McLaren MP4/2B

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
McLaren MP4/2B
McLaren MP4/2B

Alain Prost au volant de la McLaren MP4/2B

Présentation
Équipe Marlboro McLaren International
Constructeur Drapeau du Royaume-Uni McLaren Racing
Année du modèle 1985
Concepteurs John Barnard
Spécifications techniques
Châssis Châssis monocoque en fibre de carbone
Suspension avant Ressort/Fourche/Triangle
Suspension arrière Ressort/Fourche/Bascule
Nom du moteur TAG Porsche TTE-P01
Cylindrée 1 496 cm3 de 750 ch à 12 000 tr/min
Configuration V6 à 90° turbocompressé
Position du moteur arrière
Boîte de vitesses McLaren-Hewland FGB
Nombre de rapports 5 rapports
Système de carburant 220 litres
Système de freinage Freins à disque en carbone McLaren/SEP
Dimensions et poids Empattement : 2794 mm
Voie avant :1803 mm
Voie arrière :1651 mm
Poids : 540 kg
Carburant Shell
Pneumatiques Goodyear
Partenaires Marlboro
Histoire en compétition
Pilotes 1. Drapeau de l'Autriche Niki Lauda
2. Drapeau de la France Alain Prost
1. Drapeau du Royaume-Uni John Watson
Début 1985 au GP du Brésil
Courses Victoires Pole Meilleur tour
16 6 2 6
Championnat constructeur Champion
Championnat pilote Alain Prost : Champion
Niki Lauda : 10e
John Watson : non classé

Chronologie des modèles (1985)

La McLaren MP4/2B est une monoplace de l'écurie McLaren Racing-TAG-Porsche, engagée au cours de la saison 1985 aux mains d'Alain Prost, Niki Lauda et John Watson. L'équipe McLaren remporte lors de cette saison les titres de champion du monde des pilotes avec Prost, et le titre de champion des constructeurs.

Historique[modifier | modifier le code]

Lors du Championnat du monde de Formule 1 1984, les deux pilotes de l'écurie McLaren, Lauda et Prost, s'étaient affrontés pour le titre pilotes et l'expérimenté autrichien ne s'était imposé face à son jeune et plus rapide équipier que d'un demi-point. La collaboration entre McLaren, TAG et Porsche débutait, et allait ouvrir une ère de domination totale de l'écurie britannique sur la Formule 1 pour les années à venir. En 1985, la MP4-2B est la machine à battre et le duo de pilotes aligné à son volant apparaît comme le plus homogène du plateau.

Durant cette saison, Prost est le plus régulier, signant onze podiums, cinq victoires (deux fois plus que ses dauphins Keke Rosberg et Michele Alboreto). Au Grand Prix de Saint-Marin, le Français remporte la course mais il est disqualifié en raison du poids non réglementaire de sa monoplace. La victoire revient alors à Elio De Angelis. Son équipier Niki Lauda, poursuivi par la malchance avec dix abandons contre trois à Prost et démotivé, ne remporte qu'une seule victoire à Zandvoort, la dernière de sa carrière, et laisse sa place à John Watson pour le Grand Prix d'Europe après un accident lors du Grand Prix de Belgique. Lors de cette course, Watson se qualifie en vingt-et-unième position, à trois secondes de Prost, auteur du sixième temps. Le Britannique termine en septième position avec trois tours de retard sur le vainqueur Nigel Mansell. Prost, qui marque les points de la quatrième place, remporte lors de cette course son premier titre de champion du monde de Formule 1.

À l'issue de la saison, McLaren Racing remporte le championnat des constructeurs avec 90 points. Prost, avec 76 points à son compteur, décroche son premier titre de champion du monde, tandis que Lauda termine à la dixième place finale avec 14 points.

Résultats complets en championnat du monde[modifier | modifier le code]

Saison Écurie Moteur Pneus Pilote 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 Points inscrits Classement
1985 Marlboro McLaren International TAG Porsche TTE-P01 V6 Goodyear BRA POR SMR MON CAN DET FRA GBR ALL AUT NLD ITA BEL EUR AFS AUS 90 1e
Drapeau de l'Autriche Niki Lauda Abd. Abd. 4 Abd. Abd. Abd. Abd. Abd. 5 Abd. 1 Abd. Np. Abd. Abd.
Drapeau de la France Alain Prost 1 Abd. DSQ 1 3 Abd. 3 1 2 1 2 1 3 4 3 Abd.
Drapeau du Royaume-Uni John Watson 7

Légende : ici