Macouba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Macouba
Macouba
La distillerie de Fonds-Préville à Macouba.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Martinique
Département Martinique
Arrondissement La Trinité
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Pays Nord Martinique
Maire
Mandat
Sainte-Rose Cakin
2014-2020
Code postal 97218
Code commune 97215
Démographie
Gentilé Macoubétins/ Macoubétines
Population
municipale
1 087 hab. (2015 en diminution de 8,89 % par rapport à 2010)
Densité 64 hab./km2
Géographie
Coordonnées 14° 52′ 34″ nord, 61° 08′ 25″ ouest
Altitude Min. 0 m
Max. 1 300 m
Superficie 16,93 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Martinique

Voir la carte administrative de Martinique
City locator 14.svg
Macouba

Géolocalisation sur la carte : Martinique

Voir la carte topographique de Martinique
City locator 14.svg
Macouba

Macouba est une commune française, située dans le département de Martinique en région Martinique. Ses habitants sont appelés les Macoubétins et les Macoubétines.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Macouba est située au nord de la Martinique sur la côte atlantique.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom macouba serait emprunté à un poisson d'eau douce à chair estimée, le macouba (aussi appelé plus simplement « têtard »), qui régalait déjà M. Labat, curé de la paroisse en 1696.

Au XVIIIe siècle et XIXe siècle, un tabac de très grande qualité y était produit. La commune a donné son nom à ce tabac très réputé en Europe[1]

Après la libération des esclaves en 1848, la terre travaillée avec ardeur par les nouveaux venus des Indes apporta une relative richesse à la commune.

Avec Basse-Pointe toute proche, Macouba est l'une des communes à forte présence indienn.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1947 1965 Lambert Sainte-Croix UNR Conseiller général (1955-1967)
1965 1990 Sévère Cerland PCM Conseiller général (1958-1970 et 1979-1985)
1990 en cours Sainte-Rose Cakin RPR puis UMP Conseiller général (1992-1998 puis 1999-2011)
Les données manquantes sont à compléter.

Macouba est le chef-lieu du Canton de Macouba. Celui-ci regroupe deux communes: Macouba elle-même, et Grand'Rivière. Il était peuplé de 1 715 habitants en 2011.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1961, premier recensement postérieur à la départementalisation de 1946. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[3].

En 2015, la commune comptait 1 087 habitants[Note 1], en diminution de 8,89 % par rapport à 2010 (France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1961 1967 1974 1982 1990 1999 2006 2011 2015
2 1422 2821 8911 6951 4961 3901 3071 1481 087
De 1961 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Insee de 1968 à 2006[4] puis à partir de 2006[5])
Histogramme de l'évolution démographique

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Sévère Cerland, ancien maire communiste du Macouba de 1965 à 1990.
  • Louisa Mariello, première femme nommée maire en Martinique en 1941.

Économie[modifier | modifier le code]

Le taux de chômage, en 1999, fut pour la commune de 29,2 %[6].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église du Père-Labat.
  • Polissoir précolombien de La Roche à Bon Dieu.
  • Quartier Nord plage.

Sports[modifier | modifier le code]

Équipement sportif :

  • Stade Sévère-Cerland.

Club sportif :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :