Ligne 15 du tramway de Genève

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ligne 15.

Ligne 15
Tramway à l'arrêt Gare Cornavin.
Tramway à l'arrêt Gare Cornavin.

Réseau Tramway de Genève
Ouverture
Dernière extension
Terminus Palettes - Nations
Exploitant Transports publics genevois
Conduite (système) Manuelle (marche à vue)
Matériel utilisé Bombardier Cityrunner
Stadler Tango
Dépôt d’attache Bachet-de-Pesay
Points d’arrêt 20
Longueur 6,779 km
Temps de parcours 29 min
Distance moyenne entre points d’arrêt 366 m
Communes desservies 3 (Carouge, Genève, Lancy)
Jours de fonctionnement LMaMeJVSD
Fréquentation
(moy. par an)
20,298 millions (2017)
3e/4
Lignes connexes 12141518

La ligne 15 du tramway de Genève est une ligne diamétrale exploitée par les Transports publics genevois (TPG). Elle dessert, via la gare de Lancy-Pont-Rouge, plusieurs quartiers de Genève et les communes de Carouge et de Lancy. Les terminus sont aux arrêts Nations et Palettes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les précédentes lignes 15[modifier | modifier le code]

La ligne 15 de l'ancien réseau de tramway reliait le quai de la Poste à Bernex et Chancy, elle fut mise en service le puis fusionne le avec la ligne 2[1]. L'indice est réutilisé entre 1971 et 1974 par une navette desservant l'hôpital cantonal, supprimée faute de fréquentation, puis à partir de 1986 par renumérotation ligne d'autobus X, qui est supprimée le , remplacée par les lignes 9 et 29[1].

La ligne 15 actuelle[modifier | modifier le code]

La nouvelle ligne 15 est mise en service entre Nations et Pont Rouge le lors de la mise en service du tronçon entre la plaine de Plainpalais et la gare de Lancy-Pont-Rouge ouverte deux ans plus tôt[1]. La ligne n'a été prolongée qu'une fois, le jusqu'aux Palettes, et n'a depuis pas subi de modification, y compris lors du remaniement du réseau TPG du [1],[2]

Tracé et stations[modifier | modifier le code]

La ligne est longue de 6,779 km[3]. La ligne alterne tronçons totalement ou partiellement en site propre (sur le boulevard Georges-Favon et le pont de la Coulouvrenière, ainsi que sur une partie de la rue de Lausane : dans la circulation générale vers les Palettes, en site propre dans l'autre sens) et quelques rares tronçons mélangés avec la circulation générale, aux endroits les plus étroits.

La ligne dessert de nombreux équipements ou lieux importants au départ de Lancy (Cimetière du Grand-Lancy, Mairie), la ligne traverse ensuite Carouge (Les Acacias) puis entre dans Genève (Les Acacias, Parc des Acacias, l'Université de Genève - Campus Uni-Mail, la plaine de Plainpalais, l'église du Sacré-Cœur, Parc Saint-Jean, Temple de Saint-Gervais, Basilique Notre-Dame, la gare de Genève-Cornavin, le parc Mon Repos, le collège Sismondi, le siège du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, le quartier des Nations et le Palais des Nations).

Tracé[modifier | modifier le code]

La ligne naît, avenue des Communes-Réunies à Lancy, au terminus des Palettes commun avec la ligne 12, qu'elle longe vers le nord puis bifurque à droite pour prendre la route du Grand-Lancy. Elle continue route des Acacias, située à cheval entre Carouge et Genève puis uniquement dans cette dernière. Elle traverse l'Arve par le pont des Acacias puis emprunte le boulevard du Pont-d'Arve puis longe la plaine de Plainpalais par l'est via l'avenue Henri-Dunant puis le boulevard Georges-Favon qui la conduit au pont de la Coulouvrenière qui franchit le Rhône. Les deux voies se séparent, en direction de Nations elle passe rue des Terreaux-du-Temple tandis qu'elle passe dans l'autre sens par le boulevard James-Fazy pour se rejoindre place de Cornavin, entre la basilique Notre-Dame, où elle rejoint les lignes 14 et 18, et la gare de Genève-Cornavin. La ligne remonte ensuite la rue de Lausanne puis bifurque à gauche au niveau du parc Mon Repos sur l'avenue de France, passe sous les voies ferrées et rejoint son terminus de la place des Nations, au sud du palais des Nations.

