Liste de bibliothèques détruites

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
L'incendie de l'Hôtel du Parlement à Montréal en 1849 constitue l'une des trois destructions par le feu de la bibliothèque de l'Assemblée nationale du Québec. Les deux autres se sont produites en 1854 et 1883.

Voici une liste de bibliothèques détruites ou fortement endommagées par des cataclysmes naturels ou par l'homme, de manière accidentelle ou délibérée, parfois dans le cadre d'un génocide culturel[1].

Par l'homme[modifier | modifier le code]

Image Nom Ville Pays Date de destruction Responsable Raison/Description
Epang-Palast.jpg Palais Xianyang (en) et les archives d'État Xianyang Dynastie Qin 206 av. J.-C. Xiang Yu Xiang Yu, menant une rébellion contre l'empereur Qin Er Shi, mène ses troupes dans Xianyang en 206 av. J.-C.. Il ordonne que l'on brûle le palais[2] (Qin Shi Huang a ordonné l'incendie des livres et enterrement des lettrés plus tôt.)
Ancientlibraryalex.jpg Bibliothèque d'Alexandrie Alexandrie Égypte antique Contesté Contesté Contesté[3],[4], voir destruction de la bibliothèque d'Alexandrie (en).
Bibliothèque d'Antioche (en) Antioche Histoire de la Syrie 364 apr. J.-C. Empereur Jovien[5] La bibliothèque a été brûlée par l'empereur Jovien. Elle avait été particulièrement fournie par son prédécesseur non-chrétien Julien.
Egypt.Alexandria.PompeysPillar.01.jpg Bibliothèque du Serapeum Alexandrie Égypte antique 392 apr. J.-C. Théophile d'Alexandrie La bibliothèque a été pillée et brûlée sous l'ordre de Théophile d'Alexandrie, qui agissait au nom de Théodose Ier.
Bibliothèque de Ctésiphon (en) Ctésiphon, Khvârvarân Histoire de l'Iran 651 apr. J.-C. Envahisseurs arabes Les livres ont été jetés dans l'Euphrate sous l'ordre d'Omar ibn al-Khattâb[réf. souhaitée].
Bibliothèque de al-Hakam II Córdoba Al-Andalus 976 apr. J.-C. Almanzor & érudits religieux Tous les livres de « science ancienne » ont été détruits lors d'un mouvement ultra-orthodoxe[6].
Bibliothèque de Ray Ray Perse 1029 apr. J.-C. Sultan Mahmoud de Ghaznî La bibliothèque et tous les livres ont été brûlés car déclarés hérétiques[7].
Bibliothèque de Ghazni Ghazna Ghurid empire 1151 apr. J.-C. 'Ala Ad-Din Husain L'endroit a été saccagé et brûlé pendant sept jours. Les bibliothèques et palais construits par les Ghaznévides ont été détruits[8].
Bibliothèque de Nichapour Nichapour 1154 apr. J.-C. Oghouzes La ville a été en partie détruite, les bibliothèques pillées et brûlées[9].
Nalanda University India ruins.jpg Nâlandâ Nâlandâ Inde 1193 apr. J.-C. Muhammad Khilji Le complexe universitaire de Nâlandâ, qui est le plus grand centre de savoir bouddhiste de l'époque, est saccagé par les envahisseurs turcs musulmans menés par Bakhtiyar Khilji. Cet événement est considéré comme marquant dans le déclin de l'histoire du bouddhisme en Inde[10].
Bibliothèque impériale de Constantinople Constantinople Empire byzantin 1204 apr. J.-C. Les Croisés En 1204, la bibliothèque devient la cible des chevaliers de la quatrième croisade. Elle est détruite et son contenu est brûlé ou vendu. La plus grande partie qui a été sauvée a été intégrée à la bibliothèque du sultan ottoman après que les forces musulmanes de Mehmed II aient conquis Constantinople, à la fin du siège de 1453.
Maison de la sagesse Bagdad Irak 1258 apr. J.-C. Envahisseurs mongols Détruite lors de la bataille de Baghdad.
