Le téléphone sonne toujours deux fois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Le téléphone sonne.
Le téléphone sonne toujours deux fois
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo du film
Réalisation Jean-Pierre Vergne
Scénario Didier Bourdon
Bernard Campan
Pascal Légitimus
Seymour Brussel
Jean-Pierre Vergne
Acteurs principaux
Sociétés de production Les Producteurs Associés
FR3 Films Production
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie policière
Durée 92 minutes
Sortie 1985

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le téléphone sonne toujours deux fois est une comédie française réalisée par Jean-Pierre Vergne et sortie en 1985.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un tueur en série assassine des femmes en les assommant avec le combiné d'un téléphone et signe ses forfaits en plantant le cadran du téléphone sur le front des victimes. Le détective privé Marc Elbichon (de son vrai nom Marcel Bichon), en quête de notoriété, se lance dans la traque du tueur. Pour l'aider, il fait appel à des amis d'enfance : Franck Potin, propriétaire d'un bar en mal de clients et Blacky, animateur d'une radio stationnée sur un bateau. Il compte également sur Momo, son adjoint et également son « homme de ménage » et Ugo, un reporter-photographe, qui lui aussi est sur la trace du tueur.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Musiques additionnelles[modifier | modifier le code]

Adaptation dans le film[modifier | modifier le code]

La chanson jazz chantée en anglais dans le film par Clémentine Célarié accompagnée du Trio Arvanitas (source : générique) se veut être une adaptation humoristique de la très célèbre chanson I Wanna Be Loved by You interprétée notamment par Marilyn Monroe. En effet peu de temps après la fin de la chanson, le meurtrier tentera de tuer la chanteuse. En voici la transcription ci-dessous :

The sky is turning black, I’m still alone. I’m waiting for your voice, near by the phone. The same emotion every night, Same obsession I can’t fight. I wanna be killed by You, Nobody else, but You. I wanna be killed by You, Nobody else, but You. Poupoupidou.

Please listen to my heart, I’m breaking down. Even my lonely soul, lies underground. Can’t you hear me, I keep crying in the night? Still the same obsession, I can’t fight. I wanna be killed by You, Nobody else, but You. I wanna be killed by You, Nobody else, but You. Poupoupidou".

Autres musiques additionnelles[modifier | modifier le code]

On entend à plusieurs reprises la chanson Box just box du groupe Catcar & co, pseudonyme pris par Didier Bourdon, Bernard Campan et Pascal Légitimus pour signer leur premier titre ensemble[4].

La chanson que Smaïn hurle pour obtenir l'heure grâce aux protestations de sa voisine du dessus est la célèbre Strangers in the night.

Lieux de tournage[modifier | modifier le code]

Nomination[modifier | modifier le code]

  • 1986 : Nomination au prix du meilleur film au Fantasporto (festival international du film fantastique de Porto)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]