7 (nombre)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sept (homonymie).
6 7 8
Cardinal Sept
Ordinal septième
septime (anc.)
7e
Préfixe grec hepta
Préfixe latin septua
Adverbe septièmement
Adverbe d'origine
latine
septimo
Multiplicatif d'origine
latine
septies
Propriétés
Facteurs premiers nombre premier
Système de numération base 7
Autres numérations
Numération romaine VII
Numération chinoise 七,柒,拐
Numération indo-arabe ٧
Système binaire 111
Système octal 7
Système duodécimal 7
Système hexadécimal 7

Le nombre 7 (sept) est l'entier naturel suivant 6 et précédant 8.

Le mot sept vient du latin septem « sept », dont la racine se retrouve dans toutes les langues indo-européennes : germanique *sebun (gotique sibun, allemand sieben, anglais seven), vieux slave sedmĭ, lithuanien septyni[1], celtique *sextan (vieil irlandais secht, gallois saith, breton seiz[2] et sanskrit saptá, tous de l'indo-européen *septm[1],[2]. Les mots arabe sebt et hébreu shabbat signifient tous deux « septième jour ».

Le préfixe du système international pour 10007 est zetta (Z), et pour son inverse zepto (z).

En raison d'un nombre de coïncidences historiques, physiques, ésotériques et mathématiques, le chiffre 7 est parfois considéré comme un « chiffre magique » : voir l'article « Septénaire (symbolisme) ».

Évolution du glyphe[modifier | modifier le code]

Evo7glyph.png

Au départ, divers hindous écrivaient 7 plus ou moins en une boucle comme une courbe qui ressemble à la majuscule J la tête en bas. La contribution principale des Arabes occidentaux, dans les chiffres dits ghûbar[3], fut de créer la ligne plus longue diagonale plutôt que droite, bien qu'ils montrèrent certaines tendances à rendre la caractère plus rectiligne. Les Arabes orientaux développèrent le caractère à partir d'une forme de 6 vers un caractère ressemblant au V majuscule. Les deux formes arabes modernes influencèrent la forme européenne, un glyphe en double boucle constitué d'une ligne horizontale supérieure jointe à sa droite à une ligne descendant vers le coin inférieur gauche, une ligne qui est légèrement incurvée dans certaines variantes du caractère. Comme dans le cas du glyphe européen, les glyphes Khmer pour 7 se développèrent aussi pour ressembler à leur glyphe 1, bien que ce soit d'une manière différente.

Hand written 7.png

Les Khmers ajoutaient souvent une ligne horizontale en dessous du glyphe. Ceci est analogue au petit trait mis à travers le grand trait quelquefois lorsqu'on l'écrit à la main en Europe, Amérique latine et Nouvelle-Angleterre, parfois encore avec la ligne du sommet courbée (« 7 »). Le trait au travers est utile pour clairement différencier le caractère du nombre 1, puisqu'ils peuvent sembler similaires lorsqu'écrits avec certains styles d'écriture manuelle.

Visualisation avec 3 ou 4 segments (de gauche à droite), au moyen d'un afficheur 7 segments

Sur l'affichage des calculatrices et des montres numériques, 7 est le seul nombre à montrer une variation dans son glyphe. La plupart des calculatrices utilisent trois segments, mais sur certaines, 7 est affiché avec quatre segments.

Graphies actuelles[modifier | modifier le code]

La graphie « 7 » n'est pas la seule utilisée dans le monde ; un certain nombre d'alphabets — particulièrement ceux des langues du sous-continent indien et du Sud-Est asiatique — utilisent des graphies différentes.

Alphabet Chiffre Alphabet Chiffre Alphabet Chiffre Alphabet Chiffre
Amharique
Arabe
٧
Bengalî
Birman
Devanāgarī
Gujarati
Gurmukhî
Kannara
Khmer
Latin
7
Malayalam
Oriya
Tamoul
Télougou
Thaï
Tibétain

Le sept latin vient des chiffres arabes, qui sont en fait originaires de l'Inde (le chiffre 7 en Gurmukhî a exactement la même graphie). Les Arabes utilisent des chiffres hindous réinterprétés.

