Le Marigot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marigot.

Le Marigot
Le Marigot
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Martinique
Département Martinique
Arrondissement La Trinité
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Pays Nord Martinique
Maire
Mandat
Joseph Péraste
2014-2020
Code postal 97230
Code commune 97216
Démographie
Gentilé Marigotins / Marigotines
Population
municipale
3 307 hab. (2015 en diminution de 8,22 % par rapport à 2010)
Densité 153 hab./km2
Géographie
Coordonnées 14° 49′ 00″ nord, 61° 02′ 00″ ouest
Altitude Min. 0 m
Max. 781 m
Superficie 21,63 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Martinique

Voir la carte administrative de Martinique
City locator 14.svg
Le Marigot

Géolocalisation sur la carte : Martinique

Voir la carte topographique de Martinique
City locator 14.svg
Le Marigot

Le Marigot est une commune en Martinique située entre les communes du Lorrain et Sainte-Marie dont le maire est M. Joseph Perraste, le département de la Martinique en région Martinique. Ses habitants sont appelés les Marigotains

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par la RN1.

La commune est située entre Le Lorrain et Sainte-Marie. Ses limites sont la rivière Charpentier et la rivière du Lorrain. Elle est par ailleurs entourée par d'autres communes : Fonds-Saint-Denis, le Gros-Morne et par l'océan Atlantique.

Le territoire communal s'étire vers le Sud, sous le Morne Platine jusqu'au Morne du Lorrain et de la Route Nationale 1. Plus au Nord, elle est limitée par le Morne l’Étang, et le Morne Palmiste.

De relief très accidenté, sa côte est très découpée et est constituée de falaises et d'anses : Massé, Charpentier, Baignoire... Exposé à l'Est, le Bourg forme une sorte d’amphithéâtre qui reçoit de plein fouet les alizés.

Elle compte plusieurs quartiers : Charpentier, Garanne, Plateforme, La Marie, Duhamelin, Fonds-d'Or, Sénéchal, le Bourg, La Pointe, Dehaumont, Fleury, Papin, Durand, Dominante, Dussaut, Duvallon, Grand-Desgras, La Débite, Crassous, Fonds-Dominique...

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le mot marigot désigne une dépression envahie par les eaux stagnantes, le bras mort d’un fleuve ou d’une rivière.

En 1923, le conseil municipal projette de changer le nom de la commune pour Fonds-d'Or pour dissiper l’image d’une région insalubre et marécageuse qu’évoque Marigot. La décision fut prise en 1926 mais la commune retrouve son nom dès 1929.

Blason[modifier | modifier le code]

Son blason a été réalisé, à partir des thèmes suivants : le Fond d'Or et les cinq quartiers, le soleil, la religion, la pêche et la paix.

Au départ de la composition, le soleil qui dynamise la vie du "bourg fleuri". Les cinq pétales représentant les cinq quartiers principaux du Marigot. La courbe hélicoïdale du soleil revêt une couleur dorée. Il s'agit du rappel du Fond d'Or qui fut l'appellation du Marigot, de 1923 à 1929.

En bas, à droite de la composition, l'interprétation de l'activité économique fondamentale du Marigot : la pêche. Ce thème est représenté par le profil d'un bateau, couleur bleu. L'avant de ce bateau s'accroche sur une ligne verticale croisant une ligne horizontale, à la hauteur du sommet des vagues (partie gauche du blason). Ces deux droites se croisant représentent la croix chrétienne (porte-bonheur, c'est une forme géométrique ayant une action sur l'univers). En bleu, sur la partie gauche, représentation des vagues déferlantes de l'océan Atlantique et la configuration de Marigot en amphithéâtre.

En dernier lieu, en haut et à gauche, un oiseau avec son aile déployée projette la paix et la fraternité sur la commune.

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune du Marigot est créée en 1889 à partir d'une section de la commune du Lorrain. La même année est fondée l'usine du Lorrain sur le site de l'ancienne sucrerie de l'Habitation Lagrange, propriété de la famille Assier de Pompignan. Contrairement à ce que son nom laisse entendre, l'usine du Lorrain se trouve sur le territoire de la commune du Marigot. Elle reste en activité jusqu'à 1955.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1947 1995 Michel Renard DVG puis UDR
puis RPR puis DVD
Conseiller général (1955-1998)
1995 2014 Ange Lavenaire RDM Président de la communauté de communes du Nord Martinique
Conseiller général (depuis 1998)
2014 en cours
(au 30 avril 2014)
Joseph Péraste DVD Vice président de la communauté de communes du Nord Martinique

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1961, premier recensement postérieur à la départementalisation de 1946. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[2].

En 2015, la commune comptait 3 307 habitants[Note 1], en diminution de 8,22 % par rapport à 2010 (France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1961 1967 1974 1982 1990 1999 2010 2015
3 5483 7153 8423 4983 5873 6633 6033 307
De 1961 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Insee de 1968 à 2006[3] puis à partir de 2006[4])
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Le taux de chômage, en 1999, pour la commune fut de 36,2 %[5].

Équipements et services[modifier | modifier le code]

Patrimoine, lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Michel Renard, Maire du Marigot durant 48 ans de 1947 à 1995 et député de 1986 à 1988 ;
  • Victor Anicet, plasticien et sculpteur ;
  • Eugène Mona (1943-1991), célèbre chanteur aux pieds nus ;
  • Julien Tarquin, bassiste et chanteur de La Compagnie créole ;
  • Léo Marigot (de son vrai nom Jean Luc Timon) : Artiste autodidacte contemporain aux multiples talents originaire de la Martinique auteur de la nouvelle « l'autre France ». Né le 28 juillet 1969 à Fort-de-France il y grandit et rejoint le continent en 1987. Également sculpteur, son talent s'exprime lors de diverses expositions notamment à la salle des Prévôts de l'hôtel de ville de Paris.
  • Eugène Delouche (1909-1975), clarinettiste martiniquais
  • Moëra Michalon, Miss Martinique 2014

Sports[modifier | modifier le code]

Équipement sportif :

  • Stade municipal du Marigot

Clubs sportifs :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]