Spain Andalusia Granada BW 2015-10-25 13-14-26 7 7 1.jpg bibliothèque de Madrasah (en) Grenade (Espagne) Couronne de Castille 1499 apr. J.-C. Troupes dirigées par Francisco Jiménez de Cisneros La bibliothèque est attaquée par des troupes du cardinal Cisneros. Les livres sont apportés à la Plaza Bib-Rambla (en), où ils ont été brûlés en public.
Bibliotheca Corviniana Buda Empire ottoman 1526 apr. J.-C. Troupes de l'empire Ottoman Bibliothèque détruite par les Ottomans[11].
DSCN1948PenrynPrayerBookRebellionMemorial.jpg Glasney College (en) Penryn (Cornouailles) Angleterre 1548 apr. J.-C. Officiers royaux
Dresden Codex p09.jpg Codex maya of the Yucatán Yucatán Mexique et Guatemala Diego de Landa Évêque De Landa, un moine franciscain et conquistador lors de la conquête espagnole du Yucatan, écrit : « Nous avons trouvé un grand nombre de livre [...] et nous les avons brûlés, ce qui les [les Mayas] a fait beaucoup souffrir[trad 1]. »
Raglan Castle Gatehouse and library.jpg Bibliothèque Raglan (en) Château de Raglan Wales 1646 apr. J.-C. New Model Army La bibliothèque du comte de Worcester est brûlée lors de la Première Révolution anglaise par des troupes dirigées par Thomas Fairfax[12].
BurningofWashington1814.jpg Bibliothèque du Congrès Washington (district de Columbia) United States 1814 apr. J.-C. Troupes de l'armée britannique La bibliothèque est détruite lors de la Guerre anglo-américaine de 1812 lorsque les forces britanniques mettent le feu au Capitole des États-Unis lors de l'incendie de Washington[13].
Université de l'Alabama Tuscaloosa (Alabama) États-Unis apr. J.-C. Troupes de l'Union Lors de la Guerre de Sécession, les troupes de l'Union détruisent la plupart des bâtiments du campus de l'université de l'Alabama, dont la bibliothèque comprenant environ 7 000 livres[14].
Third Anglo-Burmese War A.jpg Bibliothèque royale des rois de Burma Mandalay Palace (en) Birmanie 1885 - 1887 apr. J.-C. Troupes de l'armée britannique Les Britanniques pillent le palais à la fin de la troisième guerre anglo-birmane et brûlent la bibliothèque royale. Certains artefacts sont présentés au Victoria and Albert Museum de Londres[15].
Bibliothèque de l'académie Hanlin Académie Hanlin Chine 23 et Contesté. Possiblement les Kansu Braves (en), ou les forces de défense internationales.
Louvain Library WWI.jpg Bibliothèque de l'université catholique de Louvain Louvain Belgique Troupes d'occupation allemandes La ville est brûlée par les Allemands afin de dissuader les Belges de s'opposer à l'occupation[16],[17].
Four Courts Conflagration.jpg Archives nationales d'Irlande Dublin Irlande 1922 apr. J.-C. Contesté. Possiblement de manière délibérée par l'armée républicaine irlandaise ou par un incendie accidentel causé par l'entreposage d'explosifs par les forces du gouvernement provisoire (en)[18] Les Four Courts étaient occupées par l'armée républicaine irlandaise au début de la Guerre civile irlandaise. L'édifice a été bombardé par les forces de l'État libre d'Irlande dirigées par Michael Collins[19].
1933-may-10-berlin-book-burning.JPG Institut für Sexualwissenschaft (en) Berlin Troisième Reich Mai 1933 Membres de la Deutsche Studentenschaft (en) Le 6 mai 1933, la Deutsche Studentenschaft attaque l'institut. Quelques jours plus tard, la bibliothèque et les archives sont vidées et brûlées dans les rues de la Opernplatz.
Université nationale de Tsing Hua (en), Université de Nankai, Institut de technologie de He-pei (en), Faculté de médecine de He-pei (en), Faculté agricole de He-pei (en), Université Ta Hsia (en), Université Kuang Hua (en), Université nationale du Hunan (en) Chine 1937 – 1945 apr. J.-C. Troupes japonaises Lors de la Seconde Guerre mondiale, les forces militaires japonaises détruisent plusieurs bibliothèques chinoises et des centaines de milliers d'ouvrages[20].
