Ligne 14 du tramway de Genève

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ligne 14.
Ligne 14
Tramways à Meyrin.
Tramways à Meyrin.

Réseau Tramway de Genève
Ouverture
Dernière extension
Dernière modification
Terminus P+R Bernex - Meyrin-Gravière
Exploitant Transports publics genevois
Conduite (système) Manuelle (marche à vue)
Matériel utilisé Bombardier Cityrunner
Stadler Tango
Dépôt d’attache Bachet-de-Pesay
Points d’arrêt 27
Longueur 12.832 km
Temps de parcours 43 min
Distance moyenne entre points d’arrêt 620 m
Communes desservies 7 (Bernex, Confignon, Genève, Lancy, Meyrin, Onex et Vernier)
Jours de fonctionnement LMaMeJVSD
Fréquentation
(moy. par an)
25,171 millions (2015)
2e/4
Lignes connexes 12141518

La ligne 14 du tramway de Genève est une ligne diamétrale exploitée par les Transports publics genevois (TPG). Elle dessert plusieurs quartiers de Genève et quelques communes de l'agglomération. Les terminus sont au P+R Bernex et à Meyrin-Gravière.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les précédentes lignes 14[modifier | modifier le code]

La ligne 14 de l'ancien réseau de tramway reliait le quai de la Poste au Grand-Lancy, elle fut mise en service le puis fusionne le avec la ligne 4. L'indice est réutilisé en 1969 par une ligne d'autobus qui est renommée en ligne 22 le afin de libérer l'indice pour une ligne de tramway[1].

La ligne 14 actuelle[modifier | modifier le code]

Les travaux sur la rue de la Servette.
Les travaux sur la route de Chancy, à Onex.

La nouvelle ligne 14 est mise en service le entre le Bachet-de-Pesay, Carouge, la Gare Cornavin et Avanchet (projet TCMC phase 1)[1]. Elle est ensuite étendue jusqu'à Meyrin-Gravière le (projet TCMC phase 2)[1].

La ligne 14 a la particularité d'emprunter les deux grandes extensions réalisées au cours des années 2000 : le TCMC (Tram Cornavin-Meyrin-CERN) et le TCOB (Tram Cornavin-Onex-Bernex). La concession fédérale du TCMC a été accordée en 2003, les travaux ont débuté en et ont duré de deux à quatre ans, avec une mise en service partielle jusqu'aux Avanchets dès 2007 et en totalité jusqu'à Meyrin en 2009[2],[3]. Pour le TCOB, la concession fédérale a été obtenue en 2006, le chantier a débuté en pour une mise en service en 2011, lors de la réorganisation du réseau[2],[1],[4],[5].

À la veille du remaniement du réseau TPG du , la ligne reliait donc le Bachet-de-Pesay à Meyrin[1]. Cette restructuration, impliquant la réduction du nombre de lignes de tramway par la suppression des troncs communs et l'application de la logique d'une ligne par axe, afin de décongestionner le réseau, s'est accompagnée pour la ligne 14 de l'abandon de son tronçon Bel-Air - Bachet-de-Pesay au profit du nouveau tronçon vers Bernex via Onex (TCOB) et par la reprise de la desserte du CERN (La Direttissima, inauguré le [3])[1],[6]. La ligne fonctionne alors de P+R Bernex à Meyrin-Gravière ou CERN, devant l'unique ligne à branche du réseau[1].

Le la desserte du CERN est reprise par la ligne 18, remise en service afin de simplifier la desserte, la 14 relie depuis lors P+R Bernex à Meyrin-Gravière[7].

Tracé et stations[modifier | modifier le code]

La ligne est longue de 12,832 km[8]. La ligne alterne tronçons totalement ou partiellement en site propre (sur une partie de la route de Chancy : dans la circulation générale vers Bernex, en site propre dans l'autre sens) et quelques tronçons mélangés avec la circulation générale en centre-ville (quais du Rhône et de la Poste, rue du Stand, rue de la Pépinière).

