Maurice Dorléac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Maurice Dorléac
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Cimetière de Seine-Port (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Georges Maurice Edmond Dorléac
Nationalité
Activités
Conjoint
Enfants

Georges Maurice Edmond Dorléac, dit Maurice Dorléac, est un comédien français de théâtre et de cinéma, né le à Paris où il est mort le . Il doublait régulièrement l'acteur Alan Ladd. Il est notamment le père des actrices Françoise Dorléac, Sylvie Dorléac et Catherine Deneuve.

Biographie[modifier | modifier le code]

Georges Maurice Edmond Dorléac naît 14 rue des Quatre-Vents à Paris 6e le . Son père, Alphonse Dorléac, est un employé de librairie âgé de vingt-sept ans, et sa mère, Berthe Marie Smout, a vingt-trois ans[1]. Il épouse, le , Marcelle Faure[1] (1907-2000), puis en secondes noces, le [1], la comédienne Renée Simonot (Renée Jeanne Deneuve) avec qui il a trois filles : Françoise Dorléac, Catherine Deneuve et Sylvie Dorléac.

Pendant l'occupation allemande, il participe à 76 émissions sur Radio-Paris et, en 1944, à deux courts-métrages de propagande pour le « Propaganda Abteilung in Frankreich », ce qui lui vaut, à la Libération, d'être frappé d'indignité nationale [2].

Directeur de doublage à la MGM, il a été, entre autres, la voix française d'Alan Ladd, il a doublé Barry Morse, le lieutenant Philip Gerard de la série culte Le Fugitif avec David Janssen, entre 1963 et 1967.

En 1966, il déclare au sujet de ses filles : « Elles sont tellement différentes ! Françoise n'a pas besoin de parler, son visage, son attitude, sa manière d'arranger ses cheveux ou son écharpe, traduisent son état d'âme, tandis que Catherine est un vrai sphinx ! Allez donc savoir ce qui trotte dans son cerveau. Déjà quand elle était petite, elle gardait ses secrets, alors vous imaginez ce qui se passa quand a commencé sa vie de femme avec ses joies, ses drames. À l'encontre de ses sœurs Françoise et Sylvie, elle ne voulait pas devenir actrice. Son idéal, c'était un foyer avec un mari et des enfants, une existence paisible, faite de petits bonheurs. Rien d'extraordinaire à cela. Nous avons beau, ma femme, Renée Simonot et moi, être des comédiens, nous avons élevé nos filles très bourgeoisement, avec des heures de repas et de travail bien réglées[3]. »

Il est inhumé à Seine-Port (Seine-et-Marne), auprès de sa fille Françoise morte prématurément d'un accident de voiture.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Direction artistique[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]