Lucy-sur-Yonne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Lucy-sur-Yonne
Lucy-sur-Yonne
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Yonne
Arrondissement Auxerre
Canton Joux-la-Ville
Intercommunalité CC Haut Nivernais-Val d'Yonne
Maire
Mandat
Éric Fiala
2014-2020
Code postal 89480
Code commune 89234
Démographie
Population
municipale
146 hab. (2015 en diminution de 3,31 % par rapport à 2010)
Densité 18 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 31′ 26″ nord, 3° 34′ 56″ est
Superficie 8,19 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lucy-sur-Yonne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lucy-sur-Yonne
Liens
Site web www.lucy-sur-yonne.fr

Lucy-sur-Yonne est une commune française située dans le département de l'Yonne en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Coulanges-sur-Yonne Crain Rose des vents
N Lichères-sur-Yonne
O    Lucy-sur-Yonne    E
S
Pousseaux
(Nièvre)

Histoire[modifier | modifier le code]

Origines romaines[modifier | modifier le code]

Même si aucun écrit n'atteste des origines romaines de Lucy-sur-Yonne, plusieurs indices peuvent laisser penser à une occupation du site à l'époque romaine.

Plusieurs artefacts ont en effet été retrouvés par les habitants dans les terrains autour du village.

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Le premier écrit attestant de l'existence d'un village nommé Lucy remonte au . Une charte de Charles le Chauve mentionne la donation à l'abbaye de Saint-Germain, dans laquelle il résidait alors, de quatre villages dont celui de Lucy[1]

« Le roi rapporte qu'étant venu à Auxerre, il fit la translation solennelle du corps du bienheureux saint Germain, et qu'il donna au monastère dédié sous son invocation et pour l'usage des moines, différents biens situés dans les pagus d'Auxerre, de Tonnerre et d'Avallon. Les villae dont il s'agit sont celles de Lucy (Luciacum), Urus (Urum), Molay (Modelagium) et Montelon (Montem-Alonem), et, de plus, tout ce que son fidèle Gausmarus, et en dernier lieu Itier, possédèrent de lui en bénéfice, sans toutefois déposséder ce dernier pendant sa vie; mais à charge par lui de payer 3 sous de cens pour cette investiture. »

Pour être honnête, rien ne permet d'attester qu'il s'agisse de Lucy-sur-Yonne. En effet, le nom de Lucy est partagé par deux autres villages proches (Lucy-le-Bois et Lucy-sur-Cure). Il est à noter, que le village de Lucy-le-Bois se revendique aussi de ce document.

Les autres mentions écrites concernant Lucy-sur-Yonne remontent quant à elles au XIIIe siècle.

En 1219, il est fait mention dans le cartulaire de l'abbaye de Crisenon d'un Lucy ou petit Lucy à proximité de Châtel-Censoir.

En 1270, un autre document concerne des donations faites sur le territoire de Luci-sur-Yonne.

En 1454, dans les archives de l’abbaye de Reigny, il est fait référence à un Luxi-sur-Yonne[2].

L'église, dont certains éléments remontent au XIe siècle, est un témoin de l'ancienneté de l'occupation du lieu.

Église Notre-Dame[modifier | modifier le code]

L'église Notre-Dame de Lucy-sur-Yonne est classée monument historique depuis le [3].

Cette église daterait de la fin du XIe siècle. Au XIIe siècle, un clocher-peigne aurait été installé, ce qui est un élément architectural rare dans le département[4]. Le clocher actuel, massif, aurait été érigé au XVIe siècle [réf. nécessaire]

La nef a connu plusieurs évolutions architecturales depuis sa construction à la fin du XIe siècle. À l'origine, elle aurait été bois, puis elle fut mis en voûte dès le XIIe siècle [4].

Il est souvent évoqué la présence beaucoup plus ancienne d'un monastère de femmes de l'obédience de l'abbaye de Jouarre (Jodrum) fondé au IXe siècle par l'abbesse Hermentrude. [réf. nécessaire]

La présence de ce monastère est liée à saint Potentien. La redécouverte des reliques de ce saint fait l'objet de plusieurs chroniques pas toujours cohérentes les unes avec les autres.

Wenilon (Archevêque de Sens) avait pour sœur l'abbesse de Jouarre (près de Meaux), Hermentrude. Il fit cadeau à sa sœur du corps de saint Potentien. Le corps du Saint arriva à Jouarre vers 830. Pour des raisons obscures, il aurait été caché en 847 à Lucy-sur-Yonne puis à Châtel-Censoir en 1020 et enfin à l'évêché d'Autun[5].

Il semblerait que ces reliques étaient douées de pouvoirs extraordinaires, en effet en septembre 1730, la population se rendit à Lucy-sur-Yonne avec les reliques pour y demander la pluie.