La ligne dessert de nombreux équipements ou lieux importants au départ de Bernex, la ligne traverse ensuite Confignon, Onex (Centre-ville, Église Saint-Martin), Lancy (Centre commercial Lancy Centre, Petit-Lancy), Genève (La Jonction, les Ponts de l'Île, la Basilique Notre-Dame, la gare de Genève-Cornavin, La Servette), Vernier (Balexert, Les Avanchets) pour finir à Meyrin (quartier de Blandonnet, le Jardin alpin, le centre culturel Forumeyrin, le quartier de la Gravière).

Tracé[modifier | modifier le code]

La ligne naît, au parc relais de Bernex puis continue sur la route de Lancy en traversant les communes de Confignon, d'Onex puis de Lancy avant d'entrer dans Genève et de franchir l'Arve par le pont Saint-Georges. La ligne emprunte successivement la rue des Deux-Ponts, le quai du Rhône puis la rue de Stand où les voies se dissocient, celle en direction de Bernex empruntant le quai de la Poste. Les deux voies se réunissent place Bel-Air, où elle est rejointe par la ligne ligne 18, puis franchissent le Rhône par les Ponts-de-l'Île pour arriver place de Saint-Gervais. La ligne emprunte ensuite les rues de Coutance puis de Cornavin pour arriver place des XXII-Cantons où les voies se séparent pour passer de part et d'autre de la Basilique Notre-Dame avec la ligne ligne 15, puis emprunte le passage de Montbrillant sous le faisceau de la gare de Genève-Cornavin puis la rue de la Pépinière pour rejoindre la rue de la Servette. Cette rue est prolongée par la route de Meyrin qui permet à la ligne de rejoindre Vernier, de longer l'aéroport international de Genève par le sud et d'arriver à Meyrin. Au Jardin Alpin la ligne bifurque à droite et se sépare de la ligne 18, elle emprunte le viaduc au dessus de la rue Lect qui lui permet de rejoindre la rue De-Livron puis tourne à droite avenue de Vaudagne où se situe son terminus, dans le quartier de la Gravière.

Liste des stations[modifier | modifier le code]

Convoi inaugural du prolongement à Bernex.
Arrêt Palladium.
      Station Coordonnées Zone Communes Correspondances
    P+R Bernex 46° 10′ 42″ N, 6° 05′ 04″ E 10 Bernex P+R • Bus 4247JKLS
    Confignon-Croisée 46° 10′ 43″ N, 6° 05′ 20″ E 10 Confignon Bus 42JKS
    La Dode 46° 10′ 50″ N, 6° 05′ 40″ E 10 Onex Bus JK
    Onex-Salle Communale 46° 11′ 00″ N, 6° 06′ 00″ E 10 Onex Bus 2143JK
    Bandol 46° 11′ 10″ N, 6° 06′ 26″ E 10 Onex Bus JK
    Les Esserts 46° 11′ 18″ N, 6° 06′ 50″ E 10 Lancy P+R • bus 212223JK
    Petit-Lancy 46° 11′ 25″ N, 6° 07′ 09″ E 10 Lancy Bus 21
    Quidort 46° 11′ 37″ N, 6° 07′ 26″ E 10 Lancy
    Jonction 46° 12′ 04″ N, 6° 07′ 48″ E 10 Genève Trolleybus 219 • Bus 11D
    Palladium 46° 12′ 10″ N, 6° 07′ 59″ E 10 Genève Bus D
    Stand 46° 12′ 13″ N, 6° 08′ 26″ E 10 Genève Tramway 1518 • Bus 1D
    Bel-Air 46° 12′ 17″ N, 6° 08′ 36″ E 10 Genève Tramway 1218 • Trolleybus 2371019 • Bus 536D
    Coutance 46° 12′ 26″ N, 6° 08′ 32″ E 10 Genève Tramway 18 • Trolleybus 31019 • Bus 5
    Gare Cornavin 46° 12′ 35″ N, 6° 08′ 31″ E 10 Genève CFF • Tramway 1518 • Trolleybus 361019 • Bus 155+892561FG+VZ
    Lyon 46° 12′ 34″ N, 6° 08′ 20″ E 10 Genève Tramway 18 • Trolleybus 3
    Poterie 46° 12′ 41″ N, 6° 08′ 04″ E 10 Genève Tramway 18 • Trolleybus 3
    Servette 46° 12′ 48″ N, 6° 07′ 49″ E 10 Genève Tramway 18 • Trolleybus 3 • Bus 11
    Vieusseux 46° 12′ 55″ N, 6° 07′ 24″ E 10 Genève Tramway 18
    Bouchet 46° 11′ 29″ N, 6° 08′ 38″ E 10 Vernier Tramway 18 • Trolleybus 10 • Bus 2251
    Balexert 46° 13′ 06″ N, 6° 06′ 40″ E 10 Vernier P+R • Tramway 18
    Avanchet 46° 13′ 11″ N, 6° 06′ 21″ E 10 Vernier Tramway 18
    Blandonnet 46° 13′ 20″ N, 6° 05′ 47″ E 10 Vernier P+R • Tramway 18 • Bus 23285357Y
    Jardin-Alpin-Vivarium 46° 13′ 33″ N, 6° 04′ 59″ E 10 Meyrin Tramway 18 • Bus 57
    Forumeyrin 46° 13′ 45″ N, 6° 04′ 57″ E 10 Meyrin Bus 57
    Vaudagne 46° 14′ 00″ N, 6° 04′ 39″ E 10 Meyrin
    Meyrin-Gravière 46° 14′ 11″ N, 6° 04′ 54″ E 10 Meyrin Bus 57O