Liste des stations[modifier | modifier le code]

      Station Coordonnées Zone Communes Correspondances
    Palettes 46° 10′ 26″ N, 6° 07′ 46″ E 10 Lancy Tramway 12 • Bus 222342
    Piscine de Lancy 46° 10′ 45″ N, 6° 07′ 18″ E 10 Lancy Bus 2223
    Grand-Lancy 46° 10′ 55″ N, 6° 07′ 15″ E 10 Lancy Bus 222343
    Lancy-Mairie 46° 11′ 03″ N, 6° 07′ 19″ E 10 Lancy Bus 43
    P+R Étoile 46° 11′ 15″ N, 6° 07′ 38″ E 10 Lancy P+R • Bus 2143DTransalis T72
    Pictet-Thellusson 46° 11′ 20″ N, 6° 07′ 51″ E 10 Carouge
    Industrielle 46° 11′ 25″ N, 6° 08′ 02″ E 10 Genève
    Acacias 46° 11′ 34″ N, 6° 08′ 18″ E 10 Genève
    Uni-Mail 46° 11′ 41″ N, 6° 08′ 28″ E 10 Genève Bus 35
    Plainpalais 46° 11′ 52″ N, 6° 08′ 35″ E 10 Genève Tramway 1218 • Bus 1
    Cirque 46° 12′ 02″ N, 6° 08′ 27″ E 10 Genève Trolleybus 219 • Bus 135
    Stand 46° 12′ 14″ N, 6° 08′ 24″ E 10 Genève Tramway 14 • Bus 1D
  Goulart 46° 12′ 25″ N, 6° 08′ 26″ E 10 Genève Bus 1
  Mercier 46° 12′ 27″ N, 6° 08′ 23″ E 10 Genève Trolleybus 7 • Bus 1
    Gare Cornavin 46° 12′ 37″ N, 6° 08′ 36″ E 10 Genève CFF • Tramway 1418 • Trolleybus 361019
Bus 155+892561FG+VZ
    Môle 46° 12′ 48″ N, 6° 08′ 44″ E 10 Genève
    Butini 46° 13′ 01″ N, 6° 08′ 52″ E 10 Genève
    Maison de la Paix 46° 13′ 12″ N, 6° 08′ 44″ E 10 Genève P+R
    Collège Sismondi 46° 13′ 16″ N, 6° 08′ 29″ E 10 Genève
    Nations 46° 13′ 20″ N, 6° 08′ 21″ E 10 Genève Bus 55+8112228FVZ

Les stations en gras servent de départ ou de terminus à certaines missions.

Exploitation de la ligne[modifier | modifier le code]

Amplitude horaire[modifier | modifier le code]

La ligne fonctionne de h 50 à h 35 du matin du lundi au jeudi, le vendredi son service est prolongé jusqu'à h 45 du matin, le samedi de h 5 à h 45 du matin et les dimanches et jours fériés de h 10 à h du matin environ[4]. Les tramways relient les Palettes à Nations en 29 minutes en moyenne, grâce à une vitesse commerciale de 13,78 km/h[3].

Le dépôt se situant dans le prolongement du terminus des Palettes, via l'usage des voies de la ligne 12, il n'y a donc aucun service partiel sur cette ligne[4].

Matériel roulant[modifier | modifier le code]

Stadler Tango (à gauche) et Bombardier Cityrunner (à droite).

La ligne est exploitée à l'aide des deux matériels bidirectionnels du réseau, à savoir les Bombardier Cityrunner et les Stadler Tango. L'absence d'une boucle de retournement adaptée aux Palettes, elle n'est en effet configurée que pour la ligne 12, interdit l'usage de matériel unidirectionnel sur la ligne.

Tarification[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Unireso.

La ligne est située en intégralité dans la zone 10 de la communauté tarifaire Unireso.

Trafic[modifier | modifier le code]

En 2017, la ligne a assuré 20,298 millions de voyages, en faisant la troisième ligne la plus fréquentée du réseau TPG, tous modes confondus[3].

Extensions[modifier | modifier le code]

Deux projets de prolongement de la ligne, à ses deux extrémités, sont à l'étude.

Vers Saint-Julien-en-Genevois[modifier | modifier le code]

Au sud la ligne sera étendue sur 6 km dont 1,5 km en France et dix stations (plus une 11e, optionnelle, à la douane de Perly) des Palettes jusqu'à la gare de Saint-Julien-en-Genevois (France) par le nouveau quartier des Cherpines-Charrotons, la zone industrielle de Plan-les-Ouates et la douane de Perly. Le trajet, envisagé depuis 2003 et fixé en 2013, a été soumis à enquête publique en France en juin et juillet 2015 et a été intégré côté suisse à la concession ferroviaire des TPG par décision du Conseil fédéral le [5]. Le chantier, estimé à plus de 210 millions de francs pour la partie suisse et à 24,4 millions d'euros pour la partie française[6], doit débuter au plus tard le 31 décembre 2022 et se terminer le 31 décembre 2026 et a été phasé[7] : la première sera entamée fin 2017 et sera livrée en 2019 jusqu'à un terminus provisoire au pont avec l'autoroute A1 puis la seconde phase jusqu'en France sera livrée vers 2023, avec un début des travaux en 2021, 2019 initialement, qui incluent la déviation routière de Perly-Certoux et le franchissement autoroutier[8],[9],[10],[11]. Les premiers travaux préparatoires ont eu lieu en 2014 avec la démolition d'un des bâtiments de la douane de Perly[6].

Cette extension est l'objet de critiques, en particulier au niveau de la boucle des Palettes qui sera agrandie et reconstruite, les plans d'urbanismes prévoyant d'y construire des immeubles en son sein, choix critiqué par des riverains et des urbanistes[12]. En , le canton s'engage à desservir le quartier des Cherpines au plus tard en 2021, date de la livraison des premiers logements[13]. En , la mise en service jusqu'à la ZIPLO est annoncée pour 2022 et les trois quarts des 146 oppositions concernant la première phase ont été traitées ; pour la seconde phase, le traitement des autres oppositions débute en et la construction de cette phase débutera avant la mise en service de la première phase[14]. L'objectif est de lancer le chantier une fois l'autorisation de construire acquise en avril 2019[15],[11].

      Station Coordonnées Zone[Note 1] Communes Correspondances Ouverture
    Palettes 46° 10′ 26″ N, 6° 07′ 46″ E 10 Lancy
    Curé-Baud 46° 10′ 30″ N, 6° 06′ 58″ E 10 Lancy Horizon 2022
    Vélodrome 46° 10′ 17″ N, 6° 06′ 30″ E 10 Plan-les-Ouates Horizon 2022
    Cherpines 46° 10′ 13″ N, 6° 06′ 05″ E 10 Confignon Horizon 2022
    ZIPLO 46° 10′ 00″ N, 6° 06′ 12″ E 10 Plan-les-Ouates Horizon 2022
    En Louche 46° 09′ 32″ N, 6° 05′ 56″ E 10 Perly-Certoux Horizon 2023
    Ravières 46° 09′ 18″ N, 6° 05′ 40″ E 10 Drapeau de la Suisse Perly-Certoux Horizon 2023
    Cyclades 46° 08′ 52″ N, 6° 05′ 08″ E 84 Drapeau de la France Saint-Julien-en-Genevois Horizon 2023
    Saint-Julien Centre 46° 08′ 39″ N, 6° 04′ 56″ E 84 Saint-Julien-en-Genevois Horizon 2023
    Saint-Julien Gare SNCF 46° 08′ 34″ N, 6° 05′ 07″ E 84 Saint-Julien-en-Genevois TER Auvergne-Rhône-Alpes Horizon 2023

Vers Le Grand-Saconnex[modifier | modifier le code]

