Les Aventures de Gérard Lambert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Les Aventures de Gérard Lambert

Chanson de Renaud
extrait de l'album Marche à l'ombre
Sortie 1980

Les Aventures de Gérard Lambert est une chanson de Renaud sortie en 1980 sur l'album Marche à l'ombre.

Elle a manifestement inspiré le titre de l'album Le Retour de Gérard Lambert (1981).

Albums[modifier | modifier le code]

La chanson figure notamment sur les albums :

Thématique[modifier | modifier le code]

Cette chanson à texte raconte l'aventure pitoyable d'un antihéros nommé Gérard Lambert. Le 14 avril 1977[1], en pleine nuit, alors qu'il est au guidon de sa mobylette entre Rungis et Longjumeau, il est victime d'une panne d'essence. Il décide de voler de l'essence dans les réservoirs de voitures garées à proximité. Malgré son vol, il ne parvient pas à faire repartir le moteur de sa mobylette. Il tente de réparer son engin. C'est alors que surgit un enfant blond. Stressé, fatigué et gêné d'être dérangé dans son activité de réparation, Gérard Lambert s'empare d'une clef à molette et fracasse le crâne de l'enfant.

La morale du récit, selon la dernière phrase de la chanson, est qu’« il faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette ».

Le personnage de la chanson est inspiré de l'acteur Gérard Lanvin[2],[3],[4]. Cette chanson pourrait aussi être considérée comme étant une parodie du Petit Prince.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La date est précisément indiquée dans la chanson.
  2. Cécile Descamps, L« es aventures de Gérard Lambert, de Renaud : 14 avril 1977 », OÜI FM, 14 avril 2012.
  3. Caroline de Bodinat , « Gérard Lanvin, marche à l’onde », Libération, 23 avril 2014.
  4. Gilles Médioni, « Renaud raconte "Dès que le vent soufflera" », L'Express, 22 août 2014.

Voir aussi[modifier | modifier le code]