Léman Pass

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Léman Pass
Image illustrative de l’article Léman Pass
Logo de Léman Pass.

Situation Drapeau de la Suisse Canton de Genève et Canton de Vaud
Drapeau de la France Départements de l'Ain et de la Haute-Savoie
Type Train, tramway, trolleybus, autobus, autocar, bateau-bus
Entrée en service
Lignes TER Auvergne-Rhône-Alpes et CFF (trajets internes à la communauté tarifaire)
Réseaux TPG, TAC, TPN, SIBRA, BUT et Mobi'Vals
Lignes LIHSA « Transalis » (trajets internes à la communauté tarifaire)
Mouettes genevoises
Site internet lemanpass.com
Slogan Nos voyages sans frontière
Réseaux connexes Communautés tarifaires voisines :
Unireso (zone 10), Mobilis Vaud

Léman Pass est la nouvelle communauté tarifaire transfrontalière entre le canton de Genève et les départements français de l'Ain et de la Haute-Savoie.

Sa mise en place est prévue pour le en même temps que le Léman Express et succède aux zones régionales d'Unireso.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nouveau système tarifaire rendu nécessaire par le Léman Express, découle de l'« étude de tarification multimodale régionale » (ETMR) lancée en 2015 et doit intègrer en plus des réseaux existant et du Léman Express les lignes LIHSA et les différents réseaux urbains des villes desservies (Évian, Thonon, Valserhône, etc.) avec l'objectif d'un billet unique interopérable sur le SwissPass et la carte OùRA!, tout en garantissant une certaine autonomie tarifaire aux différentes autorités organisatrices concernées[1]. Le nouveau système devrait reposer sur un système zonal simple ou tenant en plus compte du parcours selon la situation[1]. En septembre 2018, il est annoncé que la tarification du Léman Express s'effectuera selon la tarification Unireso habituelle entre Genève et Annemasse, et selon les tarifications respectives des CFF de la SNCF, avec une décote, pour les autres liaisons[2].

Le nouveau système multimodal révélé le se nomme Léman Pass et remplace les anciennes zones régionales d'Unireso — qui ne subsistera que sur sa zone 10, celle dite « tout Genève », avec des tarifs inchangés — autour d'un partenariat entre dix opérateurs avec des zones tarifaires inédites[3]. Les trajets entre Genève et la région de Coppet dépendront désormais de la tarification nationale des CFF ; de même, un trajet entièrement français sur une ligne Léman Express s'effectuera selon la tarification TER Auvergne-Rhône-Alpes[3].

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Entreprises partenaires[modifier | modifier le code]

Dix entreprises françaises et suisses sont partenaires de Léman Pass[3] :

Zones tarifaires[modifier | modifier le code]

Autour de la zone 10 dite « tout Genève » d'Unireso qui correspond presque entièrement au canton de Genève, huit nouvelles zones tarifaires sont créées, pour certaines en remplacement de zones Unireso existantes[4] :

Titres de transport[modifier | modifier le code]

Les billets et les abonnements pourront être acquis auprès de tous les guichets des compagnies de transports circulant au sein de l'espace Léman Pass, les billets peuvent aussi être acquis auprès de distributeurs automatiques de titres de transports se trouvant dans les stations des différentes lignes ainsi que, pour les TPG, dans les véhicules pour les lignes ne disposant pas de distributeurs aux stations, typiquement les lignes régionales et suburbaines, et par SMS.

Les abonnements utiliseront exclusivement deux supports : la carte SwissPass et la carte OùRA![3].

La tarification Léman Pass ne s'appliquera que pour des trajets transfrontaliers (le « parcours »), tout en permettant l'accès aux réseaux de transports urbains ou interurbains partenaires (la « zone ») — les tarifs Unireso zone 10 ou ceux propres aux différents réseaux urbains français continuent d'exister —, le tout selon quatre combinaisons de trajets possibles, où le tarif ou la durée de validité d'un titre variera donc en fonction[5],[6] :

  • un trajet « parcours sec », avec un titre valable 3 heures. Par exemple, entre deux gares du Léman Express sans correspondances avec un autre réseau ;
  • un trajet « parcours - zone », avec un titre valable 3 heures. par exemple, départ d'une gare du Léman Express puis correspondance avec le réseau de Genève ;
  • un trajet « zone - parcours - zone », avec un titre valable 3 heures. Par exemple, un trajet entre un arrêt du réseau d'Annecy et un du réseau de Genève avec utilisation du Léman Express ;
  • un trajet « zone - zone », avec un titre valable 1 heure 30. Par exemple, entre la zone 210 du réseau d'Annemasse et la zone 10 du réseau de Genève.

Sur certains trajets, il s’avérera plus économique de prendre deux titres différents plutôt qu'un titre Léman Pass[7] : sur un trajet entre la gare d'Annecy et la gare de Pont-Céard par exemple, un « parcours sec » reviendra à 23,70 CHF mais en découpant le voyage en deux titres, un titre TER Annecy-Annemasse à 11,70  soit 12,90 CHF et un titre combiné zone 10 Unireso + zone 210 Léman Pass (trajet Annemasse-Pont Céard) à 4,90 CHF le coût total tombe à 17,80 CHF, voire moins pour les jeunes et les seniors en fonctions des réductions tarifaires.

La Tribune de Genève pointe que les distributeurs ne questionneront pas, au début du moins, les voyageurs sur l'éventuelle possession d'un abonnement zone 10 Unireso ce qui pourrait provoquer des surfacturations pour certains voyageurs[7].

Chaque trajet aura un tarif personnalisé, avec près de 200 000 combinaisons possibles[7]. Des tarifs réduits sont prévus pour les jeunes, mais pas pour les séniors[7].

Pour les habitants de l'exclave de Céligny et des communes vaudoises de Terre Sainte, les cantons respectifs prendront partiellement en charge les titres de transport vers Genève puisque ces territoires sortent d'Unireso mais sans rejoindre Léman Pass[7].

Billets et cartes journalières[modifier | modifier le code]

Les cartes journalières existent version 1 et 5 jours tandis que les billets unitaires existent en deux versions[6] : « Léman Pass » pour la plupart des trajets et billet « Léman Pass Multizones » pour les trajet d'une zone à une autre. Les trajets internes à une zone se font selon les tarifs des différents transporteurs ou, pour Genève, de la zone 10 d'Unireso[6].

Le billet « Saut de puce transfrontalier », non valable sur les trains, permet de faire un trajet de deux arrêts maximum par pays traversé, soit maximum quatre arrêts, sans possibilité de faire une correspondance[6].

L'accès aux véhicules avec un animal de compagnie ou, pour un trajet en Suisse, avec un vélo — le transport de vélo est gratuit en France — nécessite l'achat d'un billet spécifique ; dans les réseaux urbains, les règles prope à chaque transporteur s'appliquent[6].

Abonnements[modifier | modifier le code]

On distingue deux types d'abonnements[6] : mensuel et annuel (ce dernier pouvant être payé mois par mois pour ceux achetés en France).

Billet complémentaire[modifier | modifier le code]

Ces billets, qui remplacement les billets de raccordement Unireso, sont destinés aux personnes possédant un titre de transport valable pour une zone et souhaitant continuer sur une zone supplémentaire, avec une durée de validité de 90 minutes[6]. Le prix varie selon la zone complémentaire choisie[6] : 1,40 /1,60 CHF pour les zones 240 et 250, 1,60 /1,90 CHF pour les zones 200, 210 et 230 et 3 CHF/2,70  pour la zone 10 Unireso.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Rapport de gestion Unireso 2017 », sur https://www.unireso.ch, (consulté le 22 juillet 2018)
  2. « Transports : 4,60€, le prix du billet Léman Express Annemasse-Genève », sur https://www.ledauphine.com, (consulté le 25 septembre 2018)
  3. a b c et d « Léman Pass, la nouvelle tarification transfrontalière et multimodale », sur https://www.ge.ch, (consulté le 20 juin 2019)
  4. « Zones Léman Pass, version juin 2019 », sur https://www.ge.ch, (consulté le 20 juin 2019)
  5. « Les spécificités du Léman Pass », sur https://www.ge.ch, (consulté le 20 juin 2019)
  6. a b c d e f g et h « Tarification du Léman Pass », sur https://lemanpass.com (consulté le 18 novembre 2019)
  7. a b c d et e Marc Moulin, « Comment jongler avec les tarifs du Léman Express », sur https://www.tdg.ch, (consulté le 18 novembre 2019)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]