Mathématiques[modifier | modifier le code]

Sept est le quatrième nombre premier ; il est jumeau avec 5 et cousin avec 11 et 3.

Sept est le 2e nombre de Mersenne premier et le 2e nombre double de Mersenne : 23 – 1 = 222–1 – 1, ainsi que l'exposant du 4e nombre de Mersenne premier : 27 – 1 = 127.

En base dix, 7 est un nombre premier long car 1/7 = 0,142857142… or le nombre 999 999/7 = 142 857 est cyclique.

Sept est aussi un nombre de Newman-Shanks-Williams, un nombre de Woodall, un nombre chanceux, un nombre de Carol, un nombre premier sûr et un nombre premier super-singulier.

Un polygone à sept côtés est un heptagone. Les n-gones réguliers pour n ≤ 6 peuvent être construits par la règle et le compas seuls, à la différence de l'heptagone. Les nombres figurés représentant les heptagones sont appelés nombres heptagonaux. Sept est aussi un nombre hexagonal centré et nombre pyramidal hexagonal.

Il existe sept groupes de frises, les groupes des symétries du plan dont le sous-groupe de translations est monogène infini.

Les puissances entières successives de 7 sont : 1, 7, 49, 343, 2 401…

Dans les systèmes de numération[modifier | modifier le code]

Base Système de numération
2 binaire 111
3 base 3 21
4 base 4 13
5 base 5 12
6 base 6 11
7 base 7 10
Au-dessus de 7 (octal, décimal, hexadécimal, etc.) 7

Autres domaines[modifier | modifier le code]

Mois et années[modifier | modifier le code]

  • sept est la durée arrondie en jours d'un quartier de lune
  • Septembre était à l'origine le 7e mois de l'année romaine et apparaît parfois abrégé en 7bre ou VII (par exemple 15 VII 2004 pour 15 septembre 2004).
  • Sept est le mois de l'équinoxe d'automne dans la tablette Mul Apin, (où l'équinoxe e printemps se produit au premier mois), l'équinoxe d'automne se produit en septembre dans l'hémisphère nord.
  • Un septennat est un mandat de sept ans.
  • Une année sabbatique est une année de repos qui revient tous les sept ans.
  • Sept ans, c'est aussi l'« âge de raison ».

Mythes, symboles, croyances et superstitions[modifier | modifier le code]

  • Le nombre de péchés capitaux : luxure, avarice, envie, orgueil, paresse, gourmandise et colère. Appelés capitaux car c'est d'eux que découlent tous les autres.
  • Pour la statue de la Liberté, à New York, les sept rayons de la couronne représentent, selon les Francs-Maçons qui la conçurent, les « Sept Continents » (Amérique du Nord, Amérique du Sud, Europe, Asie, Afrique, Océanie et Antarctique).
  • Le nombre d'années de malheur auquel doit faire face celui qui aura cassé un miroir.
  • Les sept formes sous lesquelles le Graal peut apparaître (pierre, plat, épée, coupe, livre, lance, émeraude).
  • Les "7 couleurs" de l'arc-en-ciel.
  • Les sept saints de la Bretagne.
  • La rose aux sept pétales.[réf. souhaitée]

Religions[modifier | modifier le code]

Dans la Bible[modifier | modifier le code]
  • La Menorah ou chandelier à sept branches de la tradition hébraïque, qui représente l'unité des sept lumières divines.
  • Le nombre de jours dans une semaine est un nombre hautement symbolique chez les juifs et les chrétiens,, six jours durant lesquels les Elohim (pluriel de Eloha, mot sans équivalent qu'on pense devoir signifier "ceux d'ailleurs" souvent traduit par "les Seigneurs" ou simplement "Dieu" dans les versions chrétiennes) ont façonné le monde, auxquels s'ajoute un jour de repos et de contemplation, dans la Genèse.
  • Les sept prophétesses de la tradition judaïque, Houlda, Myriam, Abigail, Esther, Sarah, Déborah, Hannah.
  • Le nombre de sacrements et de vertus dans la religion catholique.
  • Les sept joies et les sept douleurs de Marie, la maman de Jésus, dans la religion catholique.
  • Les sept démons dont fut libérée Myriam de Magdala, la compagne de Jésus, appelée Marie-Madeleine dans la religion chrétienne.
  • Le nom collectif : « les Sept », des sept premiers diacres ordonnés par les apôtres (cf. Ac 6,1-6).
  • Le nombre d'Archanges de l'Apocalypse, d'« étoiles » et de « bougies » (symboliques représentants respectivement les sept Archanges de Dieu et les "Sept Églises") et de lettres adressées à ces sept Églises.
  • Le nombre de têtes de la bête de l'Apocalypse .
  • Le nombre de fois dont doit être puni celui qui tuera Caïn (cf. Caïn et Abel, les enfants d'Adam et Ève).
  • Le nombre de demandes dans la prière du Notre Père, dans l'Évangile selon Matthieu.
Dans l'Islam[modifier | modifier le code]
  • Le nombre d'ayat — c'est-à-dire de versets — dans la sourate al-Fatiha.
  • Le nombre de cieux dans la tradition islamique (voir Miraj).
  • Le nombre de circumambulations (Tawaf) autour de la Kaaba
  • Le nombre d'aller-retours effectués entre les collines d'As-Saffa et Al-Marwah par les pèlerins durant le Hajj et la 'Omra
Dans les autres traditions[modifier | modifier le code]
  • Tradition gréco-romaine
    • Le nombre traditionnel des Sept merveilles du monde.
    • Les sept rayons du dieu soleil. Sept étant le nombre associé au dieu Apollon .
    • Les sept degrés d'initiation du culte de Mithra (mithraisme), grand rival du christianisme romain qui l'a impitoyablement éradiqué.
    • Le nombre traditionnel des astres et des métaux qui leur sont liés : fer = Mars, cuivre = Vénus, plomb = Saturne, étain = Jupiter, mercure = Mercure, argent = Lune, or = Soleil).
    • Le nombre d'Athéna pour Proclos et Pythagore, et par extension le nombre de la philosophie.
  • En Orient :
    • Le nombre de chakras, de villes saintes dans l'Hindouisme (c'est le chiffre sacré par excellence).
    • les sept dieux chanceux du Japon (on les trouve aussi en Chine et en Inde), Ebisu, Daikokuten, Bishamonten, Hotei, Jurōjin, Fukurokuju et Benzaiten, la seule femme.
    • Le nombre de principes de base du Bushidō.
    • Le nombre de prières quotidiennes dans le Manichéisme (religion)
  • En numérologie, le 7 représente la « vie intérieure ».[réf. nécessaire]

Sciences[modifier | modifier le code]

Code utilisé en recyclage, identifiant par exemple le polycarbonate

En médecine[modifier | modifier le code]

  • Sept bébés nés en même temps s'appellent des septuplés.
  • En psychologie cognitive, l'article scientifique The Magical Number Seven, Plus or Minus Two (Le nombre magique sept, plus ou moins deux) de George Armitage Miller établit que le nombre sept correspond approximativement au nombre maximal d'éléments qu'est capable de traiter l'esprit humain.
  • Les sept (gros) orifices du visage : yeux, bouche, narines, oreilles.

Histoire[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

Sports et jeux[modifier | modifier le code]

Une main de quatre sept portant les enseignes françaises.

Éducation[modifier | modifier le code]

Les sept arts libéraux (ou septivium) regroupés en trivium : grammaire, rhétorique, dialectique et quadrivium : arithmétique, géométrie, astronomie, musique, formèrent pendant des siècles la base de tout enseignement.

Littérature[modifier | modifier le code]

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Contes et légendes[modifier | modifier le code]

Le chiffre sept est également :

Littérature classique[modifier | modifier le code]

Littérature moderne[modifier | modifier le code]

  • Les sept membres du Félibrige créé en 1854, et les sept branches de l’étoile du félibrige ;
  • The Jewel of Seven Stars, (1903) un roman de Bram Stoker évoquant les mystères de l'Égypte antique.
  • Les Sept Femmes de Barbe bleue et autres contes merveilleux (Le conte des sept épouses de M. de Montragoux), 1909, d'Anatole France ;
  • "Les Sept Femmes" roman de Guy des Cars, 1947, réédité en 1964 :
  • Les Sept Piliers de la sagesse (1922), livre de T.E. Lawrence (dit Lawrence d’Arabie) ;
  • Le Clan des Sept (1949-1963), série de romans de jeunesse de Enid Blyton ;
  • La série de la Bibliothèque Verte "Le Carré d'As" (1965) d'Odette Sorensen est composé de sept tomes.
  • Les Mères Juives ne meurent jamais (2013), de Natalie David-Weill, les dialogues imaginaires entre sept mères de sept psychopathes célèbres.
  • Dans la saga Harry Potter (1997-2007) qui comporte sept tomes, l'auteur donne une grande importance au nombre 7 présenté comme « le chiffre qui a la plus grande puissance magique » ; il existe sept Horcruxes car Voldemort a partagé son âme en sept parties, plus celle qui demeure dans son corps.
  • Dans la saga de romans Le Trône de fer (1996-2015), la religion majoritaire du continent de Westeros est la religion des sept, culte qui vénère sept dieux, et dans lequel le chiffre 7 est omniprésent, comme avec la forme heptagonale des bâtiments religieux appelés « septuaires », ou encore le symbole même de cette religion, qui est une étoile à sept branches.
  • Dans la "Ligue des Gentlemen Extraordinaires", d'Alan Moore, film de 2003 adapté de sa bande dessinée, les protagonistes de l'aventure sont au nombre de sept.
  • Dans le roman posthume de Michael Crichton "Pirates" (2010), l'équipage des pirates se compose de sept personnages.
  • "Ils étaient sept hommes en guerre", de Marc Ferro, ouvrage historique sur la seconde guerre mondiale.
  • "Sept comédies en quête d'acteurs" (2007) de Jean-Claude Brisville, sept pièces de théâtre jamais jouées sur scène.
  • Seven Gothic Tales (Sept contes gothiques) 1935, de Karen Blixen.
  • Sept pour un Ballet (1960) d'Hélène Péri, roman policier.
  • Rose et ses sept cousins (Eight Cousins) 1875 (1885 en France, traduit et adapté par Pierre-Jules Hetzel alias P.-J. Stahl), de Louisa May Alcott.
  • Sept nouvelles pour la Saint Valentin (2009) ouvrage collectif des Éditions Harlequin.

Bandes dessinées et mangas[modifier | modifier le code]

  • Les Sept Boules de cristal (1948), album des Aventures de Tintin , de Hergé, dans laquelle les sept savants d'une expédition archéologique sont victimes d'un sortilège mystérieux .
  • On a marché sur la lune (1954), une aventure de Tintin, de Hergé, dans laquelle les occupants, au départ de la fusée, sont sept, dont trois passagers clandestins.
  • Les Bijoux de la Castafiore (1968), une aventure de Tintin, de Hergé, dans laquelle le château de Moulinsart est provisoirement habité par sept pensionnaires.
  • La Guerre des sept fontaines, une aventure de Johan et Pirlouit de Peyo.
  • Le Rayon U (1943), d'Edgard Jacobs, les membres de l'expédition sont sept, dont une femme.
  • Le rêve aux sept portes, une aventure d'Olivier Rameau et Colombe Tiredaile, écrit et dessiné par Dany, en sept épisodes.
  • Les Sept Vies de l'Épervier (1983-1991), série de bande dessinée en sept tomes d'André Juillard et de Patrick Cothias.
  • Nana (2000), manga de Ai Yazawaadapté en anime. Toute l'histoire tourne autour du chiffre 7 (« nana » en japonais).
  • Dans le manga Dragon Ball, Sangoku et ses amis doivent retrouver les sept boules de cristal.
  • Dans le manga Fairy Tail, le chiffre 7 est souvent représenté. L'année où les dragons ont tous disparu : le 7 juillet 777, le nombre d'années où ils sont restés morts dans l'île Tenro (7 ans) et le nombre de dragons slayers (7 dragons slayers).

Arts[modifier | modifier le code]

Les Sept arts sont une classification des arts proposée par Étienne Souriau.

