Armée de la république serbe de Bosnie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L’armée de la république serbe de Bosnie (en serbe : Vojska Republike Srpske, en serbe cyrillique : Војска Републике Српске, abrégée en « VRS ») était une dépendance de l'Armée de Yougoslavie (Војска Југославије, abrégée en « VJ ») créée le sous la direction du général Ratko Mladić par une « Assemblée serbe de Bosnie » à l'instigation de Slobodan Milošević pour soutenir la république serbe de Bosnie.

Elle était constituée de recrues serbes de Bosnie-Herzégovine, des officiers de l’Armée populaire yougoslave (JNA) originaires de Bosnie-Herzégovine, équipés du matériel militaire illégalement soustrait à la Défense territoriale (TO) de Bosnie-Herzégovine ainsi qu'à la JNA, notamment retiré de Croatie à la suite du plan Vance de .

Comme l'ont montré entre autres les documents qui ont servi à l'inculpation du général Momčilo Perišić par le tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY), c'est la direction du personnel de l'Armée de Yougoslavie (VJ) qui payait les soldes de la « VRS », et prenait les décisions d'affectation et d'avancement les concernant.

La VRS a officiellement disparu en application des accords de Dayton et Paris signés en mais la VJ n'a cessé de payer les soldes des « anciens » officiers de la VRS qu'à l'été 2001, à la suite des pressions internationales sur le président de la république fédérale de Yougoslavie, Vojislav Koštunica.

Lien externe[modifier | modifier le code]