Charles Exbrayat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Exbrayat et Michaël Logan.
Charles Exbrayat
Description de cette image, également commentée ci-après
Charles Exbrayat, vers 1940.
Nom de naissance Charles Hubert Louis Jean Exbrayat-Durivaux
Alias
Michael Loggan
Naissance
Saint-Étienne, Drapeau de la France France
Décès (à 82 ans)
Saint-Étienne, Drapeau de la France France
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Œuvres principales

Charles Exbrayat, nom de plume de Charles Hubert Louis Jean Exbrayat-Durivaux, né le à Saint-Étienne, et mort le à Saint-Étienne, est un scénariste et un écrivain français, auteur de roman policier.

À partir de 1957, il publie plus de cent romans policiers, souvent à saveur humoristique, dans la collection Le Masque, dont certains sont adaptés au cinéma et à la télévision. Il écrit également des romans d'espionnage, dont une quinzaine de titres en collaboration avec l'écrivain Jacques Dubessy sous le nom de plume commun de Michael Loggan.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Louis Charles Marcel Exbrayat-Durivaux, journaliste puis publiciste, et Jeanne Marie Fernande Mesny. Il raconte son enfance à Saint-Étienne dans le livre Des parfums regrettés (Albin Michel, 2000, posthume). Deux de ses romans se passent à Saint-Étienne : Jules Matrat et Il faut chanter Isabelle. Il a 16 ans quand sa famille déménage à Nice.

Études[modifier | modifier le code]

Après le baccalauréat passé à Nice, Exbrayat se prépare sans enthousiasme à devenir médecin mais, exclu de la faculté de Marseille pour chahut notoire, il échappe à l'École de Santé de Lyon et se tourne vers les sciences naturelles à Paris. Pour gagner sa vie, il enseigne successivement à Melun, Saint-Germain-en-Laye et au Lycée Henri IV de Paris, tout en potassant l'agrégation à laquelle il échoue. « C'est à ce moment qu'il fait deux rencontres capitales »[1] : le philosophe Alain lui enseigne le mépris des honneurs et l'homme de théâtre Charles Dullin lui apprend à ne pas se soucier du succès. Comme Exbrayat le déclare lui-même : « Le premier m'invita à penser, le second à rêver »[1].

Parcours[modifier | modifier le code]

Exbrayat abandonne peu après l'enseignement et travaille comme reporter, éditorialiste et critique littéraire pour Le Journal du Centre de Nevers, dont il devient rédacteur en chef après la Seconde Guerre mondiale. Entre-temps, il participe « à la Résistance dans les rangs des FTP de la Nièvre »[2] et publie aux éditions Gallimard, en 1942, deux premiers romans, l'un ayant pour thème la Première Guerre mondiale : Jules Matrat, où ce jeune paysan, de retour du front, ne parvient pas à oublier le cauchemar des tranchées et des morts[3], l'autre, Ceux de la forêt, qui traite de l'exode rural en racontant comment, suite à l'implantation d'une usine dans une vallée du Massif Central, la population des hameaux de bûcherons est déchirée entre la fidélité à l'existence qui fut celle de leurs pères et celle d'avoir une vie meilleure en abandonnant leur travail et leur cadre de vie traditionnel.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Charles Exbrayat est également scénariste et dialoguiste pour une quinzaine de films, adaptant pour le cinéma des œuvres de Georges Simenon, Henry Bordeaux et Henry Bataille, avant de signer des scénarios originaux. Il fait aussi ses débuts d'auteur dramatique à Genève avec Aller sans retour, pièce reprise ensuite à Paris, où il fait également jouer Cristobal et Annette ou la chasse aux papillons.

