Mirador (surveillance)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Mirador à Sarajevo, pendant la guerre, en 1995.

Dans un contexte militaire ou carcéral, un mirador[1] est une tour d'observation destinée à surveiller une zone. On[Qui ?] parle aussi de tour de garde[réf. nécessaire] ou de tour de surveillance.

Tour de garde de la prison d'Alcatraz.

Le mirador peut servir à surveiller une frontière, une côte, un camp militaire, un camp de prisonniers de guerre, une prison, un camp de concentration, etc.

Les objectifs peuvent être variés : prévenir les sinistres (incendies) ou les attaques adverses, ou empêcher une évasion ou une intrusion.

Tour de guet[modifier | modifier le code]

L'utilisation de la triangulation est effectué depuis les tours de guet par les guetteurs de feu de forêt. En mesurant la direction d'une colonne de fumée par rapport à la direction de référence du Pôle Nord (ou de l'Étoile polaire) pour la détermination précise par triangulation du lieu de l’incendie.



Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. D'un mot catalan, portugais et espagnol signifiant « point de vue »

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :