La Maison dans la dune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Maison dans la dune (homonymie).

La Maison dans la dune est le premier roman de Maxence Van der Meersch dont l'action se passe dans le Westhoek (Nord et Belgique), paru en 1932. C'est à la fois, une description de la lutte implacable opposant contrebandiers et douaniers, l'histoire d'un amour pur et sincère et la recherche d'une rédemption impossible. Il a été adapté au cinéma à trois reprises : en 1934, 1952 et 1988.

Résumé[modifier | modifier le code]

Dans les années 1920, dans la région brumeuse et désolée de la frontière franco-belge, près de Bray-Dunes, une lutte sourde et violente oppose les contrebandiers, passeurs de tabac belge en France, et les douaniers. On y découvre, dans une atmosphère teintée d'humanisme, l'organisation mise en place par les fraudeurs, gens simples et soudés entre eux, et qui prennent d'énormes risques pour un bénéfice dérisoire ; l'utilisation de chiens dressés pour transporter le tabac; les ruses des contrebandiers pour tromper la douane; les pièges des autorités pour arrêter les trafiquants. Dans cette vie aventureuse et risquée, Sylvain, un ancien boxeur devenu fraudeur par amour, découvre près de la frontière une auberge perdue dans la nature. Il y rencontre Pascaline, une jeune fille pure et innocente, élevée par son vieil oncle et sa tante. Sylvain revient plusieurs fois dans ce havre de paix où il retrouve des plaisirs simples, devenant l'homme à tout faire du couple âgé, conquis par sa gentillesse. Il discute avec Pascaline dont le naturel et la spontanéité le séduisent et peu à peu, il en devient amoureux.

Adaptations[modifier | modifier le code]