Mittlach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mittlach
Mairie.
Mairie.
Blason de Mittlach
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Alsace
Département Haut-Rhin
Arrondissement Colmar-Ribeauvillé
Canton Wintzenheim
Intercommunalité C.C. de la Vallée de Munster
Maire
Mandat
Bernard Zingle
2014-2020
Code postal 68380
Code commune 68210
Démographie
Population
municipale
339 hab. (2012)
Densité 30 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 00′ 18″ N 7° 01′ 53″ E / 48.005, 7.031448° 00′ 18″ Nord 7° 01′ 53″ Est / 48.005, 7.0314  
Altitude Min. 515 m – Max. 1 320 m
Superficie 11,39 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte administrative du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Mittlach

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte topographique du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Mittlach

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Mittlach

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Mittlach

Mittlach est une commune française située dans le département du Haut-Rhin, en région Alsace.

Géographie[modifier | modifier le code]

Mittlach est un village montagnard situé dans la vallée de Munster à 550 mètres d'altitude. On y trouve de nombreux gites et des résidences secondaires.

Le nom du village, de l'allemand Mittel, milieu et Aha, ruisseau, rappelle qu'il occupe la vallée de la Fecht.

Histoire[modifier | modifier le code]

Primitivement incluse dans le ban de Metzeral, Mittlach n'est devenue une commune qu'au 1er avril 1908. Au début de la grande guerre vers 1915, Mittlach redevient français à la faveur d'une puissante contre-offensive française qui laissa le village presque intact. Le village possède environ 700 hectares de forêt.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Mittlach

Les armes de Mittlach se blasonnent ainsi :
« D'azur à la souche d'arbre écotée d'or posée en pal sur une terrasse de sinople, accostée de deux haches de bûcheron d'argent emmanchées d'or, plantées dans le tronc, l'une en bande, l'autre en barre. »[1]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
.... mars 2001 Antoine Boithiot DVD Conseiller général
mars 2001 en cours Bernard Zingle    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 339 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1871. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1871 1875 1880 1885 1890 1895 1900 1905 1910
464 451 446 460 472 488 533 554 580
1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
578 512 516 470 429 382 381 376 364
1982 1990 1999 2006 2011 2012 - - -
307 291 290 311 341 339 - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Grotte de Lourdes creusée dans la falaise ;
  • l'ambulance alpine, installée au sous-sol de la mairie-école, deviendra un musée accessible à compter du 11 juillet 2015[4]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :