Dominique Pinon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pinon.
Dominique Pinon
Description de cette image, également commentée ci-après

Dominique Pinon à la cérémonie des prix Lumières 2015

Naissance (62 ans)
Saumur, Maine-et-Loire, France
Nationalité Drapeau de France Français
Profession Acteur
Films notables Diva
Delicatessen
La Cité des enfants perdus
Alien, la résurrection
Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain
Roman de gare
Séries notables Outlander
Cassandre

Dominique Pinon, né le à Saumur, est un acteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études à la faculté de lettres de Poitiers, Dominique Pinon s'installe à Paris et s'inscrit au Cours Simon[1]. Très vite il est repéré par Jean-Jacques Beineix qui le fait débuter au cinéma dans Diva.

Dans les années 1980, il travaille avec des réalisateurs très divers tel que Arthur Joffé, Jacques Richard, Jean-Claude Missiaen, Roman Polanski ou bien Michel Drach dans Sauve-toi, Lola. En 1983, il est nommé au César du meilleur espoir masculin pour Le Retour de Martin Guerre de Daniel Vigne[2]. Sa collaboration avec Beineix se prolonge avec La Lune dans le caniveau et 37°2 le matin.

Sa carrière prend un autre tournant en 1990, lorsqu'il rencontre Jean-Pierre Jeunet et Marc Caro. Ces deux réalisateurs choisissent Dominique Pinon comme personnage central de Delicatessen. Le grand public découvre alors un acteur attachant et atypique. Une grande collaboration commence alors avec Jean-Pierre Jeunet, qui offrira un rôle à Dominique Pinon dans tous ses films[3]. Avec lui il ira même tourner à Hollywood (Alien, La Résurrection) sur la demande de Sigourney Weaver qui tenait beaucoup à sa participation. On le voit dans de nombreux rôles secondaires mais il a quand même quelques grands rôles dans des films comme Je m'appelle Victor, La Cavale des fous ou Dikkenek. Puis en 2007 il incarne le personnage principal du film Roman de gare de Claude Lelouch, film avec lequel le réalisateur renoue enfin avec la critique. Il travaille à plusieurs reprises avec Jean-Pierre Mocky. Les Palmashow font appel à lui en 2016 pour leur premier long métrage La Folle Histoire de Max et Léon.

Il tourne aussi hors de nos frontières[Lesquelles ?] avec entre autre Alex de la Iglesia pour le film Crimes à Oxford avec John Hurt, mais aussi en Espagne avec Javier Fesser et Esteban Ibarretxe. Dans Le Pont du roi Saint-Louis (non distribué en France) de la réalisatrice Irlandaise Mary McGuckian il aura le privilège de travailler avec Robert De Niro et surtout Harvey Keitel avec lequel il aura une collaboration très enrichissante.

Au théâtre il a joué notamment dans des mises en scène mémorables de Gildas Bourdet, Jorge Lavelli et Valère Novarina qui écrira certains textes spécialement pour lui. En 2004, il remporte le Molière du meilleur acteur pour la pièce L'Hiver sous la table de Roland Topor[4], mise en scène par Zabou Breitman.

Pour la télévision il a, entre autre, participé à la saison 2 de Outlander, série anglo-américaine visible en France sur Netflix et joue dans la série policière Cassandre diffusée sur France 3 qui connaît un grand succès.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Sous la direction de Jean-Pierre Jeunet[modifier | modifier le code]

Autres metteurs en scène[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Musique[modifier | modifier le code]

Livres audio[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompense[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Festivals[modifier | modifier le code]

  • Président du jury courts-métrages, 2e Festival International du Film fantastique d'Audincourt, Bloody week-end, en 2011.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]