Les stations en gras servent de départ ou de terminus à certaines missions.

Exploitation de la ligne[modifier | modifier le code]

Amplitude horaire[modifier | modifier le code]

La ligne fonctionne de h 40 à h 40 du matin du lundi au jeudi, le vendredi son service est prolongé jusqu'à h 45 du matin, le samedi de h 10 à h 45 du matin et les dimanches et jours fériés de h 10 à h 15 du matin[9]. Les tramways relient le P+R Bernex à Meyrin-Gravière en 43 minutes en moyenne, grâce à une vitesse commerciale de 17,80 km/h[8].

En début et fin de service les rames sortant ou quittant le dépôt ont Stand, Gare Cornavin ou Bel-Air pour terminus[9].

Matériel roulant[modifier | modifier le code]

Stadler Tango (à gauche) et Bombardier Cityrunner (à droite).

La ligne est exploitée à l'aide des deux matériels bidirectionnels du réseau, à savoir les Bombardier Cityrunner et les Stadler Tango. L'absence de boucles de retournement aux terminus interdit l'usage de matériel unidirectionnel sur la ligne.

Tarification[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Unireso.

La ligne est située en intégralité dans la zone 10 de la communauté tarifaire Unireso.

Trafic[modifier | modifier le code]

En 2015, la ligne a assuré 25,171 millions de voyages, en faisant la deuxième ligne la plus fréquentée du réseau TPG, tous modes confondus[8].

Extensions[modifier | modifier le code]

Le prolongement de 2,3 km pour quatre nouvelles stations[10] de la ligne 14 de P+R Bernex à Bernex-Vailly, dont la concession a été octroyée en mars 2010, devait initialement être entamé en janvier 2013 pour être terminé fin 2014[11],[12],[13]. Il ne devrait voir ses travaux débuter que fin 2018, en raison de difficultés financières du canton et d'une forte opposition, avec une mise en service prévue en , sous réserve de l'accord de l'Office fédéral des transports[14],[15].

