Eschbach-au-Val

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Eschbach-au-Val
La mairie.
La mairie.
Blason de Eschbach-au-Val
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Haut-Rhin
Arrondissement Colmar-Ribeauvillé
Canton Wintzenheim
Intercommunalité Communauté de communes de la Vallée de Munster
Maire
Mandat
Norbert Schickel
2014-2020
Code postal 68140
Code commune 68083
Démographie
Population
municipale
364 hab. (2014)
Densité 75 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 01′ 55″ nord, 7° 08′ 45″ est
Altitude Min. 389 m – Max. 905 m
Superficie 4,84 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte administrative du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Eschbach-au-Val

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte topographique du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Eschbach-au-Val

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Eschbach-au-Val

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Eschbach-au-Val

Eschbach-au-Val est une commune française située dans le département du Haut-Rhin, en région Grand Est.

Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace.

Géographie[modifier | modifier le code]

Eschbach-au-Val fait partie du canton de Munster et de l'arrondissement de Colmar.

C'est une des 188 communes[1] du Parc naturel régional des Ballons des Vosges.

Cours d'eau[modifier | modifier le code]

Écarts[modifier | modifier le code]

  • Erschlit ;
  • Solberg.

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est au cours du XIIIe siècle qu'Eschbach-au-Val est mentionné dans des documents d'archives conservés à Munster. Le village naît et se développe à l'ombre de l'abbaye de bénédictine Saint-Grégoire. En 1287, il fait partie de la communauté d'habitants du val et de la ville de Munster, qui perdure jusqu'en 1847[2].

La situation géographique du village, dans un vallon latéral de la vallée de la Fecht, a permis à Eschbach-au-Val d'échapper aux destructions de la Première Guerre mondiale.

Héraldique[modifier | modifier le code]


Blason d'Eschbach-au-Val

Les armes d'Eschbach-au-Val se blasonnent ainsi :
« D'argent à la branche de frêne de sinople. »[3]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Budget et fiscalité 2014[modifier | modifier le code]

En 2014, le budget de la commune était constitué ainsi[4] :

  • total des produits de fonctionnement : 347 000 €, soit 898 € par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 258 000 €, soit 668 € par habitant ;
  • total des ressources d’investissement : 291 000 €, soit 751 € par habitant ;
  • total des emplois d’investissement : 473 000 €, soit 1 223 € par habitant.
  • endettement : 262 000 €, soit 676 € par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d’habitation : 9,55 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 12,43 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 80,81 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 0,00 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 0,00 %.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1803? 1804 Lucas Bicking   cultivateur
1804 1815 Jean Matter   propriétaire
1815 1831 Jean-Jacques Mathieu   cultivateur
1831 1850 Jean-Martin Brobecker   cultivateur
1850 1881 Jean Widemann   cultivateur
 ?  ? M. Meyer    
1883 1902 Jean Kempf   cultivateur et facteur
1902 1919 Martin Jedele   cultivateur
1919 1941 Albert Knoery   voiturier
1941 1945 Albert Hertzog   serrurier
1945 1958 Jean Ackermann   menuisier
1958 1977 Émile Hertzog   clerc de notaire
1977 1989 Paul Dietrich   commerçant
1989 en cours Norbert Schickel   ingénieur civil et géographe
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1800. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[6],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 364 habitants, en diminution de -4,96 % par rapport à 2009 (Haut-Rhin : 1,52 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
232 314 385 522 487 505 510 491 445
1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895 1900
443 466 473 414 497 487 473 439 473
1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
493 469 503 430 409 375 331 338 382
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014 -
410 410 373 375 372 386 374 364 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'ancien lavoir.
  • Mairie-école[9].
  • Le Dorfhüss (maison du village – salle des fêtes).
  • Ancien lavoir du XIXe siècle[10].
  • Maison traditionnelle du XVIIIe siècle.
  • Monument aux morts[11],[12].
  • Le sentier Emile Hertzog.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]