Cinéma[modifier | modifier le code]

  • En français, le cinéma est aussi appelé le « septième art ».
  • 007 est le célèbre matricule de James Bond.
  • Barbe-Bleue (Bluebeard 1972) de Edward Dmytryk et Luciano Sacripanti, raconte l'histoire d'un nazi qui a assassiné ses six premières épouses et se marie pour la septième fois  ;
  • Dans le film "Battle Beyond The Stars", de Jimmy T. Murakami, en 1980, les mercenaires sont sept, puisqu'il s'agit d'une adaptation fantastique des "Sept Mercenaires" .
  • Dans le film "Alien" de Ridley Scott (1979), l'équipage se compose de sept membres, l'Alien étant "le 8e passager".
  • Le film "La Française et l'Amour",1960, est un film présentant sept situations amoureuses en sept sketches.
  • Les sept fées amies de la Vallée des Fées, dans les films de Walt Disney adaptés de Peter Pan (Clochette-Tinkerbell, Zarina la pirate, Silvermist, Iridessa, Vidia, Fawn et Rosetta).

Musique[modifier | modifier le code]

Peinture[modifier | modifier le code]

Le groupe des Sept, artistes canadiens réunis en 1911.

Divers[modifier | modifier le code]

  • Le viaduc de Millau est composé de 7 piliers.
  • Les pièces anglaises de cinquante et de vingt pence sont des heptagones, dont les côtés sont incurvés pour leur donner une largeur constante.
  • L'indicatif international d'appel téléphonique pour la Russie et le Kazakhstan.
  • Le nombre de segments individuels pour composer un chiffre de 0 à 9 sur un écran à cristaux liquides, par exemple (calculatrice, montre numérique, indicateur de vitesse, flipper, etc.). Voir Afficheur 7 segments.
  • Le nombre d'années de mariage des noces de laine.
  • Le 7 est utilisé en phonétique officieuse (sur les chats, forums et sites internet notamment) pour désigner la lettre arabe dont la graphie est proche du chiffre 7.[réf. souhaitée]
  • Le 7 est aussi le nombre de membres de la famille dans la série Sept à la maison.
  • 7 semble être le nombre préféré dans le monde[5].
  • L'avion MiG-7.
  • Dans la série "Game of Thrones", les dieux sont au nombre de sept .
  • Les "sept sœurs" désignent les sept compagnies pétrolières qui s'entendirent pour fixer les prix du pétrole jusqu'en 1959.
  • Les "sept sœurs" désignent les sept gratte-ciel de Moscou érigés durant la dictature stalinienne.

Toponymes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « 7 (number) » (voir la liste des auteurs).

  1. a et b (en) T. F. Hoad, English Etymology, Oxford University Press 1993. p. 431.
  2. a et b Xavier Delamarre, Dictionnaire de la langue gauloise, éditions errance 2003. p. 272.
  3. Le mot ghobar ou ghubar, en arabe, signifie poussière et rappelle l'habitude qu'avaient les calculateurs d'effectuer leurs opérations sur des tables à poussière - planches de bois recouvertes de poussière fine, sur lesquelles on pouvait écrire les nombres et les effacer facilement (George Ifrah, Histoire universelle des chiffres, éditions Seghers, Paris, 1981, p. 501)
  4. Constitution Tanta portant confirmation du Digeste (13 décembre 533 après J.C.) (trad. K. Gaudemet, Droit privé romain, 2e éd., Paris, 2000, p. 314-321, n. 16).
  5. D'après le site thefavoritenumber.com.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Fichier audio
7 en code morse
Des difficultés à utiliser ces médias ?
Des difficultés à utiliser ces médias ?

Homophones[modifier | modifier le code]

  • Cet, cette
  • Set Page d'aide sur l'homonymie
  • Sète (ville)
  • Seth, troisième enfant d'Adam et Ève
  • Seth, divinité de la mythologie égyptienne
  • CEPT

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Alphabet morse dans lequel le chiffre 7 est codé par « --•••

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

(de) Reinhard Schlüter, Sieben: Eine magische Zahl, Deutscher Taschenbuch Verlag (de), 2011 (ISBN 978-3-423-34640-5)