Luttenbach-près-Munster

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Luttenbach-près-Munster
Luttenbach-près-Munster
La mairie.
Blason de Luttenbach-près-Munster
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Collectivité territoriale Collectivité européenne d'Alsace
Circonscription départementale Haut-Rhin
Arrondissement Colmar-Ribeauvillé
Intercommunalité Communauté de communes de la Vallée de Munster
Maire
Mandat
Bernard Reinheimer
2020-2026
Code postal 68140
Code commune 68193
Démographie
Gentilé Luttenbachois
Population
municipale
746 hab. (2018 en diminution de 0,8 % par rapport à 2013)
Densité 95 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 01′ 59″ nord, 7° 07′ 11″ est
Altitude Min. 388 m
Max. 1 265 m
Superficie 7,86 km2
Type Commune rurale
Unité urbaine Munster
(banlieue)
Aire d'attraction Colmar
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Wintzenheim
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Luttenbach-près-Munster
Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin
Voir sur la carte topographique du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Luttenbach-près-Munster
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Luttenbach-près-Munster
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Luttenbach-près-Munster

Luttenbach-près-Munster est une commune française située dans la circonscription administrative du Haut-Rhin et, depuis le , dans le territoire de la Collectivité européenne d'Alsace, en région Grand Est.

Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le nom « Luttenbach » vient de « ruisseau bruyant » (der laute Bach) qui évoque la rivière de la Fecht qui traverse le village.

C'est une des 188 communes[1] du parc naturel régional des Ballons des Vosges.

Communes limitrophes de Luttenbach-près-Munster
Stosswihr Munster
Breitenbach-Haut-Rhin Luttenbach-près-Munster Eschbach-au-Val
Sondernach Linthal Wasserbourg

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Luttenbach-près-Munster est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[2],[3],[4]. Elle appartient à l'unité urbaine de Munster, une agglomération intra-départementale regroupant 10 communes[5] et 11 764 habitants en 2017, dont elle est une commune de la banlieue[6],[7].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Colmar dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 95 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[8],[9].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des forêts et milieux semi-naturels (68,6 % en 2018), une proportion sensiblement équivalente à celle de 1990 (69,8 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : forêts (58 %), zones agricoles hétérogènes (14,8 %), prairies (11,2 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (10,6 %), zones urbanisées (5 %), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (0,4 %)[10].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[11].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom de Luttenbach est mentionné pour la première fois en 1120. Le village faisait partie de la commune de Munster jusqu'à la Révolution française.

En 1738, une papeterie créée par Jean-Frédéric Schoepflin[12], frère de l’historien Jean-Daniel Schoepflin, reçoit en la visite de Voltaire qui y séjourne deux semaines pour avoir le papier nécessaire à ses « Annales de l'Empire »[13].

La papeterie de Luttenbach sera transformée en usine textile en 1894[14],[15],[16],[17],[18].

Le village, qui était à proximité du front, fut détruit pendant la Première Guerre mondiale, puis reconstruit après la guerre. La commune a été décorée le de la croix de guerre 1914-1918[19].

Héraldique[modifier | modifier le code]


Blason de Luttenbach-près-Munster

Les armes de Luttenbach-près-Munster se blasonnent ainsi :
« D'argent à la barre ondée d'azur. »[20]


Politique et administration[modifier | modifier le code]

Budget et fiscalité 2015[modifier | modifier le code]

En 2015, le budget de la commune était constitué ainsi[21] :

  • total des produits de fonctionnement : 694 000 , soit 9 005  par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 684 000 , soit 887  par habitant ;
  • total des ressources d'investissement : 210 000 , soit 272  par habitant ;
  • total des emplois d'investissement : 125 000 , soit 163  par habitant ;
  • endettement : 229 000 , soit 297  par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d'habitation : 6,20 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 8,10 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 48,76 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 0,00 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 0,00 %.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mai 2020 Francis Klein    
mai 2020 En cours Bernard Rheinheimer [22]   Chef d'entreprise
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[23]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[24].

En 2018, la commune comptait 746 habitants[Note 3], en diminution de 0,8 % par rapport à 2013 (Haut-Rhin : +0,82 %, France hors Mayotte : +1,78 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
429323445645710711915837791
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
766921889932901918916936994
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
9841 020946708784791732749662
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
726729707682717820837770751
2018 - - - - - - - -
746--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[25] puis Insee à partir de 2006[26].)
Histogramme de l'évolution démographique

Hébergement touristique[modifier | modifier le code]

L'Office départemental des centres de vacances et de loisirs (ODCVL), société coopérative française créée en 1939, commercialise principalement des séjours de vacances en France et à travers le monde pour groupes et familles. Il dispose d'un centre permanent dans la commune.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Château du baron Pierre de Coubertin[27]. Sur le site du Camping des Amis de la Nature se trouvent les ruines du château ayant appartenu à l'épouse du baron Pierre de Coubertin et détruit lors des combats de la Première Guerre mondiale.
  • Monument aux morts[28].
  • Patrimoine industriel et agricole :
    • scierie, puis maison de gardien[29] ;
    • ferme, auberge Zum Kahlen Wasen[30] ;
    • ferme, auberge À la Ville de Strasbourg[31] ;
    • ferme, auberge et fromagerie d'estive Kahlenwasen[32] ;
    • ferme, restaurant[33] ;
    • ferme, restaurant Ried[34].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé, en , celle d'aire urbaine afin de permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Liste des 188 communes adhérentes au parc naturel régional des ballons des Vosges, 3e Charte 2012 - 2024
  2. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  3. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  4. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  5. « Unité urbaine 2020 de Munster », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  6. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le ).
  7. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  8. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Colmar », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le ).
  9. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  10. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  11. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  12. « Usine de papeterie Kiener, puis tissage Immer-Klein, actuellement camping », notice no IA68001164, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  13. Présentation de la commune par l'Office de tourisme de la vallée de Munster
  14. « usine de papeterie Kiener, puis tissage Immer-Klein, actuellement camping », notice no IA68001171, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  15. « Salle des machines, puis atelier de réparation », notice no IA68001170, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  16. « Chaufferie, puis atelier », notice no IA68001169, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  17. « Chaufferie, puis bâtiment d'eau, actuellement local de stockage », notice no IA68001168, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  18. « Atelier de fabrication, actuellement garage », notice no IA68001165, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  19. Communes décorées de la Croix de guerre 1914-1918
  20. Archives Départementales du Haut-Rhin
  21. Les comptes de la commune « Copie archivée » (version du 23 mars 2015 sur l'Internet Archive).
  22. « Répertoire national des élus (RNE) - version du 24 juillet 2020 », sur le portail des données publiques de l'État (consulté le ).
  23. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  24. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  25. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  26. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  27. « Château du baron Pierre de Coubertin », notice no IA68001172, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  28. Monument aux Morts
  29. « Scierie, puis maison de gardien », notice no IA68001178, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  30. « Ferme, auberge Zum Kahlen Wasen », notice no IA68001029, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  31. « Ferme, auberge A la Ville de Strasbourg », notice no IA68001011, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  32. « Ferme, auberge et fromagerie d'estive Kahlenwasen », notice no IA68001032, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  33. « Ferme, restaurant », notice no IA68001019, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  34. « Ferme, restaurant Ried », notice no IA68001033, base Mérimée, ministère français de la Culture.