Débardeur (vêtement)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Débardeur.
Un homme habillé en « marcel ».

Le débardeur ou la camisole[1] (en Amérique du Nord et en Suisse romande) ou singlet[2] (en Belgique) est un vêtement fin porté à même la peau, sans manches, pouvant être décolleté à l’avant et dans le dos.

Description[modifier | modifier le code]

Le débardeur découvre les épaules, et laisse apparaître entièrement les bras. L’emmanchure peut être plus ou moins échancrée selon la coupe. C'est à l'origine un sous-vêtement en jersey, en côtes ou en mailles filets. Comme le tee-shirt, c'est un sous-vêtement, avant de devenir un vêtement avec l'évolution de la mode.

Le débardeur aurait été inventé par les Forts des Halles de Paris au milieu du XIXe siècle. Voulant dégager leurs bras mais protéger les reins des courants d'air, ils ont créé un maillot en laine sans manche. Il prend son surnom de « marcel » à la suite de sa commercialisation par Marcel Eisenberg, propriétaire de la bonneterie Marcel, à Roanne[3].

Quand il est destiné aux femmes, il peut être désigné par le terme tank top.

Débardeuse en 1831 dessinée par Paul Gavarni

Le débardeur dans le domaine vestimentaire possède un homonyme, fameux costume féminin du Carnaval de Paris au XIXe siècle, qui a donné son nom à un personnage typique du Carnaval de Paris, immortalisé par Gavarni[4].

Au cinéma[modifier | modifier le code]

Le débardeur blanc est entré dans la culture populaire avec le concours, entre autres, de James Dean, de Marlon Brando, qui le portait moulant dans le film Un tramway nommé Désir (A Streetcar Named Desire). Le marcel porte le nom, en Amérique et Australie, de wifebeater (littéralement « tabasseur de femme ») qui pourrait découler du personnage du film, un homme violent, interprété par Brando dans le film[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Grand Dictionnaire Terminologique.
  2. [1].
  3. Julien Neuville, « Un peu d'histoire... le marcel », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le 14 mars 2016).
  4. La Mode, 1831.
  5. (en) Troth Wells, T-shirt, New Internationalist, , p. 12

Liens externes[modifier | modifier le code]