Louvain Library WWI.jpg Bibliothèque de l'université catholique de Louvain Louvain Belgique Mai 1940 Troupes allemandes Incendie lors de l'invasion allemande[21]
Bombed National Library Belgrad.JPG Bibliothèque nationale de Serbie Belgrade Yugoslavia 1941-04-06 apr. J.-C. Troisième Reich Luftwaffe (1935-1945) Détruite par le bombardement de Belgrade, lors de la Seconde Guerre mondiale.
Bibliothèque nationale saints Cyrille et Méthode Sofia Bulgarie 1943-1944 apr. J.-C. Bombardement allié (en)
Vogel Załuski Library.jpg Bibliothèque Załuski Varsovie Pologne 1944 apr. J.-C. Troupes du Troisième Reich La bibliothèque est brûlée lors de la répression de l'insurrection de Varsovie par les Nazis en 1944[22].
Bibliothèque nationale du Liban Beyrouth Liban 1975 apr. J.-C. Guerre du Liban Les combats de 1975 débutent au centre-ville, où la bibliothèque est située. Au cours des années de guerre, la bibliothèque est fortement endommagée.
National Library of Cambodia (en) Phnom Penh Cambodge 1976 – 1979 apr. J.-C. Les Khmers rouges[20] La plupart des livres et des archives bibliographiques sont détruits. Environ 20 % du matériel est préservé[20].
Bibliothèque de Jaffna Jaffna Sri Lanka Mai 1981 apr. J.-C. Policiers en civil et autres En mai 1981, des émeutes mènent à l'incendie de la bibliothèque de Jaffna. Au moins 95 000 livres sont détruits[23].
Bibliothèque Sikh (en) Amritsar Pendjab (Inde) apr. J.-C. Troupes sous les ordres de Indira Gandhi La bibliothèque était un recueil de livres et de manuscrits rares sur la religion, l'histoire et la culture Sikh. La destruction a possiblement été occasionnée par la tentative infructueuse d'y retrouver des documents compromettants pour l'administration d'Indira Gandhi[24],[25],[26]
Biblioteca Nationala Universitara.jpgPalatul Fundatiei Universitare (Biblioteca Centrala Universitara).jpg Bibliothèque centrale universitaire de Bucarest (en) Bucarest Roumanie Décembre 1989 apr. J.-C. Forces terrestres roumaines (en) Incendie lors de la révolution roumaine de 1989[27],[28].
Institut oriental de Sarajevo (en) Sarajevo Bosnie-Herzégovine apr. J.-C. Armée de la République serbe de Bosnie Détruite par un bombardement lors du siège de Sarajevo[29],[30],[31].
Evstafiev-bosnia-cello.jpg Bibliothèque nationale et universitaire de Bosnie-Herzégovine Sarajevo Bosnie-Herzégovine apr. J.-C. Armée de la République serbe de Bosnie Complètement détruite lors du siège de Sarajevo[29].
Abkhazian Research Institute of History, Language and Literature (en) & Bibliothèque nationale d'Abkhazie (en) Soukhoumi Abkhazie Octobre 1992 apr. J.-C. Forces armées géorgiennes Détruites lors de la guerre d'Abkhazie[32].
Bibliothèque publique Pol-i-Khomri (en) Pol-e Khomri Afghanistan 1998 apr. J.-C. Milice talibane Possédait 55 000 livres et vieux manuscrits[33].
Bibliothèque nationale d'Irak, Bibliothèque Al-Awqaf (en), Bibliothèque centrale de l'université de Baghdad (en), Bibliothèque de Bayt al-Hikma (en), Bibliothèque centrale de l'université de Mosul (en) et autres Bagdad Irak Avril 2003 apr. J.-C. Population de Bagdad Plusieurs bibliothèques pillées, brûlées, endommagées et détruites à différents degrés lors de l'opération liberté irakienne[34],[35],[36],[37],[38].