Après la guerre, « c'est un peu par hasard qu'il va débuter en littérature policière. Chargé de présenter le manuscrit d'un ami à la Librairie des Champs-Élysées, il y rencontre Albert Pigasse qui lui suggère d'écrire un roman policier »[2]. Il publie bientôt Elle avait trop de mémoire (1957), « une enquête assez classique de Scotland Yard menée à Londres par Fatty Morgan. Suivent La Nuit de Santa Cruz (1957), un récit d'espionnage à Séville, et Vous souvenez-vous de Paco ? qui remporte le prix du roman d'aventures en 1958 »[2]. Charles Exbrayat s'illustre ensuite dans le roman policier humoristique, notamment grâce aux enquêtes du commissaire italien Roméo Tarchinini de Vérone, un petit policier bedonnant, volubile et fin gastronome, mais surtout grâce aux aventures de l'ineffable personnage d'Imogène McCarthery, une vieille fille écossaise aussi excentrique et délurée que naïvement patriotique.

Directeur de la collection « Le Masque. Service secrets » dans les années 1960, pour le compte de la Librairie des Champs-Élysées, il rédige avec l'écrivain Jacques Dubessy, sous le nom de plume commun de Michaël Loggan, une série ayant pour héros l'agent secret américain Layton de la CIA. Devenu directeur du Club des Masques, Exbrayat n'en continue pas moins de faire paraître deux ou trois romans par année. Plusieurs de ses titres ont été adaptés au cinéma.

Court auto-portrait[modifier | modifier le code]

Interrogé par Max Frantel, journaliste à Comœdia, en 1941, Charles Exbrayat se définit de manière facétieuse : «Êtes-vous romancier, Charles Exbrayat ? - L'âme paysanne m'attire. Et poète ? - Si la poésie peut se passer des vers, oui !»[4].

Hommages[modifier | modifier le code]

Le centenaire de Charles Exbrayat est célébré le , à la mairie de Saint-Étienne.

Un prix Charles-Exbrayat a été créé pour récompenser chaque année un roman policier paru dans l'année et « qui aurait plu à Charles Exbrayat ». Le jury est composé de lecteurs de communes où Exbrayat a vécu (Saint-Étienne, Tarentaise et Planfoy, dans la Loire). Le prix Charles-Exbrayat est attribué lors de la Fête du Livre de Saint-Étienne.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans publiés dans la collection Le Masque[modifier | modifier le code]

La majeure partie des œuvres de Charles Exbrayat a été initialement publiée par la Librairie des Champs-Élysées à Paris, soit dans la collection Le Masque, soit, plus rarement, dans les collections Espionnage ou Service Secret. Presque la totalité a été rééditée dans la collection Club des Masques. Depuis 2013, quelques romans ont été réédités dans la nouvelle collection Masque poche.

