Renée Simonot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Deneuve et Simonot.
Renée Simonot
Description de cette image, également commentée ci-après
Renée Deneuve.
Nom de naissance Renée-Jeanne Deneuve
Naissance (107 ans)
Le Havre, Seine-Inférieure, France
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Comédienne

Renée Deneuve, dite Renée Simonot, connue également sous le nom de Renée Dorléac[a], est une comédienne française née le au Havre. Elle a principalement travaillé au théâtre et dans le domaine du doublage.

Elle est la veuve du comédien Maurice Dorléac, avec qui elle a eu trois filles, dont les actrices Françoise Dorléac et Catherine Deneuve. Par cette dernière, elle est la grand-mère de l'acteur Christian Vadim et de l'actrice Chiara Mastroianni.

Centenaire depuis 2011, elle est l'actrice française la plus âgée.

Biographie[modifier | modifier le code]

Renée-Jeanne Deneuve naît au Havre, 9, rue Guillaume-le-Conquérant, de Joseph-Sévère Deneuve, sellier, et d’Antoinette-Jeanne Schenardi, sans profession[1].

Elle fait ses débuts de comédienne au théâtre de l'Odéon en 1918 à l'âge de 7 ans. Elle y reste pendant vingt-huit ans, soit jusqu'à ses 35 ans, tenant les emplois de « jeune première ». Elle choisit son nom de scène, Simonot, en hommage à un artiste lyrique, ami de sa mère, qui la parraine dans le métier[2].

Renée Simonot est l'une des premières comédiennes à faire du doublage, dès le début du cinéma parlant en 1929. À partir des années 1930, elle prête ainsi sa voix à Olivia de Havilland (dans la plupart de ses films)[2],[3], Sylvia Sidney, Judy Garland ou encore Esther Williams.

Elle cesse ses activités de comédienne en 1946, après avoir eu son 4e enfant[4], mais poursuit son activité de doublage jusque dans les années 1990.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Au milieu des années 1930, elle devient la compagne du comédien Aimé Clariond avec qui elle a une fille, Danielle en 1937[5], mais qu'elle quitte rapidement avec sa « fille dans les bras »[2].

Dans le cadre de son activité de doublage, elle avait fait la connaissance de Maurice Dorléac, comédien et directeur de plateau[b] pour la MGM, qui lui « faisait la cour sans l'avouer[2] ». Elle l’épouse le [1] ; ils ont ensuite trois filles : Françoise en 1942, Catherine en 1943 et Sylvie en 1946[5]. Elle est veuve depuis 1979.

Sa fille Catherine, connue sous le nom de Catherine Deneuve, dans un entretien publié par M, le magazine en 2012, évoque sa mère en ces termes : « C'est incroyable, oui : ma mère a 100 ans ! Bientôt 101. Elle vit seule chez elle, joue au bridge, porte des lunettes mais conserve une très bonne ouïe et une tête formidable. C'est assurément une image réconfortante de la vieillesse. Je me dis que, question énergie, on doit tenir pas mal de ma mère, mes sœurs et moi ! […] Elle a été comédienne très jeune, elle a même joué enfant au théâtre et fut doyenne de l'Odéon à 30 ans. Et puis elle s'est arrêtée de travailler à la naissance de sa troisième fille[c]. C'est un gros truc que d'élever quatre enfants. D'autant qu'elle nous a laissées assez libres. »[4]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Les dates correspondent aux sorties initiales.

Films[modifier | modifier le code]

Renée Simonot a notamment doublé les comédiennes suivantes :

Elle a également participé aux doublages des films suivants (le nom du personnage correspondant est suivi, entre parenthèses, du nom de l'actrice qui tient le rôle) :

Longs métrages d'animation[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Du nom de son mari, Maurice Dorléac, épousé en 1940.
  2. Responsable de la direction artistique des doublages.
  3. Il s'agit en fait de sa 4e fille, la 3e fille qu'elle a eue en 1946 avec Maurice Dorléac (la plus jeune sœur de Catherine Deneuve), puisqu'elle est restée vingt-huit ans à l'Odéon, soit de 1918 à 1946.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Acte de naissance no 2755 (vue 202/533), registre des naissances de l'année 1911 (2e partie) pour la ville du Havre, cote 4E19969 : avec mention marginale de son mariage », sur archivesdepartementales76.net, Archives départementales de la Seine-Maritime.
  2. a, b, c et d Jean-Noël Mirande, « Renée Dorléac ou la traversée du siècle », sur lepoint.fr, Le Point, (consulté le 1er janvier 2018).
  3. « Interview de Renée Simonot », sur objectif-cinema.com, Objectif cinéma (consulté le 1er janvier 2018).
  4. a et b Annick Cojean, « Je n'ai aucune envie de jouer une grand-mère modèle : interview de Catherine Deneuve », sur lemonde.fr, M, le magazine, (consulté le 28 septembre 2012), p. 46-51.
  5. a et b « Les secrets d'alcôve sur Catherine Deneuve », sur bfmtv.com, BFM TV, (consulté le 5 novembre 2017).

Lien externe[modifier | modifier le code]