Lieux dans l'univers magique de J. K. Rowling

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article ou cette section adopte un point de vue interne à une œuvre de fiction (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Merci de nous aider à réécrire cet article en suivant les conventions de style sur l’écriture d’un article sur une œuvre de fiction, ou venez discuter de la façon d’améliorer cet article sur la page dédiée.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Des informations de cet article ou section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans la bibliographie, sources ou liens externes (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références à l'aide d'appels de notes.

Cet article est en cours de réécriture ou de restructuration importante (18 janvier 2017).

Un utilisateur prévoit de modifier cet article pendant quelques jours. Vous êtes invité(e) à en discuter en page de discussion et à participer à son amélioration de préférence en concertation pour des modifications de fond.
Bandeau apposé par Suzelfe (d · c).

Article général Pour un article plus général, voir Univers de Harry Potter.

L'univers magique de J. K. Rowling, un univers étendu dans lequel se déroule notamment la série Harry Potter, présente de nombreux lieux formant le décor des événements décrits. Cet article répertorie ː

Sommaire

Lieux des romans Harry Potter[modifier | modifier le code]

Écoles de magie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Intérieure à l'œuvre[modifier | modifier le code]

Dans le monde fictif de J. K. Rowling, onze écoles de magie sont répertoriées par la « Confédération internationale des sorciers ». Les principales mentionnées sont Beauxbâtons (Europe occidentale), Durmstrang (Europe de l'Est) et Poudlard (Europe du Nord).

Alors que la fondation de l'Académie de Beauxbâtons remonte à sept cents ans au moins (date des premières éditions du Tournoi des Trois Sorciers), celle du château de Poudlard remonte à plus de mille ans[1]. L'Institut de Durmstrang n'est pas daté dans l'histoire. Dans Harry Potter et les Reliques de la mort, Viktor Krum affirme que le signe du mage noir Grindelwald (symbolisant les Reliques de la mort) a été dessiné sur l'un des murs de Durmstrang par ce sorcier renégat en personne[g 1], alors qu'il y suivait ses études. L'auteur se plaît également à préciser que les personnages de Nicolas Flamel et sa future épouse Pernelle auraient suivi quant à eux leurs études à Beauxbâtons[2]. Lors de la deuxième guerre contre Voldemort, l'école de Poudlard, qui abrite Harry Potter, se retrouve assaillie par les mangemorts et en grande partie détruite. Elle sera reconstruite par la suite pour accueillir une nouvelle génération d'élèves.

Ces trois écoles européennes s'affrontent régulièrement lors du « Tournoi des Trois Sorciers ». Ce tournoi est composé de trois tâches, dangereuses et potentiellement mortelles, que trois sorciers, représentant chacun une école de sorcellerie, doivent surmonter. Au cours de l'histoire de ce tournoi, l'école de Beauxbâtons a totalisé 62 victoires (soit une de moins que Poudlard)[2]. Malgré les tensions que cette compétition peut engendrer, les relations entre les élèves des trois écoles restent tout à fait cordiales.

Extérieure à l'œuvre[modifier | modifier le code]

Dans une entrevue avec Lindsey Fraser, J. K. Rowling indique que l'école de sorcellerie de Poudlard a été la première chose sur laquelle elle s'est concentrée en attendant son train, le jour où elle a eu l'idée du personnage de Harry Potter[i 1]. Elle imaginait alors un endroit « dangereux où règne l'ordre », situé dans un endroit isolé, et probablement en Écosse (en hommage au lieu de mariage de ses parents[i 1]). Cependant, J. K. Rowling affirme n'avoir jamais vu de château existant pouvant être comparé à celui de Poudlard ou ayant pu l'inspirer.

Tandis que Poudlard apparaît dès le premier roman et devient le théâtre de la plupart des événements de l'intrigue, les écoles de Beauxbâtons et de Durmstrang ne sont mentionnées pour la première fois que dans Harry Potter et la Coupe de feu, alors que les trois écoles doivent s'affronter lors du tournoi des Trois Sorciers.

Descriptions[modifier | modifier le code]

Poudlard[modifier | modifier le code]
Article détaillé : Poudlard.
Armoiries de Poudlard

L'École de Magie et de sorcellerie de Poudlard (Hogwarts School of Witchcraft and Wizardry en anglais) est située en Écosse[3].

Invisible des moldus[4], l'école est dirigée par Albus Dumbledore, qui est considéré comme l'un des sorciers les plus puissants. C'est un vaste château au sommet duquel se dessinent les silhouettes de plusieurs hautes tours. Il est entouré d'un grand parc comprenant un lac, une forêt interdite aux élèves et plusieurs serres. Les élèves sont répartis dès leur arrivée dans différentes maisons portant respectivement le nom des quatre fondateurs de l'école : Gryffondor, Poufsouffle, Serdaigle et Serpentard, et qui requièrent pour chacune d'entre elles des qualités d'esprit spécifiques.

Les élèves y étudient notamment l'astronomie, la botanique, l'histoire de la Magie, la Métamorphose, la préparation des potions, les sortilèges ou encore la défense contre les forces du mal.

Le blason de Poudlard regroupe les emblèmes de ses quatre maisons : le lion sur fond de gueules pour Gryffondor, le blaireau pour Poufsouffle, l'aigle sur fond d'azur pour Serdaigle et le serpent sur fond de sinople pour Serpentard. La devise de l'école est : Draco Dormiens Nunquam Titillandus[5] (« On ne chatouille jamais un dragon qui dort »).

Beauxbâtons[modifier | modifier le code]
Interprétation des armoiries de Beauxbâtons

L'Académie de Magie de Beauxbâtons (Beauxbatons Academy of Magic), dirigée par Olympe Maxime, est située dans les Pyrénées françaises et accueille principalement des étudiants français, espagnols, portugais, néerlandais, luxembourgeois et belges[2].

L'école possède des armoiries brièvement décrites : « deux baguettes d'or croisées qui lançaient chacune trois étoiles ». Dans leur interprêtation la plus simple, on pourrait donc les blasonner ainsi : « D'azur aux deux baguettes d'or posées en sautoir lançant chacune trois étoiles d'argent ».

Beauxbâtons apparaît comme une école de grand luxe par rapport à Poudlard : c'est un beau château entouré de jardins et de pelouses créés par magie et se détachant du paysage montagneux environnant. La nourriture y est fine et légère (Fleur Delacour se plaint de trop manger à Poudlard). Des sculptures sur glace qui ne fondent jamais sont disposées tout autour de la grande salle à manger lors des fêtes de fin d'année, et des nymphes y chantent pendant le réveillon. Son climat montagnard/méditerranéen en fait un endroit agréable où il fait bon vivre, ce qui explique pourquoi l'école britannique semble plutôt froide et humide aux élèves de Beauxbâtons.

Dans la Coupe de feu, une délégation de Beauxbâtons se rend à Poudlard où est organisé une nouvelle édition du Tournoi des Trois Sorciers. Le cortège, mené par la directrice de l'école, arrive dans un immense carrosse bleu pastel tiré par douze gigantesques chevaux ailés (ou Abraxans) à la robe palomino. Les élèves portent un uniforme de soie fine bleu pâle et montrent un grand respect envers leurs professeurs.

Parmi les élèves garçons et filles[d 1] de Beauxbâtons venus à l'occasion du Tournoi, Fleur Delacour est finalement sélectionnée pour représenter son école lors des épreuves.

Dans Harry Potter et le Prince de sang-mêlé, on apprend que l'équivalant des examens de BUSE que passent les élèves de Poudlard en fin de cinquième année se déroulent seulement en fin de sixième année à Beauxbâtons[f 1].

Durmstrang[modifier | modifier le code]
Reconstitution des armoiries de Durmstrang, d'après le film Harry Potter et la Coupe de Feu.

L’Institut Durmstrang (Durmstrang Institute for Magical Learning) est dirigée par Igor Karkaroff. Bien que son emplacement exact soit secret, Hermione pense que l'Institut est situé dans de hautes montagnes car les uniformes comportent des capes de fourrure épaisse. Les robes des étudiants y sont de couleur rouge sang.

Les étudiants nés de parents moldus n'y sont pas admis et cette école possède la réputation d'enseigner la magie noire. Selon la description de Viktor Krum faite à Hermione lors du Bal de Noël, l'école s'étend sur quatre étages et on n'y allume des feux dans les cheminées que pour faire usage de la magie. Le domaine est très vaste et compte des lacs ainsi que des montagnes.

La délégation invitée pour le tournoi des Trois Sorciers dans Harry Potter et la Coupe de feu arrive à bord d'un voilier ayant des airs de vaisseau fantôme, lequel émerge soudainement du lac de Poudlard. Au sein de la délégation se trouve le bulgare Viktor Krum, célèbre attrapeur de l'équipe de Quidditch de son pays d'origine, qui ne tarde pas à être désigné champion de l'école.

Drago Malefoy prétend que son père a souhaité le faire étudier à l'Institut Durmstrang mais que sa mère s'y est opposée en raison de la mauvaise réputation de l'établissement et de son éloignement géographique.

Il est probable que le nom de l'école soit une déformation de Sturm und Drang, nom d'un mouvement littéraire allemand[6].

Les écoles de Harry Potter au cinéma[modifier | modifier le code]

Costumes de l'Académie de Beauxbâtons, visibles dans le film Harry Potter et la Coupe de Feu.

Pour les besoins des deux premiers films, réalisés par Chris Columbus, le château d'Alnwick (pour les premiers plans extérieurs), l'Université d'Oxford et la cathédrale de Gloucester ont été principalement choisis pour matérialiser Poudlard[7]. Certaines scènes de l'école ont également été filmées à l'Harrow School de Londres[8]. D'autres scènes, comme les déambulations dans les couloirs, la cour de métamorphose et certaines salles de classe, ont été filmées dans la cathédrale de Durham[9],[10]. L'Oxford Divinity School a été l'infirmerie de Poudlard et les premières scènes de la bibliothèque (notamment les scènes de recherches sur l'identité de Nicolas Flamel ou sur la préparation du Polynectar) ont été filmées à la Duke Humfrey's Library[11].

Maquette de Poudlard à l'échelle 1:24, présentée au public aux studios Harry Potter.

Pour les films suivants, beaucoup de décors de Poudlard (notamment la Grane salle, le bureau de Dumbledore, la salle commune de Gryffondor, le dortoir des garçons et la cabane de Hagrid), ont été créés aux studios de Leavesden.

Article connexe : Studios Harry Potter.

À partir du troisième film, Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban, les plans extérieurs sont tournés dans les montagnes écossaises et une maquette à l'échelle 1:24 du château de Poudlard est réalisée en studio pour les plans plus larges.

Les écoles de Beauxbâtons et de Durmstrang ne sont pas visibles dans les films. Dans l'adaptation de Harry Potter et la Coupe de Feu, leurs délégations se rendent néanmoins à Poudlard où ont lieu les événements du tournoi des Trois Sorciers. À cette occasion, quelques différences sont constatées entre les romans et le film. Les armoiries de Durmstrang, par exemple, qui ne sont pas décrites dans les livres, figurent sur le pull-over de l'acteur Stanislav Ianevski, qui interprète Victor Krum, lors de l'épreuve du labyrinthe ː une interprétation de ces armoiries, comportant notamment en termes d'héraldique une aigle bicéphale et des rencontres massacres. L'Académie de Beauxbâtons quant à elle, est décrite comme étant mixte dans le quatrième roman[d 1], alors que dans le film de Mike Newell, la délégation de Beauxbâtons semble uniquement composée de jeunes filles.

Pré-au-Lard[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Intérieure à l'œuvre[modifier | modifier le code]
Devanture d'Honeydukes
Rue de Pré-au-Lard
Rue de Pré-au-Lard
Conception du village de Pré-au-Lard au Wizarding World of Harry Potter (Orlando)

Le village fictif de Pré-au-Lard aurait été fondé à la même époque que Poudlard, par un sorcier du nom de Hengist de Woodcroft[12], qui fuyait les persécutions moldues. C’est le seul village de Grande-Bretagne peuplé uniquement par des sorciers[c 1]. Certaines de ses enseignes dissimulent des passages secrets conduisant à l'école voisine. Les élèves de Poudlard peuvent, depuis 1714[13], le visiter durant certains week-ends, sous réserve d'un accord signé d'un parent et d'être au minimum en troisième année d'études[14].

Intéressée par la légende, Hermione Granger se plaît à raconter qu'une auberge de Pré-au-lard aurait servi de quartier général à l'époque de la fameuse révolte des Gobelins de 1612[c 2].

Extérieure à l'œuvre[modifier | modifier le code]

J. K. Rowling a rédigé une infinité de détails sur son univers durant les cinq années qui ont précédé l'écriture du premier tome[i 2]. Il est donc probable que les bases de Pré-au-Lard aient été imaginées elles aussi entre 1992 et 1997. Il est fait mention du village dès Harry Potter à l'école des sorciers, alors que les élèves, arrivés en gare, descendent du Poudlard Express pour se rendre à l'école voisine. Mais les élèves ne passent pas alors par le village même, qui est situé un peu à l'écart de la gare.

À l'instar du chemin de traverse — autre rue commerçante importante, qui elle est décrite dès les premiers chapitres — le village de Pré-au-Lard ne se matérialise véritablement dans l'oeuvre qu'au cours du troisième roman, Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban, lorsque Harry, Ron et Hermione ont l'occasion de s'y rendre pour la première fois.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Dans la version originale, Pré-au-Lard se dit Hogsmeade. « Hog » signifiant « porc », et « meade » signifiant « pré ». On pourrait dès lors traduire littéralement le village par « Pré des porcs ». Le traducteur de l’œuvre, Jean-François Ménard, a respecté la signification originelle, mais aussi la relation avec Poudlard, se disant Hogwarts.

Description[modifier | modifier le code]

« Il vit la grand-rue familière de Pré-au-Lard ː les façades sombres des magasins, le contour des montagnes au-delà du village, la courbe de la route qui menait à Poudlard[g 2]. »

Pré-au-Lard (Hogsmeade) est décrit comme étant un petit village écossais, situé non loin de l’école de sorcellerie Poudlard et de son lac, et composé de petites chaumières et magasins.

Les enseignes les plus mentionnées dans l'œuvre sont la confiserie Honeydukes, les pubs Les Trois Balais et La Tête de Sanglier, ou encore le magasin de farces et attrapes Zonko. Il y a également une maison abandonnée surnommée la « cabane hurlante », située un peu à l'écart du village et qui a la réputation, selon Hermione Granger, d'être la maison la plus hantée de Grande-Bretagne[c 2]. Pendant les vacances de Noël, des chandelles enchantées sont accrochées dans les arbres[12].

Une gare ferroviaire est située de l'autre côté du lac, à l'écart du village donc, car le Poudlard Express, qui s'y arrête pour débarquer les élèves le jour de la rentrée, utilise le réseau ferroviaire moldu. Une route contourne le lac et relie la gare à l'école.

Bureau de poste[modifier | modifier le code]
Le bureau de poste de Pré-au-Lard, The Wizarding World of Harry Potter.

Le bureau de poste du village (Post Office) est situé dans la « grand-rue »[c 3]. Il compte régulièrement entre deux cents et trois cents hiboux perchés sur des étagères, qui s'envolent à intervalles réguliers. Les oiseaux ont des couleurs différentes en fonction de leur utilité ː pour le courrier urgent ou lent[c 4]. Les gros hiboux sont chargés des envois à longue distance, tandis que les minuscules chouettes sont souvent limitées au courrier local[c 5].

La poste est surtout utile aux habitants du village même. Les élèves possédant leur propre chouette ou hibou (c'est le cas de Harry avec Edwige) préfèrent généralement envoyer leur courrier de la volière de Poudlard, où il leur est même possible d'emprunter un hibou de l'école. La Poste leur est donc surtout utile pour les courriers longue distance. Par exemple, Harry accompagne Ron à la poste lorsque ce dernier souhaite envoyer un hibou en Égypte, destiné à son frère Bill[c 3].

La Cabane hurlante[modifier | modifier le code]

La cabane hurlante (Shrieking Shack) est une vieille maison dont les habitants du village disent qu'elle est la plus hantée de Grande-Bretagne. Les passants entendent quelques fois des hurlements provenir de l'intérieur[15]. Une rumeur entretenue par Albus Dumbledore, qui a lui-même construit cette cabane quelque temps avant la première année des maraudeurs pour que Remus Lupin alors élève à Poudlard, puisse y passer les nuits de pleine lune et se transformer en loup-garou sans danger pour les autres étudiants. À partir de leur cinquième année[16], les trois autres « Maraudeurs » (James Potter, Sirius Black et Peter Pettigrow) viennent régulièrement rendre visite à Lupin durant ces périodes, alors qu'ils sont devenus des Animagi non déclarés. Sous leur forme animale, ils ne craignent plus ses morsures.

Le seul moyen d'accéder à l'intérieur de la cabane est d'emprunter un passage secret situé dans les racines du Saule-Cogneur[17] (dans le parc de Poudlard), puisque ses portes et fenêtres sont toutes condamnées. C'est le lieu où Voldemort se cache pendant la bataille de Poudlard et aussi le lieu du décès de Severus Rogue dans le septième tome. À la fin du troisième tome, Harry y découvre qui est réellement Sirius Black (alors qu'il est accusé du meurtre de ses parents treize ans plus tôt) et la trahison de Peter Pettigrow.

Derviche et Bang[modifier | modifier le code]
Enseigne de Derviche et Bang, The Wizarding World of Harry Potter.

Derviche et Bang (Dervish & Banges) est un magasin situé dans la « grand-rue », à la limite du village de Pré-au-Lard[18]. Il est spécialisé dans la vente et la réparation d'objets magiques.

Pour son treizième anniversaire, Ron offre à Harry un Scrutoscope qu'il a ramené de ses vacances en Égypte. Il s'agit d'un détecteur de magie noire qui ressemble à une toupie en verre et qui se met à tourner en émettant de la lumière dès qu'il détecte, a priori, un danger ou une action douteuse[19]. Lorsqu'il émet un sifflement métallique, Ron présume que l'objet est défectueux et prévoit de le faire examiner à la boutique de Pré-au-Lard.

Dans Harry Potter et le Prince de Sang-Mêlé, Harry et Cho Chang découvrent une affiche collée dans la vitrine de Derviche et Bang représentant dix Mangemorts qui se sont échappés de la prison d'Azkaban.

Gaichiffon[modifier | modifier le code]

Gaichiffon (Gladrags Wizardwear) est une boutique de prêt-à-porter. Il s'agit d'une chaîne de magasins fondée en 1750[20], possédant d'autres enseignes en dehors de Pré-au-Lard, notamment à Londres et à Paris.

Dans Harry Potter et la Coupe de Feu, après la seconde tâche du Tournoi des Trois Sorciers, Harry se rend à Gaichiffon en compagnie de Ron et Hermione, pour trouver un cadeau pour Dobby. Il y achète d'étranges chaussettes dont l'elfe de maison raffole.

Au cours de la Coupe du Monde de Quidditch, un immense panneau publicitaire est placé juste devant la tribune officielle et des mots s'y inscrivent en couleur d'or. Il s'agit de publicités vantant les mérites des balais Bombe bleue avec « sirène antivole intégrée », du Nettoie-Tout magique de la Mère Grattesec et de Gaichiffon, le « meilleur magasin de Prêt-à-Sorcier »[d 2].

Honeydukes[modifier | modifier le code]
Intérieur de Honeydukes, The Wizarding World of Harry Potter.

Honeydukes (Honeyduke's Sweetshop) est la confiserie très populaire de Pré-au-Lard, tenue par Mr et Mrs Flume[21]. Là est vendue une imposante quantité de bonbons aux saveurs, formes et effets multiples, comme des dragées surprise de Bertie Crochue présentées dans de grands tonneaux, des centaines de chocolats différents présentés en rangées bien nettes, ou encore les fameux Fizwizbiz, des sorbets permettant de s'élever au-dessus du sol[22]. Le magasin distribue régulièrement des échantillons gratuits de ses nouvelles friandises[c 6].

Le bâtiment compte trois niveaux[23] ː un sous-sol servant de réserve, le magasin ouvert aux clients au rez-de-chaussée, et l'habitation de Mr et Mrs Flume au premier étage. Un passage secret, notamment utilisé par Harry au cours d'une de ses expéditions, relie le sous-sol de la boutique à Poudlard.

Ambrosius Flume, qui est un ancien élève de Poudlard, était également membre du club de Slug[21] et a obtenu son premier travail grâce aux relations du professeur Slughorn. Depuis, Flume envoie un panier de friandises à Slughorn à chacun de ses anniversaires[21].

Salon de thé de Madame Pieddodu[modifier | modifier le code]
Devanture de chez Madame Pieddodu, « Thé et biscuits » (Universal Studios Hollywood).

Le salon de thé de Madame Pieddodu (Madam Puddifoot's Tea Shop) est un salon de thé situé dans une rue latérale à la « grand-rue », à proximité du magasin de plumes Scribenpenne[24]. C'est un lieu de rendez-vous assez douillet et romantique où se retrouvent Harry et Cho Chang dans Harry Potter et l'Ordre du phénix. Il est tenu par une femme forte au chignon noir. Les clients y entrent dans un tintement musical[e 1]. Lorsque Harry s'y rend avec Cho, la salle est décorée sur le thème de la Saint-Valentin, avec des angelots dorés voletant au-dessus des tables et jetant des confettis roses sur les amoureux.

Harry n'aime pas cet endroit. C'est une salle exiguë et embuée, aux tables rondes très serrées les unes aux autres et décorée de petits nœuds et de fanfreluches diverses qui lui rappellent désagréablement le bureau du professeur Ombrage[e 2]. La première fois que Ron Weasley réussit à transplaner, il tente de se rendre chez Madame Pieddodu, mais atterrit un peu plus loin, près de Scribenpenne[24].

Scribenpenne[modifier | modifier le code]

Scribenpenne (Scrivenshaft's Quill Shop) est un magasin de plumes d'écriture et de parchemins de toutes les couleurs. La boutique est située dans la rue principale de Pré-au-Lard[25]. Les plumes qui y sont vendues coûtent généralement autour de 15 Mornilles[25].

Dans Harry Potter et l'Ordre du Phénix, à la fin de la première réunion de l'Armée de Dumbledore, Harry, Ron et Hermione rejoignent la « grand-rue » de Pré-au-Lard et Hermione se rend à la boutique pour acheter une nouvelle plume. Dans la vitrine, sont étalées des plumes de faisan et à l'intérieur du magasin, les plumes sont présentées dans des pots en cuivre[25]. Hermione achète finalement une longue plume noir et or coûtant quinze Mornilles et deux Noises[25].

Le nom de l'enseigne se compose de deux mots. « Scriben » dérive du verbe latin scribere qui signifie « écrire » et « Penne » provient du latin penna que l'on peut traduire par « plume ». Le terme penna (penne au pluriel) a la même signification en italien.

Les Trois Balais[modifier | modifier le code]
Intérieur des Trois Balais, The Wizarding World of Harry Potter.

Le pub des Trois Balais (The Three Broomsticks) est un pub tenu par Madame Rosmerta est fait également office d'auberge. Il se situe dans la « grand-rue » de Pré-au-Lard, à proximité de la confiserie Honeydukes[26]. L'auberge aurait servi de quartier général à l'époque de la révolte des gobelins de 1612[26]. Les Trois Balais est toujours bondé, et sa spécialité est la Bièraubeurre. Dans le troisième film, l'entrée du pub est d'ailleurs interdite aux sorciers de Premier Cycle et gardée par des têtes réduites[27].

Rosmerta s'occupe de l'établissement depuis les années 1970 ː elle se souvient des visites régulières de James Potter et Sirius Black, qui la faisaient beaucoup rire durant ces premières années[26]. C'est une jolie femme aux courbes généreuses. Ron Weasley n'est d'ailleurs pas insensible à ses charmes et rougit lorsqu'il se trouve à proximité d'elle. Elle connaît tout le monde au village ainsi que la plupart des professeurs de Poudlard, des groupes de gobelins et de sorciers chahuteurs, et même le ministre de la Magie, Cornelius Fudge en personne.

Dans Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban, les Détraqueurs fouillent l'auberge tous les soirs après le coucher du soleil pour rechercher si Sirius Black s'y cache, ce qui repousse la clientèle et énerve énormément Rosmerta.

La même année, lors de la deuxième sortie à Pré-au-Lard avant Noël, Harry, Ron et Hermione se rendent aux Trois Balais pour se réchauffer et boire une Bièraubeurre. Ils s'installent à une petite table au fond de l'auberge au moment où Cornelius Fudge, Minerva McGonagall, Filius Flitwick et Hagrid font leur entrée et invitent Rosmerta à venir les rejoindre à la table voisine du trio. Harry, qui n'a pas l'autorisation de se rendre à Pré-au-Lard, se cache sous la table et écoute toute la conversation. Il apprend à ce moment-là que Sirius Black est son parrain et qu'il était emprisonné à Azkaban pour avoir trahi ses parents[c 7].

Dans Harry Potter et le Prince de Sang-Mêlé, Rosmerta est soumise par Drago Malefoy au sortilège de l'Imperium[f 2]. Sous l'emprise du sortilège, elle remet à Katie Bell un collier d'opales destiné à être remis au professeur Dumbledore[f 3]. Elle fait également livrer une bouteille d'hydromel au professeur Slughorn, dans le même but de tuer le directeur de l'école. Heureusement, les deux tentatives échouent, blessant toutefois grièvement Katie et empoisonnant Ron. Lorsque Dumbledore et Harry s'absentent de Poudlard pour se rendre à la caverne, Rosmerta est occupée à jeter un sorcier à la porte des Trois Balais. Le directeur prétend alors aller à la Tête de Sanglier[f 4]. Rosmerta, toujours sous Imperium, prévient Drago, qui profite de l'occasion pour faire pénétrer les Mangemorts dans l'école. Lorsque Dumbledore et Harry reviennent à Pré-au-Lard, Rosmerta leur montre la Marque des Ténèbres, visible au loin au-dessus de la tour d'astronomie de l’école[f 5].

La Tête de Sanglier[modifier | modifier le code]
Intérieur de la Tête de Sanglier, The Wizarding World of Harry Potter, Orlando.

La Tête de Sanglier (The Hog's Head) est un petit pub situé dans une rue latérale à la « grand-rue » de Pré-au-Lard[28]. Cette taverne, dirigée par Abelforth Dumbledore (frère du directeur de Poudlard), a beaucoup moins bonne réputation que les Trois Balais[28]. L'enseigne de l'auberge est une tête de sanglier suspendue à une potence et dégoulinante de sang. Le bar est constitué d'une unique pièce plongée quasiment dans le noir : les vitres sont si encrassées que le jour n'y filtre plus. Le sol semble en terre battue mais il s'agit d'un sol de pierre dissimulé sous une épaisse couche de poussière. De plus, l'endroit dégage une forte odeur de bouc. L'hygiène y étant plus que douteuse, il est conseillé aux clients d'apporter leur propre verre. La plupart des clients de ce bar sont plus « mystérieux » que la normale des sorciers et dissimulent leurs visages en portant capuches et voiles, ce qui vaut la réputation au pub d'accueillir des personnes peu fréquentables[28].

Dans Harry Potter et l'Ordre du Phénix, Hermione choisit d'organiser la première réunion de l'Armée de Dumbledore à la Tête de Sanglier plutôt qu'aux Trois Balais, qu'elle considère comme étant un endroit « toujours plein de monde et beaucoup trop bruyant »[26]. Plus tard, Sirius Black lui confie que pour ces mêmes raisons, il y aurait été justement plus difficile de les entendre[e 3].

Hagrid y a un jour gagné un œuf de dragon d'un étranger encapuchonné avec qui il a joué aux cartes ; il s'est défendu en haussant les épaules et en disant « qu'il y a des tas de gens un peu bizarres dans ce pub ». C'est également dans ce lieu qu'Albus Dumbledore a rencontré le professeur Trelawney, qui a formulé sa prophétie sur Harry Potter avant sa naissance. Dans Harry Potter et les Reliques de la mort, alors qu'ils sont en fuite, Harry, Ron et Hermione décident de se rendre à Poudlard par le passage secret de chez Honeydukes, mais se font détecter par la protection magique que les mangemorts ont mis en place. Abelforth Dumbledore les fait entrer à la Tête de Sanglier, où ils y découvrent un passage secret provisoire donnant directement dans la Salle sur Demande[g 3]. C'est aussi par ce passage que les professeurs McGonagall, Flitwick, Chourave et Slughorn font évacuer les élèves qui ne combattent pas contre les mangemorts durant la bataille de Poudlard.

Zonko[modifier | modifier le code]

Zonko (Zonko's Joke Shop) est un magasin de farces et attrapes, et l'un des plus populaires auprès des élèves de Poudlard. Ce magasin vend « tous les gadgets et ustensiles nécessaires pour réaliser les rêves les plus fous de Fred et George Weasley ».

Produits connus vendus chez Zonko ː

  • Bombabouses ou boules puantes[29] (inventées par Alberic Grunnion, qui répandent une odeur désagréable[30])
  • Bonbons à Hoquet[29]
  • Savons sauteurs[29] (contenant probablement des œufs de grenouille[31])
  • Tasse à Thé mordeuse[29] (qui mord le nez de quiconque essaye de boire dedans[32]).

Au retour de Voldemort, la boutique est fermée et ses fenêtres sont condamnées par des planches. Avant de rendre visite à Ron pour son anniversaire, les jumeaux Weasley passent dans la même rue et envisagent durant un temps de racheter le local de Zonko pour installer leur boutique Weasley & Weasley, Farces pour sorciers facétieux. Ils s'installent finalement sur le chemin de Traverse.

Adaptations de Pré-au-Lard[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]
Une maquette de Pré-au-Lard présentée au département des arts des studios Harry Potter.

Pré-au-Lard apparaît au cinéma à partir de 2004, principalement dans Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban, réalisé par Alfonso Cuarón. Le trio d'acteurs — Daniel Radcliffe, Emma Watson et Rupert Grint — évolue alors dans un décor de chaumières enneigées. Pour le tournage, Stuart Craig a fait construire une grande maquette d'ensemble du village, ainsi que des décors à échelle humaine pour les plans plus réduits. Le passage secret qu'emprunte Daniel Radcliffe le fait passer par les décors de l'intérieur de la boutique colorée de friandises Honeydukes, aux murs turquoises. Le spectateur a également un aperçu de l'auberge des Trois Balais, qui est gardée par des têtes réduites indiquant que l'accès est interdit aux « sorciers de premier cycle ».

Cette même auberge est filmée différemment en 2009, dans le film Harry Potter et le Prince de Sang-Mêlé de David Yates, où les acteurs principaux s'y installent pour boire une bièraubeurre et sont rejoints par l'acteur Jim Broadbent, interprétant le professeur Slughorn.

Dans le film Harry Potter et l'Ordre du phénix (2007), les acteurs se rendent au pub de la Tête de Sanglier, où sont sensés se réunir plusieurs élèves au sujet de l'AD. Un autre aperçu de ce pub est donné par le dernier film de la saga, Harry Potter et les Reliques de la Mort - Partie 2 (2011), lorsque le trio est caché par le personnage d'Abelforth Dumbledore avant de retourner à Poudlard par un passage secret.

Visite à taille réelle à Orlando et Osaka[modifier | modifier le code]

En 2010, une version du village de Pré-au-Lard (The Wizarding World of Harry Potter) fidèle aux films Harry Potter, est construite à taille humaine à Orlando, ainsi qu'à partir de 2014 à Osaka au Japon, avec l'obtention des droits de Warner Bros. et de l'auteur J. K. Rowling[33]. Ces sites permettent aux visiteurs de découvrir les façades et l'intérieur de certaines boutiques et auberges de l'univers (notamment Honeydukes, Derviche et Bang, Zonko, les Trois Balais et la Tête de Sanglier) et permettent également de fournir des prises de vue « réelles » pour illustrer notamment cet article.

Une extension de la zone à Orlando est inaugurée en 2014 à Universal Studios Florida, le parc voisin, qui lui est davantage axé sur les boutiques du chemin de Traverse.

Chemin de Traverse[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Intérieure à l'œuvre[modifier | modifier le code]
Conception du chemin de Traverse aux studios Harry Potter.

Le chemin de Traverse (Diagon Alley) est une artère fictive de Londres et l'une des principales rues commerçantes du pays pour tous les sorciers, en donnant accès au monde magique[34]. Harry Potter s'y rend pour la première fois en passant par la cour intérieure du pub du Chaudron Baveur. Il y retourne dans Harry Potter et la Chambre des secrets, accompagné de la famille Weasley, et y fait la connaissance de l'auteur à succès Gilderoy Lockart lors de sa séance de dédicaces dans la célèbre librairie Fleury et Bott. Le même jour, Harry atterrit par mégarde dans l'allée des embrumes, à la réputation peu flatteuse.

Le chemin de Traverse est presque entièrement détruit après le passage de mangemorts au début de Harry Potter et le Prince de Sang-Mêlé et beaucoup de ses magasins se retrouvent désaffectés[35].

Extérieure à l'œuvre[modifier | modifier le code]

Le chemin de Traverse apparaît dès l'écriture du premier roman, Harry Potter à l'école des sorciers, alors que le personnage de Hagrid accompagne Harry Potter pour faire ses achats de rentrée scolaire.

Les façades des boutiques présentes sur le chemin de Traverse sont apparentées au style Dickensien[35]à l'époque victorienne. L'auteur confie avoir été influencée par l'ambiance de Charing Cross Road à Londres pour concevoir l'artère magique et en particulier son entrée par le pub du Chaudron baveur ː

« Charing Cross Road est célèbre pour ses nombreuses librairies, modernes et anciennes. Je voulais que cet endroit soit celui vers lequel les personnes savantes se rendent pour entrer dans ce monde différent[36]. »

— J. K. Rowling.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom original anglais du chemin de Traverse, Diagon Alley, est presque l'homophone de diagonally, mot utilisé dans la version originale du second film quand Harry prononce mal le nom. Dans la version française, Harry prononce chemin de travers au lieu de Chemin de Traverse.

Description[modifier | modifier le code]

L'accès au chemin de Traverse le plus connu se situe donc juste à côté de Charing Cross Road[37], derrière le pub du Chaudron Baveur. Ce bar, invisible aux yeux des Moldus, se trouve entre une librairie et un disquaire. La personne doit alors traverser le pub jusqu'à sa cour arrière et tapoter avec sa baguette magique une brique précise sur l'un de ses murs, repérée en comptant "deux briques vers le haut et deux sur le côté" [Note 1]. On peut également y accéder via l'allée des Embrumes[34]. Cependant, l'endroit étant habituellement bondé, le voyage depuis ou vers le chemin de Traverse se fait généralement par transplanage ou en utilisant de la poudre de cheminette, deux manières magiques de voyager[38].

Le chemin de Traverse est un pilier économique dont la plupart des moldus ignore l'existence[34]. Les parents moldus ayant des enfants dits "nés-moldus" inscrits à Poudlard (c'est le cas de Mr et Mrs Granger) peuvent les y accompagner.

Lorsqu'un sorcier ou une sorcière a besoin de quelque chose (livres, ustensiles, ingrédients, accessoires magiques, etc.), il est très probable qu'il ou elle se rende sur le chemin de Traverse. On y trouve notamment la banque Gringotts (gérée par des gobelins), un glacier, des animaleries, des librairies, la boutique de baguettes magiques Ollivander, des boutiques de vêtements pour sorciers, un magasin d'accessoires de Quidditch ou encore des apothicaires.

Le Chaudron Baveur[modifier | modifier le code]

Le Chaudron Baveur (The Leaky Cauldron), situé au numéro 1 de la ruelle[39], a l'aspect d'un pub minuscule et miteux. Il est coincé entre une grande librairie et une boutique de disques[39] à Londres[Note 2].

Les sorciers disent qu'il s'agit du pub le plus ancien de Londres[40]. Lorsqu'il a été construit au début des années 1500 par Daisy Dodderidge (sa première gérante), le pub était ouvert autant aux sorciers qu'aux moldus, même si ces derniers ne restaient en général pas très longtemps, effrayés par ce qu'ils y voyaient. Le pub est, depuis 1689[41] et le Code international du secret magique, rendu invisible au moldus. Le ministre de la magie de l'époque a confié la responsabilité au gérant du pub de donner l’accès au chemin de Traverse par sa cour intérieure[40].

Son tenancier, du temps de Harry Potter, s'appelle Tom. À la suite du retour officiel de lord Voldemort, le bar s'est complètement vidé.

Fleury et Bott[modifier | modifier le code]
Les best-sellers de Gilderoy Lockhart en vitrine de chez Fleury et Bott, studios Harry Potter.

Fleury et Bott (Flourish & Blotts) est une grande librairie située dans la partie nord du chemin de Traverse[42]. C’est ici que la majorité des élèves achètent leurs manuels scolaires. On y trouve également des romans, autobiographies, guides pratiques, livres d'Histoire, etc. en volumes reliés. Les livres sont rangés dans différentes sections[c 8] (divination, métamorphose, herbologie...) et le gérant utilise un escabeau pour accéder aux livres rangés sur les plus hautes étagères. On y expose des sujets sérieux, quelques fois curieux voire farfelus, comme par exemple le Livre invisible de l'invisibilité ou le Monstrueux Livre des Monstres[42].

La librairie organise quelques fois des animations, comme des séances de dédicaces. C'est lors de l'une d'entre-elles que Harry fait la rencontre de son futur professeur de défense contre les Forces du Mal de deuxième année et célèbre auteur à succès Gilderoy Lockhart. Celui-ci lui offre même la collection complète de ses livres.

Le gérant de Fleury et Bott (il est probable qu'il porte l'un de ces deux noms) est un homme expérimenté qui doit s'adapter aux choix des professeurs de Poudlard en matière de livres, même lorsque ceux-ci se révèlent parfois un peu « exotiques ». Harry l'aperçoit pour la première fois sur une photo, lors de la séance de dédicace de Lockhart, dans La Chambre des Secrets. Il le rencontre dans Le Prisonnier d'Azkaban. On apprend que le libraire a perdu beaucoup d'argent à cause de L'invisible livre de l'invisibilité, car une fois ces livres achetés, ils n'ont jamais été retrouvés. Il promet également qu'il ne commandera plus jamais le Monstrueux livre des Monstres, lassé de devoir enfiler des gants épais à chaque fois qu'un client lui en demande un exemplaire[c 9].

Le libraire apparaît honnête et fiable ː au lieu d'essayer de vendre à Harry un exemplaire de Présages de morts : que faire lorsque l'on sent venir le pire, il lui déconseille l'achat, précisant que sa seule lecture peut faire mourir de peur et qu'en général, il n'approuve pas les livres de ce genre.

Gringotts[modifier | modifier le code]
Gringotts (The Wizarding World of Harry Potter, Universal Studios Florida).

Gringotts (Gringotts Wizarding Bank) est la banque des sorciers. Il s’agit d’un grand bâtiment d’une blancheur de neige, avec un portail en bronze étincelant et des marches de marbre blanc. Bill Weasley, un des frères de Ron, travaille au sein de cette banque, pour sa succursale égyptienne. Elle est dirigée par des Gobelins et est réputée pour être un lieu très sûr. Selon Hagrid, il faudrait être "fou" pour tenter de la cambrioler. À l'intérieur de la banque, sur une porte d'entrée en argent, sont gravés ces mots :

Entre ici étranger si tel est ton désir
Mais à l'appât du gain, renonce à obéir,
Car celui qui veut prendre et ne veut pas gagner,
De sa cupidité, le prix devra payer.
Si tu veux t'emparer, en ce lieu souterrain,
D'un trésor convoité qui jamais ne fut tien,
Voleur tu trouveras, en guise de richesse,
Le juste châtiment de ta folle hardiesse.

C'est dans Harry Potter à l'école des sorciers que Harry, en compagnie de Hagrid, découvre pour la première fois cette banque. Harry découvre qu'il y possède une somme d'argent importante, qui lui a été léguée à la mort de ses parents. Plus tard, il découvre que c'est dans le coffre numéro 713 - l'un de ses coffres-forts réputés inviolables - qu'était cachée la pierre philosophale. Il y trouve bien plus tard, dans la chambre forte des Lestrange, protégée par un dragon, la coupe d'Helga Poufsouffle qui se révèle être un Horcruxe.

Ménagerie magique[modifier | modifier le code]

La ménagerie magique (Magical Menagerie) est une animalerie généraliste. Les murs du magasin sont recouverts de cages et l'endroit est particulièrement bruyant et odorant[43].

Dans Le Prisonnier d'Azkaban, Harry et Ron accompagnent Hermione y acheter un hibou. Ils y découvrent plusieurs créatures très étranges, comme des crapauds violets géants, une tortue à la carapace incrustée de pierres précieuses (qu'ils n'ont pas encore appris à identifier comme étant un crabe de Feu), des escargots vénimeux oranges (des Musards), ou encore des lièvres blancs se métamorphosant sans cesse en chapeau haut de forme[c 10]. Les trois amis y croisent un client avec un triton à double queue, venu quérir des conseils sur les soins à prodiguer à l'animal.

Ron profite de cette visite pour demander à la gérante un diagnostic au sujet de la santé déclinante de son rat Croûtard. Elle lui dit simplement que son rat est épuisé et lui propose un flacon de Ratconfortant, un « tonique pour ratbougris »[c 11]. C'est également au cours de cette visite que Croûtard est attaqué par Pattenrond, un chat orange. C'est ce même animal qu'Hermione choisira finalement d'acheter à la place d'un hibou, compatissante du fait que personne ne voulait l'adopter[c 12].

Ollivander[modifier | modifier le code]
Enseigne d'Ollivander aux studios Harry Potter.

Ollivander (Ollivanders) est une boutique créée en 382 av. J.-C., spécialisée dans la fabrication et la vente de baguettes magiques et située dans la partie sud du chemin de Traverse[44]. Elle est tenue par les membres d'une même famille depuis plusieurs générations. Durant l'histoire de Harry Potter, la boutique est tenue par Garrick Ollivander.

La façade est haute et délabrée. Au-dessus de la porte est écrit en lettres d'or : Ollivander - Fabricants de baguettes magiques depuis 382 avant J.-C.. Le magasin est décrit comme étant étroit et tout en profondeur[44]. Il y a de très hautes étagères où des milliers de boîtes rectangulaires, contenant les baguettes, sont empilées jusqu'au plafond. Une seule chaise est mise à disposition des clients.

Selon Garrick Ollivander, ses ancêtres sont arrivés en Grande-Bretagne après la conquête romaine et auraient présenté dans un premier temps sur de simples étalages des baguettes plus travaillées et plus efficaces pour les vendre aux sorciers britanniques, s'assurant un premier succès[44]. Garrick Ollivander est réputé quant à lui pour sa recherche constante de perfection. Sa renommée s'est étandue au-delà des frontières britanniques et il est considéré comme le meilleur fabricant de baguettes au monde[44].

C'est chez Ollivander que Harry et sa famille ont acheté leurs baguettes, ainsi que lord Voldemort et la plupart des sorciers et sorcières mentionné(e)s dans l'histoire. Gregorovitch, fabriquant en Europe de l'Est et créateur notamment de la baguette de Viktor Krum, a été l'un de ses principaux concurrents.

Weasley & Weasley, Farces pour sorciers facétieux[modifier | modifier le code]
Enseigne de Weasley & Weasley, Farces pour sorciers facétieux aux studios Harry Potter.

Weasley & Weasley (Weasleys' Wizard Wheezes) est un magasin de farces et attrapes dirigé par les frères de Ron et amis de Harry, les jumeaux Fred et George Weasley (à partir de Harry Potter et le Prince de sang-mêlé). Il est situé au no 93 et vend une multitude d'objets loufoques et créations originales des deux frères espiègles, parmi lesquels des philtres d'amour, pralines « longue langue », crèmes canaris, « Feuxfous Fuseboum », fausses baguettes, oreilles à rallonges, « boîtes à Flemme » pour donner l'illusion d'être malade et contenant des pastille de Gerbe (côté orange : vomir, côté violet : guérir), petits-fours « Tourndelœil », nougats « Néansang », berlingots à fièvre.

On y trouve également des chapeaux-sans-tête, marécages portables, de la « poudre d'obscurité instantanée du Pérou » (utilisée par Drago Malefoy pour infiltrer Poudlard avec des Mangemorts à la fin du sixième roman), des Marques des ténèbres comestibles, des Boursouflets (sorte de petits animaux, dont l'un fut adopté par Ginny et nommé Arnold), etc.

Allée des embrumes[modifier | modifier le code]

L'allée des embrumes (Knockturn Alley) est un endroit peu recommandable du chemin de Traverse où tous les sorciers mal-intentionnés se rendent pour acheter des objets liés à la pratique de la magie noire. Harry s'y rend par erreur une première fois, lors de sa deuxième année, en prononçant mal sa destination voulue lors d'un transport par poudre de cheminette. Il y retrouve Hagrid, venu y chercher du produit contre les limaces.

La boutique Barjow et Beurk, située dans cette allée, est réputée pour acheter et vendre des objets de magie, rares ou précieux (tels la Coupe de Poufsouffle ou le médaillon de Serpentard), et ce à la limite de la légalité. Lucius Malefoy s'y rend quelques fois dans le but de se débarrasser d'objets compromettants.

Tom Elvis Jedusor y travailla en tant que vendeur à sa sortie de Poudlard, exerçant ses talents de manipulateur et collectant des informations sur les objets rares qui devinrent plus tard ses Horcruxes.

Autres[modifier | modifier le code]
  • Dumalley Fils (WhizzHard Books) : maison d'édition dont les bureaux se situent au numéro 129b du chemin de Traverse[45]. La maison a publié notamment Le Quidditch à travers les âges par Kennilworthy Whisp.
  • Magasin d’accessoires de Quidditch (Quality Quidditch Supplies) : boutique d'articles de ce sport des sorciers.
  • Chez Madame Guipure, prêt-à-porter pour mages et sorciers (Madam Malkin's Robes for All Occasions) : boutique de vêtements où de nombreux étudiants viennent acheter leur uniforme de Poudlard. C’est à cet endroit que Harry fait la connaissance de Drago Malefoy, alors qu’on leur ajuste à chacun leur robe de sorcier.
  • Boutique de l’apothicaire (Slug and Jiggers Apothecary) : il s'agit du lieu où les sorcières et les sorciers peuvent s’approvisionner en herbes sèches et ingrédients pour fabriquer les potions, tels que des yeux de scarabées, des bézoards, des crochets de serpent ou des cornes de licornes.
  • Le magasin de Chaudrons (Potage's Cauldron Shop) : boutique de chaudrons de toutes tailles, en cuivre, laiton, étain ou argent. Les modèles peuvent être équipés du touillage automatique et/ou être pliables.
  • Florian Fortarôme (Florean Fortescue's Ice Cream Parlour) : glacier très renommé. Harry utilise sa terrasse ensoleillée dans Le Prisonnier d'Azkaban pour rédiger un devoir sur les chasses aux sorcières du Moyen-Age. Il bénéficie des connaissances de Florian sur le sujet et ce dernier lui offre toutes les demi-heures des sundaes gratuits[c 13].
  • Pirouette et Badin (Gambol and Japes) : magasin de farces et attrapes.
  • Boutique de Brocante : boutique d'objets usagés.
  • Tissard et Brodette : boutique de vente de robes de luxe pour sorciers.
  • Robes d’occasion : vendant des vêtements de sorciers d'occasion.
  • Au Royaume du Hibou (Eeylops Owl Emporium) : une animalerie sombre spécialisée dans la vente de chouettes et de hiboux. C’est à cette échoppe que Hagrid se procure Hedwige et l'offre en cadeau d’anniversaire à Harry.
  • Obscurus Books : cette maison d’édition est l’une des plus renommées dans le monde des sorciers. Elle a publié des livres réputés tels que Les Animaux fantastiques de Norbert Dragonneau. Elle est située au numéro 18a du chemin de Traverse[46].
  • Wiseacres, équipements pour sorciers (Wiseacre's Wizarding Equipment) : magasin d'équipement d'observation pour l'astronomie et autres ustensiles. Les sorciers peuvent notamment y trouver des télescopes, des cartes de la Lune et du ciel, des globes lunaires, mais également d'autres objets comme des Rapeltouts, des instruments de mesures (balances en argent ou en cuivre), ou encore du petit matériel nécessaire à la fabrication des potions (fioles de cristal ou de verre).

Adaptations du chemin de Traverse[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]
Article connexe : Studios Harry Potter.

Le chemin de Traverse apparaît au cinéma dans quatre des films Harry Potter. Face aux contraintes de devoir probablement dissimuler des éléments modernes dans les rues encore anciennes de Londres où il aurait été possible de filmer, la production a finalement décidé de construire entièrement la ruelle et ses boutiques en studio, à Leavesden, afin d'obtenir l'effet recherché. Stuart Craig, le chef décorateur des films, précise que le chemin de Traverse a été l'un des premiers décors créés pour le tout premier film, Harry Potter à l'école des sorciers ː

« On est partis sur l'idée d'une rue à la Dickens. Les prémices de l'architecture victorienne défient la gravité de par leur inclinaison. On a donc exploré l'idée de bâtiments qui penchent si fort qu'ils donnent l'impression de tomber[j 1]. »

— Stuart Craig.

L'équipe ajoute ensuite des éléments du style Tudor (également repris à l'intérieur du Chaudron baveur[j 2]), georgien et Queen Anne pour obtenir un mélange architectural unique. Une impression de rue étendue à l'infini est apportée par une perspective renforcée et des toiles de fond[j 3]. Pour les objets visibles à l'intérieur et aux devantures des boutiques, la décoratrice Stephenie McMillan dit s'être fiée aux objets mentionnés dans les livres, puis avoir élargi les recherches d'éléments en fonction de ces détails[35]. Ainsi, les marchés aux puces, magasins de récupération et ventes aux enchères ont été dépouillés pendant des semaines pour dénicher les articles appropriés à placer dans les fausses boutiques[35]. L'équipe a également reproduit en ateliers certaines trouvailles afin de former les « stocks » visibles.

Ces décors officiels du chemin de Traverse, réalisés pour les besoins des films, sont exposés depuis 2012 aux studios Harry Potter (The Making of Harry Potter - Studio Tour London). Le DVD de Harry Potter et la Chambre des secrets sorti en 2003 comprend également une visite interactive du chemin de Traverse, très probablement filmée dans ces mêmes studios qui n'étaient alors pas encore accessibles au public.

Le chemin de Traverse à Orlando[modifier | modifier le code]
Article détaillé : Universal Studios Florida.
Version du chemin de Traverse à Universal Studios Florida.

En plus des studios Harry Potter à Londres, une extension du parc Universal's Islands of Adventure — dédié à l'origine au village de Pré-au-Lard — comprend elle aussi dès 2014 une réplique à échelle humaine du chemin de Traverse sur le parc voisin Universal Studios Florida. Pour différencier les deux zones dédiées au Wizarding World of Harry Potter à Orlando (celle de Universal's Islands of Adventure et celle de Universal Studios Florida), l'extension présente sur cette dernière est souvent désignée sous le nom de Diagon Alley (« Chemin de Traverse »).

Les visiteurs peuvent y découvrir notamment la boutique du fabriquant de baguettes Ollivander, le magasin des frères Weasley, le magasin d'accessoires de Quidditch, la ménagerie magique (magasin de peluches), Scribbulus (papeterie), ainsi que certaines boutiques de l'allée des embrumes (Barjow et Beurk). Ils y trouvent également une version du Chaudron baveur (restaurant) et du glacier Florian Fortarôme.

Résidences[modifier | modifier le code]

Descriptions[modifier | modifier le code]

Little Whinging[modifier | modifier le code]
À gauche, le numéro 4 de Privet Drive, matérialisé aux studios Harry Potter. À droite, la localisation fictive de la ville de Little Whinging, dans le Comté du Surrey.

C'est au numéro 4[a 1] de Privet Drive[47], à Little Whinging (comté du Surrey), que réside la famille Dursley, composée de Vernon et Pétunia Dursley, de leur fils Dudley. Elle se trouve être la seule famille vivante de Harry Potter en 1981, contrainte de le recueillir après la mort de ses parents. Dans cette maison, Harry, le neveu des Dursley, est sujet à la malnutrition[e 4], à l'indifférence, voire même à la maltraitance de Dudley, jusqu'à ce que la famille découvre, aux onze ans de Harry, qu'il est inscrit à l'école de sorcellerie de Poudlard. Il retourne néanmoins à Privet Drive chaque année pour les vacances d'été.

La maison est large et carrée, identique à toutes les autres maisons de la même rue. Elle possède un petit muret de jardin sur le devant, un jardin à l'arrière avec des massifs de fleurs et une serre, ainsi que plusieurs cheminées. Au rez-de-chaussée se trouvent le hall d'entrée, la cuisine meublée d'une table carrée et le salon comportant une cheminée condamnée, remplacée par un feu électrique.

Sous l'escalier, un placard fait office de chambre pour Harry jusqu'à ses onze ans. À l'étage se trouvent quatre chambres : celle de Vernon et Pétunia, la chambre d'amis (réservée à la Tante Marge), la chambre principale de Dudley et la deuxième chambre de Dudley (qui devient celle de Harry à partir de 1991).

Privet Drive est éclairée la nuit par douze lampadaires à proximité du numéro 4[a 2]. Les rues voisines se nomment Magnolia Road[e 5], Magnolia Crescent[e 5] et Wisteria Walk[e 6].

Le Terrier[modifier | modifier le code]
Maquette du Terrier présentée au public au département des arts des studios Harry Potter.

Il s'agit du nom de la maison familiale des Weasley (the Burrow en anglais). La maison est située près du village fictif de Loutry Ste Chaspoule[b 1], localisé par l'auteur quelque part dans le comté du Devon, au Sud-Ouest de l'Angleterre. La maison est proche du domicile des Lovegood, des Diggory et des Faucett, perdue dans un vaste paysage de champs et de bosquets[b 1].

L'endroit ressemble de l'extérieur à une grande porcherie[b 2], probablement agrandie sur plusieurs étages au fur et à mesure, lui donnant une allure bancale. Le toit, de couleur rouge, comporte entre quatre et cinq cheminées[b 2]. Le bâtiment ne tient debout que par magie[b 2]. Malgré l'apparence délabrée de la maison, Harry, qui ne peut s'empêcher de faire la comparaison avec Privet Drive où il a toujours résidé, juge à sa première visite que c'est la plus belle qu'il ait jamais vue[b 3]. Le Terrier devient le second lieu où il se sent le plus à l'aise, après Poudlard. La maison familiale est très accueillante et douillette et l'ambiance y est souvent très animée ː

« La maison des Weasley baignait dans l'étrange et l'imprévisible. […] La goule qui habitait le grenier se mettait à hurler et à jouer avec les tuyaux de plomb chaque fois que la maison lui paraissait trop calme et les petites explosions qu'on entendait retentir de temps à autre dans la chambre de Fred et George étaient considérées comme parfaitement normales[b 4]. »

Représentation de la cuisine du Terrier aux studios Harry Potter.

La cuisine est petite et encombrée. Au centre de la pièce se trouvent une table et des chaises de bois brut[b 5]. Elle contient une horloge étrange, sans aucun chiffre, qui indique par magie les corvées qu'il faut accomplir (comme aller nourrir les poulets[b 5]) ou l'emplacement de chacun des membres de la famille. Les Weasley possèdent un petit pré entouré d'arbre en haut d'une colline, à l'écart de la maison, servant de terrain de Quidditch aux enfants durant les vacances[b 6] et une colonie de gnomes infeste régulièrement le jardin. Le nom « Le Terrier » est inscrit sur un écriteau penché près de la porte d'entrée, encadrée par des bottes entassées en désordre et un chaudron rouillé[b 2].

« Le jardin était grand et correspondait exactement à l'idée que Harry se faisait d'un jardin. […] Il était envahi de mauvaises herbes et la pelouse avait grand besoin d'être tondue - mais Harry était émerveillé par les arbres noueux plantés le long des murs et les massifs débordant de plantes et de fleurs qu'il n'avait encore jamais vues, sans compter la grande mare verte remplie de grenouilles[b 7]. »

La chambre de Ronald Weasley est chaleureuse et décorée dans des tons très dominants d'orange vif, qu'il s'agisse du plafond, du couvre-lit ou des murs (ces derniers étant recouverts d'affiches à l'effigie de son équipe de Quidditch préférée, les « Canons de Chudley »). La chambre contient notamment des livres de magie entassés en désordre, un jeu de cartes « auto-battantes » ou encore une collection de bandes dessinées de Martin Miggs, le Moldu fou[b 8]. Il y a également un aquarium rempli de têtards sur le rebord de la fenêtre.

Pour se rendre sur le chemin de Traverse en deuxième année, Harry utilise la poudre de cheminette en partant de la cheminée du Terrier[b 9]. Le Terrier est utilisé comme quartier général de l'Ordre du Phénix dans Harry Potter et les Reliques de la Mort, jusqu'au jour où sa protection est brisée.

12, square Grimmaurd[modifier | modifier le code]
Claremont square, Islington, lieu de tournage pour la façade de la maison des Black.

Située dans un quartier de Londres[48], à un ou deux kilomètres de la gare de King's Cross et de l'hôpital Sainte-Mangouste[49], cette adresse (Number 12, Grimmauld Place) désigne la demeure ancestrale de la famille Black, une puissante et ancienne lignée de sorciers dits de « Sang-pur », dont fait partie Sirius Black. L'adresse est un jeu de mot en anglais. Grimmauld Place ressemble phonétiquement à Grim Old Place, ce qui peut se traduire par « la vieille et sinistre demeure ».

La demeure jouxte une petite place, dans un quartier triste et froid :

« Les façades crasseuses des maisons environnantes n'étaient guère accueillantes. Certaines d'entre elles avaient des fenêtres cassées qui luisaient tristement à la lumière des réverbères, la peinture des portes s'écaillait et des tas d'ordures couvraient par endroits les marches des perrons[e 7]. »

Au fil des siècles, la demeure de la famille Black s'est enrichie de nombreux sorts de protection. Un des plus efficaces est la dissimulation aux yeux des Moldus. À l'image de la Salle sur demande, la demeure est incartable[e 8] et n’apparaît pas entre les numéros 11 et 13. Pour la faire apparaître, il faut penser fortement au numéro 12, qui vient alors s'insérer par magie entre les deux autres numéros[e 9], sans que les habitants moldus des numéros 11 et 13 ne ressentent quoi que ce soit.

À l'intérieur du numéro 12, une odeur de poussière, de moisissure et d'humidité imprègne les lieux[e 10]. L'ambiance est très feutrée et étouffante de par la présence de vieux tapis élimés. Les murs du long hall d'entrée sont recouverts de papier peint décollé et éclairés par la lumière fantomatique de lampes à gaz anciennes. Beaucoup d'objets (lustre, candélabre, poignées de portes…) sont en forme de serpent[e 11], évoquant l'allégeance à la maison Serpentard de la plupart des membres de la famille, et l'une des raisons pour lesquelles Sirius ne s'y est jamais vraiment senti chez lui. La maison contient également quelques objets atypiques, comme un porte-parapluies en forme de jambe de troll[e 11] ou des plaques ornées de têtes d'elfes réduites[e 12]. La maison comprend au moins deux étages[e 12].

Généalogie des Black représentée sur une tapisserie de la maison (studios Harry Potter).

La cuisine à la taille d'une caverne avec des murs en pierre brute[e 13]. Dans le fond de la pièce, une cheminée propage la seule réelle source de lumière lorsqu'elle est utilisée. Des casseroles et marmites sont suspendues au plafond et de nombreuses chaises entourent une longue table de bois placée au centre de la pièce[e 14]. Le premier étage comprend un grand salon aux plafonds et aux murs de couleur vert olive[e 15], ornés d'une tapisserie au fil d'or décolorée et grignotée, accrochée sur toute la périphérie de la pièce[e 16]. Celle-ci représente la généalogie de la famille Black depuis le Moyen-âge[e 17]. Le salon comporte également un grand tapis, de longs rideaux de velours verts mousse, ainsi qu'une cheminée et des armoires vitrées contenant des poignards rouillés, des peaux de serpent, des boîtes en argent avec des étiquettes illisibles et une bouteille en cristal au bouchon incrusté d'une opale contenant du sang[e 18].

Après le décès de ses plus proches parents, c'est le mouton noir de la famille Black, Sirius, qui hérite de cette maison[e 19]. À la suite de son emprisonnement à Azkaban, puis de la mort de sa mère, la maison est inhabitée pendant dix ans[e 20]. Les seules personnes qui fréquentent encore la maison sont un horrible portrait vindicatif et haineux de la mère de Sirius[e 21], un portrait de Phineas Nigellus Black (un ancêtre de Sirius et ancien Directeur de Poudlard), et un elfe de maison : Kreattur[e 20]. Pendant ces années, la saleté envahit la maison, les monstres en tous genres investissent la demeure[e 22] et la magie noire qui fut pratiquée dans ces lieux, et qui subsiste encore, rendent la maison inhospitalière voire inquiétante.

La maison de Sirius est mise à la disposition de l'Ordre du Phénix, pour devenir leur quartier général[e 19]. Pour plus de sûreté, Dumbledore ajoute à ses protections le sortilège de Fidelitas[e 8], un sort qui rend la maison indétectable aux yeux des personnes qui ne sont pas jugées loyales, et en devient le Gardien du Secret, ce qui veut dire que personne ne peut découvrir le quartier général tant que Dumbledore ne révèle pas personnellement à la personne son emplacement. Autre avantage qui influe sur la décision d'établir le quartier général à cet endroit : le portrait magique de Nigellus permet à Dumbledore de communiquer avec les autres membres depuis son bureau à Poudlard, où son portrait jumeau y est installé, et ce sans risque d'être espionné par quiconque.

Le Ministère de la Magie étant toujours convaincu de la culpabilité de Sirius Black, celui-ci est contraint de rester caché au 12, square Grimmaurd après son évasion d'Azkaban, ce qui le rend nerveux[e 20]. À sa mort, la maison passe sous la tutelle de son plus proche parent, ce qui aurait dû être Bellatrix Lestrange, mais Sirius la lègue à Harry.

Godric's Hollow[modifier | modifier le code]
Le cottage de James et Lily Potter aux studios Leavesden.

Le village de Godric's Hollow, célèbre pour avoir été le lieu où Harry Potter a survécu au sortilège de la mort lorsqu'il était bébé[g 4], n'est pas localisé avec précision dans l'histoire mais se situe quelque part dans le West Country, dans une région exposée aux vents[g 5].

Godric Gryffondor, l'un des quatre fondateurs de Poudlard, y est né[g 6]. À la signature du « Code du Secret de la Confédération Internationale » en 1689, le petit village fut nommé en son honneur[g 7]. Godric's Hollow a également été habité par de célèbres familles et sorciers dont il est dit que les fantômes rodent quelques fois autour de l'église[g 7].

C'est l'endroit où se sont cachés les Potter en 1981 pour échapper à Voldemort. Ils habitaient dans un petit cottage soumis au sortilège de Fidelitas[g 5], qui fut en partie détruit quand Voldemort les retrouva le 31 octobre 1981[g 8] et les attaqua.

Seize ans après la mort de James et Lily Potter[g 9], Harry et Hermione se rendent au village au moment de la veille de Noël dans Harry Potter et les Reliques de la Mort, persuadés d'y trouver l'épée de Gryffondor capable de détruire les Horcruxes[g 6].

« Ils se tenaient par la main dans une allée couverte de neige […]. Des maisonnettes bordaient de chaque côté le chemin étroit, des décorations de Noël étincelaient à leurs fenêtres. Un peu plus loin, des réverbères aux lueurs dorées indiquaient le centre du village.[g 10]. »

Une petite place se trouve au cœur du village et comporte un monument aux morts[g 5], sous un arbre penché au fil du temps par la force du vent. Lorsque Harry et Hermione passent devant le monument, il se transforme en statue représentant James, Lily et Harry bébé[g 11]. La place est entourée par une petite église, un pub animé, quelques boutiques ainsi qu'une poste. Lorsque le duo se rend sur place, Les vitraux de l'église brillent comme des joyaux aux teintes rouges, vertes et dorées[g 12] et un chant de Noël est entendu à l'intérieur[g 5].

La maison des Potter a été laissée en l'état depuis l'attaque de Voldemort en 1981 et s'est peu à peu recouverte de lierre. La plus grande partie du cottage est restée debout mais l'aile droite du dernier étage est détruite[g 8]. Une plaque commémorative, sur laquelle des anonymes ont gravé des messages de soutien à Harry Potter dans sa lutte contre Voldemort[g 13], apparait sur le seuil de la maison dès qu'une personne pose le pied dessus.

Autres personnages ayant vécu au village ː

Manoir des Malefoy[modifier | modifier le code]
À gauche, la façade du manoir de Hardwick Hall, utilisée pour matérialiser le manoir des Malefoy dans le septième film. À droite, sa localisation fictive dans les romans (comté de Wiltshire).

Le manoir des Malefoy (Malfoy Manor) est la propriété de Lucius et Narcissa Malefoy, les parents de Drago. Il est situé dans le comté de Wiltshire, au sud de l'Angleterre. Il est décrit pour la première fois dans Harry Potter et les reliques de la mort.

Pour s'y rendre, il faut emprunter un chemin bordé par des mûriers sauvages. La propriété est délimitée par une haute haie soigneusement taillée et à son entrée se dresse un immense protail de fer forgé[g 17]. Un paon majestueux au plumage blanc déambule quelques fois dans le parc[g 18]. Le manoir est situé tout au bout d'une longue allée gravillonnée bordée d'ifs, derrière lesquels peut être entendu le clapotis de quelques fontaines[g 18]. C'est un manoir élégant où des éclats de lumière se reflètent à travers ses fenêtres à croisillons à la nuit tombée.

La décoration du hall d'entrée est décrite comme étant somptueuse[g 18], avec des portraits de peinture au teint pâle accrochés aux murs et un immense tapis recouvrant un sol en pierre. De lourdes portes de bois aux poignées de bronze séparent les pièces entre-elles. Le grand salon[g 18] comporte une longue table vernie et ouvragée ainsi que de nombreux meubles. Sa cheminée au manteau de marbre supporte un miroir au cadre doré. Dans le deuxième roman de la saga, Harry Potter et la chambre des secrets, on apprend que Lucius Malefoy possède une cachette dans ce manoir, où il entrepose des possessions illégales de poisons et objets de magie noire[b 10].

Lord Voldemort se sert du manoir comme base durant tout le dernier roman, Harry Potter et les reliques de la mort. Luna Lovegood, Dean Thomas, le gobelin Gripsec et Ollivander y sont incarcérés après avoir été attrapés par un gang de rafleurs.

Impasse du Tisseur[modifier | modifier le code]

L'impasse du Tisseur (Spinner's End) compte parmi ses maisons le domicile de Severus Rogue[g 19]. L'endroit est détaillé dans le second chapitre de Harry Potter et le Prince de sang-mêlé, lorsque Narcissa Malefoy (accompagnée de Bellatrix Lestrange) se rend au domicile de Rogue pour lui demander de protéger son fils Drago. La rue est située dans une ancienne zone industrielle, près d'une rivière[f 6]. Le quartier est composé d'une infinité de maisons et de rues pavées parallèles presque toutes identiques[f 7], à l'image de Little Whinging. L'endroit semble délabré et très sombre :

« Elles s'enfonçaient plus profondément dans le labyrinthe désert des maisons de brique. Enfin, Narcissa se précipita dans une rue qui s'appelait l'impasse du Tisseur et au-dessus de laquelle la haute cheminée d'usine semblait planer comme un doigt géant dressé dans un geste de réprimande[f 8]. »

— Harry Potter et le Prince de sang-mêlé.

Rogue réside dans la toute dernière maison de l'impasse[f 9]. Elle comporte au moins un étage. Le salon est minuscule et ressemble à une cellule capitonnée[f 10]. Ses murs sont entièrement recouverts de reliures en cuir noir ou brun, accentuant la dominance sombre de la pièce. Celle-ci comprend également un canapé et un fauteuil usés, et une table branlante. Un escalier étroit est dissimulé derrière une porte secrète, camouflée dans la bibliothèque[f 10].

Lily et Pétunia Evans ont vécu dans la même ville. Rogue et Lily se sont connus enfants à cet endroit et sont devenus amis en se découvrant un don en commun pour la magie[g 20].

Chaumière aux Coquillages[modifier | modifier le code]
Plateau de tournage de la Chaumière au Coquillages, sur Freshwater West beach.

La Chaumière aux Coquillages (Shell Cottage) est une petite maison se situant au bord de la mer[g 21], à côté de la ville de Tinworth[g 22]. C'est dans ce cottage que vivent Bill Weasley et Fleur Delacour.

Dans Harry Potter et les Reliques de la Mort, alors que Harry, Ron et Hermione s'évadent du manoir des Malefoy, Ron choisit cet endroit pour se réfugier avec l'aide de Dobby, avant que celui-ci ne meure poignardé par Bellatrix Lestrange. Harry enterre Dobby dans le jardin[g 23].

Des pierres blanches polies par la mer sont disposées autour des massifs de fleurs[g 24]. Le cottage comprend notamment un vestibule, un joli salon aux couleurs claires avec cheminée[g 25], et une petite cuisine avec un évier installé sous une fenêtre donnant sur l'océan[g 26]. La chaumière comprend au moins un étage donnant sur trois chambres, accessibles par un escalier aux marches raides[g 27]. La chambre de Bill et de Fleur, où est logé Gripsec durant sa convalescence, fait également face à la mer[g 27].

Orphelinat Wool[modifier | modifier le code]

L'Orphelinat Wool est un orphelinat moldu situé à Londres. C'est dans cet orphelinat que Merope Gaunt dépose son fils à sa naissance et meurt une heure plus tard. C'est donc dans cet orphelinat que Tom Elvis Jedusor a vécu jusqu’à ses onze ans. Albus Dumbledore s'y rend en 1937, pour venir chercher Tom Jedusor et l'emmener à Poudlard. Tom Jedusor détestait cet orphelinat et il tourmentait les autres enfants.

Little Hangleton[modifier | modifier le code]

Little Hangleton est un village moldu connu pour être le lieu de naissance des parents de Voldemort, et celui où il a retrouvé forme humaine dans Harry Potter et la Coupe de Feu. Bien que le village soit évoqué dès ce livre, il n'est pas décrit avant le sixième roman.

Cabane de Hagrid[modifier | modifier le code]
Article détaillé : Cabane de Hagrid (Poudlard).

C'est une petite maison en bois, entourée d'un potager et située un peu à l'écart du château de Poudlard, au bord de la Forêt interdite. Tout y est démesurément grand. Hagrid, le garde-chasse, y vit avec son chien Crockdur.

Ministère de la Magie[modifier | modifier le code]

Présentation[modifier | modifier le code]

Le ministère de la Magie (Ministry of Magic), situé au centre de Londres, est l'autorité gouvernementale du monde magique britannique. Son rôle principal est d'empêcher les Moldus de se rendre compte de l'existence d'un monde magique, mais il contrôle aussi les relations internationales et le commerce.

À la tête du ministère, le ministre de la Magie a sous ses ordres différents fonctionnaires tels que les directeurs de département, les Aurors, les secrétaires d'État, les membres du Magenmagot ainsi que d'autres fonctionnaires aux responsabilités variables.

Le Premier ministre moldu est au courant de l'existence de ce ministère de la Magie et peut être contacté si la situation l'exige. Les visites du ministre de la Magie au Premier ministre moldu sont annoncées par un portrait de Ulick Gamp (tout premier ministre de la Magie), accroché au mur du cabinet du Premier ministre moldu au numéro 10, Downing Street[50].

Les bâtiments du ministère se trouvent sous terre (bien que des fenêtres enchantées diffusent la lumière et offrent une météo variable en fonction de l'humeur de la maintenance magique[e 23]). On peut entrer dans le ministère en transplanant[e 24], en arrivant par la poudre de cheminette[e 25] ou par l'entrée des visiteurs qui ressemble à une cabine téléphonique londonienne délabrée et vandalisée[e 26]. Lorsqu'un sorcier tape 62442[e 27] sur le clavier numérique de la cabine (correspondant à la composition du mot MAGIC sur un clavier de téléphone), il s'avère que c'est un ascenseur. Le ministère possède un hall d'accès (l'atrium) et neuf sous-sols où se trouvent les sept départements, celui de la justice magique étant le plus important.

Histoire[modifier | modifier le code]

La statue de l'atrium visible dans le septième film, symbolisant l'écrasement des moldus sous le pouvoir ministériel de Voldemort.

Avant 1707 et l'élection du premier « ministre » de la Magie, Ulick Gamp, qui a fondé le premier « département de l'application des lois magiques »[50], le « Conseil des sorciers » assurait alors la fonction du ministère actuel. Gobelins, harpies, fantômes et sorciers s'y réunissaient tous les ans.

Ce n'est qu'à partir du cinquième roman que la vie hors de l'école, et en particulier la politique, prend de l'importance, ce qui est une rupture de ton assez nette. Ce livre montre que le ministère est particulièrement gangréné par l'incompétence, corrompu par les mangemorts[e 28], et qu'un grand nombre de fonctionnaires haut placés se soucient principalement de se maintenir au pouvoir. Quand Harry Potter et Dumbledore révèlent le retour du mage noir Voldemort, le ministère fait pression sur la Gazette du Sorcier pour qu'elle démente l'information en faisant passer Harry pour un « menteur » et Dumbledore pour un « vieux fou ». Harry est convoqué à une audience exceptionnelle pour avoir simplement fait usage de la magie en dehors de l'école. Néanmoins, quand Voldemort se dévoile publiquement, le ministère se range aux côtés de l'Ordre du Phénix pour lutter contre le mage noir. Mais cette institution demeure singulièrement inefficace aux yeux de Harry.

Dans le roman final, Voldemort prend le contrôle du ministère en tuant le ministre en fonction Rufus Scrimgeour et en nommant un fonctionnaire sous l'influence de l'imperium. C'est donc Voldemort qui détient le pouvoir ministériel, son régime eugéniste prône la pureté et la protection des Sangs-purs, considérés comme « supérieurs ». Un service d'espionnage est chargé de surveiller les fréquentations moldues des fonctionnaires du ministère (notamment concernant Arthur Weasley). Après la chute de Voldemort, Kingsley Shacklebolt est nommé ministre de la Magie.

Après l'intrigue[modifier | modifier le code]

On apprend lors d'une interview de J. K. Rowling (donnée avant la sortie de la pièce de théâtre en 2016) que Harry, Ron et Hermione trouveront tous trois un emploi au ministère. Harry deviendra directeur du Bureau des Aurors dont il révolutionnera le fonctionnement. Ron sera également Auror et Hermione sera Haut-placée dans un département qu'elle aurait contribué à créer. Elle sera concernée par la cause des elfes de maison. Elle enverra Dolores Ombrage en prison pour crimes envers les nés-moldus et moldus et pour usages de sortilèges impardonnables. M. Weasley aura encore une prime quelques années après sa retraite et Shacklebolt occupera de longues années encore le rôle de ministre.

Description des locaux et organisation[modifier | modifier le code]

Présidence[modifier | modifier le code]

Le premier niveau est celui du cabinet du ministre de la Magie. Il bénéficie d'un assistant personnel. Lorsque Cornelius Fudge est ministre, c'est Percy Weasley qui occupe cette fonction[e 29]. Durant l'intrigue, différents ministres se succèdent :

Département de la justice magique[modifier | modifier le code]

Situé au niveau 2[e 30], et dirigé par Amélia Bones (une juge impartiale et de confiance selon Tonks[e 31]) puis par Yaxley, ce département comprend le service des usages abusifs de la magie (où Mafalda Hopkirk travaille[e 32]), la brigade de police magique qui compte parmi ses membres Bob Ogden, le bureau des Aurors, le service des détournements de l'artisanat moldu (où travaille Arthur Weasley[e 27]), les services administratifs du Magenmagot, la Cour de justice magique et le département de contrôle de l'équipement magique.

C'est à cet étage que devait avoir lieu à l'origine l'audience de Harry Potter[e 31], avant d'être déplacée.

Bureau des Aurors[modifier | modifier le code]
Le bureau des Aurors (ou quartier général des Aurors, Auror Office en anglais) est une vaste salle de type open space[e 23]. Des notes volantes s'y croisent en tous sens. Les boxes sont remplis de portraits de sorciers et de sorcières recherchés, d'articles de presse ou de photos de famille. Il y a également une carte du monde pointée d'épingles.
Il est composé d'un groupe de sorciers et sorcières d'élite qui luttent activement contre l'utilisation de la Magie Noire : Rufus Scrimgeour (directeur du burau avant de devenir Ministre), Dawlish, Alastor Maugrey, Kingsley Shacklebolt (avant de devenir Ministre), Nymphadora Tonks et Williamson. Frank et Alice Londubat en font également partie, bien qu'ils soient tous les deux hospitalisés à Sainte-Mangouste durant l'intrigue, après avoir été torturés par Bellatrix Lestrange. Ces sorciers forment l'élite du ministère. Ils opèrent un peu comme des membres de la police criminelle mais ressemblent plus à des agents secrets, qui traquent les Mages Noirs et les combattent.
Les études nécessaires sont très difficiles et les concours sont très sélectifs. Au cours de leur formation, d'une durée de 3 ans, ils reçoivent des cours de dissimulation et de déguisement, ainsi que de filature et tapinois. Pour devenir Auror, il faut avoir obtenu cinq ASPIC : potions, botanique, métamorphose, sortilèges et défense contre les forces du Mal. Il faut aussi montrer des capacités de réaction dans des situations dangereuses, faire preuve de persévérance et d'abnégation. Ce métier est l'ambition de Harry Potter ainsi que de Ron Weasley.
Les Aurors ont traîné en justice la plupart des mages noirs qui soutenaient Voldemort dans les années 1970. Ils ont aussi combattu les géants, tuant beaucoup d'entre d'eux et chassant le reste hors de Grande-Bretagne. Après la défaite de Voldemort, lorsque Bartemius Croupton Sr. était encore directeur du département de la justice magique, les Aurors avaient des pouvoirs spéciaux. On les autorisait à contourner la procédure normale et à tuer ou capturer leurs ennemis grâce à des moyens aussi implacables que ceux utilisés par les Mangemorts qu'ils combattaient. À cause de ces mesures radicales, Sirius Black fut emprisonné sans procès durant cette période.
Service des détournements de l'artisanat moldu[modifier | modifier le code]

« Ça concerne tous les objets fabriqués par les Moldus et qui ont été ensorcelés. Il faut s'occuper de les neutraliser si jamais ils reviennent dans des magasins ou des maisons de Moldus[b 11]. »

— Ron Weasley (Harry Potter et la Chambre des secrets)

Le service des détournements de l'artisanat moldu (Misuse of Muggle Artifacts Office en anglais) est le bureau de Mr Weasley, le père de Ron, qu'il partage avec un vieux sorcier du nom de Perkins[e 33]. Il se trouve du côté opposé de l'ascenseur[e 30], et avoisine le bureau des Aurors[e 23]. Il semble assez misérable[e 34] et très étroit, rempli de piles de dossiers bancales. Ses murs témoignent de la passion de Mr Weasley pour les objets moldus : des affiches de voitures ou de moteur démonté, un schéma d'installation de prise de courant et des images de boîtes aux lettres y sont accrochés[e 33]. Mr Weasley et Perkins sont parfois amenés à devoir mener des enquêtes sur des cas étranges en rapport avec les moldus (comme des toilettes publiques « régurgitantes »[e 33]).
Magenmagot[modifier | modifier le code]
Le Magenmagot (Wizengamot en anglais) est la Haute Cour de justice des mages, présidée par Dumbledore avant qu'il ne soit démis de ses fonctions au début de Harry Potter et l'Ordre du phénix. La cour du Magenmagot regroupe une cinquantaine de sorciers, portant des robes couleur prune avec un « M » brodé sur la gauche de la poitrine[e 35].
À la suite du départ de Dumbledore, il semble que Cornelius Fudge, ministre de la Magie, ait pris la tête du Magenmagot. C'est en tout cas lui qui le dirige lors de l'audience de Harry Potter. L'ensemble du Magenmagot a assisté à cette audience, ce que Dumbledore trouve excessif pour une simple affaire d'usage abusif de la magie. On peut d'ailleurs remarquer que le chef du pouvoir exécutif et législatif (le Ministre) est à la tête de l'autorité judiciaire; c'est un manquement grave aux règles de base d'une démocratie, si tant est que le Ministère en représente une, ce qui n'est mentionné nulle part.
Cette assemblée de sorciers est probablement inspirée du Witenagemot, institution du Haut Moyen Âge anglo-saxon, antérieure à la conquête normande de 1066. Celle-ci rassemblait, sous la présidence des rois barbares, les hommes libres chargés de rendre la justice et d'édicter les lois.
Le Magenmagot est composé notamment de Griselda Marchebank et de Tiberius Ogden (avant leur démission dans Harry Potter et l'Ordre du phénix).
Département des accidents et catastrophes magiques[modifier | modifier le code]

Il est situé au 3e niveau[e 30] et comprend la brigade de réparation des accidents de sorcellerie, les Forces des tâches invisibles, le quartier général des Oubliators et le Comité des inventions d'excuses à l'usage des Moldus.

Département de contrôle et de régulation des créatures magiques[modifier | modifier le code]

Ce département est situé au 4e niveau[e 30]. Amos Diggory y travaille. L'étage est composé de la Commission d'examen des créatures dangereuses (Walden Macnair y est employé), la section des animaux, des êtres et des esprits, le bureau de liaison des gobelins dirigé par Dirk Cresswell et l'agence de conseil contre les nuisibles.

Département de la coopération magique internationale[modifier | modifier le code]

Le département de la coopération magique internationale est situé au 5e niveau[e 30]. Il est dirigé par Barty Croupton Sr. et comprend l'organisation internationale du commerce magique, le bureau international des lois magiques et la confédération internationale des sorciers (section britannique).

Département des transports magiques[modifier | modifier le code]

Ce 6e niveau[e 36] comprend tout ce qui est du domaine des transports : la régie autonome des transports par cheminée (Réseau de cheminette), le service de régulation des balais volants, l'office des Portoloins et le centre d'essai de transplanage.

Département des jeux et sports magiques[modifier | modifier le code]

Il est situé au 7e niveau[e 36]. Dirigé par Ludovic Verpey, le département comprend le siège des ligues britanniques et irlandaises de Quidditch, le club officiel de Bavboules et le bureau des brevets saugrenus. Bertha Jorkins travaille également à ce niveau.

Atrium[modifier | modifier le code]

C'est un hall gigantesque par lequel les fonctionnaires arrivent en empruntant l'entrée des visiteurs (cabine téléphonique ensorcelée). Il est situé au 8e étage.

Son parquet de bois foncé est parfaitement lustré. Le plafond est bleu (d'une couleur semblable aux plumage d'un paon) et incrusté de symboles dorés mouvants, tel un immense tableau d'affichage céleste[e 25]. Des lambris de bois recouvrent les murs de chaque côté, qui comprennent de nombreuses cheminées dorées, par lesquelles d'autres sorciers peuvent arriver. Au centre du hall se trouve une fontaine circulaire aux statues dorées dont la plus imposante représente un sorcier de noble allure à la baguette pointée vers le ciel d'où est projetée l'eau. À son côté se trouve une sorcière. Ils sont entourés de trois autres statues représentant un centaure, un gobelin et un elfe de maison, qui les regardent avec adoration[e 25]. Au bout du hall se trouvent deux grandes portes dorées devant lesquelles un agent de sécurité procède à des inspections[e 37]. Derrière les portes se trouve un second hall plus petit comportant une vingtaine d'ascenseurs aux grilles dorées.

Dans le septième livre, il y a une entrée de service pour les employés n'étant pas de haut rang dans le nouveau régime, qui semble être des toilettes, et où il est nécessaire de posséder des jetons spéciaux pour entrer. En se plaçant dans la cuvette (qui ne contient pas d'eau) et en tirant la chasse, on arrive, via un toboggan, dans l'Atrium.

Département des mystères[modifier | modifier le code]

Comme son nom l'indique, le département des mystères, situé au niveau 9, est un lieu qu'aucun employé du ministère ne connaît vraiment, à part ceux qui y travaillent, appelés « Langues de plomb ». Eux seuls savent ce qu'on y étudie.

Harry Potter se rend à cet étage avec Mr Weasley pour son audience disciplinaire, qui a lieu à l'étage du dessous (inaccessible par l'ascenceur)[e 38]. Ses couloirs sont très différents de ceux des étages supérieurs : les murs sont nus, sans fenêtre. Il n'y a qu'une seule porte, présente tout au fond du couloir.

Les lieux existent sans doute depuis très longtemps mais n'ont apparemment pas été créés entièrement par des hommes. Il s'agit d'un département de recherche sur des notions abstraites et complexes, donc chacune est étudiée dans une salle qui lui est propre :

  • Salle du Temps : comporte des retourneurs de temps, un grand tube où un poussin passe, en boucle, de l'œuf à l'oiseau, des horloges de toutes sortes...
  • Salle du Savoir : on y trouve des cerveaux qui flottent dans une grande bassine remplie d'un liquide étrange.
  • Salle de la Mort : grande salle en gradins comportant en bas et au centre une arche voilée dont s'échappent les murmures des morts. C'est en passant au travers de cette arche que Sirius Black meurt en venant porter secours à Harry à la fin du cinquième tome.
  • Salle du Futur ou Salle des Prophéties : meublée d'immenses étagères sur lesquelles sont entreposées des prophéties (« enfermées » dans des boules de verre). Les étagères sont disposées en au moins cent rangées très longues et profondes. Cette salle est très grande et assez effrayante.
  • Salle de l'Amour : selon Albus Dumbledore, « elle contient une force à la fois plus merveilleuse et plus terrible que la mort, que l'intelligence humaine, que les forces de la nature ».
  • Salle des Planètes ou de l'espace : d'après Luna Lovegood, c'est un endroit où on a l'impression de « flotter dans le noir ».

Dans Harry Potter et l'Ordre du phénix, Harry Potter voit souvent ce département en rêve car c'est la préoccupation du moment de Voldemort, qui désire se procurer la prophétie annonçant qui pourrait le vaincre. Au cours de la bataille du département des mystères qui oppose l'Armée de Dumbledore et l'Ordre du Phénix à quelques Mangemorts, une grande partie des objets d'études est détruite par les sorts perdus, notamment la prophétie recherchée ainsi que tous les retourneurs de temps.

Salles d'audiences[modifier | modifier le code]

C'est au niveau le plus bas que se déroulent les audiences, dont notamment celle de Harry Potter le 12 août[e 39] 1995 (dans la salle d'audience numéro 10[e 38]), alors qu'il a violé un décret interdisant aux jeunes sorciers d'utiliser la magie en dehors de l'école.

Le niveau est accessible uniquement par le niveau supérieur, le département des mystères[e 38]. Le couloir principal du niveau est très sombre et semblable aux cachots de Poudlard[e 38], avec des torches accrochées aux murs de pierres. Des bancs en gradins s'élèvent de chaque côté de la salle d'audience numéro 10[e 40]. Au centre est placé un grand fauteuil avec des chaines. Il s'agit de la même salle d'audience que celle aperçue par Harry dans les souvenirs de Dumbledore, dans Harry Potter et la Coupe de Feu[e 40].

« Il n'y avait aucun tableau aux murs, pas la plus modeste décoration, simplement ces bancs disposés en gradins pour qu'on puisse, de partout, voir le mieux possible le fauteuil aux bras dotés de chaînes[d 3]. »

— Harry Potter et la Coupe de Feu

Le ministère de la Magie au cinéma[modifier | modifier le code]

Article connexe : Studios Harry Potter.
Bureaux de fonctionnaires dans le décor de l'atrium (studios Harry Potter).

Il s'agit du plus grand décor jamais construit au sein des studios Harry Potter[j 4]. Pour rendre ce lieu souterrain crédible, l'équipe de Stuart Craig s'inspire des plus vieilles stations du métro londonien, construites au début des années 1900[j 4], et comportant des colonnes classiques ainsi qu'une quantité presque extravagante de carreaux de céramique (étant situées sous le niveau de l'eau). Le tout dans des teintes de vert, de rouge et de noir.

Pour rappeler qu'il s'agit, dès le cinquième volet, d'un lieu où des choses sinistres commencent à se mettre en place, Craig et le réalisateur David Yates décident d'installer dans le décor de l'atrium une grande bannière flottante à l'effigie du ministre en s'inspirant des affiches de propagande du début de l'ère soviétique[j 4]. Limitée par la hauteur sous plafond des studios, l'équipe décide de construire deux étages de bureaux pour les employés fictifs et d'ajouter des niveaux supérieurs par ordinateur[j 5].

Le bureau de Dolores Ombrage à la Comission d'enregistrement des nés-Moldus (studios Harry Potter).

La salle du tribunal, visible lors de l'interrogatoire d'Igor Karkaroff dans Harry Potter et la Coupe de feu, s'inspire de l'art byzantin[j 6], réhaussée de feuilles d'or et de marbrures (papiers marbrés faits main le cas présent, tout comme pour le décor de l'échiquier du premier film[j 6]). Le style choisi s'oppose au gothique jusqu'alors très présent dans de nombreux décors de la série. On y trouve également des fresques semblables à celles des églises byzantines, mais racontant l'« histoire des sorciers »[j 7]. La cage présente au centre de la salle rappelle volontairement les vierges de fer du Moyen-âge[j 7]. Dans Harry Potter et l'Ordre du phénix, le décor de cette salle est repensé et agrandi. Son style devient semblable à celui de l'atrium.

La salle des prophéties a été entièrement faite en images de synthèses pour ne pas risquer de blesser les acteurs lors de la scène de la chute des globes. La séquence est donc filmée sur fond d'écrans verts et les rayonnages de sphères dupliqués à l'infini[j 8].

Dans le film Harry Potter et les Reliques de la Mort, l'acteur David O'Hara (qui interprète Harry Potter sous les traits d'Albert Runcorn) se rend dans le décor de la Comission d'enregistrement des nés-Moldus, lorsque son personnage recherche le médaillon Horcruxe dérobé par Dolores Ombrage. Le carrelage noir de cette grande pièce au plafond voûté est recouvert d'une moquette violette. Le bureau d'Ombrage comporte plusieurs éléments déjà présents du temps où le personnage était professeur à Poudlard (tapis rose, meubles français, assiettes aux chats, etc.)[j 9].

Prisons[modifier | modifier le code]

Azkaban[modifier | modifier le code]

Description[modifier | modifier le code]

Azkaban est la plus célèbre prison de sorciers. C'est un bâtiment sinistre situé sur une île au milieu de la mer du Nord[52]. Il est aperçu, de forme triangulaire, dans les adaptations. Dans le roman final, la prison tombe sous le commandement de Voldemort.

« La forteresse est située sur un minuscule îlot au large des côtes, mais il n'y a même pas besoin de mur ou d'eau pour garder les prisonniers. Ils sont enfermés dans leur propre tête, incapables d'avoir la moindre pensée agréable. La plupart d'entre eux deviennent fous en quelques semaines.[c 14]. »

— Remus Lupin.

Ses gardiens sont les détraqueurs, des créatures maléfiques vêtues d'un grand manteau noir tout déchiré. Ces détraqueurs, travaillant sous les ordres du ministère de la Magie, se nourrissent du bonheur des créatures qui les entourent. Ils peuvent aussi aspirer l'âme des sorciers. Le seul sort agissant contre eux est le sortilege du Patronus.

Histoire interne[modifier | modifier le code]
Matricule de détenu (studios Harry Potter).
Île d'Alcatraz, inspiration de J. K. Rowling pour Azkaban.

Le bâtiment est construit au XVe siècle et soumis dès sa construction à de puissants sortilèges qui rendent sa représentation sur une carte impossible[52]. Le premier résident de la forteresse est un mage noir du nom d'Ekrizdis[52], qui l'utilise alors comme demeure. Après sa mort, Azkaban est laissée à l'abandon pendant de nombreuses années et des détraqueurs envahissent les lieux.

Ce n'est qu'en 1718 que le ministre de la magie de l'époque trouve à cette forteresse une nouvelle utilité : une prison de sorciers, gardée par les Détraqueurs, épargnant ainsi quelques soucis au fonctionnaires du ministère et faisant économiser du temps et de l'argent[52]. Vers les années 1730, un cimetière est construit derrière le bâtiment en vue d'accueillir les nombreux prisonniers morts de désespoir.

En 1983, la première évasion historique de la prison d'Azkaban survient : Barty Croupton Jr., un jeune mangemort, reçoit la visite de sa mère, qui échange sa place contre la sienne[d 4], avec la complicité de Bartemius Croupton père, sans que le ministère ne se doute de rien. Les Détraqueurs, dénués de sentiments et d'émotions, ne détectent pas non plus le subterfuge. Dix ans plus tard, une seconde évasion a lieu, celle de Sirius Black, qui utilise ses pouvoirs d'Animagus pour se transformer en chien et se glisser entre les barreaux de sa cellule lorsque les Détraqueurs lui apportent sa nourriture[c 15]. Depuis, deux évasions massives de mangemorts se sont également succédé.

En 1998, Kingsley Shacklebolt, élu au poste de ministre de la Magie, décide de débarrasser Azkaban des Détraqueurs. Depuis, la forteresse continue d'être utilisée en tant que prison, mais les gardes sont désormais des Aurors qui effectuent des rondes à partir de la terre ferme. Ils semblent plus efficaces que les Détraqueurs[52].

Histoire externe[modifier | modifier le code]

La prison d'Azkaban est mentionnée dès l'écriture du premier roman, Harry Potter à l'école des sorciers.

Selon l'auteur, Azkaban s'inspire de la prison d'Alcatraz[52], son équivalent moldu le plus proche, également située sur une île. Le nom s'inspire également du mot hébreu « Abaddon », signifiant « lieu de destruction » ou « profondeurs de l'enfer ».

Les détenus[modifier | modifier le code]
Motif Entrée Sortie Détails
Sirius Black Accusé (à tort) d'avoir livré les Potter à lord Voldemort. Il est condamné par Bartemius Croupton Sr. sans procès novembre 1981[53] fin juillet 1993[c 16] Il séjourne 12 ans à Azkaban. Sa capacité à se transformer en chien, qu'il doit à sa qualité d'Animagus, lui a permis non seulement d'échapper à la domination mentale des détraqueurs, mais également de s'évader dans Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban[c 15].
Barty Croupton Jr. Participe avec Bellatrix, Rodolphus et Rabastan Lestrange à la torture de Frank et Alice Londubat. Il est dénoncé par Igor Karkaroff et condamné par son propre père. 1981[53] 1981[53] Soi-disant décédé dans la prison, sa mère échange sa place contre la sienne en se métamorphosant[d 4]. Il quitte la prison sous les traits de sa mère en compagnie de son père.
Antonin Dolohov Assassinat des frères Gideon et Fabian Prewett, puis suite à l'attaque du département des mystères 1981[53] et 1996 1996[53] et 1997 Il s'en enfuit dans le cinquième roman et y retourne dans ce même ouvrage après la bataille au ministère. Il s'en évade à nouveau dans le roman final.
Perceval Dumbledore Pour avoir attaqué trois jeunes Moldus qui s'en étaient pris à sa fille au point de la rendre instable psychologiquement. 1891[Note 3] - Il meurt à Azkaban.
Rubeus Hagrid Accusé (à tort) d'avoir ouvert la chambre des secrets. mai 1993[53] été 1993
Igor Karkaroff Mangemort  ? 1981[53] Libéré en échange de renseignements sur les autres Mangemorts.
Bellatrix Lestrange Participe avec Barty Croupton Jr., Rodolphus et Rabastan Lestrange à la torture de Frank et Alice Londubat. 1981[53] janvier 1996[53] Elle résiste au pouvoir qu'ont les détraqueurs de rendre les gens fous, grâce notamment à son immense volonté de vaincre et finit par s'évader de la prison.
Rabastan et Rodolphus Lestrange Participent avec Barty Croupton Jr. et Bellatrix Lestrange à la torture de Frank et Alice Londubat, puis suite à l'attaque du département des mystères 1981[53] et 1996 janvier 1996[53] Ils s'évadent avec Bellatrix en 1996 puis sont réincarcérés à la fin de l'année.
Xenophilius Lovegood Envoyé par lord Voldemort décembre 1997[54] mai 1998 Gracié.
Lucius Malefoy Suite à l'attaque du département des mystères juin 1996[53] 1997 Libéré par Voldemort. Il est gracié par le ministère après la bataille de Poudlard.
Walden Macnair Suite à l'attaque du département des mystères 1996 1997 Libéré par Voldemort. Il est tué par Hagrid durant la bataille de Poudlard.
Dolores Ombrage Abus de pouvoir au sein du ministère de la Magie et discrimination contre les Nés-Moldus[55] après mai 1998[55] - Date de libération inconnue.

Nurmengard[modifier | modifier le code]

Nurmengard est une autre prison pour sorciers, en Europe continentale.

Grindelwald, arrivé au pouvoir en partie grâce à Dumbledore, l'avait fait construire afin d'y enfermer ses opposants[56]. Elle porte pour slogan « Pour le plus grand bien », inscrit au-dessus de sa porte d’entrée.

Grindelwald y fut finalement enfermé lui-même en 1945, après avoir été vaincu en duel par Dumbledore[56]. Il y mourut assassiné par Voldemort après avoir refusé de lui révéler où se trouvait la Baguette de Sureau.

Gare de King's Cross[modifier | modifier le code]

Clin d'œil à Harry Potter à la gare de King's Cross, où un chariot a été encastré dans un mur.

Le Poudlard Express qui assure la liaison entre l'école et la capitale britannique part d'une voie secrète située dans la Gare de King's Cross à Londres.

La « Voie 9 ¾ » (Platform Nine and Three-Quarters) est en effet dissimulée entre les voies 9 et 10 et n'est accessible qu'en marchant à travers une voûte de pierre. Dans les films, les voies 9 et 10 n'étant pas en réalité adjacentes, il a fallu les renuméroter. Quant aux vues d'extérieur, ce sont celles, plus impressionnantes, des façades néo-gothiques du St. Pancras Renaissance London Hôtel adjacent à la Gare de Saint-Pancras voisine. Un demi-chariot encastré dans un mur sous un signe « Quai 9 ¾ » a été installé à l'intention des touristes dans la façade occidentale de la gare de King's Cross puis déplacé pour cause de travaux. On le trouve actuellement dans la galerie commerciale de la gare, à côté d'un magasin de souvenirs dédié intégralement à l'œuvre.

La Gare de King's Cross fait également d'autres clins d'œil à Harry Potter en annonçant le Poudlard Express le 1er septembre pour un départ à 11h00, exactement comme dans les livres.

Hôpital Sainte-Mangouste[modifier | modifier le code]

L'hôpital Sainte-Mangouste (St Mungo's Hospital for Magical Maladies and Injuries) est un hôpital pour maladies et blessures magiques, situé à Londres[57]. Les sorciers guérisseurs y sont formés et équipés pour traiter toutes sortes d'affections ou problèmes divers provoqués par la magie. On y accède par la vitrine de Purge & Pionce Ltd., un vieux bâtiment à l'ancienne en briques rouges avec des écriteaux sur les portes signalant : « Fermé pour rénovation »[f 11]:

  • Rez-de-chaussée : Accidents matériels (Explosions de chaudrons, courts-circuits de baguettes, chutes de balais, etc.).
  • 1er étage : Blessures par créatures vivantes (Morsures, piqûres, brûlures, enfoncements d'épines, etc.).
  • 2e étage : Virus et microbes magiques (Maladies contagieuses : variole du dragon, disparition pathologique, scrofulites, etc.).
  • 3e étage : Empoisonnements par potions et plantes (Urticaires, régurgitations, fous rires incontrôlables, etc.).
  • 4e étage : Pathologies des sortilèges (Maléfices chroniques, ensorcellements, détournements de charmes, etc.).
  • 5e étage : Salon de thé / Boutique de l’hôpital.

Dans Harry Potter et l'Ordre du phénix, mordu par un serpent (Nagini), Arthur Weasley est hospitalisé dans la salle « Dai Llewellyn » réservée aux morsures graves située au premier étage de l'hôpital. Augustus Pye, guérisseur stagiaire qui s'intéresse de près à la médecine d'appoint moldue, tente d'aider Arthur à guérir en lui faisant des points de suture.

Le jour de Noël, Harry, Ron, Hermione et Ginny rencontrent Gilderoy Lockhart, l'ancien professeur de défense contre les Forces du Mal devenu amnésique, sur le palier du quatrième étage, et le raccompagnent jusqu'à la salle « Janus Thickey » réservée aux résidents de longue durée, où il séjourne. Les autres personnes présentes dans la chambre sont Frank et Alice Londubat, Broderick Moroz, et une sorcière nommée Agnès. Durant cette visite, le quatuor croise également Neville et sa grand-mère, apprenant de cette manière la vérité sur les parents de Neville (bien qu'Harry l'apprît l'année précédente).

Forêt de Dean[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Forêt de Dean.

La forêt de Dean est une forêt réelle située dans l'ouest du comté de Gloucestershire, en Angleterre.
Harry et Hermione s'y réfugient dans le 7e roman alors qu'ils sont traqués par les mangemorts. C'est notamment dans cette forêt que Severus Rogue guide Harry à l'aide de son Patronus jusqu'à l'épée de Gryffondor, leur permettant de détruire les horcruxes. Ron retrouve Harry et Hermione dans la forêt et y détruit le médaillon de Serpentard avec l'épée.

Lieux spécifiques à la pièce de théâtre[modifier | modifier le code]

Résidence St Oswald pour sorciers âgés[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'une maison de retraite pour sorciers située près d'un viaduc[h 1], au bord de l'eau[h 2]. C'est un endroit plaisant à vivre, où les déambulateurs des résidents fonctionnent par magie et où les infirmiers s'amusent à danser le tango[h 3]. Albus Potter et Scorpius Malefoy s'y rendent pour rencontrer Amos Diggory, et sont à la fois amusés et inquiets en entrant dans le bâtiment.

Lieux supplémentaires de Pottermore[modifier | modifier le code]

Autres écoles de magie[modifier | modifier le code]

Quatre écoles de magie supplémentaires ont été localisées sur une cartographie ː

Castelobruxo[modifier | modifier le code]

Elle accueille des élèves de toute l’Amérique du Sud et se trouve au Brésil, quelque part « au plus profond de la forêt vierge », dans un château qui, comme Poudlard, apparaît aux yeux des moldus (non-sorciers) comme des ruines. L’école est protégée par de petits esprits velus nommés les Caipora, décrits comme « espiègles et rusés ». Les étudiants, qui portent des robes de sorciers d’un vert vif, sont très doués en « botanique » et en « magizoologie »[58].

Ilvermorny[modifier | modifier le code]

L'école de Magie et de sorcellerie d'Ilvermorny se trouve sur le mont Greylock, au Nord de New-York dans le Massachusetts. Elle a été fondée au XVIIe siècle.

Comme à Poudlard, les élèves sont répartis dans quatre maisons aux noms des créatures fantastiques préférées de leurs fondateurs:

  • Horned Serpent (« Serpent Cornu ») ː grand serpent avec un joyau sur le front, animal préféré d'Isolt Sayre,
  • Wampus (« Womatou ») ː très puissant, qui ressemble à une panthère, animal préféré de Webster Boot,
  • Thunderbird (« Oiseau-tonnerre ») ː il peut "créer des tempêtes lorsqu'il vole", animal préféré de Chadwick Boot,
  • Pukwudgie (« Puckwoodgenie ») ː petite créature au visage gris, animal préféré de James Steward.

Lors de leur arrivée à l'école, les nouveaux élèves doivent se tenir devant un nœud gordien et attendre d'être "choisis" par une des quatre statues représentant les quatre animaux fantastiques. Ensuite, ils choisissent une baguette magique qu'ils ne devront garder que dans l'enceinte de l'école.

Les uniformes des élèves sont bleu et rouge airelle[59].

Mahoutokoro[modifier | modifier le code]

Cette école nippone, dont le nom signifie quelque chose comme « lieu de magie », se trouverait sur l’île volcanique de Minami-Iwo Jima, à 1 300 km au sud de Tokyo. Les élèves y seraient particulièrement doués en Quidditch, notamment grâce à un dur entraînement au-dessus de la mer, les obligeant à éviter les avions « d’une base aérienne moldue sur une île voisine », allusion à la base aéronavale des Forces japonaises d’autodéfense sur l’île d’Iwo Jima, à 60 km plus au nord[60].

Uagadou[modifier | modifier le code]

Bien que le continent africain, d’où viendrait l’essentiel de la magie, abrite un certain nombre d’écoles de sorciers, une seule a « résisté à l’épreuve du temps (au moins mille ans) », écrit J.K. Rowling. On ignore son emplacement exact, si ce n’est qu’elle se trouve dans les « Monts de la Lune », où elle est taillée dans la roche et « enveloppée dans la brume ». Les élèves sont plutôt versés dans l’astronomie, l’alchimie et la métamorphose. Ils lancent leurs sorts par des gestes des mains, et reçoivent leur convocation pour l’école dans leurs rêves, et non par un envoi de chouette[61].

Lieux spécifiques au film Les Animaux fantastiques[modifier | modifier le code]

Congrès Magique des États-Unis d'Amérique (MACUSA)[modifier | modifier le code]

Le Congrès magique des États-Unis d'Amérique (Magical Congress of the United States of America, abrégé MACUSA), est une assemblée de personnes compétentes pour débattre de questions d'ordre magique et créer des lois qui dirigent et protègent les sorciers américains. Cette assemblée dispose de sa propre structure. Elle s'est basée sur le modèle du Conseil des sorciers de Grande-Bretagne[62], qui a précédé le Ministère de la magie. Il est dirigé par une présidente ou un président.

Séraphine Picquery en est la présidente dans le film Les Animaux fantastiques.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Dans le film, cinq briques sont touchées, en cercle, et permettent l'ouverture de l'accès par le roulement de celles-ci
  2. Dans le premier film, l'entrée du Chaudron Baveur est filmée dans le Bull's Head Passage, près de Leadenhall Market. Dans le film Harry Potter et le prince de sang-mêlé, elle est située près de l'actuelle Charing Cross Road, entre une librairie et une autre boutique, alors que le véritable emplacement du Chemin de Traverse s'est ensuite trouvé être dans une ruelle appelée Cecil Court près de Leicester Square, remontant à 1627
  3. Albus Dumbledore, né en 1881, est donc entré à Poudlard en tant qu'élève en septembre 1892 (à 11 ans). Dans le chapitre 2 de Harry Potter et les Reliques de la Mort, il est précisé dans la biographie de Dumbledore par Elphias Doge, que son père a été incarcéré à Azkaban l'année précédent son entrée à l'école.

Références bibliographiques[modifier | modifier le code]

Livres Harry Potter

J. K. Rowling, Harry Potter à l'école des sorciers, Paris, Gallimard, (ISBN 978-2-07-051842-5)

  1. chap.1 (p. 5 de l'édition poche)
  2. chap.1 (p. 14 de l'édition poche)

J. K. Rowling, Harry Potter et la Chambre des Secrets, Paris, Gallimard, (ISBN 978-2-07-052455-6)

  1. a et b chap.3 (p. 36 de l'édition poche)
  2. a, b, c et d chap.3 (p. 37 de l'édition poche)
  3. chap.3 (p. 47 de l'édition poche)
  4. chap.4 (p. 48 de l'édition poche)
  5. a et b chap.3 (p. 39 de l'édition poche)
  6. chap.4 (p. 52 de l'édition poche)
  7. chap.3 (p. 41 de l'édition poche)
  8. chap.3 (p. 46 de l'édition poche)
  9. chap.4 (p. 54 de l'édition poche)
  10. chap.4 (p. 58 de l'édition poche)
  11. chap.3

J. K. Rowling, Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban, Paris, Gallimard, (ISBN 978-2-07-052818-9)

  1. chap.5 (p. 88 édition poche)
  2. a et b chap.5 (p. 89 édition poche)
  3. a et b chap. 14
  4. chap. 8 (p. 173 de l'édition poche)
  5. chap. 14 (p. 298 de l'édition poche)
  6. chap. 8 (p.173 édition poche))
  7. chap. 10
  8. chap. 4 (p. 64 de l'édition poche)
  9. chap. 4 (p. 63 de l'édition poche)
  10. chap. 4 (p. 69 de l'édition poche)
  11. chap. 4 (p. 70 de l'édition poche)
  12. chap. 4 (p. 72 de l'édition poche)
  13. chap. 4 (p. 60 de l'édition poche)
  14. chap. 10
  15. a et b chap.19 (p. 397 de l'édition poche)
  16. chap.2 (p. 23 de l'édition poche)

J. K. Rowling, Harry Potter et la Coupe de Feu, Paris, Gallimard, (ISBN 978-2-07-054351-9)

  1. a et b chap.15 (p. 260 édition poche)
  2. chap. 8 (p.106 édition poche))
  3. chap.30 (p. 616 édition poche)
  4. a et b chap.35 (p. 714 de l'édition poche)

J. K. Rowling, Harry Potter et l'Ordre du Phénix, Paris, Gallimard, (ISBN 978-2-07-055685-4)

  1. chap. 25 (p. 631 de l'édition brochée)
  2. chap. 25 (p. 627 de l'édition brochée)
  3. chap. 17
  4. chap.1 (p. 15 de l'édition brochée)
  5. a et b chap.1 (p. 16 de l'édition brochée)
  6. chap.1 (p. 8 de l'édition brochée)
  7. chap.3 (p. 71 de l'édition brochée)
  8. a et b chap.6 (p. 134 de l'édition brochée)
  9. chap.4 (p. 73 de l'édition brochée)
  10. chap.4 (p. 74 de l'édition brochée)
  11. a et b chap.4 (p. 75 de l'édition brochée)
  12. a et b chap.4 (p. 76 de l'édition brochée)
  13. chap.5 (p. 95 de l'édition brochée)
  14. chap.5 (p. 96 de l'édition brochée)
  15. chap.6 (p. 119 de l'édition brochée)
  16. chap.6 (p. 129 de l'édition brochée)
  17. chap.6 (p. 130 de l'édition brochée)
  18. chap.6 (p. 124 de l'édition brochée)
  19. a et b chap.5 (p. 95 de l'édition brochée)
  20. a, b et c chap.5 (p. 99 de l'édition brochée)
  21. chap.4 (p. 93 de l'édition brochée)
  22. chap.5 (p. 101 de l'édition brochée)
  23. a, b et c chap.7 (p. 152 de l'édition brochée)
  24. chap.7 (p. 144 de l'édition brochée)
  25. a, b et c chap.7 (p. 147 de l'édition brochée)
  26. chap.7 (p. 145 de l'édition brochée)
  27. a et b chap.7 (p. 146 de l'édition brochée)
  28. chap.9 (p. 178 de l'édition brochée)
  29. chap.4 (p. 86 de l'édition brochée)
  30. a, b, c, d et e chap.7 (p. 151 de l'édition brochée)
  31. a et b chap.7 (p. 143 de l'édition brochée)
  32. chap.2 (p. 37 de l'édition brochée)
  33. a, b et c chap.7 (p. 154 de l'édition brochée)
  34. chap.7 (p. 153 de l'édition brochée)
  35. chap.8 (p. 159 de l'édition brochée)
  36. a et b chap.7 (p. 150 de l'édition brochée)
  37. chap.7 (p. 148 de l'édition brochée)
  38. a, b, c et d chap.7 (p. 157 de l'édition brochée)
  39. chap.8 (p. 159 de l'édition brochée)
  40. a et b chap.8 (p. 158 de l'édition brochée)

J. K. Rowling, Harry Potter et le Prince de Sang-Mêlé, Paris, Gallimard, (ISBN 978-2-07-057267-0)

  1. chap.5 (p. 116 de l'édition brochée)
  2. chap.27 (p. 646 édition brochée)
  3. chap. 12
  4. chap. 25
  5. chap. 27
  6. chap.2 (p. 28 édition brochée)
  7. chap.2 (p. 30 édition brochée)
  8. chap.2 (p. 30 édition brochée)
  9. chap.2 (p. 31 édition brochée)
  10. a et b chap.2 (p. 32 édition brochée)
  11. chap.22 (p. 546 édition brochée)

J. K. Rowling, Harry Potter et les Reliques de la Mort, Paris, Gallimard, (ISBN 978-2-07-061537-7)

  1. chap.16 (p. 343 de l'édition brochée)
  2. chap.28 (p. 592 édition brochée)
  3. chap. 28
  4. a et b chap.11 (p. 236 de l'édition brochée)
  5. a, b, c et d chap.16 (p. 349 de l'édition brochée)
  6. a et b chap.16 (p. 344 de l'édition brochée)
  7. a, b, c et d chap.16 (p. 345 de l'édition brochée)
  8. a et b chap.17 (p. 358 de l'édition brochée)
  9. chap.17 (p. 357 de l'édition brochée)
  10. chap.16 (p. 348 de l'édition brochée)
  11. chap.16 (p. 350 de l'édition brochée)
  12. chap.16 (p. 351 de l'édition brochée)
  13. chap.17 (p. 359 de l'édition brochée)
  14. chap.22 (p. 457 de l'édition brochée)
  15. chap.22 (p. 460 de l'édition brochée)
  16. chap.17 (p. 366 de l'édition brochée)
  17. chap.1 (p. 11 de l'édition brochée)
  18. a, b, c et d chap.1 (p. 12 de l'édition brochée)
  19. chap.33 (p. 710 édition brochée)
  20. chap.33 (p. 710 édition brochée)
  21. chap.24 (p. 509 édition brochée)
  22. chap.23 (p. 499 édition brochée)
  23. chap.24 (p. 510 édition brochée)
  24. chap.24 (p. 513 édition brochée)
  25. chap.24 (p. 514 édition brochée)
  26. chap.24 (p. 515 édition brochée)
  27. a et b chap.24 (p. 517 édition brochée)

Jack Thorne, Harry Potter et l'Enfant maudit, Paris, Gallimard, , 341 p. (ISBN 978-2-07-057420-9)

  1. p. 68
  2. p. 70
  3. p. 76
Autres

Lindsey Fraser, Rencontre avec J. K. Rowling, l'auteur de Harry Potter, Gallimard, (ISBN 2-07-054580-6)

  1. a et b p. 25
  2. p. 26

Jody Revenson, Harry Potter - Le Grand Atlas, la magie au cinéma, Huginn & Muninn, (ISBN 978-2-36480-299-5)

  1. p. 24
  2. p. 22
  3. p. 26
  4. a, b et c p. 162
  5. p. 165
  6. a et b p. 166
  7. a et b p. 167
  8. p. 168
  9. p. 172

Autres références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Hogwarts School of Witchcraft and Wizardry - « The four founders of the school, who established Hogwarts around 990 AD » », sur Harry Potter Lexicon,‎
  2. a, b et c « Pottermore - Beauxbatons Academy of Magic » (consulté le 7 août 2016)
  3. (en) « Hogwarts School of Witchcraft and Wizardry - « A massive castle in Scotland » », sur Harry Potter Lexicon,‎
  4. (en) « Hogwarts Castle - « All they will see is a mouldering ruin… » », sur Harry Potter Lexicon,‎
  5. (en) « Hogwarts School of Witchcraft and Wizardry - « The school motto, which appears on the crest, is “Draco dormiens nunquam titillandus” » », sur Harry Potter Lexicon,‎
  6. « Pottermore - Durmstrang Institute » (consulté le 30 juin 2016)
  7. (en) « "Inside Harry Potter" » (consulté le 4 novembre 2009)
  8. (en) « "Another Hogwarts Location for Potter", IGN » (consulté le 4 novembre 2009)
  9. (en) « "Potter Privet Drive Pics", IGN » (consulté le 4 novembre 2009)
  10. (en) « "Potter Pics: Part Two, The Hogwarts Set at Durham Cathedral", IGN » (consulté le 4 novembre 2009)
  11. (en) « "Hogwarts Oxford Location Pics & Rowling Speaks", IGN » (consulté le 4 novembre 2009)
  12. a et b « Pré-au-Lard », sur Encyclopédie Harry Potter,‎
  13. (en) « 1714 Edict », sur Wikia Harry Potter,‎
  14. (en) « Hogsmeade - « The village is filled with Hogwarts students, who are allowed to visit beginning in their third year » », sur Harry Potter Lexicon,‎
  15. « Cabane hurlante », sur Encyclopédie Harry Potter,‎
  16. « Cabane hurlante », sur Wikia Harry Potter,‎
  17. « Le saule cogneur », sur Encyclopédie Harry Potter,‎
  18. « Derviche et Bang », sur Encyclopédie Harry Potter,‎
  19. « Scrutoscope », sur Encyclopédie Harry Potter,‎
  20. « Gaichiffon », sur Wikia Harry Potter,‎
  21. a, b et c « Ambrosius Flume », sur Harry Potter Wiki,‎
  22. « Fizwizbiz », sur Harry Potter Wiki,‎
  23. a et b « Honeydukes », sur Harry Potter Wiki,‎
  24. a et b « Salon de thé de Madame Pieddodu », sur Wikia Harry Potter,‎
  25. a, b, c et d « Magasin de plumes Scribenpenne », sur Wikia Harry Potter,‎
  26. a, b, c et d « Les Trois Balais », sur Wikia Harry Potter,‎
  27. Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban, film de Alfonso Cuarón
  28. a, b et c « La Tête de Sanglier », sur Wikia Harry Potter,‎
  29. a, b, c et d « Zonko », sur Harry Potter Wiki,‎
  30. « Bombabouse », sur Harry Potter Wiki,‎
  31. « Savons sauteurs », sur Harry Potter Wiki,‎
  32. « Tasse à Thé mordeuse », sur Harry Potter Wiki,‎
  33. (en) « Harry Potter theme park to open in Florida », sur The Guardian,‎
  34. a, b et c « Chemin de Traverse », sur Harry Potter Wiki,‎
  35. a, b, c et d « Designing Diagon Alley », sur Pottermore,‎
  36. « The Leaky Cauldron », sur Pottermore,‎
  37. (en) « Diagon Alley fact file », sur Pottermore,‎
  38. Harry Potter et la Chambre des Secrets, chapitre 4
  39. a et b « Le Chaudron Baveur », sur Harry Potter Wiki,‎
  40. a et b « The Leaky Cauldron (Pottermore) », sur Pottermore,‎
  41. « Code International du Secret Magique », sur Harry Potter Wiki,‎
  42. a, b et c « Fleury et Bott », sur Harry Potter Wiki,‎
  43. a et b « Ménagerie magique », sur Harry Potter Wiki,‎
  44. a, b, c et d « Ollivander », sur Harry Potter Wiki,‎
  45. « Dumalley Fils », sur Harry Potter Wiki,‎
  46. « Obscurus Books », sur Harry Potter Wiki,‎
  47. privet signifiant troène en français, l'adresse pourrait être traduite en Chemin des troènes
  48. (en) « House of Black », sur Wikia Harry Potter,‎
  49. « Square Grimmaurd », sur Encyclopédie Harry Potter,‎
  50. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q, r, s, t, u, v, w, x, y, z, aa, ab, ac, ad, ae, af, ag, ah, ai et aj (en) « Minister for Magic », liste des Ministres de la magie sur Pottermore (consulté le 20 janvier 2017)
  51. a, b, c, d et e Dans l'épreuve de l'EMEU (Examen de Magie Élémentaire Unifiée), l'auteur révèle le nom et le mandat de certains ministres.
  52. a, b, c, d, e et f « Azkaban », sur Pottermore,‎
  53. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k et l « Prisonniers gardés à Azkaban, anciens et actuels », sur Encyclopédie Harry Potter,‎
  54. « Xenophilius Lovegood - Aptitudes », sur Encyclopédie Harry Potter,‎
  55. a et b « J.K. Rowling publie une nouvelle sur Dolores Ombrage », sur Madmoizelle,‎
  56. a et b « Nurmengard », sur Encyclopédie Harry Potter (consulté le 19 janvier 2017)
  57. (en) « St Mungo's Hospital for Magical Maladies and Injuries », sur Wikia Harry Potter,‎
  58. « Pottermore - Castelobruxo » (consulté le 27 juin 2016)
  59. « Pottermore - Ilvermorny School of Witchcraft and Wizardry » (consulté le 29 juin 2016)
  60. « Pottermore - Mahoutokoro » (consulté le 27 juin 2016)
  61. « Pottermore - Uagadou » (consulté le 27 juin 2016)
  62. « The Magical Congress of the United States of America (MACUSA) », sur Pottermore,‎

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]