Institut scientifique égyptien (en) Le Caire Égypte Décembre 2011 apr. J.-C. Une première estimation évalue que 30 000 des 200 000 livres ont été sauvés[39].
Institut des hautes études et des recherches islamiques Ahmed Baba(bibliothèque Timbuktu) Tombouctou Mali apr. J.-C. Milice islamiste La bibliothèque a été complètement brûlée. Elle contenait environ 20 000 manuscrits dont une fraction seulement avait été numérisée[40],[41],[42].
Bibliothèques de Pêches et Océans Canada Canada 2013 apr. J.-C. Gouvernement du Canada, administration de Stephen Harper Un programme de numérisation visait à réduire les 9 bibliothèques initiales à 7[43]. Les documents ont été jetés alors qu'environ 5–6 % du matériel avait été numérisé[44]. Cependant, les sources divergent sur les détails[45],[46].
Bibliothèque Saeh (en) Tripoli (Libye) Liban apr. J.-C. Inconnu La bibliothèque chrétienne est incendiée. Elle contenait 80 000 manuscrits et volumes[47],[48],[49],[50].
Predsjedništvo BiH.JPG Archives nationales de Bosnie-Herzégovine Sarajevo Bosnie-Herzégovine apr. J.-C. Sept émeutiers bosniaques (suspects)[51],[52]. Lors des émeutes de 2014 en Bosnie-Herzégovine (en), plusieurs documents historiques ont été détruits lorsque des sections des archives, situées dans le bâtiment présidentiel, ont été incendiées. Parmi les pertes, on compte des documents et cadeaux de l'ère ottomane, des documents originaux de la période 1878-1918 du Condominium de Bosnie-Herzégovine, ainsi que des documents de l'entre deux guerres, de l'administration de 1941-1945 de l'État indépendant de Croatie et des années suivantes, et environ 15 000 fichiers de la période 1996-2003 de la chambre des droits de l'homme en Bosnie-Herzégovine (en)[53],[54],[55].
Bibliothèques de l'université de Mossoul et d'autres bibliothèques privées Mossoul Irak Décembre 2014 apr. J.-C. Premiers membres de l'État islamique [56].
Bibliothèques de la province Anbar Al-Anbar Irak Décembre 2014 apr. J.-C. Premiers membres de l'État islamique Book burning[56].
Institut d'information scientifique sur les sciences sociales (INION) (en) Moscou Russie apr. J.-C. Inconnu Un incendie se propage sur les 2 000 mètres carrés du troisième étage. L'étendue des dommages est inconnue. Le bâtiment contient environ 14 millions de livres[57].
Bibliothèque publique de Mossoul (bibliothèque publique centrale de Ninawa) Mossoul Irak Février 2015 apr. J.-C. État islamique Destruction d'environ 8 000 vieux et rares livres et manuscrits[58].

Par une catastrophe naturelle[modifier | modifier le code]

Image Nom Ville Pays Destruction Cause/Description
Terreiro do Paço antes do Terramoto de 1755.png Bibliothèque royale du Portugal, palais Ribeira (en) Lisbonne Portugal Séisme de 1755 à Lisbonne
Bibliothèque Max Müller (en), Bibliothèque Nishimura (en) et Bibliothèque Hoshino (en) de l'université de Tokyo Japon Septembre 1923 Incendies causés par le séisme de Kantō de 1923[20].
Bibliothèque nationale Rubén Darío du Nicaragua (en) Nicaragua 1931 apr. J.-C., 1972 apr. J.-C. Endommagée par un séisme en 1931 et en 1972, elle a été par la suite pillée[59].
Meulaboh.jpg Plusieurs bibliothèques, archives et musées[réf. souhaitée] Inde, Indonésie, Malaisie, Maldives, Thaïlande, Sri Lanka apr. J.-C. Le séisme et tsunami de 2004 dans l'océan Indien.