      Station Coordonnées Zone[Note 1] Communes Correspondances Ouverture
    Bernex-Vailly 46° 10′ 30″ N, 6° 03′ 41″ E 10 Bernex Décembre 2020
    Robert-Hainard 46° 10′ 34″ N, 6° 03′ 59″ E 10 Bernex Décembre 2020
    Luchepelet 46° 10′ 42″ N, 6° 04′ 26″ E 10 Bernex Décembre 2020
    Pré-Marais 46° 10′ 46″ N, 6° 04′ 37″ E 10 Bernex Décembre 2020
    P+R Bernex 46° 10′ 42″ N, 6° 05′ 04″ E 10 Bernex P+R • Bus 4247JKLS[Note 1]

Projets artistiques[modifier | modifier le code]

Art&tram[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Le projet « art&tram » est porté par cinq communes traversées par la ligne 14 : Lancy, Onex, Confignon, Bernex et Genève, sous l’égide du Fonds cantonal d'art contemporain et du Service cantonal de la culture[16]. Chacune des cinq communes parraine une installation artistique, la sixième installation relie toutes les autres car elle concerne une rame de tram. Le projet « art&tram » a démarré en 2009, il vise à « renforcer la perception de la mobilité douce comme un choix qui fait primer la qualité de vie et de l’expérience, en sus des questions écologiques et de planification urbaine bien connues » et à accompagner les mutations urbaines entre centre et périphérie.

  • Trame et tram de Silvie Defraoui (2013)[17]. Dessins géométriques peints sur le sol, aux trois arrêts situés sur la commune de Lancy. « (…) les lignes blanches, les passages piétonniers, constituent une sorte de langage officiel directif auquel on obéit, que l’on soit en voiture ou à pied. Cela a donné envie (à l'artiste) de créer un contrepoint, dans ce langage même, un intervalle de liberté. Rien de subversif, dit-elle, mais un petit espace sans contrainte, une aire d’évasion qui attrape le regard et l’entraîne ailleurs. »
  • Le sage d'Ugo Rondinone (2014)[18]. Un colosse de granit dominant la place des Deux-Églises à Onex (10 mètres de haut, 85 tonnes). « Par le choix du matériau (la pierre), de la technique (interventions minimales laissées visibles) et du sujet (l’humain), cette sculpture prend une dimension universelle, traversant le temps et l’espace. La figure humaine tout autant que la pierre sont en effet communes aux créations plastiques de presque toutes les civilisations. Tutélaire par sa posture et sa taille, le colosse de Rondinone évoque une forme de spiritualité ancestrale. »
  • Les jeux sont faits – rien ne va plus – faites vos jeux de Serge Hattan (2014)[19]. Mâts de lampadaires détournés sur la commune de Confignon. « Tordu, retourné, mutant, réassemblé, chacun d’entre eux devient une sculpture unique et inattendue, parfois à la limite de l’impossible. »
  • Monochrome Rose de Pipilotti Rist (2016)[20]. La rame Stadler Tango no 1820 peinte en rose extérieur (sauf les portes) et intérieur, sièges roses. « Incursion sensuelle dans l’expérience quotidienne, ce projet intègre un facteur de surprise puisqu’il ne sera jamais possible de prédire où et quand la rame passera. Ce projet est également conçu comme un appel à la fantaisie des voyageurs : les connotations positives du rose lui confèrent un aspect irréel. »
  • Sans titre de John Armleder (à venir). Installation lumineuse dans le passage sous-voie de Montbrillant à la gare de Genève-Cornavin. « John M Armleder fait en sorte que le passage sous voies ne soit plus exclusivement un lieu de transit mais qu’il participe également de l’identité de Genève. »
  • Beautifull bridge du duo Lang-Baumann (Sabina Lang et Daniel Baumann) (à venir). À Bernex. « (Ce pont) est à la fois un belvédère et un promontoire qui permet un nouveau point de vue sur le paysage, une scène (au pied de l’une des piles) et des gradins (pouvant accueillir jusqu’à 120 personnes sur le tablier du pont) permettant à des spectacles ou des performances d’y prendre place, ou encore un espace de détente où se reposer, pique-niquer ou se retrouver. »

