent pas la barrière placentaire pour aller de la mère à l'enfant durant la gestation.