Mistral gagnant (chanson)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mistral gagnant.
Mistral gagnant
Single de Renaud
extrait de l'album Mistral gagnant
Face A Mistral gagnant
Face B Le Retour de la Pépette
Sortie 1986
Durée 2:47
Genre Chanson française
Format 45 tours
Auteur Renaud Séchan
Compositeur Renaud Séchan et Jean-Philippe Goude[1]
Réalisateur Jean-Philippe Goude
Édition Ceci-Cela
Label Virgin France

Singles de Renaud

Pistes de Mistral gagnant

Mistral gagnant est une chanson de Renaud, éponyme de l’album Mistral gagnant paru en 1985.

Histoire de la chanson[modifier | modifier le code]

Le titre vient du nom d’une ancienne confiserie, le Mistral gagnant, disparue bien avant l’enregistrement de la chanson.

C’est une chanson dans laquelle le chanteur parle de ses souvenirs et des bonbons de son enfance. Elle est largement imprégnée de la mélancolie du chanteur exprimée au travers de ses souvenirs de bonbons, aujourd’hui disparus comme le temps qu’on ne peut pas récupérer. Elle est destinée à sa fille Lolita[2].

Renaud raconte que cette chanson ne devait pas figurer sur l’album, car il pensait qu’elle « était trop personnelle et n’intéresserait pas grand monde ». Appelant sa femme Dominique depuis le studio d’enregistrement à Los Angeles, il la lui a chantée au téléphone. Après l’avoir entendue, elle lui a dit : « Si tu ne l’enregistres pas, je te quitte… »[3].

En mai 2015, selon un sondage BVA, elle est désignée chanson préférée des Français devant Ne me quitte pas de Jacques Brel et L'Aigle noir de Barbara[4].

Reprises de la chanson[modifier | modifier le code]

La chanson a été reprise de nombreuses fois depuis sa création par Renaud. Elle a été interprétée entre autres par :

Le titre est repris comme sample par Booba dans Pitbull et Le Bitume avec une plume.

Parodies de la chanson[modifier | modifier le code]

De nombreuses parodies ont été réalisées sur ce titre, parmi lesquelles :

L’association Mistral Gagnant[modifier | modifier le code]

En 1991, l’association Mistral Gagnant, en référence à la chanson, est créée sous le parrainage de Renaud.

Elle a pour objet de réaliser, le temps d’un jour, le rêve d’enfants atteints de maladies graves. Depuis 1992, plus de 700 rêves d’enfants ont été réalisés[6].

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Non crédité sur l'album, mais qui revendique la composition du thème instrumental sur son site. Certaines partitions portent en outre le nom de Franck Langolff et non celui de Goude. D'autres mentionnent uniquement Renaud
  2. Fabien Lecœuvre, Le petit lecœuuvre illustré, Éditions du Rocher, , p. 139
  3. Éric Guéret, Didier Varrod, Renaud, le Rouge et le Noir, documentaire, 2002.
  4. Marine Poyer, « Mistral Gagnant de Renaud, chanson préférée des Français », Elle, .
  5. [vidéo] Front National Gagnant (Parodie Mistral Gagnant) - Les Guignols de l'info sur YouTube, 21 avril 2015
  6. Site de l’association Mistral Gagnant, consulté le 17 décembre 2011

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]