Par le feu[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « We found a large number of books in these characters and, as they contained nothing in which were not to be seen as superstition and lies of the devil, we burned them all, which they (the Maya) regretted to an amazing degree, and which caused them much affliction. »
  1. (en) Muna Fadhil, « Isis destroys thousands of books and manuscripts in Mosul libraries », The Guardian,‎ (lire en ligne)
  2. (en)Sima Qian. Records of the Grand Historian, Biography of Emperor Gaozu.
  3. (en) « The Alexandrian Library », sur New Advent.
  4. (en) « The Vanished Library by Bernard Lewis » (consulté le 5 décembre 2014)
  5. (en) Michael von Albrecht & Gareth L. Schmeling, A History of Roman Literature, , p. 1744
  6. (en) Ann Christy, Christians in Al-Andalus:711–1000, Curzon Press, , p. 142
  7. (en) Ruth Stellhorn Mackensen, « Moslem Libraries and Sectarian Propaganda », The American Journal of Semitic Languages and Literatures, vol. 51, no 2,‎ , p. 93–94
  8. (en) C. E. Bosworth, The Later Ghaznavids, Columbia University Press, , p. 117
  9. (en) George Sarton, « The Tomb of Omar Khayyâm », Isis, vol. 29, no 1,‎ , p. 16
  10. (en) Gertrude Emerson Sen, The Story of Early Inden Civilization, Orient Longmans,
  11. (de) Edit Szegedi, Geschichtsbewusstsein und Gruppenidentität, Bohlau Verlag, , p. 223
  12. (en) Paul Johnson, « Raglan Castle and the Civil War », Castlewales (consulté le 16 juillet 2010)
  13. (en) « Jefferson's Legacy: A Brief History of the Library of Congress », Library of Congress, (consulté le 14 janvier 2008)
  14. (en) Suzanne Rau Wolfe, = The University of Alabama: A Pictorial History, Tuscaloosa, Alabama, The University of Alabama Press, , p. 57–59
  15. (en) George W. Bird, Wanderings in Burma, London, F. J. Bright & Son, (lire en ligne), p. 254
  16. (en) Alan Kramer, Dynamic of Destruction: culture and mass killing in the First World War, Londres, Penguin, (ISBN 978-1-84614-013-6)
  17. (en) Craig Gibson, « The culture of destruction in the First World War », Times Literary Supplement, no January 30, 2008,‎ (lire en ligne)
  18. (en) J. R. Hill, A New History of Ireland Volume VII: Ireland 1921-84, Oxford University Press, , Chapter II p2 p. (ISBN 978-0-19-161559-7, lire en ligne)
  19. (en) Diarmaid Ferriter, The Limits of Liberty – Episode 1, RTÉ,
  20. a, b, c et d (en)Lost Memory — Libraries and Archived Destroyed in the Twentieth Century (Archivé sur WebCite)
  21. (en) Carol J. Summerfield, Mary Elizabeth Devine, Anthony Levi, International Dictionary of University Histories, Fitzroy Dearborn Publishers, , « University of Louvain », p. 531
  22. (en) Rebecca Knuth, Burning Books and Leveling Libraries: extremist violence and cultural destruction, Westport, Conn., Praeger, (ISBN 0-275990-07-9), p. 166
  23. (en) Rebecca Knuth, « Destroying a Symbol: Checkered History of Sri Lanka's Jaffna Public Library » [PDF], IFLA,
  24. (en) Jaskaran Kaur et Barbara Crossette, TWENTY YEARS OF IMPUNITY, (lire en ligne)
  25. (en) « CBI in spot over Sikh library issue »
  26. (en) [vidéo] The Smoking Gun Recovered, United Sikhs documentary sur YouTube
  27. (en) « The Central University Library of Bucharest - the History »
  28. (en) « Legea recunoştinţei, made in Romania », Evenimentul Zilei,
  29. a et b (en) « Collection of articles and studies on destruction of libraries and archives in Bosnia and Herzegovina »
  30. (en) « Erasing the Past: The Destruction of Libraries and Archives in Bosnia-Herzegovina »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (Archivé sur WebCite)