Série Imogène
Titre Collection Année Pages ISBN
Ne vous fâchez pas, Imogène ! Le Masque no 647 1959 255 p. (ISBN 2-70241-906-2)
Imogène est de retour Le Masque no 706 1960 255 p. (ISBN 2-70242-074-5)
Encore vous, Imogène ? Le Masque no 753 1962 253 p. (ISBN 2-70242-077-X)
Imogène, vous êtes impossible ! Le Masque no 801 1963 252 p. (ISBN 2-70242-076-1)
Notre Imogène Le Masque no 1070 1969 191 p. (ISBN 2702419178)
Les Fiançailles d'Imogène Le Masque no 1176 1971 192 p. (ISBN 2-70242-004-4)
Imogène et la Veuve blanche Le Masque no 1406 1975 253 p. (ISBN 2-70242-075-3)
Série Tarchinini
Titre Collection Année Pages ISBN
Chewing-gum et Spaghetti Le Masque no 665 1959 255 p. (ISBN 2-70243-280-8)
Le Plus Beau des bersagliers Le Masque no 779 1962 255 p. (ISBN 2-70242-000-1)
Chianti et Coca-Cola Le Masque no 897 1966 191 p. (ISBN 2-70242-159-8)
Le Quintette de Bergame Le Masque no 978 1967 192 p. (ISBN 2-70242-306-X)
Ces sacrées Florentines Le Masque no 1046 1969 191 p. (ISBN 2-70241-857-0)
La Belle Véronaise Le Masque no 1210 1972 255 p. (ISBN 2-70241-919-4)
Des amours compliquées Le Masque no 1457 1976 250 p. (ISBN 2-70241-922-4)
Mets tes pantoufles, Roméo Le Masque no 1713 1983 186 p. (ISBN 2-70241925-9)
Série McNamara
Titre Collection Année Pages ISBN
On se reverra, petite ! Le Masque no 824 1964 255 p. (ISBN 2-70241-998-4)
Le colonel est retourné chez lui Le Masque no 875 1965 191 p. (ISBN 2-70241-885-6)
Un joli petit coin pour mourir Le Masque no 1020 1968 192 p. (ISBN 2-70240-961-X)
Série Commissaire Cernil
Titre Collection Année Pages ISBN
Le Clan Morembert Le Masque no 1098 1970 254 p. (ISBN 2-70241-889-9)
Au « Trois Cassoulets » Le Masque no 1154 1971 189 p. (ISBN 2-70241-890-2)
Autres romans policiers ou d'espionnage
Titre Collection Année Pages ISBN
Elle avait trop de mémoire Le Masque no 583 1957 243 p. (ISBN 2-70241-977-1)
La Nuit de Santa Cruz Le Masque no 592 1957 255 p. (ISBN 2-70241-978-X)
Vous souvenez-vous de Paco ? Le Masque no 616 1958 243 p. (ISBN 2-70242-200-4) (Prix du roman d'aventures 1958)
Ce mort que nul n'aimait Le Masque no 625 1958 255 p. (ISBN 2-70240-685-8)
L'inspecteur mourra seul Le Masque no 638 1959 256 p. (ISBN 2-70242-431-7)
Cet imbécile de Rimoldi[5] Le Masque no 674 1960 254 p. (ISBN 2-70241-866-X)
Amour et Sparadrap Le Masque no 680 1960 255 p. (ISBN 2-70241-261-0)
Aimez-vous la pizza ? Le Masque no 700 1960 255 p. (ISBN 2-70242-170-9)
Avanti, la mùsica ! Le Masque no 715 1961 255 p. (ISBN 2-70242-243-8)
Des demoiselles imprudentes Le Masque no 721 1961 255 p. (ISBN 2-70242-002-8)
Les Blondes et Papa Le Masque no 727 1961 244 p. (ISBN 2-70241-926-7)
Méfie-toi, Gone ! Le Masque no 741 1961 243 p. (ISBN 2-7024-1639-X)
Dors tranquille, Katherine Le Masque no 762 1962 255 p. (ISBN 2-7024-2011-7)
Olé ! Torero ! Le Masque no 788 1963 255 p. (ISBN 2-70241-999-2)
Les Filles de Folignazzaro Le Masque no 797 1963 255 p. (ISBN 2-70241-816-3)
Quel gâchis, inspecteur ! Le Masque no 814 1963 255 p. (ISBN 2-70241-489-3)
Les Douceurs provinciales Le Masque no 1744 1963 253 p. (ISBN 2-7024-1500-8)
Et qu'ça saute ! Le Masque no 1750 1963 191 p. (ISBN 9782702415047)
La Honte de la famille Le Masque no 831 1964 251 p. (ISBN 2-70241-817-1)
Les Messieurs de Delft Le Masque no 839 1964 255 p. (ISBN 2-70241-818-X)
Barthélemy et sa colère Le Masque no 854 1964 191 p. (ISBN 2-70241-834-1)
Vous manquez de tenue, Archibald ! Le Masque no 872 1965 191 p. (ISBN 2-70240-217-8)
Une petite morte de rien du tout Le Masque no 893 1965 191 p. (ISBN 2-70240-218-6)
Les Dames du Creusot Le Masque no 904 1966 191 p. (ISBN 2-70241-819-8)
Plaies et Bosses Le Masque no 919 1966 191 p. (ISBN 2-70242-405-8)
Le Voyage inutile Le Masque no 925 1966 191 p. (ISBN 2-70240-222-4)
