McLaren M7A

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis McLaren M7D)
Aller à : navigation, rechercher
McLaren M7A
Présentation
Équipe Bruce McLaren Motor Racing
Constructeur Drapeau du Royaume-Uni McLaren Racing
Année du modèle 1968
Concepteurs Robin Herd
Gordon Coppuck
Spécifications techniques
Châssis Monocoque en aluminium
Nom du moteur Ford-Cosworth V8
Cylindrée 2 998 cm3
Orientation du moteur V8
Boîte de vitesses Hewland DG300
Nombre de rapports 5
Système de carburant Réservoir 180 litres
Système de freinage Freins à disque Lockheed
Poids 530 kg
Dimensions Empattement : 2435 mm
Voie avant : 1524 mm
Voie arrière : 1499 mm
Carburant Gulf Oil
Pneumatiques Goodyear
Partenaires Reynolds Aluminium
Histoire en compétition
Pilotes Drapeau : Nouvelle-Zélande Bruce McLaren
Drapeau : Nouvelle-Zélande Denny Hulme
Début Grand Prix automobile d'Espagne 1968
Courses Victoires Pole Meilleur tour
22 4 0 0
Championnat constructeur Vice-champion en 1968
Championnat pilote 3e (Denny Hulme) en 1968

Chronologie des modèles (1968-1971)

La McLaren M7A est une monoplace de Formule 1 engagée par McLaren Racing pour le Championnat du monde de Formule 1 1968 et 1969. La voiture a occasionnellement été utilisée ensuite de 1970 à 1971. Des version évoluées B, C, et D ont été engagées jusqu'en 1971.

Historique[modifier | modifier le code]

McLaren M7A[modifier | modifier le code]

Pour la saison 1968, Bruce McLaren s'impose au Grand Prix de Belgique, tandis que Denny Hulme remporte les Grands Prix d'Italie et du Canada. L'équipe McLaren Racing termine vice-championne, quand Hulme se classe troisième.

En 1969, Denny Hulme remporte la quatrième victoire de la McLaren M7A, lors du Grand Prix du Mexique.

McLaren M7B et M7C[modifier | modifier le code]

La McLaren M7B a été produite à exemplaire unique pour Vic Elford en 1969[1]. La McLaren M7C était la voiture personnelle de Bruce McLaren pour la saison 1969[2].

McLaren M7D[modifier | modifier le code]

La McLaren M7D est une version évoluée de la McLaren M7A, construite en 1968.

Andrea de Adamich est engagé pour cinq Grands Prix de la saison 1970. En Espagne et à Monaco, il ne se qualifie pas. En Belgique, il déclare forfait.

En France, qualifié quinzième devant Joseph Siffert sur sa March 701 et derrière Rolf Stommelen sur sa Brabham BT33, il abandonne au vingt-neuvième tour.

En Grande-Bretagne, il se qualifie dix-neuvième devant John Surtees sur Surtees TS7 et derrière Chris Amon sur March 701 ; cependant, il ne prend pas le départ à cause d'une fuite d'essence.

En Italie, Nanni Galli le remplace volant et ne se qualifie pas.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « M7B - 1969 », sur bruce-mclaren.com (consulté le 20 juillet 2017)
  2. (en) « M7C - 1969 », sur bruce-mclaren.com (consulté le 20 juillet 2017)