Le monastère aurait été détruit lors des guerres de Bourgogne aux Xe et XIe siècles[6], et l'église actuelle aurait été élevée sur son emplacement. Des campagnes archéologiques vont être organisées dans les années à venir pour tenter de prouver l'existence de ce monastère[4].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires depuis la Libération
Période Identité Étiquette Qualité
1944 1945 Gustave Blondeau    
1945 1946 Clément Gaucher    
1946 1947 Robert Verain    
1947   André Plaut    
1947 1949 Paul Deyret    
1949 1957 Paulin Milot    
1957 1971 Léopold Gaucher    
1971 1973 Maurice Temper    
1973 1989 Bernard Gillotin    
1989 2001 Philippe Faucheux    
2001 2008 Alain Peltier    
2008 2014 Jean-Paul Roulon[8]    
2014 en cours Eric Fiala    

Culture[modifier | modifier le code]

L'église romane, Notre-Dame, du XIe siècle accueille depuis septembre 2000 des vitraux dessinés par Luc Simon et réalisés par l'atelier Simon Marq de Reims.

Milieu associatif[modifier | modifier le code]

Plusieurs associations ont élu domicile dans la commune[9]. Toutes ne sont pas en activité.

  • 09/08/2012 - Lucytoyens : Objet : amélioration du cadre de vie et préservation de l'environnement.
  • 23/09/2011 - L’atelier du vent : accompagner des artistes, en France et à l’étranger, dans leur parcours de recherche ; créer, promouvoir, produire et diffuser des œuvres artistiques appartenant aux domaines du théâtre, du cinéma, des arts plastiques, de l’écriture, de la danse, de la musique ; et de développer toute activité connexe et complémentaire à ses activités principales.
  • 30/04/2009 - TZ Club de France
  • 17/12/2007 - La revue sonore : production, édition et diffusion de reportages, documentaires et films sonores ; promotion et développement du documentaire sonore ; utilisation du média sonore comme outil pédagogique et solidaire notamment par le biais d’ateliers radios et de créations sonores et/ou la mise en œuvre de webradios comme facteur de lien social.
  • 10/02/2005 - Lucy en fête : animer le village par diverses manifestations ; réunir les habitants de Lucy et des alentours ; dynamiser le village.
  • 19/08/2004 - Association pour l'accueil de la petite enfance: présenter et faire connaître ce qui se vit en crèche ; favoriser l’ouverture de la crèche Mirabelle sur l’extérieur ; favoriser les relations entre les parents, le personnel de la crèche, les membres de la communauté de commune et les partenaires de la petite enfance ; réfléchir à l’évolution de la crèche Mirabelle et les structures de garde locales.
  • 09/06/2004 - Société internationale d'étude de la personnalité et du caractère
  • 17/04/2004 - Festival sport univers nature: des manifestations sportives, culturelles et environnementales ; organiser le Sun festival (festival du sport et de l’environnement).
  • 04/01/2003 - Le press-book: favoriser le développement des activités artistiques dans le secteur du modeling et de la photographie par l’utilisation des nouvelles technologies d’information.
  • 14/04/1998 - Le bon accord de Lucy : l’audit marketing et commercial ; l’aide aux entreprises et/ou à la commercialisation de leurs produits et/ou de leurs productions ; l’animation commerciale et artistique ; panification, traiteur ; aide aux personnes ; dans le cadre d’une aide au développement rural et régional.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[11].

En 2015, la commune comptait 146 habitants[Note 1], en diminution de 3,31 % par rapport à 2010 (Yonne : -0,47 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
505 561 581 531 545 592 600 570 565
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
488 480 447 420 417 399 355 344 319
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
305 303 274 240 226 238 215 202 207
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
168 148 156 180 162 135 149 148 149
2015 - - - - - - - -
146 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique

Fêtes[modifier | modifier le code]

Le dernier week-end de juillet, l'association Lucy en Fêtes organise la Saint-Cochon et un vide-grenier.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • M. Chavance, Notes sur Lucy-sur-Yonne, 1927
  • Maurice Pignard-Peguet, Histoire des communes de l'Yonne, tome 1, 1913

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Annuaire historique du département de l'Yonne, Auxerre, 1851
  2. Maximilien Quantin, Dictionnaire topographique du département de l'Yonne, 1862
  3. Classement monument historique - Base Mérimée sur culture.gouv.fr. Consulté le 22 juillet 2015.
  4. a, b et c L'Yonne républicaine, Édition du mercredi 22 juillet 2015, p. 8.
  5. Peuple de Saints et pèlerinages dans les diocèses d'Autun et de Nevers, Thèse de 3e cycle - Diane Carron (2006)
  6. Annales de Bourgogne, tome XXXIV, juillet-septembre 1962. A ne pas confondre avec les Guerres de succession de Bourgogne du XVe siècle.
  7. http://www.culture.gouv.fr/documentation/leonore/leonore.htm
  8. Conseil général de l’Yonne, Ma Commune, consulté le 27 décembre 2013.
  9. http://www.journal-officiel.gouv.fr/association/
  10. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.