Une brune aux yeux bleus Le Masque no 935 1966 255 p. (ISBN 2-70241-546-6)
Le Dernier des salauds Le Masque no 958 1967 191 p. (ISBN 2-70241-868-6)
Mortimer !... Comment osez-vous ? Le Masque no 969 1967 191 p. (ISBN 2-70241-993-3)
Pour Belinda Le Masque no 975 1967 192 p. (ISBN 2-70241-886-4)
Il faut chanter Isabelle ! Le Masque no 992 1967 191 p. (ISBN 2-70241-887-2)
Les Amours auvergnates Le Masque no 1001 1968 191 p. (ISBN 2-70241-992-5)
Chant funèbre pour un gitan Le Masque no 1012 1968 191 p. (ISBN 2-70242-172-5)
Félicité de la Croix-Rousse Le Masque no 1033 1968 191 p. (ISBN 2-70241-991-7)
Les Amoureux de Leningrad Le Masque no 1061 1969 191 p. (ISBN 2-70241-494-X)
Tout le monde l'aimait Le Masque no 1086 1969 253 p. (ISBN 2-70241-888-0)
Un bien bel homme Le Masque no 1116 1970 189 p. (ISBN 2-7024-2266-7)
Des filles si tranquilles Le Masque no 1123 1970 249 p. (ISBN 2-70241-989-5)
Les Menteuses Le Masque no 1141 1970 189 p. (ISBN 2-70242-555-0)
Pour ses beaux yeux Le Masque no 1167 1971 251 p. (ISBN 2-70241-918-6)
La Petite Fille à la fenêtre Le Masque no 1188 1971 187 p. (ISBN 2-70242-311-6)
Pourquoi tuer le pépé ? Le Masque no 1220 1972 255 p. (ISBN 2-70241-920-8)
Ton amour et ma jeunesse Le Masque no 1227 1972 252 p. [pas d'ISBN]
Quand Mario reviendra Le Masque no 1240 1972 252 p. (ISBN 2-70240-317-4)
Sainte Crapule Le Masque no 1256 1973 249 p. (ISBN 2-70241-928-3)
Qui veut affoler Martine ? Le Masque no 1278 1973 251 p. (ISBN 2-70240-418-9)
Porridge et Polenta Le Masque no 1291 1973 250 p. (ISBN 2-70242-057-5)
C'est pas Dieu possible ! Le Masque no 1308 1974 252 p. (ISBN 2-70241-927-5)
Bye, bye, chérie ! Le Masque no 1330 1974 254 p. (ISBN 2-70242-121-0)
J'aimais bien Rowena Le Masque no 1345 1974 252 p. (ISBN 2-70242-498-8)
Marie de nos vingt ans Le Masque no 1380 1975 249 p. (ISBN 2-70242-085-0)
Le Petit Fantôme de Canterbury Le Masque no 1392 1975 250 p. (ISBN 2-70242-064-8)
Deux enfants tristes Le Masque no 1423 1976 248 p. (ISBN 2-70242-368-X)
Tu n'aurais pas dû, Marguerite Le Masque no 1430 1976 253 p. (ISBN 2-70241-921-6)
En souvenir d'Alice Le Masque no 1469 1977[6] 229 p. (ISBN 2-70241-923-2)
La Balade de Jenny Plumpett Le Masque no 1481 1977 252 p. (ISBN 2-70242-174-1)
Fini de rire, fillette ! Le Masque no 1512 1978 249 p. (ISBN 2-70240-716-1)
Un cœur d'artichaut Le Masque no 1536 1978 185 p. (ISBN 2-70240-778-1)
Caroline sur son banc Le Masque no 1556 1979[7] 253 p. (ISBN 2-70242-151-2)
Trahisons en tout genre Le Masque no 1566 1979 185 p. (ISBN 2-70242-009-5)
Le Nez dans la luzerne Le Masque no 1597 1980 253 p. (ISBN 2-70240-999-7)
Le Château des amours mortes Le Masque no 1608 1980 185 p. (ISBN 2-70241-924-0)
La haine est ma compagne Le Masque no 1634 1981[8] 252 p. (ISBN 2-70242-369-8)
Une vieille tendresse Le Masque no 1645 1981 189 p. (ISBN 2-70241-239-4)
Le Sage de Sauvenat Le Masque no 1667 1981 250 p. (ISBN 2-70242-061-3)
Ma belle Irlandaise Le Masque no 1719 1983 249 p. (ISBN 2-70242-511-9)
La Plus Jolie des garces Le Masque no 1728 1983 153 p. (ISBN 2-70241-441-9)
L'Honneur de Barberine Le Masque no 1741 1984 190 p. (ISBN 2-70241-863-5)
Vous auriez pas vu la Jeanne, des fois ? Le Masque no 1755 1984 157 p. (ISBN 2-70241-537-7)
Espion, où es-tu ? M'entends-tu ? Le Masque no 1761 1984[9] 190 p. (ISBN 2-7024-1575-X)
Joyeux Noël, Tony Le Masque no 1768 1964 191 p. [pas d'ISBN]
Un garçon sans malice Le Masque no 1782 1985 188 p. (ISBN 2-70241-536-9)
Mandolines et Barbouzes Le Masque no 1805 1965 190 p. [pas d'ISBN]
Le Quadrille de Bologne Le Masque no 1821 1986[10] 185 p. (ISBN 2-7024-1815-5)
Une ravissante idiote Le Masque no 1826 1986[11] 191 p. (ISBN 2-7024-1685-3)
Le temps se gâte à Zakopane Le Masque no 1837 1986[12] 246 p. (ISBN 2-7024-1706-X)

Romans publiés chez d'autres éditeurs[modifier | modifier le code]

Série Les Bonheurs courts[modifier | modifier le code]

  • La Lumière du matin, tome I, Paris, éditions Albin Michel, 1981 ; réédition, LGF, coll. « Le Livre de poche » no 5653, Paris, 1982, 470 p. (ISBN 2-25302-969-6)
  • Le Chemin perdu, tome II, Paris, Albin Michel, 1982
  • Les Soleils de l'automne, tome III, Paris, Albin Michel, 1983
  • La Désirade, tome IV, Paris, Albin Michel, 1984

Autres romans[modifier | modifier le code]

  • Jules Matrat, Paris, Éditions Gallimard, 1942 ; réédition, Paris, Albin Michel, 1974 ; réédition, Paris, LGF, coll. « Le Livre de poche » no 5261, 1979, 317 p. (ISBN 2-25302-218-7) ; réédition, Paris, Albin Michel, 2014 (ISBN 978-2-226-17244-0)
  • Ceux de la forêt, Éditions Gallimard, 1942 ; réédition, Paris, Éditions J'ai lu, coll. « J'ai lu. Roman » no 2476, Paris, 1988, 185 p. (ISBN 2-27722-476-6)
  • La route est longue, Jessica, Paris, Albin Michel, 1968 ; réédition, Paris, Éditions Rombaldi, coll. « Romans - La Redoute », 1973 ; réédition, Paris, LGF, coll. « Le Livre de poche » no 3843, 1974
  • Un matin, elle s'en alla, Paris, Albin Michel, 1969 ; réédition, Paris, LGF, coll. « Le Livre de poche » no 4839, 1976, 410 p. (ISBN 2-25301-431-1)
  • Le Château vert, Paris, Albin Michel, 1978 ; réédition, Paris, Éditions J'ai lu, coll. « J'ai lu. Roman » no 2125, 1987, 414 p. (ISBN 2-27722-125-2)
  • Rachel et ses amours : chronique villageoise, Paris, Albin Michel, 1987, 318 p. (ISBN 2-226-03120-0) ; réédition, Romagnat, Éditions De Borée, coll. « Terre de poche » no 91, 2008, 428 p. (ISBN 978-2-84494-725-3)
  • Mademoiselle Évelyne, suivi de Les Amoureux du Ribatejo, Bayard, coll. « Bibliothèque Bonne soirée : policier », 1997, 128 p. (ISBN 2911750187)
    À noter que les courts romans Mademoiselle Evelyne et Les Amoureux du Ribatejo sont respectivement inclus dans les volumes Des filles si tranquilles et Les Amoureux du Ribatejo déjà cités ci-dessus.

Romans signés Michael Loggan[modifier | modifier le code]

Série d'espionnage Layton[modifier | modifier le code]

  • Layton entre en scène, coll. « Le Masque. Service secret » no 16, 1964
  • Alors, Layton, la vie est belle ?, coll. « Le Masque. Service secret » no 18, 1964
  • Layton sous les cerisiers en fleur, coll. « Le Masque. Service secret » no 21, 1964
  • Layton et la Jolie Cubaine, coll. « Le Masque. Service secret » no 25, 1964
  • Layton et les Châtelaines, coll. « Le Masque. Service secret » no 29, 1964
  • Carré de dames pour Layton, coll. « Le Masque. Service secret » no 33, 1965
  • En douceur, Layton, coll. « Le Masque. Service secret » no 37, 1965
  • Seriez-vous jaloux, Layton ?, coll. « Le Masque. Service secret » no 41, 1965
  • Layton joue à la poupée, coll. « Le Masque. Service secret » no 48, 1965
  • Layton s'énerve, coll. « Le Masque » no 940, 1966
  • Où courez-vous Layton ?, coll. « Le Masque » no 946, 1966
  • N'insistez pas, Layton !, coll. « Le Masque » no 962, 1967
  • Layton et les Joies de la famille, coll. « Le Masque » no 976, 1967
  • Layton au paradis, coll. « Le Masque » no 994, 1967
  • Layton et la Valse des espionnes, coll. « Le Masque » no 1005, 1968
  • Layton ne fait pas de cadeau, coll. « Le Masque » no 1053, 1969
  • Piège pour Layton, coll. « Le Masque » no 1081, 1969

Filmographie[modifier | modifier le code]

En tant que scénariste et dialoguiste[modifier | modifier le code]

Adaptations[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

À la télévision[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Jacques Baudou et Jean-Jacques Schleret, Le Vrai Visage du Masque, p. 179.
  2. a b et c Claude Mesplède, Dictionnaire des littératures policières, vol. 1, p. 690.
  3. Lors de sa réédition en 1974, le roman Jules Matrat remporte le Prix Maison de la Presse
  4. Comœdia, 8 novembre 1941.
  5. Rebaptisé Cet imbécile de Ludovic à partir de 1976.
  6. D'abord paru en grand format à la Librairie des Champs-Élysées en 1974 (ISBN 2-7024-0226-7), (notice BnF no FRBNF35214697)
  7. D'abord paru en grand format à la Librairie des Champs-Élysées en 1976 (ISBN 2-7024-0518-5), (notice BnF no FRBNF34693603)
  8. D'abord paru en grand format à la Librairie des Champs-Élysées en 1978 (ISBN 2-7024-0742-0), (notice BnF no FRBNF34601101)
  9. D'abord paru à la Librairie des Champs-Élysées en 1962 dans la collection Le Masque. Espionnage, 2e série, no 15 (notice BnF no FRBNF33001196)
  10. D'abord paru à la Librairie des Champs-Élysées en 1961 dans la collection Le Masque. Espionnage, 2e série, no 1 (notice BnF no FRBNF33001218)
  11. D'abord paru à la Librairie des Champs-Élysées en 1962 dans la collection Le Masque. Espionnage, 2e série, no 5 (notice BnF no FRBNF33001218)
  12. D'abord paru à la Librairie des Champs-Élysées en 1962 dans la collection Le Masque. Espionnage, 2e série, no 11 (notice BnF no FRBNF33001224)
  13. Fiche du feuilleton sur le site de la Base de données des films français.

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]