  31. (en) « Crimes of war, crimes of peace: destruction of libraries during and after the Balkan wars of the 1990s » (Archivé sur WebCite)
  32. (en) « Abkhazia: Cultural Tragedy Revisited », Caucasus Reporting Service, Institute for War and Peace Reporting (en)
  33. (en) Censorship of historical thought: a world guide, 1945–2000, Antoon de Baets (lire en ligne)
  34. (en) « Prized Iraqi annals 'lost in blaze' » (Archivé sur WebCite)
  35. (en) « Photos by Dr Saad Eskander of damage to Iraq National Library and Archive » (consulté le 5 décembre 2014)
  36. (en) « Pictures of Damaged Libraries in Iraq » (consulté le 5 décembre 2014)
  37. (en) « MELA Committee on Iraqi Libraries » (consulté le 5 décembre 2014)
  38. (en) « ICBS -Assessment of damage to Libraries and Archives in Iraq » (consulté le 5 décembre 2014)
  39. (es) « Un incendio durante los disturbios de El Cairo destruye el original de la 'Descripción de Egipto' encargada por Napoleón » (Archivé sur WebCite)
  40. (en) Harding, Luke, « Timbuktu mayor: Mali rebels torched library of historic manuscripts », The Guardian, (consulté le 28 janvier 2013)
  41. (en) Walker, Peter, « Timbuktu library is treasure house of centuries of Malian history », The Guardian, (consulté le 28 janvier 2013)
  42. (en) « Fleeing Islamists burn priceless Timbuktu library »
  43. (en) Andrew Nikiforuk, « Secret Memo Casts Doubt on Feds' Claims for Science Library Closures: Goal stated is 'culling' research, not preserving and sharing through digitization », The Tyee,‎ (lire en ligne)
  44. « Irreplaceable research lost from purged federal libraries: av. J.-C. Green Party MLA Andrew Weaver says government didn’t digitize entire libraries as promised », News1130,‎ (lire en ligne)
  45. Stéphane Foucart et Anne Pélouas, « Le Canada accusé de détruire son patrimoine scientifique », Le Monde, 9 janvier 2014 (dernière mise à jour) (consulté le 20 septembre 2015)
  46. « Fermeture de bibliothèques scientifiques : Pêches et Océans Canada aurait pu mieux consulter les communautés », Société Radio-Canada, 18 mars 2014 (dernière mise-à-jour)
  47. (en)« Lebanon Loses 78000 Books To Terrorism: Tripoli’s "Al Sa’eh" Library Burned », stateofmind13.com,‎ (lire en ligne[archive du ])
  48. (en)« Thousands of books, manuscripts torched in fire at historic Lebanese library »
  49. (en)« Tripoli Figures Condemn Torching Famed Library as Father Sarrouj 'Forgives Attackers' » [archive du ]
  50. (en)« 20 Pictures Of Al Sa’eh Library in Tripoli Before It Got Torched » [archive du ]
  51. (en) « Custody of the Suspects Hatibović and Trnka terminated and prohibiting measures ordered », Court of Bosnia & Herzegovina,‎ (lire en ligne)
  52. (hr) « Sedmorica osumnjičena za paljenje Predsjedništva i Arhiva BiH », tportal.hr,‎ (lire en ligne)
  53. (en) « Ogromna šteta, dio dokumentacije nepovratno uništen », tportal.hr,‎ (lire en ligne)
  54. (en) « Nepovratno uništen deo Arhiva BiH », B92,‎ (lire en ligne)
  55. (en) « Direktor Arhiva BiH tvrdi: Izgorjelo je 60 posto depoa », Oslobođenje,‎ (lire en ligne)
  56. a et b (en) « "داعش" يحرق آلاف الكتب في الموصل والأنبار », elaph.com,‎ (lire en ligne)
  57. (en) « A Moscow library containing rare UN documents, ancient Slavic texts, and 14 million books is on fire », QUARTZ,‎ (lire en ligne)
  58. (en) « ISIS Burns 8000 Rare Books and Manuscripts in Mosul », Yahoo Finance (The Fiscal Times),‎ (lire en ligne)
  59. (es)Biblioteca Nacional Rubén Darío
  60. (en)Charles A. Halbert Public Library (Archivé sur WebCite)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :