Harry Potter et la Chambre des secrets

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne le livre. Pour l'article sur le film, voir Harry Potter et la Chambre des secrets (film). Pour l'article sur le jeu vidéo, voir Harry Potter et la Chambre des secrets (jeu vidéo).
Harry Potter
et la Chambre des secrets
Auteur J. K. Rowling
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre Roman
Fantasy
Version originale
Langue Anglais britannique
Titre Harry Potter and the
Chamber of Secrets
Éditeur Bloomsbury
Lieu de parution Londres
Date de parution
ISBN original 0747538492
Version française
Traducteur Jean-François Ménard
Éditeur Gallimard Jeunesse
Collection Hors série Littérature
Lieu de parution Paris
Date de parution
Type de média Livre papier
Couverture Jean-Claude Götting
Nombre de pages 288
ISBN 2-07-054129-0
Série Harry Potter
Chronologie
Précédent Harry Potter à l'école des sorciers Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban Suivant

Harry Potter et la Chambre des secrets (titre original : Harry Potter and the Chamber of Secrets) est le deuxième roman de la série littéraire centrée sur le personnage de Harry Potter créé par J. K. Rowling.

Résumé[modifier | modifier le code]

Harry Potter passe l'été chez les Dursley et reçoit la visite de Dobby, un elfe de maison. Celui-ci vient l'avertir que des évènements étranges vont bientôt se produire à Poudlard et lui conseille donc vivement de ne pas y retourner. Harry choisit d'ignorer cet avertissement. Le jour de son départ pour l'école, il se retrouve bloqué avec Ron Weasley à la gare de King's Cross, sans pouvoir se rendre sur le quai 9 ¾ où les attend le Poudlard Express. En dernier recours, les garçons se rendent donc à Poudlard à l'aide de la voiture volante de Monsieur Weasley et manquent de peu de se faire renvoyer dès leur arrivée à l'école pour avoir été aperçus au cours de leur voyage par plusieurs moldus.

Le nouveau professeur de défense contre les forces du mal, Gilderoy Lockhart, se montre particulièrement narcissique et inefficace. Pendant ce temps, Harry entend une voix étrange en parcourant les couloirs du château, systématiquement associée à la pétrification immédiate d'un élève moldu de l'école. Dès la première attaque, un message sanglant apparaît sur l'un des murs, informant que la Chambre des secrets a été ouverte. Dumbledore et les autres professeurs (ainsi que Harry, Ron et Hermione) doivent prendre les mesures nécessaires pour trouver l'identité du coupable et protéger les élèves contre de nouvelles agressions.

Chapitres[modifier | modifier le code]

  1. Un très mauvais anniversaire
  2. L'avertissement de Dobby
  3. Le Terrier
  4. Chez Fleury et Bott
  5. Le saule cogneur
  6. Gilderoy Lockhart
  7. Sang-de-bourbe et drôle de voix
  8. L'anniversaire de mort
  9. Le Cognard fou
  10. L'avertissement
  11. Le club de duel
  12. Le Polynectar
  13. Un journal très intime
  14. Cornelius Fudge
  15. Aragog
  16. La Chambre des secrets
  17. L'héritier de Serpentard
  18. La récompense de Dobby

Résumé détaillé[modifier | modifier le code]

Dobby et la voiture volante[modifier | modifier le code]

L'une des Ford Anglia utilisées pour le tournage de La Chambre des Secrets. Harry Potter - The Exhibition, Powerhouse Museum, Sydney (2012).

Harry Potter passe l'été chez les Dursley. Le jour de son 12e anniversaire, son oncle Vernon reçoit Mr Mason (un riche promoteur immobilier) et sa femme, avec qui il espère faire des affaires. Pendant leur visite, les Dursley ordonnent à Harry de rester dans sa chambre et de ne pas se faire remarquer. Mais pendant que les Mason et les Dursley discutent dans le salon, Harry reçoit à l'étage la visite de Dobby, un elfe de maison. Celui-ci met en garde le jeune sorcier et lui conseille de ne pas retourner à Poudlard, car un dangereux complot s'y préparerait[a 1]. Mais Harry choisit d'ignorer cet avertissement, bien décidé à retourner à l'école. Dobby lui avoue alors qu'il a intercepté les lettres qui lui étaient destinées[a 2], dans le but de lui faire croire que ses amis l'avaient oublié pour qu'il décide de ne pas retourner à Poudlard. Harry se met alors à la poursuite de l'elfe dans la maison afin de récupérer son courrier. En dernier recours, Dobby utilise la magie et fait tomber le gâteau se trouvant dans la cuisine avant de disparaître[a 3].
Juste après cet incident, le jeune sorcier reçoit une lettre du Ministère de la Magie[a 4] lui rappelant que l'usage de la magie lui est interdit en dehors de Poudlard, et lui indiquant que si un événement similaire se produit, il serait définitivement renvoyé de l'école. L'oncle Vernon de son côté, punit Harry pour avoir désobéi et l'enferme dans sa chambre en lui interdisant de retourner à Poudlard.

Mais la nuit suivante, alors que le jeune garçon désespère de revoir ses amis, Ron et ses deux frères Fred et George viennent le libérer à l'aide d'une vieille voiture volante[a 5], empruntée à leur père.

Décor cinématographique du Terrier. The Making of Harry Potter, Studios Leavesden (2012).

Harry rejoint donc le Terrier (la maison familiale des Weasley) et passe le restant de l'été chez eux. Il y déjeune en famille, s'entraine au quidditch sur la colline avec Ron, Fred et George[a 6] et aide à dégnomer le jardin[a 7]. Puis, peu avant septembre, il se rend avec les Weasley au Chemin de Traverse afin d'acheter ses prochains manuels scolaires. Pour cela il utilise la Poudre de cheminette[a 8], mais à la suite d'une mauvaise prononciation de la formule, il se retrouve par erreur dans l'Allée des Embrumes[a 9]. Heureusement il rencontre Hagrid qui l'aide à retourner au Chemin de Traverse.
Là, Harry retrouve les Weasley, qui se rendent dans la librairie Fleury et Bott, où le célèbre Gilderoy Lockhart donne une séance de dédicace[a 10]. Au cours de celle-ci, Lockhart annonce qu'il est le nouveau professeur de Défense contre les Forces du Mal à Poudlard[a 11]. Au moment de repartir, Harry et les Weasley tombent nez à nez avec Drago et son père. S'en suit une altercation entre Arthur Weasley et Lucius Malefoy[a 12].

Les vacances d'été sont terminées. Harry se rend à la gare de King's Cross avec les Weasley afin de monter dans le Poudlard Express qui le ramènera à l'école. Lui et Ron sont les derniers à essayer de franchir la barrière pour se rendre sur le quai 9 ¾, mais pour une raison qu'ils ignorent, le passage vers la voie magique reste clos sur leur passage et ils se retrouvent coincés du côté moldu de la gare[a 13]. En dernier recours, ils décident donc de se rendre à Poudlard avec la voiture volante restée sur le parking. Le voyage se passe presque sans encombres, mais en arrivant à l'école, les deux jeunes sorciers perdent le contrôle de la voiture, qui atterrit sur un saule cogneur ; la baguette de Ron se casse[a 14].

Une voix derrière les murs[modifier | modifier le code]

À Poudlard, l'année scolaire débute. Harry devient vite le centre d'attention de Gilderoy Lockhart, personnage narcissique et hautain, et de Colin Crivey, un élève de première année qui l'admire, le prend sans cesse en photo et le supplie de signer des autographes. Ron, quant à lui, reçoit une beuglante de la part de sa mère pour avoir osé se rendre jusqu'à l'école avec la voiture volante et ainsi menacer la carrière de son père au Ministère en se montrant aux yeux des moldus[a 15].

Harry reprend les entraînements de Quidditch. Pendant une séance, Malefoy, qui est le nouvel attrapeur de l'équipe des Serpentards, traîte Hermione de "sang-de-bourbe"[a 16], insulte très violente qui s'adresse aux sorciers qui ont des parents moldus[a 17]. En réponse, Ron tente d'envoyer un sort contre Malefoy, mais ce sort se retourne contre lui à cause de sa baguette magique cassée.

À cause de l'arrivée à Poudlard en voiture volante, Ron et Harry doivent effectuer des heures de retenues. Ron se voit forcé de nettoyer les trophées sous la surveillance de Rusard, tandis que Harry doit rester dans le bureau de Lockhart et l'aider à répondre à ses admirateurs[a 18]. Durant sa tâche, Harry entend une voix à travers le mur que Lockhart, lui, ne semble pas remarquer[a 19].

Par la suite, Harry découvre que Rusard prend des cours de magie par correspondance pour débutants. Le concierge lui avouera plus tard qu'il est un cracmol, c'est-à-dire qu'il est né dans une famille de sorciers mais qu'il n'a aucun pouvoir magique.

La légende de la Chambre des Secrets[modifier | modifier le code]

Le soir d'Halloween, Nick-Quasi-Sans-Tête invite Harry, Hermione et Ron à son 500e anniversaire de mort dans les cachots du château[a 20]. Pendant la fête Harry entend à nouveau une voix[a 21] et s'échappe à l'étage suivi de ses deux amis. Là les trois sorciers découvrent sur un mur l'inscription : La chambre des secrets a été ouverte. Ennemis de l'héritier, prenez garde.[a 22], ainsi que Miss Teigne, la chatte de Rusard, pétrifiée.

L'affaire se répand dans toute l'école et les élèves se font de plus en plus curieux. Finalement c'est Hermione qui, durant un cours d'histoire de la magie, demande au professeur Binns ce qu'est la légende de la Chambre des secrets[a 23]. Ainsi, les élèves apprennent que la Chambre fut construite par Salazar Serpentard dans le but de purger Poudlard des élèves indignes d'y étudier la magie : ceux qui ne sont pas de sang pur (les sang-de-bourbe) et les cracmols. Selon le mythe elle ne peut être rouverte que par son héritier[a 24].

À la suite de cette révélation, Harry se souvient que le Choixpeau Magique avait hésité à l'envoyer à Serpentard l'année précédente[a 25]. Mais il se rallie bien vite à ses amis qui soupçonnent Malefoy d'être l'héritier dont parle la légende. Hermione a alors l'idée de préparer une potion de Polynectar[a 26] afin de prendre l'apparence de trois élèves de Serpentard, et ainsi pouvoir interroger Malefoy.

L'héritier de Serpentard[modifier | modifier le code]

Après les recherches menées par Hermione à la bibliothèque[a 27], le trio commence donc à préparer en cachette la potion de Polynectar dans les toilettes de Mimi Geignarde. Cependant il faut du temps avant qu'elle ne soit complètement achevée.

Parallèlement, les Gryffondor remportent le match de Quidditch contre les Serpentard, mais Harry, poursuivi par un cognard ensorcelé[a 28], tombe de son balai en attrapant le vif d'or. Lockhart lance alors un sortilège pour soigner son bras, mais au lieu de le guérir, son sortilège a pour effet de faire disparaître ses os[a 29]. Harry doit donc passer la nuit à l'infirmerie. C'est là que Dobby réapparaît et avoue au sorcier que c'est lui qui a ensorcelé le cognard pour tenter de le faire tomber de son balai. C'est également lui qui a bloqué la barrière à la gare pour l'empêcher d'atteindre le Poudlard Express[a 30]. L'elfe l'avertit une fois de plus des dangers qui le menacent s'il est amené à rester à Poudlard. Il apprend également à Harry que la Chambre des secrets aurait déjà été ouverte dans le passé[a 31]. Après cela, Dobby transplane à nouveau, tandis qu'arrive à l'infirmerie un nouveau patient : Colin Crivey, pétrifié[a 32].

Après cet épisode, Harry, Ron et Hermione participent au club de duels organisé par Lockhart. Le professeur Rogue, profitant d'une démonstration avec Lockhart, remet ce dernier à sa place en le projetant d'un sort en bas de l'estrade[a 33]. Puis il demande à Harry de faire ses preuves face à Drago Malefoy. Durant le duel, Malefoy fait apparaître un serpent, qui finit par menacer Justin Finch-Fletchley, un élève de Poufsouffle. Rogue, qui constate la tournure que prennent les évènements, entreprend d'intervenir, mais Lockhart prend les devants, sans succès. Involontairement, Harry s'adresse alors au serpent en lui demandant de laisser l'élève tranquille, sans se rendre compte qu'il est en train de parler dans une autre langue. Il remarque simplement que tous les élèves, ainsi que les professeurs, le regardent avec effroi, beaucoup d'entre eux ayant cru qu'il incitait au contraire le serpent à attaquer Justin.
Après le duel, Ron lui révèle alors qu'il parle fourchelang, la langue des serpents[a 34], réputée pour être associée aux forces du mal et à Voldemort. Une langue que parlait également Salazar Serpentard. À partir de ce moment, Harry est soupçonné par la majorité des élèves d'être l'héritier de Serpentard et finit par le croire lui-même[a 35].

Pendant ce temps, les victimes se multiplient : après Colin et Miss Teigne, c'est Justin qui est découvert pétrifié[a 36]. Harry, qui découvre son corps inanimé, est le premier à être vu sur les lieux par le professeur McGonagall ; le fantôme Nick Quasi-Sans-Tête est également découvert pétrifié. McGonagall demande alors à Harry de l'accompagner dans le bureau du directeur. Anxieux des rumeurs qui courent à son sujet, Harry profite de se retrouver momentanément seul dans le bureau pour porter à nouveau le Choixpeau Magique, dans l'espoir qu'il lui confirme son appartenance à Gryffondor. Hélas, le Choixpeau maintient que le choix le concernant était particulièrement difficile, mais qu'il aurait eu parfaitement sa place à Serpentard[a 37].
Après les présentations entre Harry et Fumseck (le phénix de Dumbledore)[a 38], le directeur, qui ne doute pas de l'innocence de Harry, ressent néanmoins que quelque chose l'inquiète et l'invite à se confier. Mais Harry, accablé d'être probablement lié à Serpentard, demeure hermétique[a 39].

Arrivent les vacances de Noël : la potion de Polynectar est enfin prête[a 40]. Ron et Harry prennent alors l'apparence de Crabbe et Goyle[a 41] en ajoutant à leur potion un cheveu des deux serpentard, tandis que par malheur, Hermione réalise qu'elle s'est trompée dans la confection de sa propre potion en ayant ajouté par mégarde un poil de chat[a 42]. Elle se voit donc obligée de rester dans les toilettes... Malgré cela, le plan fonctionne plutôt bien et Drago livre aux garçons tranformés ce qu'il sait sur la Chambre des secrets. Ils apprennent notamment qu'il ignore tout de l'identité de l'héritier de Serpentard[a 43] mais que la dernière fois que la Chambre a été ouverte (c'est-à-dire une cinquantaine d'années plus tôt), un élève moldu de l'école a été tué et le responsable, dont on ignore le nom, renvoyé[a 44].

Le journal de Jedusor[modifier | modifier le code]

Harry trouve dans les toilettes un journal intime appartenant à un certain T.E. Jedusor. Ron affirme que ce nom apparaît sur un trophée obtenu il y a 50 ans pour services rendus à Poudlard[a 45]. Après l'avoir étudié minutieusement, Harry découvre qu'il peut "dialoguer" avec le journal. En effet, lorsqu'il y écrit quelque chose, les mots disparaissent, comme aspirés par le papier, puis de nouveaux mots se forment à la place, d'un auteur mystérieux (mais que Harry devine comme étant Jedusor lui-même) et une forme étrange de communication s'amorce alors entre eux[a 46]. Harry apprend que ce n'était pas un élève qui s'était fait tuer, mais une élève. Lorsque Harry demande l'identité de la personne ayant ouvert la Chambre il y a cinquante ans, il est transporté par le biais du journal dans le souvenir de Jedusor datant d'un 13 juin[a 47] et découvre que le coupable n'est autre que... Hagrid[a 48], à l'époque où il était élève et que Armando Dippet était le directeur de l'école[a 49]. Il découvre également que le monstre dont tout le monde parle serait vraisemblablement une araignée géante[a 50], que Hagrid tentait de protéger.

Peu de temps après, le journal intime est volé[a 51]. De plus, Harry entend à nouveau la voix dans les couloirs, annonçant une nouvelle victime. Remarquant que Harry semble le seul à entendre cette voix, Hermione se rend précipitamment à la bibliothèque, persuadée d'avoir élucidé quelque chose. Elle n'aura pas le temps d'en dire davantage, car quelques heures plus tard, alors que le prochain match de Quidditch est sur le point de commencer, Hermione, ainsi qu'une élève de Serdaigle (Pénélope Deauclaire[a 52]), sont retrouvées à leur tour pétrifiées, à côté d'un miroir posé par terre[a 53]. Harry et Ron sont bouleversés.

Aragog[modifier | modifier le code]

Harry et Ron intensifient leurs recherches. Rapidement, les soupçons du ministre de la magie se portent sur Hagrid[a 54], en raison de son passé. Cachés par la cape d'invisibilité, les deux garçons assistent à l'arrestation du garde-chasse et à la suspension des fonctions de directeur de Dumbledore[a 55].

Suivant un indice laissé par Hagrid[a 56], les deux sorciers toujours dissimulés sous la cape suivent de petites araignées jusque dans la forêt interdite, accompagnés du chien Crockdur. Ils y retrouvent la voiture volante[a 57] mais ils sont découverts par des araignées plus grandes, qui les emportent dans les profondeurs de la forêt[a 58]. Ils font alors la connaissance d'Aragog, une Acromantula. L'araignée géante leur apprend que Hagrid avait seulement voulu le protéger cinquante ans plus tôt en le cachant dans un placard de l'école alors que tout le monde croyait qu'il était le monstre de la Chambre. Mais en réalité, Aragog n'a jamais attaqué personne. La jeune fille tuée dans le passé aurait été découverte dans les toilettes, alors que lui-même ne quittait jamais le placard où Hagrid le cachait.
Lorsque Harry lui demande s'il connait l'identité du responsable, Aragog répond seulement que la créature vit dans le château et que c'est une créature très ancienne, que les araignées craignent par dessus tout[a 59]. Il refuse d'en dire plus. Harry n'insiste pas et s'apprête à faire demi-tour avec Ron, mais Aragog refuse de les laisser repartir, prétextant que les occasions sont rares pour ses fils et ses filles de pouvoir se nourrir.
Alors que Harry et Ron se croient perdus, entourés par un véritable mur d'araignées prêtes à les dévorer, la voiture vient à leur secours[a 60], phares allumés et klaxon retentissant, faisant fuir un grand nombre de créatures. Harry, Ron et Crockdur montent à bord, se laissent conduire à travers la forêt jusqu'à ce que la voiture les dépose à l'abri, près du potager de Hagrid[a 61].

Le soir même, dans leur dortoir, les garçons repensent à ce que leur a dit Aragog, et finissent par comprendre que la jeune fille en question qui avait été tuée ne pouvait être que Mimi Geignarde[a 62], le fantôme occupant les toilettes des filles dans lesquelles ils s'étaient réfugiés pour préparer le Polynectar.

Dans la Chambre[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Chambre des Secrets.

En rendant visite à Hermione à l'infirmerie, Harry et Ron remarquent que la jeune fille tient dans sa main figée une page arrachée d'un livre[a 63] qu'elle avait dû consulter à la bibliothèque avant d'être attaquée. Le contenu de la page mentionne le basilic, une créature gigantesque pouvant vivre plusieurs centaines d'années, qui effraie les araignées et qui a le pouvoir de tuer d'un simple regard[a 64]. Hermione a ajouté à la main le mot « tuyau » en bas de page et Harry comprend qu'elle a été la première à avoir deviné la nature du monstre de la Chambre des secrets. Parce qu'il s'agissait d'un serpent géant, Harry était effectivement le seul à pouvoir l'entendre murmurer à travers les murs, par lesquels il se déplaçait (grâce à la plomberie).
Les élèves avaient tous été pétrifiés, et non pas tués, parce qu'ils avaient tous croisé le regard du basilic par un intermédiaire, souvent un objet[a 65] : Colin Crivey à travers son appareil photo, Justin Finch-Fletchley à travers le fantôme de la maison Gryffondor qui passait dans le couloir au même moment, et Hermione et Pénélope Deauclaire ont vu le regard du serpent à travers le miroir retrouvé à côté d'elles.

Peu après cette découverte, Ginny, la sœur de Ron, est capturée et emmenée dans la Chambre. Une inscription écrite avec du sang sur un mur de l'école le précise et menace même d'y laisser reposer son squelette à tout jamais[a 66].

Remarquant que Lockhart, au lieu de tenter de secourir Ginny comme il l'a promis, tente de prendre la fuite, Harry et Ron l'obligent à les accompagner dans la Chambre des secrets[a 67].

Avec l'aide de Ron et de Mimi Geignarde, Harry découvre un passage dans les toilettes des filles, derrière l'un des lavabos, menant probablement à la Chambre. Il ouvre le passage en parlant fourchelang. Aussitôt, le lavabo bascule, dévoilant un gros tuyau suffisamment large pour permettre à un homme de s'y glisser[a 68]. Une fois au bout du tuyau, lorsqu'ils se retrouvent tous les trois sur le sol humide d'un long tunnel, Lockhart subtilise la baguette de Ron et tente de leur jeter un sort d'amnésie. Mais la baguette étant cassée, le résultat espéré n'est pas atteint. En effet, le plafond s'écroule et les enferme dans le tunnel : le sort s'est retourné contre le professeur, le rendant lui-même amnésique. L'éboulement sépare Harry de son ami et du professeur[a 69].

La porte d'entrée de la Chambre des secrets, utilisée pour le deuxième film. The Making of Harry Potter, Studios Leavesden (2012).

Le jeune sorcier continue donc seul. Il ouvre la porte d'entrée de la Chambre, ornée de serpents aux yeux étincelants[a 70], et pénètre à l'intérieur pour y retrouver le corps inanimé de Ginny, ainsi qu'un jeune homme disant s'appeler Tom Jedusor. En réalité, il s'agit d'un souvenir, celui du journal intime posé aux côtés de Ginny, et matérialisé sous sa forme humaine[a 71].
Celui-ci apprend à Harry que sous ses ordres, Ginny a rouvert la Chambre des secrets[a 72]. Voldemort, dont le vrai nom est Tom Elvis Jedusor[a 73], anagramme de « Je suis Voldemort » (en anglais, Tom Marvolo Riddle, « I am Lord Voldemort »), est le véritable héritier de Salazar Serpentard[a 74], et a laissé une partie de son âme dans le journal pour qu'un jour soit poursuivie la tâche qu'il avait commencée cinquante ans plus tôt : débarrasser Poudlard des sang-de-bourbe.

Pendant qu'il parle, le souvenir de Tom Jedusor devient de plus en plus puissant à mesure que Ginny est en train de mourir, et il tente de se débarrasser de Harry en appelant le basilic. Le serpent apparait alors, sortant de la bouche de la statue de pierre de Serpentard qui orne la Chambre, mais à ce moment-là, le phénix de Dumbledore, Fumseck, arrive en apportant le Choixpeau Magique. Harry en sort l'épée de Godric Gryffondor. Fumseck attaque le basilic et lui crève les yeux[a 75], permettant à Harry de le regarder en face. Harry parvient ensuite à le tuer grâce à l'épée. Durant le combat il se fait mordre par le serpent, et le venin du basilic étant mortel, cette morsure promet à Harry une mort rapide. Mais Fumseck, voyant Harry souffrir, le guérit avec ses larmes (les larmes d'un phénix ayant un fort pouvoir guérisseur)[a 76]. Le sorcier comprend alors que le souvenir de Voldemort est lié au journal et entreprend de détruire ce dernier avec l'un des crochets du monstre. Le venin détruit le souvenir de Tom Jedusor. La silhouette disparait définitivement, et Ginny reprend connaissance[a 77]. On apprendra plus tard dans la saga que ce journal était une des Horcruxes de Lord Voldemort.

La libération de Dobby[modifier | modifier le code]

Au retour de la Chambre, tout le monde est convoqué chez le directeur où les attendent Dumbledore, McGonagall et Mr et Mrs Weasley. Lorsque Harry se retrouve seul avec Dumbledore et lui parle de son inquiétude de ressembler à Jedusor, le directeur le rassure en lui disant que son choix d'appartenir à Gryffondor avait fait de lui dès son entrée à Poudlard une personne radicalement différente de Jedusor. Comme Dumbledore s'empresse de lui souligner : ce sont nos choix, et non nos aptitudes, qui déterminent qui nous sommes vraiment[a 78]. Seul un véritable Gryffondor pouvait récupérer l'épée, qui s'avère avoir justement appartenu à Godric Gryffondor.
Ils sont rejoints par Lucius Malefoy, qui entre précipitamment dans le bureau, accompagné de Dobby, l'elfe de maison. L'elfe, en voyant Harry, essaie de lui faire comprendre par signes que le journal appartient à Malefoy, son maître. De son côté, Dumbledore accuse indirectement Malefoy d'avoir voulu compromettre la carrière d'Arthur Weasley par le biais de sa fille, en cherchant à la rendre responsable des sombres évènements qui mettaient les enfants de moldus en danger[a 79]. Harry se souvient alors que Lucius Malefoy avait eu l'occasion de toucher aux livres de Ginny lorsqu'ils l'ont rencontré sur le Chemin de Traverse[a 80], alors qu'il jugeait avec orgueil de la qualité de ses volumes, et aurait très bien pu en dissimuler un de plus dans le chaudron qui les contenait. Il n'est pas en mesure de le prouver.
Agacé par les insinuations de Dumbledore, Malefoy ressort du bureau en poussant Dobby devant lui à coups de pieds. Harry, qui sait que le seul moyen de libérer un elfe de maison est que son maître lui offre un vêtement, a alors l'idée de fourrer le journal dans l'une de ses chaussettes sales et d'aller remettre le tout à Malefoy. Dégoûté, ce dernier jette aussitôt la chaussette, et Dobby l'attrape au vol[a 81]. Ainsi, il se retrouve libre. Dobby déclare alors à Harry qu'il lui sera éternellement reconnaissant.

S'en suit un grand festin en pyjamas improvisé dans la grande salle, et le retour acclamé de Hagrid[a 82], innocenté et prêt à retrouver ses fonctions. Harry et Ron retrouvent également Hermione et les autres élèves ayant été pétrifiés, en excellente santé.

Chronologie[modifier | modifier le code]

Particularité éditoriale[modifier | modifier le code]

Bien que le dessin de couverture soit de Jean-Claude Götting, à l'instar du roman précédent, les en-têtes de chapitre de la toute première édition de ce livre (parue en 1999) sont illustrés par Emily Walcker. Ces illustrations seront elles aussi supprimées dès la ré-impression. En dépit du fait que le livre a bénéficié d'un tirage plus important que le précédent, il fut épuisé très rapidement, et la première édition est donc assez rare et convoitée à ce titre par les collectionneurs.

Références bibliographiques[modifier | modifier le code]

  • J. K. Rowling, Harry Potter et la Chambre des secrets, Gallimard, (ISBN 2070524558)
  1. chap.2/p.20
  2. chap.2/p.23
  3. chap.2/p.24
  4. chap.2/p.26
  5. chap.3/p.29
  6. chap.4/p.52
  7. chap.3/p.41
  8. chap.4/p.53
  9. chap.4/p.56
  10. chap.4/p.66
  11. chap.4/p.68
  12. chap.4/p.70
  13. chap.5/p.76
  14. chap.5/p.82
  15. chap.6/p.97
  16. chap.7/p.122
  17. chap.7/p.126
  18. chap.7/p.130
  19. chap.7/p.131
  20. chap.8/p.141
  21. chap.8/p.149
  22. chap.8/p.150
  23. chap.9/p.161
  24. chap.9/p.163
  25. chap.9/p.165
  26. chap.9/p.172
  27. chap.10/p.178
  28. chap.10/p.181
  29. chap.10/p.187
  30. chap.10/p.190
  31. chap.10/p.192
  32. chap.10/p.194
  33. chap.11/p.204
  34. chap.11/p.209
  35. chap.11/p.211
  36. chap.11/p.216
  37. chap.12/p.221
  38. chap.12/p.222
  39. chap.12/p.224
  40. chap.12/p.226
  41. chap.12/p.232
  42. chap.12/p.241
  43. chap.12/p.238
  44. chap.12/p.239
  45. chap.13/p.246
  46. chap.13/p.256
  47. chap.13/p.257
  48. chap.13/p.262
  49. chap.13/p.258
  50. chap.13/p.263
  51. chap.14/p.268
  52. chap.14/p.273
  53. chap.14/p.272
  54. chap.14/p.276
  55. chap.14/p.278
  56. chap.14/p.279
  57. chap.15/p.288
  58. chap.15/p.290
  59. chap.15/p.293
  60. chap.15/p.294
  61. chap.15/p.295
  62. chap.15/p.297
  63. chap.16/p.304
  64. chap.16/p.305
  65. chap.16/p.306
  66. chap.16/p.308
  67. chap.16/p.314
  68. chap.16/p.316
  69. chap.16/p.319
  70. chap.16/p.320
  71. chap.17/p.323
  72. chap.17/p.325
  73. chap.17/p.329
  74. chap.17/p.333
  75. chap.17/p.335
  76. chap.17/p.338
  77. chap.17/p.339
  78. chap.18/p.349
  79. chap.18/p.352
  80. chap.4/p.71
  81. chap.18/p.354
  82. chap.18/p.356

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liés à l'intrigue de La Chambre des secrets :

Personnages : Tom JedusorDobbyHagridAragogGilderoy LockhartLucius MalefoyGinny WeasleyMimi Geignarde

Lieux : TerrierChambre des SecretsAllée des embrumes

Objets : Journal de Tom JedusorPoudre de cheminetteVoiture volanteÉpée de GryffondorChoixpeau magique

Créatures : BasilicAcromantulaLe phénix FumseckSaule cogneur

Autour du roman :