Les Bobos (chanson)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Les Bobos.
Les Bobos

Single de Renaud
extrait de l'album Rouge Sang
Face A Les Bobos
Face B Elle est facho
Sortie
Genre Chanson française
Format CD
Auteur Renaud Séchan
Compositeur Jean-Pierre Bucolo
Label Virgin Music

Singles de Renaud

Pistes de Rouge Sang

Les Bobos (Bobos pour bourgeois-bohèmes et non pas le mot enfantin pour « petite blessure ») est le deuxième extrait de l'album de Renaud Rouge Sang (paru le ), la chanson a été diffusée en radio à partir du 16 juillet 2006 et est sortie en single dans le commerce le 4 septembre de la même année.

Thème[modifier | modifier le code]

La chanson se moque de cette catégorie de gens, assez aisée étayant des valeurs de la gauche traditionnelle, au moins en ce qui concerne des questions abstraites. In fine le chanteur reconnait qu'il imagine faire aussi « partie du lot. »

Renaud définit les bobos comme une classe (sous entendu-sociale) entre les bourges (argot pour bourgeois) et les prolos (argot pour prolétaires), pas loin des beaufs (argot pour un stéréotype de personne vulgaire et inculte), en plus élégants.

Les créditeurs[modifier | modifier le code]


Interrogé sur la chanson, Renaud a présenté sa chanson comme une « chronique sociale » plus qu'une réelle critique sur cette frange de la population dont il juge les comportements parfois trop conformistes[1].

Les références[modifier | modifier le code]

  • Les personnes originellement citées dans la chanson :

Vincent Delerm, Michel Houellebecq, Philippe Djian, Cioran, Alain Bashung, Françoise Hardy, Gérard Manset, Pierre Desproges, Guy Bedos, Jean-Marie Bigard, Jack Lang, Nicolas Sarkozy, Bertrand Delanoë (sous le nom de « Maire de Paris »), Thierry Ardisson, Marc-Olivier Fogiel (sous le pseudonyme Marco), Manu Chao. Selon le contexte, Renaud remplace parfois ces noms par d'autres personnalités (par exemple Grand Corps Malade lors d'un live ou Laurent Ruquier à On n'est pas couché).

Les Inrocks, Télérama, Ikea, Arte, Canal+, PSG, France Info, Diesel, Armani, Kenzo, Zadig & Voltaire

  • Les lieux :

L'Avenue Foch, Le Cap-Ferret, la Côte d'Azur

  • Autres :

4x4, vélo, école privée (de racailles), un joint (de temps en temps), Le Petit Prince, restaurants japonais, cinéma coréen, écologistes (votent écolo), musées, galeries d'art, manzana

  • Anecdotes :

Vincent Delerm, qui est cité dans la chanson, a su faire preuve d'autodérision en participant à une mini-série de clips avec Renaud. Delerm sortant aussi son album Les Piqûres d'araignée à la même époque, les deux chanteurs s'échangeaient de petites piques lors de saynètes visant à faire la promotion conjointe des deux albums[2].

Classements[modifier | modifier le code]

Pays Meilleure position
Drapeau de la France France (SNEP)[3] 8
Drapeau de la Belgique Belgique (Wallonie Ultratop 50 Singles)[4] 16
Drapeau de la Suisse Suisse (Schweizer Hitparade)[5] 51

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]