Hohrod

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune du Haut-Rhin
Cet article est une ébauche concernant une commune du Haut-Rhin.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade ’’Bon début’’ quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Hohrod
La mairie.
La mairie.
Blason de Hohrod
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine
Département Haut-Rhin
Arrondissement Colmar-Ribeauvillé
Canton Wintzenheim
Intercommunalité C.C.de la Vallée de Munster
Maire
Mandat
Bernard Florence
2014-2020
Code postal 68140
Code commune 68142
Démographie
Population
municipale
308 hab. (2013)
Densité 56 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 03′ 17″ N 7° 07′ 32″ E / 48.0547, 7.125648° 03′ 17″ Nord 7° 07′ 32″ Est / 48.0547, 7.1256
Altitude Min. 391 m – Max. 1 040 m
Superficie 5,49 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte administrative du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Hohrod

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte topographique du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Hohrod

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Hohrod

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Hohrod

Hohrod est une commune française située dans le département du Haut-Rhin, en région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine.

Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace.

Le village de Hohrod est surplombé par un hameau nommé le « Hohrodberg ».

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village fait partie du canton de Wintzenheim et de l'arrondissement de Colmar-Ribeauvillé.

C'est une des 188 communes[1] du Parc naturel régional des Ballons des Vosges.

Cours d'eau[modifier | modifier le code]

Hameau et écarts[modifier | modifier le code]

  • Hohrodberg ;
  • Weyer ;
  • Langäckerle ;
  • Bergbrochen.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cimetière militaire allemand du Linge.

La première mention de Hohrod remonte à 1244. le village est alors scindé en deux: Hohrod et Hohrodberg, ce dernier ayant été conquis sur la forêt. dans le Traité de Marquard, en 1339, il est question de Hohenrod. En 1287, le village fait partie de la communauté d'habitants du val et de la ville de Munster. Anciennement regroupé avec Munster jusqu'en 1847, le nom de Hohrod vient de « Hoch » (haute) et Roden (défrichement). La première origine connue remonte au XIIIe siècle sous le nom de « Hoenrod ».

Le village est sinistré lors de la Première Guerre mondiale. En effet, la bataille du Linge-Schratzmaennle-Barrenkopf, qui dure du 20 juillet au 15 octobre 1915, se déroule pour une bonne partie sur son territoire.

La commune a été décorée le 02 novembre 1921 de la croix de guerre 1914-1918[2].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason d'Hohrod

Les armes d'Hohrod se blasonnent ainsi :
« D'argent à deux feuilles de houx de sinople, les tiges posées en sautoir fruitées de gueules. »[3]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Ecole, mairie[4].
  • Cimetière allemand du Linge et Mémorial du Linge en souvenir des combats de la Première Guerre mondiale[5].
  • Monument aux morts de la Guerre 1914-18[6],[7],[8].
  • Croix Blanche.
  • Fontaine et bornes-fontaines[9],[10],[11] .
  • Scierie Saass, puis Steffan, puis Peter, actuellement hangar municipal et maison[12].
  • Carrière de grès du Schratzmaennele.
  • Nombreux circuits touristiques[13].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Budget et fiscalité 2014[modifier | modifier le code]

En 2014, le budget de la commune était constitué ainsi[14] :

  • total des produits de fonctionnement : 626 000 €, soit 1 944 € par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 540 000 €, soit 1 676 € par habitant ;
  • total des ressources d’investissement : 371 000 €, soit 1 151 € par habitant ;
  • total des emplois d’investissement : 284 000 €, soit 883 € par habitant.
  • endettement : 5 084 000 €, soit 706 € par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d’habitation : 9,86 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 11,60 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 52,27 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 0,00 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 0,00 %.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2011 André Wirth   Directeur de banque
4 avril 2011 mars 2014 Benoît Ernst    
23 mars 2014 en cours Bernard Florence SE  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2013, la commune comptait 308 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1800. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
367 403 480 540 521 549 518 500 495
1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895 1900
515 517 526 468 478 503 477 450 421
1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
414 395 302 374 378 325 308 323 286
1968 1975 1982 1990 1999 2007 2008 2012 2013
284 305 318 293 320 343 344 303 308
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[15] puis Insee à partir de 2004[16].)
Histogramme de l'évolution démographique

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]