Au nord une autre extension est prévue vers Le Grand-Saconnex avec un terminus dans la zone aéroportuaire[16], en lien avec la construction de la nouvelle route des Nations, un tunnel sous le Grand-Saconnex qui reliera l'autoroute A1 au quartier des Nations[17], dont la mise en service prévue en 2022 est un prérequis obligatoire au prolongement du tramway, prévu quant à lui pour 2024[18],[19]. Ce lien obligatoire est notamment contesté pour les élus écologistes du canton, opposés au projet de route, qui demandent en 2015 de découpler les deux projets afin d'accélérer la réalisation du tram, estimé à 78 millions de francs suisses[20]. En , la Commission des transports du Grand Conseil du canton de Genève confirme que la ligne ne pourra être étendue qu'après la construction de la route[21]. Un accord est trouvé quelques jours plus tard entre l'État et les recourants, menés par l'Association transports et environnement (ATE), afin de débloquer le chantier de la route, bien que juridiquement ces recours ne sont pas suspensifs[17]. L'une des principales mesures de cet accord est le déclassement de la route de Ferney-Voltaire, qu'empruntera la ligne, dans le réseau secondaire et la limitation du trafic de transit afin de le reporter sur la nouvelle route une fois terminée[17]. Le chantier de construction de la route démarre en [19]. Cette extension se voit accordée en des financements, une partie d'une enveloppe globale de 103 millions de francs, de la Confédération dans le cadre du Grand Genève[22].

Les études préliminaires lancées en février 2018 évoquent la réalisation de deux branches, vers l'aéroport et Ferney-Voltaire, et la possibilité de faire circuler des tramways sans ligne aérienne de contact sur une partie du tracé[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les zones sont données ici par rapport à la situation actuelle.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d « Histoire de la ligne 15 », sur https://www.snotpg.ch (consulté le 21 décembre 2016).
  2. Laure Gabus, « Pourquoi Genève a opté pour trois lignes de tram », sur https://www.tdg.ch, (consulté le 21 décembre 2016).
  3. a b et c « Rapport de gestion 2017 », sur http://www.tpg.ch (consulté le 21 mai 2018).
  4. a et b « Livre horaire TPG », sur http://www.tpg.ch (consulté le 20 décembre 2016).
  5. « Berne donne un feu vert pour le tram vers Saint-Julien », sur http://www.ledauphine.com, (consulté le 27 décembre 2016).
  6. a et b « Le tramway entre Genève et Saint-Julien prévu pour 2018 », sur http://www.ledauphine.com, (consulté le 27 décembre 2016).
  7. « Ligne de tram à prolonger : le Conseil fédéral adapte la concession des TPG », sur https://www.admin.ch, (consulté le 27 décembre 2016).
  8. « Conseil des déplacements », sur http://www.frontalier.org, (consulté le 27 décembre 2016).
  9. « Le tramway attendu en 2021 », sur http://www.ledauphine.com, (consulté le 27 décembre 2016).
  10. « Caractéristiques de la partie française du prolongement », sur https://www.cc-genevois.fr (consulté le 18 novembre 2017)
  11. a b et c « 161 courses de trams en plus dès avril », sur http://www.20min.ch, (consulté le 23 mars 2018)
  12. Christian Bernet, « A Lancy, on habitera au milieu des trams », sur https://www.tdg.ch, (consulté le 17 mai 2017).
  13. « En transports publics aux Cherpines », sur http://www.20min.ch, (consulté le 17 novembre 2017)
  14. Marc Moulin, « Genève doit réaliser ses lignes de tram plus vite », sur https://www.tdg.ch, (consulté le 20 octobre 2018)
  15. Marc Moulin, « Le réseau de trams va retrouver son offre d'antan. Voire plus », sur https://www.tdg.ch, (consulté le 23 mars 2018)
  16. Marc Moulin, « L’énorme chantier de la route des Nations s’expose », sur https://www.tdg.ch, (consulté le 3 octobre 2017)
  17. a b et c Marc Moulin, « Les feux passent au vert pour la route des Nations », sur https://www.tdg.ch, (consulté le 13 avril 2017).
  18. Aurélie Toninato, « Le Grand-Saconnex n’aura pas de tram avant 2023 », sur https://www.tdg.ch, (consulté le 27 décembre 2016).
  19. a et b « Le chantier de la route des Nations a démarré », sur https://www.tdg.ch, (consulté le 3 octobre 2017)
  20. Jérôme Faas, « Offensive pour accélérer le tram du Grand-Saconnex », sur http://www.20min.ch, (consulté le 27 décembre 2016).
  21. Marc moulin, « D’abord la route, ensuite le tram », sur https://www.tdg.ch, (consulté le 13 avril 2017).
  22. Marie Prieur, « Plus de 100 millions pour le Grand Genève », sur https://www.radiolac.ch, (consulté le 16 septembre 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]