Les Indociles[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Dans le cadre du festival « Les Créatives » (10-26 novembre 2017), le collectif féminin « Les Indociles » crée une exposition visuelle et sonore à l'intérieur du tram « Monochrome Rose », avec une chronologie des événements depuis 1971 (adoption du droit de vote des femmes en Suisse). La proposition artistique est soutenue par le Fonds cantonal d'art contemporain, elle s’intitule « Ligne 71-17 » (pour 1971 et 2017) et comprend des documents d’archives, des citations ou exhortations, des interventions sonores après l’annonce de chaque arrêt. Des affiches du MLF genevois des années 1970 et 1980 sont placées à l’extérieur du tram[21].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Les zones sont données ici par rapport à la situation actuelle.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g « Histoire de la ligne 14 », sur https://www.snotpg.ch (consulté le 21 décembre 2016).
  2. a et b « Extension du réseau des trams à l'horizon 2010 », sur https://www.geneve.ch, (consulté le 21 décembre 2016).
  3. a et b « Tram Cornavin-Meyrin-CERN », sur http://ge.ch (consulté le 21 décembre 2016).
  4. « Tram Cornavin-Onex-Bernex », sur http://ge.ch (consulté le 21 décembre 2016).
  5. « Genève avec une nouvelle ligne de tram », sur http://www.20min.ch, (consulté le 21 décembre 2016).
  6. Laure Gabus, « Pourquoi Genève a opté pour trois lignes de tram », sur https://www.tdg.ch, (consulté le 21 décembre 2016).
  7. Julien de Weck, « Trains, trams, bus: ce qui va changer en 2013 », sur https://www.tdg.ch, (consulté le 21 décembre 2016).
  8. a, b et c « Rapport de gestion 2015 », sur http://www.tpg.ch (consulté le 20 décembre 2016).
  9. a et b « Livre horaire TPG », sur http://www.tpg.ch (consulté le 20 décembre 2016).
  10. Alain Rouiller, « Prolongement du tramway à Bernex-Vailly: non à un projet qui maintient les dysfonctionnements », sur http://alainrouiller.blog.tdg.ch, (consulté le 9 décembre 2012)
  11. « Octroi de la concession pour le prolongement du TCOB jusqu'à Bernex-Vailly », sur https://www.ge.ch (consulté le 27 décembre 2016).
  12. Laure Gabus, « Bernex a enfin son tram, mais cherche encore ses avantages », sur https://www.tdg.ch, (consulté le 27 décembre 2016).
  13. « La fin du tram de Bernex repoussée », sur http://www.20min.ch, (consulté le 27 décembre 2016).
  14. Marc Moulin, « Le tram de Bernex attend un feu vert imminent », sur https://www.tdg.ch, (consulté le 30 mars 2017).
  15. Luca di Stefano, « Enième coup de sang sur le projet de Bernex-Est », sur https://www.tdg.ch, (consulté le 27 décembre 2016).
  16. « art&tram : un projet d’art public à grande échelle », sur www.art-et-tram.ch, Service cantonal de la culture / Fonds cantonal d'art contemporain, Genève (consulté le 3 décembre 2016).
  17. Élisabeth Chardon, « À Genève, Silvie Defraoui dessine une trame pour le tram », Le Temps,‎ (lire en ligne).
  18. Ugo Rondinone, « Ugo Rondinone, grand sage », Le Courrier,‎ (lire en ligne).
  19. Jacques Magnol, « Éric Hattan crée un sentiment d’anomalie sur la route de Chancy », GenèveActive,‎ (lire en ligne).
  20. Muriel Grand, « Pipilotti Rist habille un tram de rose », Tribune de Genève,‎ (lire en ligne).
  21. « Les Indociles, Ligne 71-17 », les créatives - 10-16 Nov. 2017, sur www.lescreatives.ch, (consulté le 8 décembre 2017). Josiane et Josette, « Portrait d’une créative », Le Matin,‎ (lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]