McLaren MP4/2C

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
McLaren MP4/2C
McLaren MP4/2C
Jenson Button dans la McLaren MP4-2C d'Alain Prost en démonstration lors du Goodwood Festival Of Speed 2010.
Présentation
Équipe Marlboro McLaren International
Constructeur Drapeau du Royaume-Uni McLaren Racing
Année du modèle 1986
Concepteurs John Barnard
Spécifications techniques
Châssis Monocoque moulée en fibre de carbone
Suspension avant Ressort/Fourche/Triangle
Suspension arrière Ressort/Fourche/Triangle
Nom du moteur TAG Porsche TTE-P01
Cylindrée 1 496 cm3
850 ch à 12 000 tr/min
Configuration V6 à 90° Turbo-compressé
Position du moteur centrale-arrière
Boîte de vitesses manuelle transversale Hewland à 6 rapports
Système de freinage Freins à disque
Dimensions et poids Empattement : 2 794 mm
Voie avant : 1 816 mm
Voie arrière : 1 676 mm
Poids : 540 kg
Carburant Shell
Pneumatiques Goodyear
Histoire en compétition
Pilotes 1. Drapeau de la France Alain Prost
2. Drapeau de la Finlande Keke Rosberg
Début Grand Prix automobile du Brésil 1986
Courses Victoires Pole Meilleur tour
16 4 2 2
Championnat constructeur 2e en 1986
Championnat pilote Alain Prost : Champion
Keke Rosberg : 6e

Chronologie des modèles (1986)

La McLaren MP4/2C est une monoplace conçue par l'ingénieur anglais John Barnard et engagée par McLaren Racing pour la saison 1986 de Formule 1. Elle dispose du V6 turbo TAG-Porsche, spécialement conçu pour McLaren. Prost, champion l'année précédente est épaulé par le Finlandais Keke Rosberg, qui entame sa dernière saison en Formule 1. La McLaren MP4-2C permet à Alain Prost de devenir champion du monde pour la deuxième fois.

Historique[modifier | modifier le code]

La MP4/2C, bien que compétitive, est dépassée dès le début de saison par les Williams FW11 de Nigel Mansell et Nelson Piquet. Prost et Rosberg sont condamnés aux rôles de spectateurs mais une guerre psychologique entre les deux pilotes Williams permet à Prost de grappiller des points cruciaux pour la fin du championnat. Rosberg connaît pour sa part de multiples abandons dus à des pannes d'essence expliquées par la réduction du réservoir de 220 à 195 litres.

Prost et Rosberg connaissent également des casses moteurs à répétition : c'est le chant du cygne du moteur Porsche qui a dominé la concurrence entre 1984 et 1986. Lors du Grand Prix final en Australie, Mansell abandonne sur crevaison et contraint Piquet à s'arrêter pour changer ses gommes, Prost en profite pour monter sur la plus haute marche du podium et décrocher sa deuxième couronne de champion du monde.

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Saison Écurie Moteur Pneus Pilote 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 Points inscrits Classement
1986 Drapeau du Royaume-Uni Marlboro McLaren International TAG Porsche TTE-P01 V6 Goodyear BRA ESP SMR MON BEL CAN DET FRA GBR GER HON AUT ITA POR MEX AUS 94 2e
Drapeau de la France Alain Prost Abd. 3e 1er 1er 6e 2e 3e 2e 3e 6e Abd. 1er Dsq. 2e 2e 1er
Drapeau de la Finlande Keke Rosberg Abd. 4e 5e 2e Abd. 4e Abd. 4e Abd. 5e Abd. 9e 4e Abd. Abd. Abd.

Légende : ici